Des «vieux» en pleine forme

Cyclistes2En lisant l’article de Michel Beaudry dans les pages du Journal de Montréal de l’édition de mercredi, je n’ai pu m’empêcher d’endosser entièrement son propos. Peut-être l’avez-vous lu? À tout événement, je le reproduis intégralement en italique, sauf le NDLR qui est de moi, pour votre bon plaisir. Bonne lecture et pour ceux qui se reconnaissent, vous avez toute mon admiration.

Refus Installé
« Y me semble que lorsque j’étais petit cul, un bonhomme de 50 ans, c’était un vieux. On le voyait dans sa chaise berçante fumant sa pipe. 60 ans, c’était un client de l’âge d’or. Pour 70 ans, (NDLR : que j’appelle affectueusement mes vieux croutons) on commençait à parler de la fin. C’est un formidable pas en avant que nous ayons réussi à déjouer le vieillissement. Petit à petit, surtout après 40 ans, avouez que nous sommes devenus plus jeunes que notre âge.

À Sani Sport de Brossard, en fin d’après-midi, arrivent les irréductibles de la balle au mur. Pas une once de graisse sur le corps, baveux comme des flots et toujours aussi motivés. Ils sont dans la soixantaine et s’amusent comme des gamins. Il y en a partout. Ça sent l’Antiphlogistine à plein nez dans le vestiaire mais ça s’amuse et ça joue. Au tennis, au squash et dans le gym. Et si on compare à il y a une trentaine d’années, le nombre de femmes au jeu a triplé. C’est merveilleux.

Le tournoi de hockey des Patriotes à St-Hilaire est aussi un bel exemple de ce rajeunissement mental. L’an dernier, 28 équipes étaient inscrites dont 10 dans le segment des 60 ans et plus. Cette année, on a ajouté une catégorie pour les 70 ans et plus et une autre pour les femmes adultes. Jamais on n’aurait imaginé ça avant.

Les p’tits vieux (faut pas le dire devant eux) viennent de Bonaventure, Rimouski, du Saguenay, d’Abitibi, d’Outaouais et ce qu’ils considèrent comme une belle grande fête de hockey prend pas mal plus les allures d’un refus au vieillissement ou, mieux, d’un désir de prolonger le plaisir le plus longtemps possible. Bravo! »

J’ajouterai à cet article que je partage à 110%, qu’on observe le même engouement pour l’exercice chez les snowbirds en Floride. Chaque matin, des cyclistes avec leurs petits kits moulants, enfourchent leurs bécanes dernier cri et haut de gamme, pour sillonner les routes avoisinantes à des vitesses qui pourraient faire rougir des plus jeunes. D’autres, moins téméraires brûlent les kilomètres de la même façon. Bouger c’est « in »; la course, la marche rapide, le tennis, le pickleball, la danse, tout y passe. Et je dirais même que passer ses hivers au soleil demeure un gage de longévité et de vigueur. Je les adore moi, mes vieux croutons, et ils sont en forme.

2 réflexions au sujet de « Des «vieux» en pleine forme »

  1. Je croyais être en forme parce que je bouge, je fais de la raquette l’hiver et du vélo en été. Mais voilà qu’hier, j’ai essayé de suivre des exercices sur un DVD. Le cardio en a pris un coup. Et mon ego encore plus.
    Heureusement, j’ai été me faire faire une petite coupe de cheveux. Ça m’a rajeunie. Dans mon miroir en tout cas!

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s