Des taches d’eau sur les meubles… Quoi faire ?

La Une

Madame Chasse-taches arrive à la rescousse avec ses trucs toujours bienvenus.

On voit apparaître ces cernes blanchâtres quand un verre, une bouteille ou un plat chaud a été déposé sur un meuble en bois et qu’il a créé une tache d’humidité.

Voici quelques solutions pour remédier au problème :

1- Vaporisez une bruine d’eau sur la surface du bois taché et asséchez rapidement avec le séchoir à cheveux. Une fois le bois sec, polissez avec un chiffon doux imbibé d’huile d’olive en suivant le grain du bois.

2- Préparez un mélange à parts égales d’huile d’olive et de sel fin pour former une pâte. Laissez le bois s’imbiber de la solution pendant 1 à 2 heures. Essuyez délicatement et polissez avec un linge doux.

3- De la mayonnaise mêlée à de la cendre de cigarette et un linge doux peuvent faire disparaître les cernes d’humidité.

4- Appliquez de la gelée de pétrole (vaseline) sur les taches et les cernes d’eau. Laissez agir quelques heures ou une nuit avant de polir le bois avec un linge doux et sec.

5- L’huile de citron Goo-Gone qu’on trouve en pharmacie, dans les magasins au rabais comme Dollarama et les épiceries, est un excellent produit pour polir les meubles en bois et pour faire disparaître les cernes et les petites éraflures.

SUR UN BOIS VERNI

Mélangez environ 5 ml (1 c. à thé) de bicarbonate de soude à du dentifrice. Frottez la tache avec ce mélange et un chiffon humide. Il ne restera qu’à polir avec un chiffon sec.

SUR UN MEUBLE CIRÉ

Passez énergiquement un chiffon imprégné d’une petite quantité d’huile de lin ou de beurre amolli afin de bien faire pénétrer le produit dans le bois. Au besoin, cirez à nouveau le meuble.

LA BONNE IDÉE

Il est possible de polir un meuble en bois avec un chiffon doux et un restant de bière blonde. Frottez énergiquement pour bien faire briller le bois.

Source : Louise Robitaille, Journal de Montréal, 24 septembre 2022, Cahier CASA, p13


270e jour de l’année

Mardi, 27 septembre 2022

Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Robert Ansaldi

Bon anniversaire !


On jase là…

Enfin, le hockey est de retour et hier soir, on a eu droit à la première partie préparatoire. Une belle occasion de voir l’avenir du club, en talent, et croyez-moi, du talent, ce n’est pas ça qui manque. Ça fait des années qu’on demande une équipe avec de la profondeur, voilà que maintenant qu’on a fait une bonne réserve de talent, nos clubs école vont pouvoir performer et préparer adéquatement cette bande de jeunots. De belles soirées d’hiver en perspective. Bonne saison à nos Glorieux.


Pensée et citation du jour

Le temps de l’attente ressemble au temps de la sécheresse; toujours trop long.

Jovette Marchessault


Ça s’est passé un 27 septembre…

(1998) Fondation de Google.

(2006) Première mondiale : une équipe du CHU de Bordeaux réalise une opération chirurgicale en apesanteur. C’est dans des conditions un peu particulières que Philippe Sanchot s’est fait retirer, mercredi 27 septembre, une tumeur graisseuse à l’avant-bras.

Il est en effet le premier patient à avoir été opéré en apesanteur. « On n’a pas cherché à faire un exploit technique mais à réaliser un test de faisabilité. On s’est mis en situation réelle pour opérer dans les conditions spatiales », a indiqué le responsable de l’expérience, le professeur Dominique Martin du CHU de Bordeaux. « Maintenant on sait qu’un être humain pourra se faire opérer dans l’espace sans trop de difficultés », a-t-il ajouté.

(2010) Les Pierrafeu, célèbre série d’animation mettant en scène un couple préhistorique et ses deux enfants dont la vie présente beaucoup de points communs avec celle des banlieusards américains des années 60, fête cette semaine ses 50 ans aux États-Unis.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

Contrat de déneigement : Informations utiles

La Une

Dans pas si longtemps, l’hiver sera à nos portes. Vous n’avez pas encore embauché un déneigeur ?

Voici quelques informations utiles pour conclure un contrat de déneigement.

S’ENTENDRE AVEC LE DÉNEIGEUR

Un contrat de déneigement est un contrat de service. Cela veut dire que le déneigeur s’engage à vous fournir un service en échange d’un paiement.

Par ailleurs, le contrat de déneigement est généralement à forfait, c’est-à-dire que le déneigeur déneigera votre entrée pour une période précise et à un prix fixe. Ainsi, après l’hiver, il ne peut pas augmenter son prix ou vous demander de payer plus cher s’il y a eu plus de neige durant la saison.

Il en est de même pour un contrat qui s’étale sur plusieurs années.

Ce contrat peut être fait verbalement. C’est toutefois une bonne idée de tout confirmer par écrit. Si vous choisissez cette option, voici quelques clauses utiles :

1- La durée du contrat (par exemple, du 15 novembre 2022 au 15 avril 2023).

2- Le prix total et les modalités de paiement.

3- La quantité de neige à partir de laquelle le déneigeur doit déneiger (2 cm, 5 cm, etc.).

4- L’heure avant laquelle la neige doit être enlevée.

5- L’endroit où la neige doit être déposée (certaines municipalités imposent des restrictions).

6- Les tâches connexes, comme épandre du sel ou du sable.

7- La présence de haies ou de tout autre aménagement que vous désirez protéger.

QUOI FAIRE SI ÇA TOURNE MAL ?

Vous pouvez demander des références dans votre réseau ou votre voisinage pour trouver un déneigeur qui satisfera vos attentes. En cas de problème, si vous avez une bonne raison, vous pouvez normalement annuler votre contrat de déneigement.

Par exemple, le déneigeur ne respecte pas le contrat, notamment en ne déneigeant jamais votre entrée au moment convenu, ce qui vous empêche de partir au travail à l’heure.

Vous devez toutefois vérifier les modalités du contrat. Par exemple, le contrat peut exiger que vous donniez un avis de 30 jours avant d’annuler.

Source : Éducaloi, Journal de Montréal, 24 septembre 2022, p50


269e jour de l’année

Lundi, 26 septembre 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA JOURNÉE MONDIALE DE LA CONTRACEPTION


Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Danielle Laliberté

Bon anniversaire !


On jase là…

Le vote par anticipation se déroule présentement pour sa deuxième journée. Je ne sais pas si c’est représentatif de l’intention des Québécois d’aller voter massivement, mais au moment où je déposais mon bulletin de vote dans l’urne, hier, Une longue file d’électeurs était visible jusqu’à l’extérieur. Si vous voulez avoir le droit de critiquer le nouveau gouvernement, vous devez exercer votre devoir et voter, sinon il vous faudra vous la fermer jusqu’au prochain scrutin.


Pensée et citation du jour

Si vous fermez la porte à toutes les erreurs, la vérité restera dehors.

Rabindranàth Tagore


Ça s’est passé un 26 septembre…

(1990) Le siège du centre de désintoxication d’Oka prend fin dans la confusion la plus totale, alors que les militaires sont surpris par la sortie inattendue des 56 Mohawks confinés au périmètre depuis le 2 septembre. Les assiégés font leur sortie sur la route 344 là où les militaires ne les attendaient pas. C’est donc après 78 jours que prend fin l’interminable crise amérindienne, qui a tenu tout le Québec en haleine pendant toute la période estivale.

(2002) Quarante-neuf véhicules entrent en collision très tôt dans la matinée sur l’autoroute 10, dans la région de Chambly, en direction de Sherbrooke. Un soleil aveuglant et une épaisse nappe de brouillard sont à l’origine de l’incident qui fait un mort et 17 blessés.

(2006) Michel Côté, Marcel Gauthier et Marc Messier détiennent le record Guinness de longévité d’une pièce de théâtre jouée par la même distribution; Broue est un phénomène non seulement dans l’histoire du théâtre québécois mais dans le monde entier puisque, certes, La souricière ou La cantatrice chauve ont été joués plus souvent que Broue, mais pas 2 726 fois en 27 ans par les mêmes comédiens. Les comédiens annoncent que la pièce ne sera plus jouée mais continue à être jouée. Ainsi on annonce la présentation du spectacle pour leur première tournée d’adieu en 2008.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

Ni noir ni blanc

La Une

Voici une courte histoire qu’on devrait mettre en pratique pendant cette campagne électorale; le point de vue de l’autre.

À l’époque où j’étais à l’école primaire, j’eus une sérieuse dispute avec un garçon de ma classe. Je ne me rappelle plus la raison de notre querelle, mais jamais je n’oublierai la leçon qu’elle me permit d’apprendre.

J’étais persuadée que j’avais raison et qu’il avait tort, et lui était convaincu du contraire. Notre institutrice décida alors de nous donner une petite leçon. Elle nous fit venir en avant de la classe, le garçon et moi, puis elle nous installa de chaque côté de son bureau.

Au milieu du bureau se trouvait un gros objet rond. Je pouvais voir que l’objet était noir. Toutefois, quand elle demanda au garçon la couleur de l’objet, il répondit « blanc ».

Je n’en croyais pas mes oreilles : il disait que l’objet était blanc, alors qu’il était, de toute évidence, noir ! Une autre dispute éclata entre le garçon et moi, cette fois à propos de la couleur de l’objet.

L’institutrice me demanda alors de prendre la place du garçon, puis elle lui demanda de prendre la mienne. Après avoir inverti nos places, elle me redemanda la couleur de l’objet. Je n’eus d’autre choix que de répondre « blanc », car les deux côtés de l’objet étaient de couleur différente. De son point de vue, il était blanc tandis que du mien, il était noir.

Ce jour-là, cette institutrice m’apprit une leçon très importante : pour vraiment comprendre le point de vue d’une autre personne, il faut se mettre à sa place et regarder la situation à travers ses yeux.

Source : Julie Paxton, livre « Bouillon de poulet pour l’âme de l’enfant ».


268e jour de l’année

Dimanche, 25 septembre 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA JOURNÉE MONDIALE DU COEUR


À la douce mémoire de…

PIERRE FALARDEAU 1946-2009, cinéaste, écrivain, pamphlétaire et militant indépendantiste québécois.


Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Guy MartinJean-Claude St-ArnaudDavid Alexandre Désilets-Prévost

Bon anniversaire !


On jase là…

Quelle belle initiative que celle de l’école primaire Saint-Benoît, à Montréal. Cette école d’Ahuntsic, dans le cadre d’un projet pilote, a barré sa rue à la circulation parentale. Au beau milieu de la rue piétonnisée à leur intention 30 minutes le matin et 30 minutes à la fin des cours, les enfants gambadent. Pour le moment, ils ne le font que les vendredis, mais, pour la protection des petits enfants, cette initiative devrait être appliquée partout et tous les jours scolaires. Bravo !


Pensée et citation du jour

Si tu te couches, ils vont te piler dessus. Si tu restes debout et tu résistes, ils vont te haïr, mais ils vont t’appeler monsieur.

Pierre Falardeau


Ça s’est passé un 25 septembre…

(1960) Jean Drapeau fonde un nouveau parti politique à Montréal qui n’a rien à voir avec la Ligue d’action civique dont il faisait partie. Ce parti se veut complètement libre des autres formations politiques qu’elles soient provinciales ou fédérales.

(1980) À Pittsburgh, aux États-Unis, Bob Marley chante seul « Redemption song » devant son groupe, effondré. L’ambassadeur du reggae est malade. Atteint d’un cancer depuis 1977, il est de plus en plus affaibli, les Wailers savent qu’il ne pourra plus remonter sur scène. Bob Marley mourra durant son sommeil à l’hôpital de Miami le 11 mai 1981. Il sera enterré chez lui à St Ann en Jamaïque le 21 mai, après des funérailles nationales.

(2010) À la une de la dernière édition du magazine Maclean’s figure le Bonhomme Carnaval tenant un porte-documents d’où s’échappent des billets de banque canadiens et américains. Le Québec est « la province est la plus corrompue au Canada », déclare le magazine torontois Maclean’s dans sa plus récente édition.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

Et si on revenait dans le temps…

La Une

Déjà 2022 et dans quelques petits mois 2023. Tout le monde est en accord sur un point; la vie va trop vite. Tout va trop vite et avec un peu de nostalgie, si on voyageait dans le temps, vers l’arrière, vers le passé… Il y a cent ans, en 1922. Comment était la vie, à cette époque ?

1- L’espérance de vie moyenne des hommes était de 47 ans.

2- Le carburant pour les voitures n’était vendu que dans les pharmacies.

3- Seulement 14 % des maisons avaient une baignoire.

4- Seulement 8 % des foyers avaient un téléphone.

5- La limite de vitesse maximale dans la plupart des villes était de 10 mph.

6- La plus haute structure du monde était la tour Eiffel.

7- Le salaire moyen aux États-Unis en 1922 était de 22 cents de l’heure.

8- Le travailleur américain moyen gagnait entre 200 et 400 dollars par an. Un comptable compétent pouvait s’attendre à gagner 2 000 $ par année.

9- Un dentiste gagnait 2 500 $ par année.

10- Un vétérinaire entre 1 500 $ et 4 000 $ par année et un ingénieur en mécanique environ 5 000 $ par année.

11- Plus de 95 % de toutes les naissances ont eu lieu à domicile.

12- Quatre-vingt-dix pour cent de tous les médecins ont fréquenté des soi-disant écoles de médecine, dont beaucoup ont été condamnées par la presse et par le gouvernement comme étant inférieures aux normes.

13- Le sucre coûtait quatre cents la livre.

14- Les œufs coûtaient quatorze cents la douzaine.

15- Le café coûtait quinze cents la livre.

16- La plupart des femmes ne se lavaient les cheveux qu’une fois par mois et utilisaient du borax ou des jaunes d’œufs pour le shampooing.

17- Le Canada a adopté une loi interdisant aux pauvres d’entrer dans leur pays pour quelque raison que ce soit.

18- Les cinq principales causes de décès étaient : Pneumonie et grippe, tuberculose, diarrhée, maladie cardiaque et AVC.

19- Le drapeau américain avait 45 étoiles.

20- La population de Las Vegas n’était que de 30 personnes.

21- Les mots croisés, la bière en canette et le thé glacé n’avaient pas encore été inventés.

22- Il n’y avait ni fête des mères, ni fête des pères.

23- Deux adultes sur 10 ne savaient ni lire ni écrire et seulement 6 % de tous les Américains avaient obtenu leur diplôme d’études secondaires.

24- La marijuana, l’héroïne et la morphine étaient toutes disponibles en vente libre dans les pharmacies du coin.

25- À l’époque, les pharmaciens disaient : « L’héroïne clarifie le teint, donne de la flottabilité à l’esprit, régule l’estomac, les intestins et est, en fait, une parfaite gardienne de la santé ». Étonnant n’est-ce pas ?

26- Dix-huit pour cent des ménages avaient au moins un domestique ou une aide domestique à plein temps… Souvent, c’était une tante célibataire ou un parent immigré nouvellement arrivé en Amérique.

27- Il y a eu environ 230 meurtres signalés dans l’ensemble de TOUS les États-Unis.

On en sera où dans cent autres années ?


267e jour de l’année

Samedi, 24 septembre 2022

Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Isabelle Godin

Bon anniversaire !


On jase là…

Le 7 février dernier, Olivier Primeau et son Beach Club de Pointe-Calumet se mettait sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité et voilà que cette semaine, il investissait 3 millions $ dans la Dominion Water Reserves avec un gain financier presque instantané de 1,5 millions $. C’est pas beau ça ? Qui a dit que l’argent ne poussait pas dans les arbres ?


Pensée et citation du jour

Là où il y a l’amour, il y a la vie.

Mohandas K. Gandhi


Ça s’est passé un 24 septembre…

(1984) Elizabeth II arrive au Canada pour une visite officielle de deux semaines, en compagnie du prince Phillip. Elle visitera le Nouveau-Brunswick, l’Ontario et le Manitoba.

(1995) Jacques Parizeau, Lucien Bouchard et Mario Dumont lancent la campagne référendaire du camp du OUI devant quelque 2 000 personnes réunies au sommet du Mont Royal.

(2015) Près de 720 fidèles ont été tués et des centaines, blessés, dans une bousculade jeudi à Mina près de La Mecque, l’un des pires drames à frapper le grand pèlerinage dans le premier lieu saint de l’islam.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

L’argent pleuvra

La Une

Ça résume assez bien le second débat des chefs, hier soir, à la télé canadienne. Les propos étaient sans équivoque; investissements massifs, investissements massifs et encore investissements massifs.

Les chefs vont distribuer tellement d’argent, qu’on se demande bien où ils vont le prendre… Vous le savez, vous ?

Évidemment, dans nos poches, nous, les CONtribuables.

Et comment vont-ils le faire ? Impossible d’avoir la réponse.

Si la CAQ obtient son deuxième mandat, selon les sondages, ils n’auront pas de surprises puisque leur gouverne se poursuivra. La distribution des cadeaux de Noël devrait avoir lieu, comme promis, en décembre. Vous vous souvenez ?

Par ailleurs, j’ai bien aimé cet autre débat, bien calé dans mon fauteuil. Bien sûr, c’est du pareil au même mais ces chefs sont passés maîtres des élans oratoires. Beaucoup de mots qui, finalement, n’auront plus la même priorité la victoire venue.

Différent du premier débat, je l’ai mieux apprécié. Les chefs pouvaient mieux exprimer leurs choix, préciser leurs promesses. Ils disposaient de plus de temps pour le faire. Dans son ensemble, ça me semblait moins condensé, concentré et plus propice aux explications de leur programme électoral.

François Legault a livré une meilleure performance que lors du premier débat. Pour les autres, rien de nouveau. En revanche, vous l’aurez deviné, Paul St-Pierre Plamondon ne cesse de m’étonner dans le bon sens. Il est articulé, clair, convaincu et met l’indépendance bien en évidence. Un ton neutre, jamais agressif, poli, il représente très bien son parti. C’est définitivement mon choix.

Cependant, sauf à une seule occasion, le premier ministre a fait allusion à la pandémie qui a paralysé son gouvernement pendant deux ans.

Les chefs lui adressaient des blâmes pour son mandat déstabilisé, mais dans les mêmes circonstances, aucun d’eux n’aurait fait mieux. C’était une exception dans le portrait politique mondial.

Les évaluations des spécialistes vont inonder les réseaux sociaux, journaux, radio et télévision, mais la décision finale reviendra au peuple qui, seul dans l’isoloir, s’exprimera sans contrainte, en privé et selon ses convictions, le 3 octobre prochain.

Par ce geste démocratique et important, il s’octroiera le droit de critiquer et/ou d’encenser le futur gouvernement.


266e jour de l’année

Vendredi, 23 septembre 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA BISEXUALITÉ

LA FÊTE NATIONALE DE L’ARABIE SAOUDITE


À la douce mémoire de…

GILLES LATULIPPE 1937-2014, Comédien de burlesque, animateur télé québécois et propriétaire fondateur du Théâtre des Variétés.


On jase là…

J’ai circulé hier sur la route 132 Est, dans la portion menant au Pont-Tunnel Louis-Hyppolite Lafontaine, où on a installé des murets de ciments pour délimiter les voies de circulation spécifiques, durant les travaux de rénovation, et interdire aux automobilistes de s’insérer dangereusement dans les files de véhicules pour sauver quelques places, et aussi pour assurer la fluidité des déplacements. Une idée de génie qu’on devrait implanter en permanence aux endroits stratégiques et dangereux.


Pensée et citation du jour

Délaisse les grandes routes, prends les sentiers.

Pythagore


Ça s’est passé un 23 septembre…

(1948) Peu de temps après avoir garé leur voiture devant la banque Canadienne Nationale, à Montréal, les policiers Nelson Paquin et Paul-Émile Duranleau sont abattus de plusieurs projectiles par les voleurs qui sont toujours à l’intérieur du bâtiment. Une chasse à l’homme s’engage ensuite. Elle mène à la capture d’un des trois hommes, Noël Cloutier.

Une semaine plus tard, le 2 octobre, les deux autres suspects, Donald et Douglas Perreault, sont arrêtés par hasard en Saskatchewan. Le procès des trois hommes, qui débute le 3 décembre 1948, se soldera par des verdicts de condamnation à mort. Cloutier et les deux Perreault seront exécutés en 1949.

(1999) La Journée de la bisexualité est célébrée pour la première fois par la communauté bisexuelle et ses partisans.

(2003) Neuf membres des bandes criminalisées les Nomades -affiliés aux Hells Angels- et les Rockers, reçoivent des peines variant de 10 à 15 ans de prison. Ce verdict met fin à un procès plein de rebondissements qui a fait couler beaucoup d’encre depuis son commencement, en janvier 2002.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

10 astuces pour éliminer…

La Une

Madame Chasse-taches nous propose quelques trucs pour que la maison respire la fraîcheur. Alors voici ses quelques conseils pratiques et économiques.

LES ODEURS DANS LA MAISON

Une maison sans odeurs d’humidité, de fumée de cigarette, de pots-pourris trop parfumés, « une maison qui sent le propre », c’est toujours gagnant.

1- Une orange piquée de clous de girofle dans les penderies dégage un léger parfum et éloigne les mites.

2- Le papier d’Arménie plié en accordéon et brûlé tout comme la lampe Berger élimine les odeurs de cigarette et de friture.

3- Déposez quelques gouttes d’huile essentielle sur les ampoules électriques. Le soir, elles diffuseront un parfum agréable dans la pièce.

4- Dans la salle de bain, pour contrer les odeurs d’humidité, nettoyez et désinfectez les murs, contour du bain, de la cuvette de la toilette et le plancher avec une eau javélisée.

5- Quelques gouttes d’huile essentielle au citron sur une ouate dissimulée derrière un vase ou un accessoire dans la salle de bain dégageront une bonne odeur pendant une dizaine de jours.

6- Pour éliminer une odeur malodorante de la maison, il suffit de faire bouillir quelques tasses de vinaigre blanc, pendant une quinzaine de minutes. Gardez un œil sur la casserole, car le vinaigre s’évapore très rapidement.

7- Les produits Air Sponge ou Bio Absorbant qu’on trouve en pharmacie sont excellents pour absorber les odeurs et non seulement les camoufler. Ils agissent en quelques jours. Placez un ventilateur dans la direction de la pièce afin d’accélérer le processus.

8- Pour répandre une bonne odeur dans les placards et la lingerie désodorisés, conservez-y quelques feuilles d’assouplissant pour tissus non utilisées.

9- Évitez les odeurs désagréables qui se dégagent des petites poubelles à l’intérieur des armoires de cuisine. Conserver les écorces d’orange, de citron et de pamplemousse et déposez-les au fond de la poubelle dans un sac plastifié perforé de quelques trous. Changez les écorces régulièrement.

RECETTES DE POTIONS ODORANTES

Faire bouillir dans une casserole, à découvert, pendant une vingtaine de minutes 500 ml (2 tasses) d’eau additionnée d’un de ces produits :

1- Quelques bâtons de cannelle ou 5 ml (1 c. à thé) de cannelle moulue;

2- Quelques clous de girofle et le zeste d’un citron ou d’une orange;

3- Un mélange de cannelle et de muscade ou de vos épices préférées.

Source : Louise Robitaille, Journal de Montréal, cahier CASA, 17 septembre 2022, p14


265e jour de l’année

Jeudi, 22 septembre 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA FÊTE NATIONALE DU MALI

LA JOURNÉE « EN VILLE, SANS MA VOITURE »

L’ÉQUINOXE D’AUTOMNE À 16H03

NOCES DE CÈDRE POUR JOHNNY ET GINETTE FRÉCHETTE. 49e ANNIVERSAIRE


On jase là…

On assiste à une nouveauté dans la ligue nationale de hockey (LNH); des annonces commerciales sur les chandails officiels des équipes. Celle des Canadiens de Montréal est un petit carré bleu sur lequel est inscrit RBC, pour Royal Bank Of Canada, (déjà, ça part mal). Je n’aime pas du tout, contrairement à celui des Maple Leafs de Toronto qui est commandité par le lait ontarien et qui affiche le mot MILK, en blanc, qui se fond dans le chandail bleu, et en bleu, dans le chandail blanc. C’est discret et de bon goût. Le Canadien y gagnerait à modifier le sien; seulement les lettre RBC en blanc sur le chandail rouge et le contraire sur le blanc. Enlever complètement le carré bleu qui déguise totalement.


Pensée et citation du jour

Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement.

Gilbert Keith Chesterton


Ça s’est passé un 22 septembre…

(1967) Le Théâtre des variétés de Gilles Latulippe ouvre ses portes. Il est aménagé dans un vieux cinéma de la rue Papineau à Montréal. Gilles Latulippe y fera renaître le burlesque et le vaudeville. Il gardera ce théâtre jusqu’en mai 2000.

(1978) Inauguration de la centrale hydro-électrique Outardes 2, à Pointe-aux-Outardes sur la Côte-Nord, au Québec.

(2003) Le lundi 22 septembre dernier, Montréal a tenu sa première journée « En ville, sans ma voiture ! », tout comme 1 300 autres villes dans le monde. Organisé par l’Agence métropolitaine de transport (AMT), l’événement fut un succès, faisant de Montréal la deuxième ville en importance après Paris à participer à cette journée. « En ville, sans ma voiture ! » visait à sensibiliser la population aux effets de l’utilisation abusive de l’automobile sur la qualité de vie urbaine et à présenter les différents modes de transports alternatifs à l’auto en solo.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

Lettre ouverte

La Une

Dans cette ère ou la main-d’œuvre manque douloureusement, on doit trouver une raison de contrer cette aberration. Dans les pages d’opinions du Journal de Montréal de lundi dernier, Nicolas Rabouille, dans une lettre ouverte a peut-être trouver LA solution. En tout cas, je trouve l’idée excellente et ça vaut la peine qu’on y réfléchisse. C’est ce que je vous propose aujourd’hui.

PLUS PERSONNE NE VEUT TRAVAILLER… DANS LES CONDITIONS ACTUELLES

On s’exclame que « les jeunes ne veulent plus travailler ! ». La nouvelle génération de travailleurs se retrouve plus souvent qu’autrement dans des conditions de travail médiocres accompagnées d’une paye avec laquelle la seule bouffe que tu peux te permettre se trouve au dépanneur.

Les employés sautent d’entreprise en entreprise afin d’essayer de rattraper l’inflation qui fait fondre leur pouvoir d’achat, pendant que les patrons de grandes entreprises se vantent de profits records.

Le modèle capitaliste d’aujourd’hui doit changer. Je crois que nous arriverons bientôt à la fin de l’ère de la croissance infinie dans un monde fini.

En 2016, j’ai lancé Rablab, une agence de marketing web, avec mon partenaire Jean-Philippe Dauphinais. Ce serait mentir de vous dire qu’à la fin de l’année, on ne regarde pas les profits sur notre état financier.

Cependant, notre richesse personnelle a toujours été la dernière des priorités. Durant les quatre premières années de l’entreprise, la majorité des employés gagnaient presque le double du salaire des patrons, Notre philosophie : « Bâtissons la meilleure entreprise possible, et l’argent viendra après ».

NOUVELLE GÉNÉRATION            

Il est très important de comprendre que la nouvelle génération de travailleurs ne veut plus un travail juste pour payer des factures. Elle a besoin d’avoir une raison de se lever le matin pour aller travailler. Elle veut vivre pleinement sa vie personnelle et être heureuse avant tout.

C’est pourquoi, deux fois l’an, on s’assoit individuellement avec nos gens et on regarde ensemble ce qu’ils ont envie d’accomplir et où le Rablab peut les mener. Les rencontres bisannuelles sont également accompagnées d’une augmentation salariale entre 4 % à 12 %, par an.

Rablab perd volontairement une partie de son profit pour constamment réinvestir dans les conditions de travail. C’est environ 10 % de la marge de profit qui est continuellement redistribuée aux employés à travers une panoplie d’avantages.

Par exemple, la nouveauté cette année a été de tester la semaine de 4 jours. Les gens travaillent 32 heures par semaine et sont rémunérés pour 35 heures. Ils ont tous les vendredis de congé. Jusqu’à présent, nous notons une productivité qui a augmenté et des gens plus heureux le lundi.

De plus, nous versons un pourcentage du chiffre d’affaires en bonus aux employés en décembre et en juin, ce qui représente entre 4000 $ et 6000 $ annuellement. Disons que ça aide à payer les cadeaux de Noël,,, et les vacances d’été !

En 2023, débute la construction du « Rablodge », un chalet-bureau où les gens pourront aller travailler et profiter de la nature. Ajoutez à ça un gym, un terrain de basket sur le toit du bureau, la passe de BIXI, les assurances collectives et de la télémédecine, et ça fait plus de 250 000 $ par an que nous réinvestissons dans nos employés.

PENSER UN PEU PLUS AUX EMPLOYÉS

Quand on me demande : « Est-ce que le manque de main-d’œuvre vous affecte ? » La réponse est non. Notre priorité est de garder nos talents le plus longtemps possible. À mes yeux, l’objectif d’une entreprise n’est pas d’enrichir ses actionnaires. C’est de répondre à un problème, de donner de la valeur à ses clients et de faire rouler l’économie.

Ne vous méprenez pas, je gagne très bien ma vie, mais pas au détriment de nos employés.

Je vois de plus en plus d’entreprises emboîter le pas : penser un peu moins aux actionnaires, et un peu plus aux employés, et ce, de manière sincère. C’est juste dommage qu’il ait fallu une pénurie de main-d’œuvre pour en arriver là !


264e jour de l’année

Mercredi, 21 septembre 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA PAIX

LA JOURNÉE MONDIALE DE LA MALADIE D’ALZHEIMER


On jase là…

Êtes-vous d’accord pour réduire les heures d’ouverture hebdomadaires de certains commerces au Québec, devant le manque de main d’oeuvre qui sévit depuis la pandémie ? Pour ma part, je suis entièrement d’accord avec cette proposition. Seules les pharmacies pourraient être ouvertes 7 jours par semaine. Les heures d’ouvertures devraient être revues partout, genre 8h à 17h, avec exception pour les jeudis et vendredis, prolongées jusqu’à 21 heures. Le dimanche serait un jour de congé obligatoire. Il me semble que les gens seraient moins stressés.


Pensée et citation du jour

La vie est comme un arc-en-ciel; Il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs.

A. Ramaiya


Ça s’est passé un 21 septembre…

(1979) Le gouvernement du Parti québécois dirigé par René Lévesque innove en mettant sur pied un ministère de la Condition féminine. C’est l’ex-ministre de la Consommation, des Coopératives et des Institutions financières, Lise Payette, qui sera nommée à la tête du nouveau ministère. Elle y restera jusqu’à l’élection générale de 1981.

(2001) Les plus grandes vedettes de la télévision, du spectacle et du cinéma américain participent à un grand téléthon de deux heures pour venir en aide aux victimes des attentats du 11 septembre aux Etats-Unis : A Tribute to Heroes. Ce qui a permis de récolter plus de 150 millions $.

(2004) Record du monde et médaille d’or pour Chantal Petitclerc au 100 m en fauteuil roulant pour paraplégiques, aux Jeux paralympiques d’Athènes.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

Les comédiens « marmonneurs »

La Une

Selon le Larousse, le marmonnement c’est comme parler entre ses dents de façon indistincte, et de bien d’autres qualificatifs.

Sophie Durocher, dans sa chronique d’hier dans le Journal de Montréal, sur le gala des Gémeaux, mentionnait la piètre qualité des conversations entre les comédiens, je cite :

« Je regardais hier la soirée des gémeaux et une chose m’a frappée, Dans plusieurs extraits qu’on nous a présenté tout au long de la soirée, les comédiens marmonnent. Ils bafouillent, elles baragouines, ils et elle grommellent. Quel dommage. On est supposés célébrer le meilleur de la télé, mais comment mettre en valeur les textes des auteurs si les comédiens escamotent leurs répliques ? Et le plus triste, c’est que dans plusieurs des nouvelles émissions de la saison, le problème persiste. Qu’ils jouent des médecins, des avocats ou des sans-abris, on a encore de la difficulté à les comprendre. »

Ça fait longtemps que je le dis. Ça perdure depuis des années. Le chuchotement est à la mode et surtout chez les jeunes comédiens. On doit reculer l’enregistrement pour essayer de réécouter l’échange et bien souvent on n’y arrive pas. Il nous faudrait des oreilles à la Mr Spock pour arriver à décoder.

Quand c’est rendu qu’on a besoin d’afficher la vidéodescription au bas de l’écran, ce n’est pas toujours parce qu’on est sourd.

C’est très différent d’une pièce de théâtre où le volume sonore est beaucoup mieux, plus audible. Je peux comprendre que le jeu d’une scène intime peut être moins criard mais avec les moyens technologiques qui existent, il y a surement une façon de corriger le problème.

Quelques fois, en « pitonnant » de chaîne en chaîne, je tombe sur des vieux téléromans du genre Les belles histoires des pays d’en haut que mes parents écoutaient religieusement alors que j’étais tout petit et même ado, et croyez-moi, les dialogues étaient clairs, précis et d’une diction impeccable.

Peut-on espérer mieux pour l’avenir ? Je le souhaite !


263e jour de l’année

Mardi, 20 septembre 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA PAIX


Une journée de plus sur le chemin de la vie pour…

Josée NantelBenoît Briand

Bon anniversaire !


On jase là…

Encore une fois, l’ami Justin a fait un bouffon de lui en chantant Bohemian Rhapsody, de Queen, accompagné au piano par Gregory Charles, dans le hall d’un très luxueux hôtel, en Angleterre, à l’occasion des funérailles de la reine Elizabeth II. C’est indigne d’un chef d’État et comme représentant du Canada, on n’a pas besoin d’un amuseur de ce genre. Sa fonction politique impose un certain décorum, surtout que d’autres chefs d’États sont présents aux mêmes cérémonies et que les images sont diffusées mondialement.


Pensée et citation du jour

Il y a une différence entre vivre et exister.

Peggy Boucher


Ça s’est passé un 20 septembre…

(1977) Un incendie ravage quatre ailes de l’hôpital psychiatrique Louis-Hippolyte Lafontaine à Montréal, causant des dommages d’environ 12 millions de dollars, et forçant l’évacuation de quelque 1 200 patients.

(1998) Alexandre Despatie de Laval devient à 13 ans le plus jeune médaillé d’or canadien de l’histoire des Jeux du Commonwealth, alors qu’il triomphe à Kuala Lumpur, en Malaisie, à l’épreuve de plongeon sur la tour de dix mètres.

(2007) L’état de santé de l’économie canadienne permet au dollar d’atteindre la parité avec le dollar américain pour la première fois en plus de 30 ans. Après avoir atteint 1,0002 U$ en cours de journée, le huard clôturera finalement la journée à 99,87 $.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

Achats d’objets en ligne : Quelques règles à suivre.

La Une

De plus en plus de consommateurs achètent dans les groupes de revente sur les réseaux sociaux, comme Marketplace ou Kijiji. Quelles sont vos obligations et celles du vendeur dans ce contexte ?

VOS OBLIGATIONS

Ces plateformes permettent de négocier et de vous entendre directement avec le vendeur qui, lui, est un particulier et non un commerçant.

Dans cette situation, vous concluez un contrat lorsque vous acceptez l’offre.

Un contrat peut être créé de manière informelle, notamment par de simples messages dans le groupe.

L’offre doit toutefois comporter tous les éléments essentiels, comme le prix et l’objet du contrat (par exemple un jouet mis en vente).

Pour respecter votre part du contrat, vous devez notamment :

1- Payer le vendeur en vous présentant par exemple au moment et au lieu convenus.

2- Payer le montant exact convenu. Vous ne pouvez donc pas décider de payer 40 $ alors que vous et l’acheteur avez décidé que le prix était 50 $.

3- Si vous souhaitez payer moins cher ou ne plus acheter l’objet, le vendeur doit être avisé le plus rapidement possible et avoir donné son accord.

LES OBLIGATIONS DU VENDEUR

Le vendeur doit vous remettre le bien annoncé.

Par exemple, il ne peut pas vous obliger à prendre un autre jouet que celui sur lequel vous vous êtes entendu.

La garantie légale s’applique normalement, à moins que le vendeur ait spécifié que l’achat est « à vos risques et périls ».

La garantie légale assure notamment que le bien que vous achetez n’a pas de vices cachés qui le rendent « impropre » à l’usage auquel il est destiné.

Par exemple, un jouet inutilisable parce qu’il est brisé.

En cas de pépin, vous pouvez essayer de vous entendre avec le vendeur.

Sinon, vous pouvez vous tourner vers la Cour des petites créances si le montant en jeu est inférieur à 15 000 $.

Source : Éducaloi, Journal de Montréal, 17 septembre 2022, section ARGENT, p48


262e jour de l’année

Lundi, 19 septembre 2022

On célèbre aujourd’hui…

JOUR DE RECUEILLEMENT POUR LES FUNÉRAILLES ROYALES DE LA REINE ELIZABETH II


Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Pierrette LamarreNicole Longpré

Bon anniversaire !


On jase là…

Inacceptable qu’un restaurant-bar de 160 places, très fréquenté et populaire, ne puisse offrir des installations sanitaires fonctionnelles durant ses heures d’ouverture. Samedi dernier, les toilettes pour handicapés et pour les dames étaient brisées et condamnées. Les clientes devaient se soulager dans la seule toilette disponible, des hommes, équipée de trois urinoirs et un seul cabinet. Resto-bar Madame Bovary de Boucherville.


Pensée et citation du jour

Nos jugements sont l’expression tragique de nos besoins.

Marshall Rosenberg


Ça s’est passé un 19 septembre…

(1928) Le célèbre personnage de dessin animé créé par Walt Disney fait sa toute première apparition dans un court dessin animé, « Plane Crazy« . Mais il est encore à l’état d’ébauche et ne s’appelle pas Mickey mais « Mortimer ». La petite souris prendra son nom définitif dans le premier dessin animé sonore de Walt Disney « Steamboat Willie« 

(1960) The Twist, enregistré par Chubby Checker, est en 1re place du Hit Parade.

(1991) André Viger annonce sa retraite de la compétition de haut niveau. Le marathonien en fauteuil roulant, qui fait part de la nouvelle alors qu’il lance son livre autobiographique Ma volonté d’être gagnant, explique qu’il a le sentiment de ne plus pouvoir remporter un marathon, surtout après quatre mois de repos forcé à la suite d’une blessure à une épaule.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

Vêtements : prolongeons leur vie

La Une

Madame Chasse-taches vous ramène ses judicieux conseil pour prendre bien soin de nos vêtements. Voici comment.

Si vous constatez que votre imperméable a perdu son étanchéité, vaporisez sur le tissu un protecteur hydrofuge. Une solution beaucoup moins onéreuse que l’achat d’un nouveau manteau.

Si une baleine d’un parapluie s’est détachée, recousez-la avec du fil dentaire ciré.

Changer les boutons d’une veste que vous aimez lui redonnera un nouveau look et une deuxième vie.

Les motifs à coudre ou à coller au fer à repasser, les brillants, les paillettes peuvent camoufler une tache, un accroc ou rajeunir un pull délaissé depuis quelques saisons.

Faites le tri dans vos placards et créez de nouvelles combinaisons en mariant un pantalon ou une jupe à un chemisier ou un pull que vous aviez oublié dans votre garde-robe.

Les vêtements qui ne vous conviennent plus feront le bonheur de vos amis. Planifiez d’une soirée où les échanges donneront une deuxième vie à plusieurs vêtements.

Si un lainage a rétréci, lavez-le avec un savon doux, ajoutez quelques gouttes de glycérine à l’eau de lavage froide. Rincez à l’eau tiède. Faites sécher le lainage à plat, en l’étirant jusqu’à l’obtention de la taille désirée.

Quand on porte beaucoup un pull en laine, les poignets, le col ou le bas se déforment et agrandissent. Lavez seulement ces parties une dizaine de minutes dans de l’eau très chaude. Essorez et séchez rapidement avec le séchoir à cheveux. À la suite de ce traitement, le lainage aura rétréci aux endroits appropriés.

Pour enlever les peluches d’un tricot, utilisez un rasoir jetable, un peigne à poux ou pour un tricot plus délicat, une petite brosse recouverte d’un bas de nylon.

Tachés par la sueur ou le gras de votre épiderme, le col et les poignets de votre manteau en suède montrent des parties plus foncées que le reste du vêtement. C’est tout à fait normal ! Vous pourrez le récupérer en saupoudrant les taches de talc. Laissez agir une vingtaine de minutes afin que la poudre absorbe le gras puis brossez le manteau énergiquement.

Source : Louise Robitaille, Journal de Montréal, cahier CASA, 10 septembre 2022, p15


261e jour de l’année

Dimanche, 18 septembre 2022

On jase là…

Ça m’écœure de voir des agresseurs en matière de violence conjugale bénéficier d’une libération conditionnelle en attente de procès. Ça va prendre combien de féminicides pour que la justice enferme enfin ces dangereux criminels jusqu’au procès. Demander à un accusé de ne pas entrer en contact avec la victime c’est comme donner un coup d’épée dans l’eau… De la foutaise !


Pensée et citation du jour

C’est en allant vers la mer que le fleuve est fidèle à sa source.

Jean Jaurès


Ça s’est passé un 18 septembre…

(1967) Ouverture des 12 premiers collèges d’enseignement général et professionnel (CEGEP) au Québec. Avant cette date, l’enseignement secondaire et post secondaire était généralement du domaine privé (comme les collèges classiques dirigés par des religieux) et seuls les jeunes fortunés ou chanceux pouvaient en bénéficier.

(1967) Intitulé « Un pays qu’il faut faire », le manifeste présenté par le député libéral de Laurier, René Lévesque, préconise l’idée d’un Québec souverain doté d’une association avec le reste du Canada. Ce document aura l’effet d’une bombe chez les membres du Parti libéral. Dans ce manifeste, René Lévesque propose « un régime dans lequel deux nations, l’une dont la patrie serait le Québec, l’autre qui pourrait réarranger à son gré le reste du pays, s’associeraient dans une adaptation originale de la formule des marchés communs, formant un ensemble qui pourrait s’appeler, par exemple, l’Unité canadienne. »

Avant d’être rejetée, la proposition de Lévesque fera l’objet de chaudes discussions au sein du Parti libéral du Québec (PLQ). Le départ de Lévesque mènera à la fondation du Mouvement souveraineté-association (MSA) puis à la création d’un parti politique dont l’objectif premier est de réaliser l’indépendance du Québec : le Parti québécois.

(2015) Les conservateurs jettent un autre pavé dans la mare pour empêcher une femme musulmane portant le niqab d’obtenir sa citoyenneté canadienne à temps pour voter à l’élection générale du 19 octobre. Le gouvernement Harper a annoncé vendredi qu’il allait demander la suspension de la décision de la Cour fédérale d’appel rendue mardi permettant aux femmes portant le niqab de prêter serment à visage couvert lors des cérémonies de citoyenneté.

Les règles en vigueur obligent les femmes à montrer leur visage lorsqu’elles prêtent serment, mais Zunera Ishaq, une Pakistanaise d’origine de 29 ans, a contesté la loi et a remporté sa cause en Cour fédérale. Plus tôt cette semaine, les trois juges de la Cour d’appel fédérale ont confirmé cette décision sur le banc. Le lieutenant québécois de Stephen Harper, Denis Lebel, a annoncé par communiqué vendredi qu’Ottawa allait porter la cause en appel devant la Cour suprême du Canada.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

Samedi, de rigoler…

La Une

C’est un vieux couple qui se présente à sa visite médicale annuelle. Après avoir terminé son examen, le médecin demande au vieil homme :

– Vous me semblez en pleine forme. Y a-t-il des questions que vous voudriez me poser sur votre santé ?

– Bien oui, docteur. Quelque chose me fatigue… Quand je fais l’amour avec ma femme la première fois, j’ai souvent chaud et je suis en sueur… Mais lorsque je fais l’amour la deuxième fois, j’ai souvent froid et parfois même la chair de poule.

– Hummm, c’est très intéressant… Je vais effectuer des recherches dans ma bibliothèque là-dessus. En attendant, faites entrer votre femme pour que je l’examine.

La vieille dame entre dans le cabinet et le vieux monsieur va l’attendre dans la salle d’à côté. Le médecin fait l’examen, puis dit à la femme :

– Tout est parfait, comme pour votre mari. Cependant, il m’a demandé pourquoi il avait chaud lorsqu’il faisait l’amour la première fois, et froid lorsqu’il faisait l’amour la deuxième fois…

La vieille femme réfléchit et dit :

– Mais qu’il est con ! C’est tout simplement parce que la première fois, c’est au mois de juin, et la deuxième, c’est au mois de décembre !


Un couple de personnes âgées a fêté son soixantième anniversaire de mariage. Ils se sont connus amis d’enfance et se promènent main dans la main dans le quartier de leur jeunesse. Ils veulent revoir leur ancienne école.

La grille n’est pas fermée, ils entrent et retrouvent le vieux pupitre qu’ils ont partagé et sur lequel Louis avait gravé : « Je t’aime, Claire ».

En revenant à la maison, un sac tomba d’un fourgon presque à leurs pieds. Claire le ramasse et l’emporte à la maison. Là, elle l’ouvre et compte… cinquante mille dollars ! Louis déclare :

– Nous devons le rendre ! ».

Claire dit :

– Qui trouve garde !

Elle remet l’argent dans le sac et le cache dans le grenier. Le lendemain, deux policiers viennent enquêter dans le quartier. Ils frappent à leur porte :

– Pardon, auriez-vous trouvé un sac tombé d’un fourgon hier ?

Claire dit :

– Non…

Louis :

– Elle ment ! Elle l’a caché dans le grenier.

Claire :

– Ne le croyez pas, il est sénile.

Les agents se tournent pourtant vers Louis et lui demandent :  

– Voulez-vous nous raconter l’histoire depuis le début ?

Louis :

– Eh bien, voilà ! Claire et moi revenions de l’école hier…

Le premier agent se tourne vers son collègue et lui dit :

– Viens, on s’en va…!


Ma femme et moi sommes allés à la vente aux enchères à Paris, Kentucky l’autre semaine et l’une des premières expositions où nous nous sommes arrêtés était l’élevage de taureaux. Nous sommes allés au premier enclos et il y avait un panneau attaché qui disait :

« CE TAUREAU S’EST ACCOUPLÉ 50 FOIS L’ANNÉE DERNIÈRE »

Ma femme m’a poussé de manière ludique dans les côtes, a souri et a dit :

– Il s’est accouplé 50 fois l’année dernière, c’est presque une fois par semaine. À

Nous nous sommes dirigés vers le deuxième enclos qui avait un panneau attaché qui disait :

« CE TAUREAU S’EST ACCOUPLÉ 150 FOIS L’ANNÉE DERNIÈRE »

Ma femme m’a donné un jab en bonne santé et m’a dit :

– WOW ! C’est plus de deux fois par semaine ! Vous pourriez apprendre beaucoup de lui.

Nous nous sommes dirigés vers le troisième enclos et il y avait un panneau attaché qui disait en lettres majuscules :

« CE TAUREAU S’EST ACCOUPLÉ 365 FOIS L’ANNÉE DERNIÈRE »

Ma femme était tellement excitée que son coude m’a presque cassé les côtes et a dit :

– C’est une fois par jour. Vous pourriez VRAIMENT apprendre quelque chose de celui-ci.

Je l’ai regardé et j’ai dit :

– Allez-y et demandez-lui si à chaque fois c’était avec la même vieille vache.

Mon état est passé de critique à stable et je devrais éventuellement me rétablir complètement.


Le mari et son épouse, lors d’un vol vers le sud se retrouvent sur une île déserte après que leur avion s’est écrasé. Rien ne laisse présager qu’on pourra les secourir. Le mari demande à son épouse :

– Chérie, est-ce que tu as payé nos impôts à revenu Canada et à revenu Québec avant de partir ?

Et elle de répondre :

– Non.

Il lui demande aussi :

– Est-ce que tu as payé notre taxe municipale avant de partir ?

Et elle de répondre :

– Non.

Il lui demande encore :

– As-tu payé notre taxe scolaire avant de partir ?

Et elle de répondre :

– Non.

Alors le mari lui saute au cou et l’embrasse. Elle lui demande pourquoi il est si content.

Il lui répond :

– C’est sûr, ils vont nous retrouver !


Une jeune journaliste de CNN avait entendu parler d’un très, très vieux juif qui se rendait deux fois par jour prier au mur des Lamentations, depuis toujours. Pensant tenir un sujet, elle se rend sur place et voit un très vieil homme marchant lentement vers le mur.

Après trois quarts d’heure de prière et alors qu’il s’éloigne lentement, appuyé sur sa canne, elle s’approche pour l’interviewer :

– Excusez-moi, monsieur, je suis Rebecca Smith de CNN. Quel est votre nom ?                    

– Moshe Rosenberg, répond-il.

– Depuis combien de temps venez-vous prier ici ?

– Plus de 60 ans, répond-il.

– 60 ans ! C’est incroyable ! Et pourquoi priez-vous ?

– Je prie pour la paix entre les Chrétiens, les Juifs et les Musulmans. Je prie pour la fin de toutes les guerres et de la haine. Je prie pour que nos enfants grandissent en sécurité et deviennent des adultes responsables, qui aiment leur prochain.

– Et que ressentez-vous après 60 ans de prières ?

– J’ai l’impression de parler à un mur !   


260e jour de l’année

Samedi, 17 septembre 2022

Pensée et citation du jour

Nous marchons, sans le savoir, sur le trésor que nous cherchons.

Thomas D’Ansembourg


Ça s’est passé un 17 septembre…

(1931) La compagnie RCA a inventé, en 1931, le premier 33 tours, mais il s’avéra si onéreux pour la production et la vente, que la compagnie cessa la mise en vente. Ce n’est qu’en 1948 que Columbia reprit le format.

(1984) Brian Mulroney devint premier ministre après que son Parti progressiste-conservateur eut remporté le plus grand nombre de sièges parlementaires dans l’histoire du Canada.

(1991) Le téléroman jeunesse Watatatow, qui sera une excellente rampe de lancement pour de jeunes comédiens, débute à la SRC. Téléroman racontant les expériences vécues par des adolescents avec leur famille, leurs amours, leurs amitiés, leurs joies et leurs peines. Quatre familles faisaient partie du scénario. La série a été en ondes pendant 14 ans et s’adressait aux jeunes de 12 à 17 ans. La série était une quotidienne, ce qui explique les 1220 épisodes qui ont pris fin le 21 février 2005.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

Ding ding ding !

La Une

Il aurait fallu cette clochette pour ramener à l’ordre la cacophonie des débatteurs lors du débat des chefs, hier soir, au réseau TVA. Pourquoi n’y a-t-on pas pensé ?

À plusieurs reprises, Pierre Bruneau devait intervenir et il me semble qu’une clochette ou autre forme de signal sonore aurait pu être à sa disposition pour rétablir l’ordre. Les politiciens manquaient souvent de discipline, malgré les mises en garde répétées.

J’ai regardé tout le débat et l’analyse qui s’en suivit, avec grand intérêt et j’ai beaucoup apprécié. Évidemment, François Legault a subi les foudres de ses quatre adversaires et c’était à prévoir. Il s’en est fort bien tiré.

Les débats ont été respectueux, civilisés, polis et de bon ton. Sans agressivité, les participants ont pu exposer leur programme sur les différents enjeux pour le Québec.

Personnellement, je donne ma meilleure note à Paul St-Pierre Plamondon pour sa performance sans faille. Il a bien exposé ses objectifs et surtout, il a parlé d’indépendance. Il m’a semblé que ça faisait des lunes que cette idée d’un pays était étouffée.

PSPP, toujours en contrôle, a bien livré ses objectifs de rallier le plus de Québécois à sa cause, rappelant au passage les grands ministres péquistes qui se sont succédé au fil des années et stimulés par l’immortel René Lévesque, pour promouvoir l’idée de notre indépendance.

Comme premières performances, les Duhaime, Anglade, Nadeau-Dubois et St-Pierre Plamondon, se sont très bien débrouillés. Leur nervosité n’était pas trop palpable et rien n’y paraissait. Ils semblaient à l’aise.

Je ne sais pas si ce premier débat exercera une influence sur les prochains sondages, mais j’ai hâte de voir le pourcentage d’électeurs qui choisiront le Parti québécois. Dans mon cas, mes allégeances indépendantistes sont connues et mon vote leur est assuré.

En revanche, je risque une prédiction; Dominique Anglade donnera sa démission au lendemain de sa cuisante défaite chez les libéraux. Une défaite historique comme en 1976.

Après le débat, j’ai écouté les commentaires des analystes, toujours à TVA et j’étais pas mal d’accord avec leurs propos. Ils rejoignaient les miens.

Mais le plus beau de l’affaire, c’est que notre démocratie n’a pas de prix ici, au Québec. Malgré toutes les divergences d’opinions des chefs, la neutralité était au rendez-vous et à la fin du débat, les chefs se sont échangés des poignées de mains sincères.

Vive la démocratie !


259e jour de l’année

Vendredi, 16 septembre 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA FÊTE NATIONALE DU MEXIQUE

LA JOURNÉE INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DE LA COUCHE D’OZONE


À la douce mémoire de…

VIC VOGEL 1935-2019, pianiste, compositeur et chef d’orchestre montréalais de jazz.


Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Marc Landry

Bon anniversaire !


Pensée et citation du jour

L’amour apporte courage et soulage la solitude.

Bertrand Russel


Ça s’est passé un 16 septembre…

(1876) Inauguration du petit train du Nord, rêve du Curé Labelle pour le développement des Laurentides.

(1997) Pour rendre hommage à Félix Leclerc, l’autoroute 40 devient l’autoroute Félix-Leclerc. Une cérémonie marquant cet événement a lieu simultanément à Québec et à Trois-Rivières.

(2004) Le cyclone Ivan provoque la mort d’au moins 40 personnes et cause des destructions évaluées entre 4 et 10 milliards de dollars dans quatre États du sud-est des États-Unis, notamment en Floride; dans les Caraïbes, Ivan avait auparavant causé sur son passage la mort de 70 personnes.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

%d blogueurs aiment cette page :