Ces anges gardiens

La Une

On a beaucoup critiqué l’administration des CHSLD durant la pandémie. L’événement nous a montré les lacunes du système et les résidents qui sont passés dans l’au-delà, seules.

Mais heureusement, il y a toujours un envers à une médaille et le Journal de Montréal, dans son édition de samedi dernier, nous présentait l’histoire de 10 perles qui ont fait une immense différence envers les résidents de leurs établissements.

Ces anges gardiens sont des infirmières des préposés aux bénéficiaires, des employés de services, des personnes dévoués travaillants dans ces milieux de vie.

Chacun et chacune fait émerger son talent pour offrir une fin de vie décente et pleine de compassion, leur faire sentir qu’ils sont importants. Leur imagination aura permis d’aménager des jardins dans les cours, d’autres se sont consacrés à visiter des personnes à mobilité réduite directement chez eux. Certains offrent des gâteries dans des moments particuliers. Et pourquoi pas les initier à l’art.

Bref, des récits émouvants qui démontrent qu’il y a encore de bonnes personnes qui consacrent leur énergie à faire du bien auprès de ces résidents qui, n’ont pas souvent la visite de leurs proches. Ce n’est pas parce qu’on est vieux qu’on doit se laisser aller.

Le gouvernement Legault est en partie responsable de cette évolution lorsqu’il a demandé un effort des ceux et celles qui voulaient s’investir auprès de cette clientèle. Également les citoyens qui se sont empressés de devenir des préposés aux bénéficiaires.

Tout le monde a voulu pousser dans la même direction et montrer aux résidents, combien ils étaient reconnaissants de donner au suivant. Des gens de cœur qui savent qu’ils ne seraient pas de ce monde sans cette génération d’aînés.

Les témoignages faisaient monter les larmes, de ceux et celles qui ont pu lire ces témoignages remplis de gratitude. De belles leçons de vie auxquelles ces anges gardiens ont redonné l’espoir et semer du bonheur auprès des personnes par des petites douceurs; du chocolat pour souligner des anniversaires. Des manucures, du maquillage, pour rendre ces dames encore plus belles, tous ces petits bonheurs qui font oublier leur dernier voyage.

Bien sûr, le Journal s’empressait de souligner qu’ils ont dû faire un choix d’une dizaine de personnes, parmi plusieurs autres aux quatre coins du Québec, toutes aussi intentionnées et dévouées envers nos aînés.

Quand on prend connaissance de ces anges gardiens venus du ciel, ça jette un baume sur l’hécatombe qu’on a connu au cours de deux dernières années, en ce qui concerne les CHSLD. Ça fait chaud au cœur de savoir qu’on prend soin de nos aînés sans compter.

Bravo à tous ces anges gardiens, et si vous pouvez mettre la main sur l’édition du Journal de Montréal en question, vous ne regretterez pas de profiter de ces belles histoires chaleureuses et intenses qui nous font vivre de belles choses rendues par d’aussi belles et attachantes personnes qui ont la vocation.


220e jour de l’année

Lundi, 8 août 2022

À la douce mémoire de…

MIREILLE RAJOTTE 1956-2011, policière retraitée de la Ville de Longueuil.

FÉLIX LECLERC 1914-1988, auteur-compositeur-interprète et écrivain québécois.

GLEN CAMBELL 1936-2017, chanteur, musicien et acteur américain de musique country.


Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Chad Audet

Bon anniversaire !


On jase là

Ça donne quoi que les fédéraux puissent vouloir geler les permis pour les armes de poing et d’interdire l’importation légale de ce type d’arme. La réserve indienne d’Akwesasne serait le premier endroit à enquêter et stopper la quantité d’armes illégale qui y circulent. Ça fait des lunes que tout le monde le sait et rien ne bouge. Une loi ne changerait rien si ce n’est pour montrer un faux sentiment de vouloir contrôler et mettre fin à ces illégalités criminelles.


Pensée et citation du jour

Ce n’est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur.

Arthur Schopenhauer


Ça s’est passé un 8 août…

(1944) Maurice Duplessis reprend le pouvoir après l’avoir perdu en 1940. L’Union nationale fait élire 48 députés à l’Assemblée législative contre 37 pour les Libéraux d’Adélard Godbout. Il est surtout élu en raison de son opposition à la conscription. Maurice Duplessis sera assermenté le 30 août 1944 et il restera au pouvoir jusqu’à sa mort en 1959.

(1955) À l’occasion du jubilé de fondation de l’Oratoire Saint-Joseph, S.E. le cardinal Paul-Émile Léger élève l’oratoire au rang de basilique mineure (Il s’agit alors d’une église dotée par le pape ou par le cardinal d’une dignité particulière; le lieu devient sacré).

(1987) Plus de 700 parents et amis assistent au mariage de René Simard et Marie-Josée Taillefer, à l’église Saint-Sauveur de Montréal; une foule d’au moins 6 000 curieux a patienté de longues heures pour voir le couple ainsi que les nombreuses personnalités qui se sont déplacées pour la cérémonie.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :