Le don d’organes et les funérailles

La Une

Faire don de ses organes à son décès ou donner son corps à la science peut-il empêcher la tenue de funérailles ? Comment faire respecter sa volonté ?

VOICI QUELQUES ÉLÉMENTS À CONSIDÉRER :

Don d’organes et de tissus

Pour qu’un don d’organes ou de tissus soit possible, le décès doit avoir lieu dans un centre hospitalier et il ne doit pas avoir eu d’autopsie ou d’embaumement avant le prélèvement. Mais après, il est tout à fait possible puis d’embaumer puis d’exposer le corps, car les prélèvements sont faits avec le plus grand soin et ne sont généralement pas apparents.

De plus, le don d’organes ou de tissus n’occasionne qu’un délai d’attente d’un à trois jours, de sorte que la famille n’aura pas à attendre longtemps pour faire les funérailles. Comme les prélèvements sont effectués dans les grands hôpitaux universitaires, le transport entre le lieu du décès et le lieu du prélèvement est sans frais pour les familles. L’entreprise funéraire choisie pour les funérailles va chercher le défunt là où a été fait le prélèvement.

Donner son corps à la science

Comme pour le don d’organes et de tissus, un corps donné à un établissement d’enseignement ne doit pas avoir été embaumer. Quant aux délais, il peut s’écouler plusieurs mois et même des années avant que la famille ne puisse récupérer les cendres.

Comme l’établissement d’enseignement doit faire incinérer la dépouille, il sera impossible d’exposer le corps ; mais il sera tout de même possible de tenir une cérémonie commémorative au salon en présence de l’urne.

Faire respecter sa volonté

Quels que soient vos choix, il importe de faire connaître votre intention en signant votre carte de don et en prévenant vos proches. De plus, si vous l’inscrivez à votre préarrangement, vous aurez la certitude que votre volonté sera respectée tant pour votre don que pour vos funérailles.

Source : Memoria, revue Le Bel Âge, avril 2019


6e jour de l’année

6 janvier 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA FÊTE DE L’ÉPIPHANIE


À la douce mémoire de…

ALFRED BESSETTE alias le Frère André 1845-1937, le fondateur de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal à Montréal.


On jase là…

Très belle nomination que celle de Chantal Machabée, au poste de vice-présidente des communications du Canadien de Montréal. Une autre femme qui accède à des fonctions supérieures dans un monde masculin qu’est le hockey. Félicitations Chantal. Tu as ce qu’il faut pour réussir. Malheureusement, c’est une lourde perte pour RDS.


Pensée et citation du jour

La beauté des choses existe dans l’esprit de celui qui les contemple.

David Hume


Ça s’est passé un 6 janvier…

(1900) La croix BAYER fait son apparition sur l’aspirine.

(1957) Plus de 20 minutes sont consacrées à Elvis Presley, pendant lesquelles il interprète sept chansons: « Hound Dog », « Don’t Be Cruel », « Love Me Tender », « Heartbreak Hotel », « Peace In The Valley », « Too Much », et « When My Blue Moon Turns To Gold Again ».

(2013) C’est aujourd’hui qu’entre en vigueur la réforme de l’assurance-emploi au Canada, et les travailleurs saisonniers promettent de poursuivre la lutte contre les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement Harper ; les chômeurs disposent notamment d’une période moins longue pour se trouver un nouvel emploi, et ils sont contraints d’accepter un travail à un salaire moindre et dans un secteur parfois éloigné de leur domicile.


Merci de votre assiduité – Passez une excellente journée !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :