La caverne d’Alibaba

2016-10-01-037Samedi dernier, c’était la sortie grand-papa petit-fils, pour aller voir les super bolides au Stade olympique de Montréal, dans le cadre de l’Autorama qui s’y déroulait pour la fin de semaine.

Les passionnés d’automobiles s’étaient donnés rendez-vous pour montrer aux visiteurs plus de 250 hot-rods, muscle cars, voitures classiques, modifiées, voitures de courses, exotiques, sans oublier les motos, camions et même des vélos chromés à outrance.

Une vrai caverne d’Alibaba où les centaines de milliers de dollars investis révélaient au grand jour leurs parures des plus scintillantes. Une orgie de chrome éclatant avec toutes sortes de gadgets. Une voiture était même équipée de 14 téléviseurs, dispersés un peu partout; sur le capot, la console centrale, les bas de porte jusque dans le coffre.

D’autres dont la partie moteur était totalement illuminée par des lumières LED, piquaient la curiosité. On pouvait voir une réplique de la Hornet du film Cars, ainsi que la DeLorean, vedette de Back To The Future. Des autos qui dansent, des carrosseries surbaissées, des couleurs vives, on avait l’embarras du choix. Pierre-Olivier n’avait pas les yeux assez grands pour tout voir. Je venais de l’initier au monde fascinant des voitures modifiées.

2016-10-01-019En fait, l’idée d’aller visiter cette foire a été proposée par Pierre Béchard, un voisin de camping, qui exposait sa bagnole, une magnifique Ford 1930 (photo), dont il n’est pas peu fier. En passant, les juges lui ont décerné la seconde place dans sa catégorie. Félicitations Pierre et tu peux maintenant commencer ta collection de trophées.

Dès qu’on parle de vieilles voitures, Pierre devient très volubile et on voit bien qu’il est passionné. On a fait un bout de chemin avec lui, nous servant de guide.

Mais la surprise fut lorsque nous nous sommes dirigés vers les pony cars, alors qu’une superbe Javelin AMX 1973 est apparue devant nous. Soudainement, c’est moi qui devenait verbomoteur. La voiture peinte en bleu, blanc et rouge, était identique à la mienne que j’avais possédé durant les années 1970, alors que les courses de la série Trans-Am étaient populaires au Québec et aux États-Unis.

Elles regroupaient les Mustang, Firebird, Camaro et Javelin de l’époque. Mon AMX était de l’année 1972 et la raison de cette peinture était que je vouais une admiration sans borne à Mark Donohue, qui pilotait la même bagnole. Alors je voulais lui rendre hommage. Oui, ce bolide faisait tourner les têtes. Avec ses silencieux Big Daddy de l’époque, je ne passais pas inaperçu.

Autre coïncidence, le propriétaire de cette Javelin AMX, se nommait également Nantel. Alors là, devant mon excitation et mon enthousiasme, la charmante dame du kiosque me proposa de faire une photo avec mon petit-fils au volant. Elle n’a pas eu à le répéter deux fois. Pierre-Olivier, tout sourire a pris une pose tout à fait naturelle et symbolique. C’est la photo que vous pouvez admirer au début de l’article.

Oui, une très belle journée, grâce à Pierre et croyez-moi, le petit a découvert le monde fascinant de l’automobile sous une autre forme. Il va s’en souvenir.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s