La réalité, avec une pointe d’humour

Est-ce que vous avez lu le papier de Richard Martineau dans le Journal de Montréal du 17 août dernier? Il dressait une parodie d’une petite balade dans les rues de Montréal à travers les barricades et les cônes orange qui font maintenant partie du décor journalier de la métropole. J’ai tellement ris que je ne peux faire d’autre que de l’immortaliser dans son intégralité sur le blogue. Alors pour votre bon plaisir, régalez-vous de cette histoire qui vous fera certainement sourire, dans un fond de vérité.

Petite Balade à Montréal

Travaux routiers5«Monsieur, j’aimerais aller au garage Leclerc. Savez-vous où il est.

– Ah, il n’est pas très loin, juste au bout de la rue, là-bas…

– Merci!

– Mais vous ne pouvez pas y aller directement avec votre auto, car la rue est bloquée au prochain carrefour. Vous devez tourner à droite pour faire un détour…

– Parfait!

– Mais en tournant à droite, vous entrez sur le territoire de la République indépendante du Plateau.

– Et…?

– Et là-bas, c’est un vrai labyrinthe. Hier, on a retrouvé un automobiliste qui essayait de sortir du Plateau depuis mai 2013. Il était à moitié fou, on a dû l’évacuer par hélicoptère… Si j’étais vous, je ne m’aventurerais pas dans ce quartier, à moins d’être accompagné d’un guide certifié qui est au courant des derniers changements de direction des rues…

– Je fais quoi, alors?

– Faites un détour par la gauche.

– OK merci!

– Mais préparez-vous à rouler longtemps, car la rue est bordée de cônes orange pour les sept prochains kilomètres…

– Ça va me mener où?

– Près du plus gros chantier de construction de la ville.

– Et à partir de là?

– Vous devez le contourner… Armez-vous de patience, c’est un vrai bouchon. En plus, à cause des pistes cyclables qu’on a aménagées chaque côté de la rue, il n’y a qu’une seule voie pour les autos…

– Bon… Et après?

– Habituellement, je vous dirais de prendre le boulevard au bout du chantier et de rouler vers l’est, mais il est piétonnier jusqu’à la fin septembre… Il y a aussi l’avenue, mais elle est fermée pour le Défi Santé.

– Donc…?

– La meilleure solution est de passer par les ruelles.

– Les ruelles?

– Ouan. Tout droit jusqu’à la deuxième prostituée, et ensuite tout droit jusqu’au deuxième junkie, ensuite à gauche…

– Après?

– Vous allez déboucher sur un tunnel.

– Je le prends?

– Non, il mène au pont qui est fermé le lundi, le mercredi et le vendredi.

– Donc…?

– C’est facile : roulez sur la voie de service, faites demi-tour, traversez le terrain abandonné, passez sous le viaduc, au quinzième commerce placardé, tournez à gauche, au deuxième chantier, tournez à droite et prenez l’autoroute…

– Et là je file vers l’ouest?

– Si la sortie n’est pas fermée…?

– Simple : prenez la sortie suivante, roulez pendant une vingtaine de minutes, traversez la voie ferrée, montez sur l’échangeur jusqu’aux prochains travaux de réfection, et au troisième camion d’asphalte, prenez la bretelle direction sud jusqu’au chantier de l’autoroute Bonaventure… Mais faites attention, parce qu’il y a plein de nids-de-poule dans ce coin-là!

– Et si j’endommage mon auto en roulant sur cette route cabossée?

– Allez au garage Leclerc, c’est le meilleur!»

Une réflexion sur “La réalité, avec une pointe d’humour

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s