Retour en arrière

mecanicienVous souvenez-vous des expressions anglaises pour décrire une réparation automobile dans les années 50-60? C’était assez hasardeux de comprendre ce langage. Il faut dire que la langue française en prenait pour son rhume. Avec les années, les expressions se sont raffinées même si certaines demeurent. Chez les adultes de cette époque révolue, plusieurs ont gardé le même vocabulaire pour se faire comprendre du mécanicien, surtout si ce dernier à grandi avec les mains dans le cambouis.

C’est presqu’un défi juste à essayer de lire le texte mais de ce que je me souvienne, ce sont vraiment les expressions que les mécaniciens employaient dans ces années-là. Alors pour vous rappeler la « belle » époque, imaginez un Français fraîchement débarqué ici et qui a un problème mécanique majeur. Il se trouve à la campagne, en plein hiver, dans le garage d’Eugène, où le joual est roi et maître, pour tenter de faire réparer sa bagnole. Eugène vérifie minutieusement l’auto et s’amène avec son verdict, en s’essuyant les mains tachées avec sa guenille…

« T’es pogné icitte pour une bonne escousse, mon gars. Mon chum pi moé, on a ouvert le hood pis on a tout tchéqué! Le trouble y vient d’la fan qu’est trop slack. À force de zigonner su’l’starter, t’as mis ta batterie à terre. C’est l’bouttte d’la marde…

M’a t’dire franchement, on va t’être forcés de changer l’shaft à c’t’heure. Y est pété, lui itou. A part de t’ça, j’sais pas si t’as vu, mais y a pas une ostie d’goutte d’anti-freeze dans le maudit bazou. Qui t’a loué c’te char-là? Y t’a fourré drette-là! Avec le frette qu’on a, c’est pas ben wise de runner un char d’même, on n’est pas su’a Côte d’Azur icitte.

En té cas, on peut dire que t’es bad-lucké en sacrament, mon homme! Y est toute fucké, c’te char-là. Ç’a pas d’allure, y ont même pas mis des tayeurs à neige. Ça doit skider en tabarnak su l’autoroute. Des plans pour se r’trouver dans l’fossa.

En té cas, à ta place, j’y rapporterais le bazou vite faite, pis j’y ferais manger ses bas à c’t’ostie de bouffon qui t’a fourré d’même ».

Pensez-vous que le Français a compris?

3 réflexions au sujet de « Retour en arrière »

  1. Je suis quand même pas si pire en français mais tu m’as fait découvrir un nouveau mot que j’ai recherché dans mon dictionnaire: cambouis….Graisse, huile noircie après un usage prolongé dans les rouages d’une machine ou d’un véhicule…merci beaucoup Normand

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s