Nettoyage du matelas

La Une

Confortable pour dormir et douillet pour s’endormir et tomber dans les bras de Morphée, tôt ou tard un minimum d’entretien s’impose pour son matelas. En plus de le tourner périodiquement, il faut le nettoyer. Voici quelques trucs et astuces de madame Chasse-taches.

Vous pouvez rafraîchir et désodoriser un matelas en le saupoudrant de bicarbonate de soude. Laissez reposer une heure avant de passer l’aspirateur sur toutes ses surfaces et dans les crevasses du revêtement matelassé afin de retirer la poussière qui pourrait s’y être accumulée.

On pense au matelas, mais on a tendance à oublier le sommier et le cadre de lit qui doivent aussi être dépoussiérés. Utilisez l’aspirateur pour faire ce nettoyage rapidement.

Si le matelas demande un nettoyage en profondeur, utilisez un shampoing pour les meubles en tissus. Un nettoyage avec une eau savonneuse n’est pas recommandé puisqu’il pourrait créer de l’humidité et même détremper le matelas.

Un brossage avec du peroxyde pourrait éliminer toutes les taches, dont celles de sang et d’urine. Laissez agir quelques minutes avant d’éponger la surface traitée avec un chiffon à peine humide.

Si possible, après avoir bien nettoyé le matelas, laissez-le sécher à l’extérieur. Une exposition au soleil apporte un pouvoir désinfectant. Un protège-matelas offre une protection supplémentaire et prolongera la durée de vie du matelas.

Lavez régulièrement la housse amovible qui recouvre le matelas. Si elle est jaunie, ajoutez de l’eau de Javel à l’eau savonneuse. Un couvre-matelas taché et défraîchi doit être remplacé afin d’assurer une bonne protection au matelas.

Lors du changement de literie, profitez de l’occasion pour bien aérer la chambre pendant une dizaine de minutes en ouvrant la fenêtre en hiver comme en été. Vous chassez ainsi le surplus d’humidité retenue par la literie.

Au changement de saison, retournez le matelas afin d’éviter la création de creux. Si le matelas n’est pas double face, inversez la position de la tête et des pieds en faisant pivoter le matelas.

Si votre lit semble émettre des grincements suspects, vérifiez les joints sur le cadre en bois du lit. Resserrez les boulons et au besoin vaporisez du WD-40 sur les joints pour atténuer les sons.

Source : Louise Robitaille, Journal de Montréal, 3 septembre 2022, cahier CASA, p9


250e jour de l’année

Mercredi, 7 septembre 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA FÊTE NATIONALE DU BRÉSIL


On jase là…

Ainsi donc, Éric Duhaime va jeter aux poubelles la loi 96. Il supplie les anglophones de voter pour lui afin que l’assimilation nous fasse disparaître au plus sacrant. Le meilleur moyen de nous faire revivre les années ’40 et ’50. Je ne peux le croire ! Mais, comme j’ai toujours dit, ce sont les francophones qui vont aider à notre perte.


Pensée et citation du jour

Rien ne s’est fait de grand qui ne soit né d’une espérance exagérée.

Jules Verne


Ça s’est passé un 7 septembre…

(1995) La question référendaire voit le jour le 7 septembre 1995, quand Jacques Parizeau la dévoile à l’Assemblée nationale. De toute évidence, il s’agit d’un grand moment pour le chef souverainiste, qui est fort ému. Dévoilement de la question référendaire : « Acceptez-vous que le Québec devienne souverain, après avoir offert formellement au Canada un nouveau partenariat économique et politique, dans le cadre du projet de loi sur l’avenir du Québec, et de l’entente signée le 12 juin 1995, oui ou non ? »

(2004) Après plusieurs mois de préparation, la Commission Gomery sur la gestion du programme fédéral des commandites commence ses audiences publiques à Ottawa. Le premier témoin entendu sera la vérificatrice générale du Canada, Sheila Fraser. Présidée par John Gomery, juge à la Cour supérieure du Québec, cette commission a été formée à la demande du premier ministre Paul Martin. Elle a pour mandat de faire la lumière sur le scandale des commandites dévoilé dans le rapport de la vérificatrice générale déposé en février 2004.

(2011) L’avion transportant l’équipe de hockey de la KHL Lokomotiv, de Yaroslavl, s’est écrasé peu après le décollage mercredi, dans l’ouest de la Russie, faisant 43 morts et deux blessés graves. Il s’agit de l’une des pires tragédies jamais survenues impliquant une équipe sportive. L’appareil, un Yak-42, venait de quitter l’aéroport de Yaroslavl, une ville située sur les rives de la Volga, à environ 240 kilomètres au nord-est de Moscou.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :