Un monument au Rock’n Roll, dans une destination inoubliable

Graceland c’est grandiose et ça correspond parfaitement à la réputation et la vie d’Elvis Presley. Décédé à 42 ans, il aura mené une vie trépidante et, comme il le dit si bien lui-même; « J’étais un rêveur, et la vie m’a permis de réaliser mes rêves au centuple ».

En parcourant l’immense étendue de Graceland, hier midi, c’est cette phrase qui me revenait constamment en tête, devant l’étalage de tous les biens qu’il possédait; autos, motos, bateaux, un entrepôt complet les exposait. Les salles d’exposition sont au nombre de 15, incluant le majestueux manoir, décoré avec les meubles et accessoires de l’époque. Elvis l’avait acheté en 1957, alors qu’il avait 22 ans, pour s’y établir avec sa famille. Elvis était un gars de famille et il aimait s’entourer de ses amis avec qui il organisait des activités sportives et musicales. Il voulait tout avoir à portée de main, dans son manoir.

Écuries, terrain de raquetball, salle d’entraînement et de billard, lieux de méditations, Elvis, dès qu’une idée germait dans sa tête, s’empressait de la réaliser.

La visite de tout le complexe est guidée et dure quatre heures, sans que la langue ne soit un problème. L’histoire du manoir est racontée à l’aide d’une tablette iPad pour chacun des visiteurs, reliée à des écouteurs et dans la langue de chacun, tout au long que dure la visite. Le boulevard Elvis Presley, séparant les lieux d’expositions, une navette motorisée effectue les déplacements, 24 personnes à la fois.

Elvis adorait les autos, motos et tout ce qui permettait de se mouvoir. Il en possédait plus de 25 véhicules de tous genres, tous exposés dans un immense bâtiment. Chaque véhicule a son histoire. Même la petite Lisa Marie, avait sa voiturette à pédale.

Lorsqu’on visite ce sanctuaire de l’idole qu’était Elvis Presley, c’est difficile de trouver ce qui en ressort, nous frappe ! Il y a trop d’éléments pour en faire un choix précis. C’est l’ensemble de l’œuvre qui impressionne. Décédé en 1977 à l’âge de 42 ans, c’est phénoménal de constater tout le chemin parcouru. À Memphis, après 42 années à pleurer l’idole, ses icônes sont omniprésentes partout. Dans les restaurants, des panneaux grandeur nature à l’effigie du « King » sont bien en vue pour que les gens se prennent en selphie avec la vedette.

Le Heartbreak Hotel jadis juste à côté de Graceland, a été démoli pour faire place au Guest House at Graceland. Un immense hôtel de 430 chambres luxueuses, plus 20 chambres thématiques, décorées et imaginées par Priscilla Presley elle-même. Inspirée de l’hospitalité du Sud qu’Elvis démontrait envers ses invités, chaque caractéristique de ce nouvel hôtel reflète exactement le style personnel et le caractère unique de Graceland. Bénéficier du traitement royal, c’est ce qui plaisait et faisait la fierté du roi du Rock’n Roll.

Au retour du voyage, je mettrai en ligne une bonne partie de l’album-photos que vous pourrez visionner à votre guise. Graceland et Nashville en feront partie.

MarlowesUne fois notre visite terminée, on s’est reposé à l’hôtel, jusqu’à ce que nos accompagnateurs Lise et Serge, Réjean et Jeannine, nous annoncent leur arrivée à Memphis. Nous avons partagé un délicieux repas, hier soir, au Marlowe’s Ribs & Restaurant, qui a la particularité d’envoyer un chauffeur nous chercher, puis nous ramener, au volant d’une limousine rose… comme celle d’Elvis, mais plus récente. Le coût d’une telle initiative ? un pourboire et c’est tout !

En entrant dans le resto, quelle ne fut pas notre surprise de voir des centaines de photos d’Elvis tapisser les murs, une boutique de souvenirs d’Elvis et finalement… devant la volubilité de l’ami Serge, quel était le sujet de conversation ? Je vous le donne en mille; ELVIS !

Aujourd’hui, on fait un tour de ville pour visiter des endroits pittoresques de cette ville de musique, dont le prestigieux Sun Records, studio d’enregistrement
symbolique et mythique, qui a propulsé au sommet les plus grandes vedettes de la chanson. Je vous en reparle.

4 réflexions sur “Un monument au Rock’n Roll, dans une destination inoubliable

  1. Lise otis eg Roger Laplante

    Ho quel rêve ,,,,,,notre Elvis ,,,comme si il etait la ,,,,,un jour nous aussi ont fera le detour merci Norman tu nous gâte xxx un beau bonjours a vous deux xxx

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s