Flairer l’arnaque

SPAM2Autant l’internet peut être pratique dans la vie pour toutes sortes de raisons, autant d’ignobles personnages sans scrupules l’utilisent pour arnaquer les gens. Il faut être vigilant pour ne pas que toutes nos économies y passent. Hélas! Certaines personnes l’ont appris à leurs dépens et on ne répètera jamais assez d’être conscient de notre fragilité, surtout lorsqu’on reçoit un courriel en apparence véridique, mais qui nous demande de révéler nos renseignements personnels. Hier, j’ai été victime d’une tentative d’hameçonnage.

Le Robert définit l’hameçonnage comme suit : Sur le réseau internet, forme d’escroquerie par laquelle des internautes malveillants usurpent l’identité d’une personne célèbre ou d’une société connue (boutique, agence de voyages, banque, etc.) pour attirer des visiteurs et obtenir d’eux des renseignements confidentiels de nature à leur porter préjudice (adresse postale, téléphone, références bancaires, etc.)

Et c’est justement sur ce dernier élément (références bancaires) que l’arnaqueur s’intéressait. En milieu de soirée, j’étais à fouiller et lire mes nouveaux courriels, lorsque je suis attiré par une courriel m’informant d’un transfert d’argent par Interac en provenance de l’Agence du Revenu du Canada. Immédiatement, j’ai archivé le courriel sans l’ouvrir. Mes soupçons étaient fondés et en état d’alerte pour deux excellentes raisons.

D’abord, je dois dire que nous, québécois francophones, sommes choyés par notre langue. Les arnaqueurs de par le monde, utilisent majoritairement l’anglais dans leurs pourriels, le recevoir dans cette langue devrait automatiquement sonner une cloche pour nous alerter. Donc première interrogation pour moi. Ensuite j’ai vérifié la provenance du message; Canada Revenue Agency. Voilà qui m’a mis la puce à l’oreille encore plus. L’Agence du Revenu du Canada (ARC) n’envoie pas ce genre de transactions bancaires. Elle procède par envoi postal incluant un chèque et une lettre explicative ou elle le dépose directement dans notre compte bancaire si nous avons opté pour le dépôt direct. Mon arnaqueur devait obligatoirement être étranger.

Mais, profitant de l’occasion, j’ai cherché plus loin, en me rendant directement dans mon dossier personnel à L’ARC, pour y découvrir que mon compte d’impôt est à 0 et qu’aucune somme ne doit m’être envoyée ou même demandée. En furetant dans les pages de l’Agence, j’ai pu trouver un lien pour le Centre de notification des pourriels et j’ai déposé une plainte en vertu de la Loi canadienne anti-pourriel, incluant une copie de mon pourriel frauduleux.

Qu’est-ce que ça va donner? Je n’en sais trop rien, mais je me considère chanceux d’avoir détecté pareille arnaque. Par contre, je me mets dans la peau d’une personne néophyte du Web et qui pourrait se faire arnaquer très facilement et peut-être se ruiner. C’est principalement pour cette raison que je vous raconte mon histoire. Restez vigilant et si une offre ou un courriel vous semble trop beau, trop généreux ou trop invitant, méfiez-vous et dénoncez! Vous vous en féliciterez.

Une réflexion au sujet de « Flairer l’arnaque »

  1. Nous aussi on a reçu le même courriel chacun Benoit et moi qui disait qu’on avait droit à un remboursement de leur part de 214.17$. Moi aussi après avoir vérifié par internet avec revenu Canada j’ai détruit les courriels assez vite merci.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s