Samedi de rigoler

Un homme retrouve un de ses amis assis dans un fauteuil roulant pour handicapé.

– Qu’est-ce qui t’es arrivé ?

– Un accident de voiture. Les médecins ont dit que je resterai paralysé à vie.

– Mon pauvre ! C’est épouvantable !

L’autre lui fait signe de se pencher et lui glisse à l’oreille :

– C’est un secret, ne le répète à personne, mais je n’ai rien.

J’ai tout simulé pour toucher les cent briques de l’assurance, et ça a marché !

– Et tu vas jouer au paralytique toute ta vie pour cent briques ?

– Bien sûr que non, la semaine prochaine, je pars pour un pèlerinage à Lourdes…

———————————————————————-

Aux urgences…

Un homme est transporté aux urgences à l’hôpital avec les deux oreilles sérieusement brûlées.

– Comment est-ce arrivé ? Lui demande le médecin de service.

– Figurez-vous que j’étais en train de repasser une chemise, et voilà que le téléphone a sonné.

Alors machinalement, j’ai porté le fer à mon oreille et j’ai fait : « Allô ! »

– D’accord pour l’oreille droite, je comprends, mais l’autre ?

– L’autre, c’est quand j’ai voulu appeler l’ambulance.

———————————————————————-

Après les blondes…

Un vieux-beau blond appelle le barman et lui dit :

– La fille en rouge là-bas, apportez-lui un scotch de ma part.

– Comme vous voudrez monsieur, mais je vous signale qu’elle est lesbienne…

– Le barman sert la fille qui remercie d’un signe de tête.

Alors le dragueur se lève, va vers elle avec son plus beau sourire ravageur et lui dit :

– Vous êtes d’où en Lesbie ?

———————————————————————-

Dans un café parisien…

Un homme est en train de s’enivrer en buvant cognac sur cognac.

Une dame qui se trouve à la table voisine lui dit :

– Monsieur, vous devriez arrêter. Songez que chaque année, l’alcool tue plus de trente mille Français…

Et l’autre répond : – Je m’en fous, je suis Belge !

———————————————————————-

Deux grand-mères Alsaciennes discutent…

– Ma petite fille se marie la semaine prochaine !

– Ah, vraiment ? Félicitations ! Et le mari vient d’où ?

– De Faïsbouck, mais ne me demande pas où c’est !

———————————————————————-

Optimiste

Un étudiant envoie un mail à ses parents dès qu’il a reçu ses résultats d’examens :

Jury enthousiasmé. Demande une nouvelle audition en septembre.

———————————————————————-

Intéressée

Deux copines discutent : – Et toi, c’est qui ton auteur préféré ?

– Mon amant.

– Ah bon ? Et qu’est-ce qu’il écrit ?

– Des chèques.

———————————————————————-

La vérité sort de la bouche des enfants

Dans une classe de 2e année, l’instituteur donne un cours sur la faune africaine. Il dit :

– Le lion est le roi des animaux. Il ne craint qu’un seul animal. Lequel ?

Un petit garçon lève le doigt et répond : – La lionne.

———————————————————————-

Logique !

Une blonde passe une commande dans un restaurant :

– Vous servez des nouilles ici ?

– Bien sûr madame. Nous servons tout le monde.

—————————————————————

Une blague de mon ami Roger D.

Depuis que les salons de coiffure sont fermés à cause de la COVID-19, Le Québec compte de plus en plus de putains.

Méfiez-vous des hommes plus âgés…

En cette période de confinement, pourquoi pas en profiter pour se payer une pinte de bon sang, par le rire ? Alors allons-y gaiement !

Une femme décide de subir un lifting pour son 50e anniversaire. Elle dépense 15 000 $ et se sent plutôt bien dans les résultats. Sur le chemin du retour, elle s’arrête à un kiosque à journaux pour acheter un journal. Avant de partir, elle dit au commis :

– J’espère que cela ne vous dérange pas de demander, mais quel âge pensez-vous que j’ai ?

– Environ 32 ans, est la réponse.

– Nan ! J’ai exactement 50 ans, dit joyeusement la femme.

Un peu plus tard, elle entre dans un McDonald’s et pose la même question à la serveuse. La fille répond :

– Je devine… environ 29.

La femme répond avec un grand sourire :

– Non, j’ai 50 ans.

Maintenant, elle se sent vraiment bien dans sa peau. Elle s’arrête dans une pharmacie en descendant la rue. Elle monte au comptoir pour prendre quelques menthes et pose cette question brûlante au caissier. Le caissier répond :

– Oh, je dirais 30.

Encore une fois, elle répond fièrement :

– J’ai 50 ans, mais merci !

En attendant que le bus arrive pour se rentre chez elle, elle pose la même question à un vieil homme qui attend à côté d’elle. Il répond :

– Madame, j’ai 78 ans et ma vue va. Cependant, quand j’étais jeune, il y avait un moyen infaillible de dire quel âge avait une femme. Cela semble très avancé, mais cela vous oblige me laisser mettre mes mains sous votre soutien-gorge. Alors, et alors seulement, je pourrai vous dire exactement quel âge vous avez.

Ils attendent en silence dans la rue vide jusqu’à ce que sa curiosité l’emporte. Elle laisse finalement échapper :

– Qu’est-ce que tu fous, vas-y.

Il glisse ses deux mains sous son chemisier et commence à les sentir très lentement et prudemment. Il rebondit et pèse chaque sein et il pince doucement chaque mamelon. Il pousse ses seins ensemble et les frotte les uns contre les autres. Après quelques minutes, elle dit :

– D’accord, d’accord…. Quel âge ai-je ?

Il termine une dernière pression sur ses seins, retire ses mains et dit :

– Madame, vous avez 50 ans.

Abasourdie et stupéfaite, la femme dit :

C’était incroyable, comment pouvez-vous le dire ?

Le vieil homme dit :

– Promets-tu que tu ne te fâcheras pas ?

– Je promets que je ne le ferai pas, dit-elle.

– J’étais derrière toi chez McDonald’s !

Bonne quarantaine !

Les 21 nains

Je vous propose un nain croyable texte : les vingt-et-un nains

Comment appelle-t-on un tout petit homme qui :

Appartient à une religion : un nain doux

N’a pas de nom : un nain porte qui

N’est bon à rien : un nain capable

Qui est mort : un nain fini

N’est jamais sûr de lui : un nain décis

Qui parle trop : un nain discret

Qui est humain : un nain parfait

A perdu son honneur : un nain digne

Qui montre ses fesses : un nain pudique

Qui vient d’ailleurs : un nain porté

A des pensées malsaines : un nain pur

Change souvent d’idée : un nain stable

Fait pipi partout : un nain continent

N’est pas capable : un nain puissant

Qui a un gourou : un nain secte

Qui est handicapé : un nain valide

Celui qui est attendu : un nain vité

Qui n’attend pas : un nain patient

Que l’on n’attend plus : un nain prévu

Qui est mal élevé : un nain poli

Qui est stupide : un nain bécile

Signé un nain connu

Samedi de rigoler

Une petite vieille dame se retrouve devant la cour d’assises :

– Quel est votre âge Madame ?

– J’ai 86 ans Monsieur Le Juge

– Racontez-nous, avec vos propres mots, ce qui vous est arrivé à la date du 1er avril l’an dernier.

– J’étais assise sur la balancelle de mon balcon, c’était en fin d’après-midi, il faisait bon et doux. Un jeune homme est venu s’assoir près de moi.

– Vous le connaissiez ?

– Non, mais il était très amical.

– Que s’est-il passé ensuite ?

– Après une petite conversation délicieuse, il a commencé à me caresser la cuisse.

– Vous l’en avez empêché ?

– Non !

– Pourquoi ?

– C’était agréable, plus personne ne m’avait fait ça depuis que mon Albert est mort, il y a 30 ans…

– Que s’est-il passé ensuite ?

– Il a continué et a commencé à me caresser les seins.

– Vous l’en avez empêché alors ?

– Bien sûr que non !

– Pourquoi ?

– Et bien Monsieur Le Juge, que pouvait faire une femme aussi chaude que la braise, devant un jeune homme avide d’amour ? Nous étions seuls, écartant mes jambes en douceur, je lui ai dit : « prends-moi maintenant ! »

– Et il vous a prise ?

– Non, il a crié : « POISSON D’AVRILLLLLLLLLLLLLLLL» !

– Et c’est là que j’ai pris le vieux fusil de mon Albert et que je lui ai tiré dessus à cet enfoiré !

—————————————————————————

C’est un gars qui veut se faire tatouer une Ferrari sur sa quéquette, et rentre donc dans le salon de tatouage :

– Bonjour Monsieur, Je viens me faire tatouer une Ferrari sur la quéquette.

– Ok pas de soucis, vous la voulez rouge ?

– Oui rouge.

Le tatoueur commence le tatouage. Au bout de 2 minutes, le tatoueur dit au client :

– Dites donc, c’est votre femme qui va être contente ! Avec une si belle cylindrée qui va rentrer dans son garage…

– Je n’ai pas de femme, je suis gai.

– Ah ?

Le tatoueur reprend son travail. Au bout de 2 minutes, il dit au client :

– Quand j’aurai fini la Ferrari, je vous ferais un tracteur sur vos roupettes

Le client surpris demande :

– Euh pourquoi un tracteur sur mes roupettes ?

– Bah quand la Ferrari sera dans la merde, il faudra bien la sortir.

—————————————————————————

Allah est grand !!!

Accusée d’avoir expédié les funérailles de Ben Laden sans aucun respect pour le culte Musulman, l’armée Américaine a assuré que le corps avait été jeté à la mer, en direction de la Mecque. Une courte prière à Allah a même été prononcée par les Marines (tout à fait, j’étais là), ils ont dit texto :

– Allah une… Allah deux… Allah trois… et plouf ! Allah mer !!!

Et en tombant, Ben Laden a dit :

– Oussama fait mal

Et les requins sont arrivés et ont dit :

– Allah soupe !

ALLAH LUMIÈRE DE CES ÉVÈNEMENTS, NOUS POUVONS AFFIRMER QUE TOUT A ÉTÉ FAIT ALLAH VA VITE !

Allah prochaine !

————————————————————————

Un nouveau marié alsacien fatigué d’avoir des rapports sexuels tous les soirs avec sa femme Thérèse, décide de s’abstenir pendant au moins deux semaines. Ainsi, chaque soir au coucher, il porte un pyjama inscrit TVA. Sa femme lui demande :

– C’est quoi TVA ?

Il lui répond :

– Testicules Vides Aujourd’hui.

Quelques jours plus tard, elle aussi porte une robe marquée TVA. Il demande alors à sa femme ce que cela signifiait, et elle répond :

Thérèse Va Ailleurs.

———————————————————————–

Un coq rentre au poulailler avec un œuf d’autruche. Il convoque ses poules.

– Les filles, grouillez-vous le cul, vous voyez ce que produit la concurrence ?

———————————————————————–

Un locataire à son propriétaire :

– Il y a des souris dans mon appartement.

– C’est impossible, dit le propriétaire, cet appartement est impeccable.

– Je vous dis qu’il y a des souris. Venez, je vais vous les montrer.

Le locataire met un petit morceau de fromage par terre et une souris traverse la pièce si vite qu’ils ont du mal à la voir passer.

– Ce n’est pas concluant, dit le propriétaire, je ne l’ai pas vu passer.

– Je vais jeter une poignée de morceaux de fromage, vous verrez bien.

Le locataire jette sa poignée de fromage. Arrivent alors, une, deux, trois souris, un poisson rouge et une quatrième souris.

– Avez-vous vu maintenant ?

– Oui, j’ai vu. Mais j’ai aussi vu un poisson rouge. Qu’est-ce que ça signifie ?

– Réglons d’abord le problème des souris, ensuite nous parlerons du problème d’humidité.

Une petite dose d’humour

Se réveiller, comme ça, un beau matin, et savourer le moment de trouver la vie plus que belle… n’est-ce pas une belle sensation ? Si, en plus, on s’embellit de son plus beau sourire, alors c’est le paroxysme du bonheur. Voici, pour stimuler vos muscles faciès et vous mettre dans cet état, de quoi vous faire sourire.

DIEU… ET ROGER

Il y avait, dans un village, deux hommes qui s’appelaient ROGER. L’un était prêtre et l’autre chauffeur de taxi.

Le destin voulut que tous deux meurent le même jour. Ils arrivent au Ciel et se présentent devant le Seigneur. Roger, le chauffeur de taxi, passe en premier.

Dieu consulte ses registres et lui dit :

– Très bien, mon fils, tu as gagné le Paradis. Tu as droit à une tunique en fils d’or et à un bâton en platine. Tu peux y aller.

Quand passe l’autre Roger, Dieu lui dit :

– Bien, tu as mérité le Paradis. Tu as droit à une tunique de lin et un bâton en chêne.

Le prêtre est surpris :

– Pardon, Seigneur, mais il doit y avoir une erreur. Je suis bien Roger, le prêtre !

– Oui, mon fils, tu as mérité le Paradis avec cette tunique de lin.

– Non ! Ce n’est pas possible ! Je connais l’autre Roger : il vivait dans mon village. C’était une catastrophe comme chauffeur de taxi ! Il avait des accrochages tous les jours, il roulait comme un dingue et conduisait très mal. Et moi, j’ai passé 50 ans de ma vie à prêcher tous les dimanches à la paroisse. Comment est-il possible qu’on lui donne la tunique en fils d’or et à moi celle-ci ?

Et Dieu lui répond :

– Non, mon fils, il n’y a aucune erreur. Nous faisons maintenant des évaluations et des bilans de compétences.

– Comment, comment ? Je ne comprends pas.

– Oui, nous travaillons au résultat et avec des objectifs.

Durant ces derniers 25 ans, chaque fois que tu prêchais, les paroissiens s’endormaient… Mais lui, chaque fois qu’il conduisait, tout le monde priait!

Proverbes nouveau genre

Dans chaque église, il y a quelque chose qui cloche…!

L’amour c’est comme les photos… ça se développe dans le noir.

Tu n’échapperas jamais à 2 choses dans la vie… la mort et les impôts !

Il faut aimer son prochain… les autres sont trop loin !

Si l’amour rend aveugle… le mariage redonne la vue !

Le début du mariage c’est : on s’enlace et on se veut ! Plus tard c’est : on se lasse et …on s’en veut !

Dieu a donné l’argent aux riches parce que les pauvres, habituellement, n’ont pas de compte de banque !

L’habit ne fait pas le moine. Ça le cache seulement !

Pour avoir de l’argent devant soi… pourquoi faut-il le mettre de côté

Une patiente disait à son médecin : depuis que vous m’avez prescrit des somnifères, je dors mes nuits entières ! C’est merveilleux. Est-ce que vous en prenez un ou deux par soir ? J’en prends pas du tout, je les donne à mon mari !

L’alcool… à consommer avec modération

Le texte qui suit ne vous est probablement pas inconnu, puisqu’il circule sur Internet depuis des lunes. Cependant, il faut avouer qu’il est très drôle et c’est la raison de mon partage avec vous et ainsi, démarrer votre journée avec un sourire.

Un jeune curé, angoissé après avoir été incapable de prononcer un seul mot le jour de son premier sermon, demande conseil à l’Archevêque, afin d’être à la hauteur le dimanche suivant. Le vénérable homme d’Église lui conseille de se verser quelques gouttes de vodka dans un grand verre d’eau pour se détendre.

Le dimanche suivant, le jeune prêtre se sent si bien qu’il pourrait parler n’importe où de n’importe quoi. De retour à la sacristie, il trouve cette lettre ainsi rédigée par l’Archevêque:

« Mon fils, la prochaine fois, mettez quelques gouttes de vodka dans un grand verre d’eau et non quelques gouttes d’eau dans la vodka. Ensuite, je vous fais part de mes observations pour que ne se reproduise pas ce que j’ai vu aujourd’hui :

1 – Il n’est nul besoin de mettre une rondelle de citron sur le bord du calice.

2 – Évitez de vous appuyer sur la statue de la Sainte Vierge et, surtout, évitez de la serrer dans vos bras et de l’embrasser.

3 – Je vous rappelle qu’il y a 10 commandements, et non 12.

4 – Les apôtres étaient 12, et pas 7, et aucun n’était nain.

5 – Nous ne parlons pas de Jésus-Christ et ses apôtres en les appelants « J.-C. & Co. ».

6 – Nous ne nous référons pas à Judas en disant « cet enfant de chienne ».

7 – Vous ne devez pas parler du Pape en disant « le Parrain ».

8 – Ben Laden n’a rien à voir avec la mort de Jésus.

9 – L’eau bénite est faite pour bénir, et non pour se rafraîchir la nuque.

10 – Ne célébrez jamais la messe assis sur les marches de l’autel.

11 – Les hosties ne sont pas des hors-d’œuvre à consommer avec le vin de messe.

12 – L’initiative d’appeler les fidèles à danser était bonne, mais pas celle de faire la chenille dans toute l’église.

Finalement l’homme assis près de l’autel et auquel vous vous êtes référencé; comme « le travelo en jupe », c’était moi.

Sincèrement, L’Archevêque.

P.S.: Jésus n’a pas été fusillé. »

Samedi de rigoler

Un beau matin une petite vieille dame répond lorsqu’on frappe à sa porte. Elle y découvre un jeune homme, bien habillé avec un aspirateur à la main.

– Bonjour madame, dit le jeune homme. Si vous avez une minute je vais vous montrer ce nouvel aspirateur, haute technologie, qui aspire sans comparaison !

– Allez-vous en, lui dit-elle, je suis fauchée.

Et elle tente de refermer la porte.

Aussi rapide qu’un éclair, le jeune homme met son pied pour coincer la porte ouverte. Il rouvre la porte et s’exclame :

– Pas si rapidement, madame, pas avant que je vous ai fait ma démonstration.

Sur ce, il vide un sac plein de crottin de cheval sur le tapis.

– Maintenant, madame, si mon aspirateur ne nettoie pas la totalité de ce tas de fumier, je m’engage à manger ce qui en restera !

La vieille dame recule et lui dit :

– Je vais vous chercher une fourchette, monsieur. Ils ont coupé mon électricité ce matin parce que je n’ai pas payé ma facture.

—————————————————————-

Un homme rentre de voyage d’affaires, un jour plus tôt. Il est tard et il prend un taxi. Près de la maison, il demande au chauffeur s’il veut être témoin parce qu’il pense que sa femme le trompe et qu’elle est en ce moment avec son amant. Ce dernier accepte, contre 150 $.

Ils entrent sans bruit, ouvrent doucement la porte de la chambre, le mari allume la lumière et enlève la couverture du lit. Il découvre sa femme avec l’amant. Hors de lui, il sort le pistolet et le braque contre la tête de l’amant. Sa femme hurle :

– Ne tire pas, ne tire pas ! Je t’ai menti ! Je n’ai pas hérité l’argent de ma tante… C’est lui qui a acheté la Ferrari que je t’ai offerte, notre yacht aussi, la maison au bord du lac et tous les billets des grands matchs auxquels tu assistes ! Il paye même nos impôts !

Le mari, désemparé, baisse le pistolet et se tourne vers le chauffeur de taxi:

– Tu ferais quoi à ma place ?

– Moi ? Je remettrais la couverture pour qu’il ne prenne pas froid !

—————————————————————–

L’aumônier d’un pensionnat de jeunes filles reçoit en confession une nouvelle pensionnaire.

– Dites-moi, mon enfant, êtes-vous parfois troublée par des pensées impures ?

– Oh non, mon père !

– Vous arrive-t-il, le soir, de promener vos mains sur votre corps ?

– Oh non, mon père ?

– Manquez-vous, parfois, la messe du dimanche ?

– Non, mon père, jamais !

– Alors, ma fille, vous vivez en sainte.

– Oui, mon père, de quatre mois.

——————————————————————

Une femme d’âge mûr qui a constaté une excroissance anormale sur le ventre de sa fille emmène celle-ci chez le médecin pour un examen. Le généraliste n’y va pas par quatre chemins :

– Écoutez madame c’est facile à comprendre, votre fille est enceinte !

– C’est impossible, ma fille est une enfant très bien élevée et jamais elle ne compromettrait sa réputation avec un garçon.

Le docteur se lève, se retourne et regarde l’horizon par la fenêtre de son cabinet. Ça dure plusieurs minutes, ce qui a le don d’énerver la mère. Furieuse, elle agresse littéralement le médecin :

– Mais enfin, allez-vous arrêter de regarder par cette fenêtre et vous occuper un peu de nous ?

Le médecin se retourne vers elle calmement :

– Mais je m’occupe de vous! La dernière fois qu’une chose pareille s’est produite, une étoile est apparue dans le ciel et trois rois mages sont venus pour tout expliquer. Je guette leur arrivée…

—————————————————————–

Une petite vieille dame se retrouve devant la cour d’assises :

– Quel est votre âge Madame ?

– J’ai 86 ans Monsieur Le Juge.

– Racontez-nous, avec vos propres mots, ce qui vous est arrivé à la date du 1er avril l’an dernier.

– J’étais assise sur la balancelle de mon balcon, c’était en fin d’après-midi, il faisait bon et doux. Un jeune homme est venu s’assoir près de moi.

– Vous le connaissiez ?

– Non, mais il était très amical

– Que s’est-il passé ensuite ?

– Après une petite conversation délicieuse, il a commencé à me caresser la cuisse.

– Vous l’en avez empêché ?

– Non !

– Pourquoi ?

– C’était agréable, plus personne ne m’avait fait ça depuis que mon Albert est mort, il y a 30 ans…

– Que s’est-il passé ensuite ?

– Il a continué et a commencé à me caresser les seins.

– Vous l’en avez empêché alors ?

– Bien sûr que non !

– Pourquoi ?

– Et bien Monsieur Le Juge, que pouvait faire une femme aussi chaude que la braise, devant un jeune homme avide d’amour ? Nous étions seuls, écartant mes jambes en douceur, je lui ai dit :

– Prends-moi maintenant !

– Et il vous a prise ?

– Non, il a crié : « POISSON D’AVRILLLLLLLLLLLLLLLL » ! Et c’est là que j’ai pris le vieux fusil de mon Albert et que je lui ai tiré dessus à cet enfoiré!

———————————————————–

NDLR : POUR ADULTES AVERTIS

C’est un gars qui veut se faire tatouer une Ferrari sur sa quéquette, et rentre donc dans le salon de tatouage :

– Bonjour Monsieur, Je viens me faire tatouer une Ferrari sur la quéquette.

– Ok pas de soucis, vous la voulez rouge ?

– Oui rouge.

Le tatoueur commence le tatouage. Au bout de 2 minutes, le tatoueur dit au client :

– Dites donc, c’est votre femme qui va être contente ! Avec une si belle cylindrée qui va rentrer dans son garage…

– Je n’ai pas de femme, je suis gai.

– Ah ! Le tatoueur reprend son travail.

Au bout de 2 minutes, il dit au client :

– Quand j’aurai fini la Ferrari, je vous ferais un tracteur sur vos roupettes

Le client surpris demande :

– Euh pourquoi un tracteur sur mes roupettes ?

– Bah quand la Ferrari sera dans la merde, il faudra bien la sortir.

Petit plaisir linguistique

Sais-tu pourquoi les grenouilles ont toujours les fesses dans l’eau ?

Pour qu’elles aient la raie nette ! (rainette)

————————–

Pourquoi vaut-il mieux enlever ses lunettes lors d’un alcootest ?

Ça fait deux verres en moins !

————————–

Savez-vous quel animal peut marcher sur la tête ?

Mais un pou, voyons !

————————–

Comment s’appelle la femelle du hamster ?

Amsterdam.

————————–

Pourquoi les abeilles ne piquent-elles pas les policiers ?

Parce qu’elles ne veulent pas se faire arrêter. (Piquer, c’est voler.)

————————–

Pourquoi les vaches ne parlent-elles pas ?

Parce que sur la grange, c’est écrit La ferme !

————————–

Pourquoi les souris n’aiment pas jouer aux devinettes ?

Parce qu’elles ont peur de donner leur langue au chat.

————————–

Quel est le sport que les serpents détestent le plus ?

La course à pied.

————————-

Savez-vous pourquoi j’ai des trous de mémoire?

Parce que je me creuse la tête.

Samedi de rigoler

Un jeune homme venait tout juste d’obtenir son permis de conduire. Il demande donc à son père s’ils pouvaient discuter ensemble de l’utilisation de la voiture familiale. Son père l’amène dans son bureau et lui propose le marché suivant :

– Tu améliores ton rendement scolaire, tu étudies la bible et tu te fais couper les cheveux. Ensuite, nous parlerons de la voiture.

Un mois plus tard, le garçon revient à la charge et, encore, son père l’amène dans son bureau. Le père ne tarde pas à prendre la parole.

– Mon fils, je suis très fier de toi. Ça va beaucoup mieux à l’école; tu t’es concentré sur la bible plus que je ne l’aurais cru, mais tu ne t’es pas fait couper les cheveux.

Le jeune réplique :

– Tu sais, papa, j’ai réfléchi à cela… Samson avait les cheveux longs… Moïse avait les cheveux longs… Noé avait les cheveux longs… et Jésus avait les cheveux longs.

Et du tac au tac, le père réplique :

– Et ils se déplaçaient tous à pied !

———————————————————————-

Une femme est au lit avec son amant. En pleine action, un bruit dans la serrure de la porte d’entrée les fige ! (et comme chacun le sait, dans les appartements modernes, pas de place sous le lit, la penderie est ridicule, le balcon inexistant et elle habite au 12ème étage). Sans se démonter, elle lui dit :

-Reste calme, debout, absolument immobile, ne dis rien.

– Surprise de me voir Darling ? Mon vol a été avancé et j’ai terminé plus tôt.

Quand il voit le type dans la chambre, il demande :

– C’est quoi ça ?

– Je viens de le recevoir, figure-toi. C’est mon esclave sexuel robotisé Powered by Microsoft. Tu es toujours parti, en réunion, ou en voyage. Alors… C’est comme un vibro mais en plus grand. Tu ne voudrais quand même pas que je me tape le plombier ou le voisin ?

– Laisse-moi ça de côté, je vais te faire ta fête, j’ai une envie de bête.

Elle, qui vient d’être servie, répond :

– Non chéri, j’ai la migraine !

– Merde, c’est toujours pareil ! Bon, va à la cuisine me faire une omelette.

– Ok !

Il regarde le robot et n’y tenant plus, il se dit :

« Ce qui est bon pour elle est bon pour moi », et il se jette pantalon baissé sur le malheureux pour le sodomiser. À ce moment-là, l’amant prend une voix métallique et dit :

Erreur-système ! Emplacement réservé USB.

– Saleté de robot !

Fou de rage le mari le met sur son épaule et va vers la fenêtre pour le balancer. Et l’amant reprend, mort de peur :

– Windows XP réinitialisé ! Veuillez réessayer…

—————————————————————————

Un papa est au restaurant avec son fils de 4 ans lorsque ce dernier avale un 25 cents qui traînait sur la table. Il s’étouffe, devient bleu et toutes les tentatives du papa restent vaines. À la table d’à côté, une femme qui lisait tranquillement son journal, pas pressée du tout, s’approche. Sans dire un mot, très sûre d’elle, elle prend les testicules du petit garçon et se met à serrer de plus en plus fort.

Le petit devient mauve, violet et comme de fait, recrache soudain le 25 sous que la dame attrape au vol d’un geste souple.

– Wow! S’écrie le papa, je n’ai jamais vu ça! Vous êtes médecin ?

– Non, je travaille pour Revenu Québec !

—————————————————————————

C’est l’histoire du gars qui entre dans le bureau de l’assistance-sociale pour aller chercher son chèque. Il se rend directement au comptoir et dit :

– Vous savez… je déteste avoir un chèque du bien-être à chaque mois ! J’aimerais bien mieux avoir un bon boulot et travailler pour gagner ma vie.

Le travailleur social derrière le comptoir lui dit :

– Ça tombe bien! On vient juste d’avoir une ouverture pour un travail. C’est un vieux riche qui a besoin d’un chauffeur et garde du corps pour sa très jolie jeune fille. Vous aurez à conduire la Mercedes du bonhomme et les vêtements seront fournis. Aussi, à cause des longues heures de travail vos repas seront payés. Vous aurez à accompagner la demoiselle outre-mer pour ses vacances ainsi qu’à satisfaire tous ses besoins sexuels. Vous disposerez d’un appartement 3 1/2 en haut du garage. Le salaire est de $ 200 000 par année.

Le gars regarde le travailleur social avec des yeux grands et dit :

– Tu me niaises ???

Le travailleur social lui répond :

– C’est toi qui as commencé !

————————————————————————

Une touchante histoire d’amour… Un très vieil homme était étendu, mourant, dans son lit. Soudain, il sentit l’odeur de ses biscuits aux pépites de chocolat favoris. Il prit le peu de force qui lui restait pour se lever du lit. Se tenant au mur, il se dirigea hors de la chambre à coucher.

Et avec un plus grand effort, il descendit l’escalier en tenant la rampe avec ses deux mains. En respirant péniblement, il se tint dans le cadre de la porte regardant vers la cuisine. S’il n’avait pas été à l’agonie, il se serait cru déjà au ciel. Là, dans la cuisine, sur la nappe, il y avait des centaines de ses biscuits favoris.

Était-ce le ciel ? Était-ce un acte héroïque de sa femme dévouée désirant qu’il quitte ce monde en homme heureux ???

Dans un ultime effort, il rampa vers la table, se soulevant péniblement avec ses mains tremblantes, et tenta de prendre un biscuit. Soudain, il reçut un coup de spatule sur la tête.

– Touche pas! Lui dit sa femme, c’est pour l’enterrement…

Dictionnaire phonétique…

Pour vous permettre d’être à la fine pointe de l’information, voici quelques définitions phonétiques révisées, enfin presque…

RAMADAN : Ce que disait EVE pour faire avancer le bateau.

CHAUFFEUR DE CORBILLARD : Pilote décès.

ENTRER DANS L’ARÈNE : Action permettant d’assurer la descendance du royaume.

TEQUILA : Interpellation d’un inconnu chez soi !

ALLÉGORIE : Fait d’encourager un gros singe.

SYNTAXE : Fête des impôts.

MERCATO : Maman pratiquante.

PATOIS NÎMOIS : Mais… c’est qui alors ?

JE SUIS ENCORE ENCEINTE : Imparfait du préservatif !

CONSIDÉRÉ : Tellement con… qu’il n’en revient pas !

TERRE DES HOMMES : Parce que… Il est impossible de faire taire des femmes.

CHAPITRE : Matou rigolo.

AMSTERDAM : Femelle du hamster.

GABON : Mec vraiment trop sympathique !

PERROQUET : Accord du père.

MON AMIRAL : Mon copain n’est jamais content.

LA MAÎTRESSE D’ÉCOLE : L’institutrice prend l’avion.

LES CISEAUX À BOIS : Les chiens aussi.

LIBYEN : Bon en lecture.

LA CAMISOLE : La drogue rend solitaire.

LE GOSPEL : Parce que… Il a pris un coup de soleil, le gamin !

UN ENFOIRÉ : Une année de perdue.

UN INGRAT : Un petit… gros !

BÂTIMENT : Si ti… dit pas la vérité !

GÉVAUDAN : Ce que l’on dit à Mamie quand on a enfin retrouvé son dentier.

EXPATRIÉES : Anciennes petites amies pas rangées.

L’âge d’or

IL EST DUR DE VIEILLIR À DEUX ET PRINCIPALEMENT LORSQU’ON AVANCE EN ÂGE !

Madame raconte sa mésaventure :

Il y a quelques jours alors que je quittais une réunion, j’ai réalisé que je n’avais pas mes clés d’auto. Je me suis mise à les chercher. Elles n’étaient ni dans mes poches ni dans mon sac à main. Une recherche rapide dans le local de réunion n’a rien révélé.

Soudain, j’ai réalisé que je devais les avoir laissées dans la voiture. Frénétiquement, je me dirigeais vers le stationnement. Mon mari m’a grondé plusieurs fois par le passé d’avoir laissé mes clés sur le contact. Ma théorie est que le contact est le meilleur endroit pour ne pas les perdre. Sa théorie est que la voiture est plus facile à voler.

Comme je me dirigeais vers le stationnement, j’en suis venue à une conclusion terrifiante. Sa théorie était juste, le stationnement était vide. J’ai immédiatement appelé la police. Je leur ai donné ma position, ai avoué que j’avais laissé mes clés dans la voiture et qu’elle avait été volée. Puis j’ai fait l’appel le plus difficile de tous :

– Chéri ai-je balbutié, je l’appelle toujours « chéri » dans ces moments-là. J’ai laissé mes clés dans la voiture et elle a été volée.

Il y eu une période de silence. Je pensais que l’appel avait été coupé, mais ensuite j’ai entendu sa voix. Il aboya :

– C’est moi qui t’ai conduite ce matin à ta réunion !

Maintenant, c’était à mon tour de me taire. Embarrassée, j’ai dit :

– Eh bien, viens me chercher.

Il rétorqua :

– J’étais en route pour le faire, mais je vais être retardé.

– Pourquoi ? demandais-je.

– Parce que je viens d’être arrêté par la police et tu dois maintenant les convaincre que je n’ai pas volé notre voiture ! Parce que j’ai oublié les papiers !!!