On bouffe des kilomètres

La Une

J’ai fait le deuil de ma casquette. Après vérification avec le restaurant, ils n’ont rien trouvé. Une belle casquette comme ça, ça me désole. J’espère que c’est un pauvre qui l’a piqué !

Seconde journée sous une météo changeante. Au départ de la Pennsylvanie, la température était très fraîche pour ne pas dire froide. Un givre recouvrait les voitures et à 8 heures, ce samedi matin, heure de notre départ, la route était dégagée. Moins de camions, de circulation. Parfait pour voyager.

On quitte sous les nuages. Le mercure indiquait 7-8 degrés C. Une heure plus tard, c’est une pluie intermittente qui s’amène. En Virginie, au début de l’après-midi, le soleil se pointe enfin pour le reste de la journée, faisant monter rapidement le thermomètre à 17°C.

Par temps dégagé, juste avant que le soleil ne laisse place à la nuit en cette période de l’année, c’est une période propice aux accidents. En roulant vers le sud-ouest, le soleil devient tellement aveuglant qu’il nous empêche de bien voir et lire les panneaux routiers. La prudence est de mise.

LA ROUTE ET LES CARCASSES ANIMALES

Sur l’Interstate 78, on a traversé plusieurs chantiers routiers. On se serait cru au Québec, avec la différence que la signalisation est supérieure à la nôtre affichant largement une préannonce du chantier, plus de 2 milles en amont. De plus, on peut y voir des avertissements d’amendes doublés pour les conducteurs téméraires.

La Virginie et les deux Carolines permettent des vitesses de 113 km/h. Vous mettez le régulateur de vitesse sur 120 km/h, sans risque d’être intercepté par les policiers. Une petit 7 km/h de plus, ça ne dérange personne, parce qu’à cette vitesse, vous ne comptez plus les dépassements.

Un moment donné, un motocycliste sur sa moto sport, nous a doublé à une vitesse que j’évalue à 160 km/h… sur deux roues, ça fait peur. On a aussi pu observer les tortues de la voie de gauche ou les conducteurs qui vous dépassent sur plusieurs kilomètres, en roulant 1 km/h de plus que vous.

On a vu beaucoup de cadavres de cervidés et de marmottes en bordure des routes. Elles sont tassées sur l’accotement, laissant le champ libre aux charognards du coin. En y pensant bien, c’est écologique et naturel. Quelle différence avec ce qui se produit en pleine nature ?

MASQUES ET DODO

À chacun de nos pauses, aux haltes routières, restaurants et postes d’essence, on continue de porter le masque. Si certains employés continuent de le porter, en général, il n’est plus porté par les Américains. On se promène dans les lieux publics et c’est comme si la pandémie n’avait jamais frappé.

Nous avions prévu coucher en Caroline du Nord, à la sortie 95. Mais voilà qu’a notre arrivée vers 16h, nous apprenons que toutes les chambres de la ville sont occupées par des gens qui assistent et participent à un tournoi sportif majeur.

On a dû appliquer un plan B et trouver un hôtel, une trentaine de kilomètres plus au sud. Alors ce soir, c’est au Hampton Inn (photo) de Dunn, en Caroline du Nord, et pour un meilleur prix qu’hier, qu’on profitera d’une belle nuit de sommeil.

Évidemment, au préalable, il fallait bouffer. Alors à l’hôtel, on nous avait recommandé le restaurant Sagebrush Steakhouse, juste à côté, pour se sustenter. D’autant plus que notre séjour à l’hôtel nous permettait une réduction de 10 % sur la facture, alors pourquoi pas !

Le bifteck était excellent et cuit à point, comme je l’aime, juteux et savoureux. Ma douce, n’ayant pas très faim, se laisse tenter par une assiette de nachos, annoncée dans les entrées du menu. Vous auriez dû voir l’assiette… on aurait pu être 4 personnes à piger dedans et être tous rassasiés. La serveuse a sûrement eu l’impression qu’elle n’avait rien avalé. Une portion « amaricaine », que je vous dis !

En coulisse, je vous fais une confidence… J’ai acheté une boîte de 25 Munchkins, chez Dunkin Donuts. Vous vous souvenez des trous de beignes de Dunkin du temps, aujourd’hui disparu ? Ça fait différent des Tim-Bits de Tim Hortons, quoique ça leur ressemble beaucoup pas mal. C’est à s’y méprendre. J’avais le goût. Probablement le moment nostalgique de la journée.

Miam miam, comme collation, ou grignoter entre deux États, c’est super. On ouvre la boîte et… ça s’mange tout seul !


318e jour de l’année

14 novembre 2021

On célèbre aujourd’hui…

LA JOURNÉE MONDIALE DU DIABÈTE


À la douce mémoire de…

MAX GROS-LOUIS 1931-2020, Ancien grand chef de la nation Huronne-Wendat de Wendake.


Pensée et citation du jour

On met longtemps à devenir jeune.

Picasso


Ça s’est passé un 14 novembre…

(1962) Les Libéraux de Jean Lesage prennent le pouvoir. C’est le début de la révolution tranquille.

(1977) Diffusion de la première émission télévisée Passe-Partout.

(1999) Neuf cent Québécois anglophones manifestent sur la colline parlementaire à Ottawa. Ils dénoncent les effets de la Loi 101 sur la communauté anglophone du Québec et demandent au gouvernement libéral de Jean Chrétien un engagement officiel pour la protection de leurs droits linguistiques.


Merci de votre assiduité – Passez une excellente journée !

Un commentaire sur “On bouffe des kilomètres

  1. Je vous souhaite beaucoup de plaisirs durant votre séjour aux USA.
    Quant à nous, nous avons fait la croix concernant tout séjour chez nos voisins américains.
    Mes salutations à vous tous chers Québécois.
    Nilla

    Envoyé de mon iPad

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :