Un terroriste assoiffé

Un terroriste taliban, en fuite, désespéré pour trouver de l’eau, erre laborieusement à travers le désert afghan quand il voit quelque chose au loin. Espérant trouver de l’eau, il se précipite vers le mirage, seulement pour trouver un petit vieillard juif très frêle, debout devant un petit présentoir de fortune, avec des cravates à vendre. Le terroriste taliban demande :

– Tu as de l’eau?

Le Juif répond,

– Je n’ai pas d’eau. Tu veux acheter une cravate? Elles sont à 5$ seulement.

Le taliban crie hystériquement :

– Idiot infidèle, je n’ai pas besoin d’une telle parure surévaluée de l’Ouest! Je crache sur tes cravates, j’ai besoin d’eau!

– Désolé, je n’en ai pas – seulement des cravates – de la pure soie pour seulement un maigre 5$.

– Bah!!! Malédiction sur tes cravates, je devrais étrangler ton petit cou maigre avec tes cravates, et sortir la vie hors de toi, mais je dois conserver mon énergie et trouver de l’eau!

– D’accord, dit le petit vieillard juif, ça n’a pas d’importance que tu ne veuilles pas m’acheter une cravate ou que tu me haïsses, menaces ma vie et m’appelles un infidèle – je vais te montrer que je suis plus grand que tout cela. Si tu continues sur cette colline à l’est pendant environ trois kilomètres, tu trouveras un restaurant. On y mange très bien et tu trouveras toute l’eau glacée dont tu as besoin… Va en Paix.

En le maudissant encore, le taliban désespéré se dirige vers la colline. Plusieurs heures plus tard, il revient en rampant, presque mort, et murmure, le souffle coupé :

– Ils ne veulent pas me laisser entrer sans cravate !!!

Philosophie médicale

Comme les temps changent… Ce qui était interdit hier, l’est maintenant aujourd’hui et le sera demain (la mari). Les vertus qu’on prônait hier sont contestées de nos jours. Ce qui était bon pour la santé il n’y a pas si longtemps est devenu néfaste et comment peut-on s’y retrouver?

Avec une touche d’humour, le médecin qui remet les pendules à l’heure dans les énoncés suivants, a toute une belle philosophie médicale ne trouvez-vous pas? En tout cas, qu’on soit en accord ou pas, c’est prendre vraiment la vie du bon côté avant le Grand voyage vers l’éternité.

Q : Docteur, j’ai entendu dire que les exercices cardiovasculaires pouvaient prolonger la vie, est-ce vrai?

R : Votre cœur est bon pour un nombre donné de battements, c’est tout… ne les gaspillez pas en exercices! Faire battre votre cœur plus vite n’allongera pas votre vie; c’est comme dire que l’on pourrait allonger la vie d’une auto en la conduisant plus vite! Vous voulez vivre plus longtemps? Faites une sieste!

Q : Doit-on restreindre la viande et manger plus de fruits et de légumes?

R : Vous devez vous en tenir à la logique! Que mange une vache? Du foin et du maïs! Que sont-ils? Des végétaux! Donc, un steak n’est rien de plus qu’un mécanisme efficace de transfert de végétaux à votre organisme! Vous voulez des grains de céréales? Mangez du poulet! Une côtelette de porc vous donnera l’équivalent de 100 % de la dose quotidienne recommandée de légumes!

Q : Devrais-je réduire ma consommation d’alcool?

R : Non, pas du tout. Les vins et la plupart des alcools sont faits à partir de fruits. Le brandy est du vin distillé, ce sont des fruits dont on a retiré l’eau, donc vous en retirerez encore plus de bienfaits. La bière est également fabriquée à partie de grains. Ne vous en privez pas!

Q : Quels sont les avantages à participer à un programme régulier d’exercices physiques?

R : Je n’en vois aucun, désolé. Ma philosophie est : Pas de douleur… quel bonheur!

Q : Les fritures ne sont-elles pas mauvaises pour nous?

R : Vous n’écoutez pas? Aujourd’hui, les aliments sont frits dans l’huile végétale. Ils en sont donc imprégnés, alors comment voulez-vous qu’absorber plus de végétaux soit dommageable pour vous?

Q : Est-ce que les exercices abdominaux peuvent aider à prévenir contre un éventuel épaississement du tour de taille?

R : Définitivement pas! Quand vous exercez un muscle, il devient plus gros. Vous ne devriez donc faire des abdominaux que si vous voulez avoir un plus gros tour de taille!

Q : Est-ce que le chocolat est mauvais pour moi?

R : Êtes-vous fou? Les fèves de cacao sont un autre végétal! C’est l’aliment anti-déprime par excellence!

Q : Est-ce que la natation est bonne pour la silhouette?

R : Si la natation était bonne pour la silhouette, expliquez-moi la taille des baleines?

Q : Est-ce qu’être en forme est important pour ma santé?

R : Bien sûr! Et « Rond » est une forme comme une autre!

Pour tous ceux qui surveillent ce qu’ils mangent, voici le mot de la fin sur la nutrition et la santé ! Quel soulagement de connaître enfin la vérité après toutes ces études contradictoires.

CONCLUSION :

La vie ne devrait pas être un long voyage vers la tombe avec l’intention d’y arriver en toute sécurité dans un corps beau et préservé. La vie devrait plutôt constamment déraper ; un Chardonnay dans une main et du chocolat dans l’autre… On devrait toujours en profiter pleinement et finalement arriver au bout du voyage, le corps usé jusqu’à la corde, et pouvoir s’écrier dans un dernier souffle :

– Waouh!!! C’était une belle aventure et un beau voyage! Le vin d’ici est meilleur que l’eau-de là!

Sexe en folie

C’est un couple français stérile : ils ont tout essayé et, en désespoir de cause, se décident à consulter un grand spécialiste américain.

Ils se rendent donc de l’autre côté de l’Atlantique. Problème : le couple ne parle pas anglais et le spécialiste de la stérilité ne parle pas français. Néanmoins, il leur fait comprendre par des gestes qui ne portent pas à confusion, qu’ils doivent se mettre au travail devant lui.

Un peu gênés au départ, les deux protagonistes se livrent donc à un ébat sexuel devant le spécialiste mondial des problèmes de fécondité.

Il commence alors à inspecter le couple sous toutes les coutures pendant 4 à 5 minutes puis crie STOP!

Il s’engouffre alors dans son bureau et rédige une ordonnance qu’il remet au couple. Les deux amoureux sont soulagés, certains que le grand professeur a trouvé un remède à leur incapacité folle de procréer.

De retour en France, le mâle du couple se dirige vers la pharmacie et demande :

– Je voudrais du Trythéothérhol, s’il-vous-plaît.

– Pardon? Lui répond la pharmacienne.

– Ben oui, du Trythéothérhol comme c’est marqué sur l’ordonnance!

– Faites voir… demande la pharmacienne.

– Ah je vois, vous avez mal lu, c’est écrit en anglais Try the other hole.

————————————————————-

Quatre hommes mariés vont à la pêche. Après une heure, on entend la conversation suivante…

– Vous n’avez aucune idée de ce que j’ai été obligé de faire pour pouvoir venir pêcher, J’ai dû promettre à ma femme que je peindrais toute la maison, la semaine prochaine.

Le second dit :

– Cela n’est rien. Moi, j’ai dû promettre que je construirais une nouvelle terrasse pour la piscine, avec marquise et tout le reste.

Maintenant le troisième prend la parole :

– Vous vous plaignez pour rien! Moi, j’ai dû promettre que je rénoverais entièrement la cuisine y compris le changement de tous les appareils électroménagers.

N’entendant aucune réplique du quatrième, ils demandent :

– Et toi tu ne dis rien à propos de ce que tu as dû promettre pour pouvoir venir! Tu as bien été obligé de promettre quelque chose, non?

Il dit finalement :

– Moi, j’ai mis le réveil à 5h30. Quand il a sonné, je me suis approché de l’oreille de ma femme et lui ai demandé : Pêche ou sexe? Elle m’a répondu :

Habille-toi chaudement!

La Création, version 2017

Lorsqu’un nouveau-né entre dans notre monde, il grandit et s’épanouit pour avancer dans sa vie. Vient un moment où il se pose des questions sur son existence, comment il a été conçu et comment tout ce qui l’entoure a débuté. Bien sûr, le monde a évolué pour aboutir à l’ère moderne telle qu’on la connaît. Sur une note humoristique, voici ce à quoi la Création version 2017 pourrait ressembler…

Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre et y planta du brocoli, des choux fleurs, des épinards, des légumes verts et jaunes de toutes espèces, pour que l’HOMME et la FEMME puissent vive pendant de longues années, des vies saines.

Puis, en voyant ces grands dons de Dieu, Satan a créé la crème glacée et des beignes à la crème. Et Satan dit :

– Vous voulez un chocolat chaud avec ça?

Et l’homme dit :

– Oui!

Et la femme ajouta :

– Pendant que vous y êtes, ajoutez quelques pépites.

Puis, ils ont gagné 10 livres. Et Satan sourit.

Et Dieu créa le yogourt sain pour que la femme et l’homme puissent garder une silhouette tellement juste. Et Satan créa la farine blanche venant du blé et le sucre de canne et il les combina. Et la femme est passée de la taille 6 à la taille 14.

Alors Dieu dit :

– Essayez ma salade verte fraîche.

Et Satan présenta la vinaigrette Mille-Îles avec des croûtons et des rôties beurrées à l’ail sur le côté. Et l’homme et la femme dégrafèrent leur ceinture après le repas.

Dieu dit alors :

– Je vous ai envoyé des légumes sains et de l’huile d’olive dans laquelle les faire cuire.

Et Satan apporta le poisson frit, le poulet frit et le bifteck tellement grand qu’il avait besoin de son propre plateau. Et l’homme a gagné plus de poids et son cholestérol est monté à travers le toit.

Dieu créa un gâteau blanc léger et moelleux puis, le baptisa « Gâteau des Anges » et dit :

– C’est bon.

Satan a ensuite créé le gâteau au chocolat et le baptisa « Le gâteau du Diable. »

Dieu a alors amené des chaussures de course pour que ses enfants puissent perdre ces kilos en trop. Et Satan a donné la télévision câblée avec télécommande, donc l’homme n’aurait pas de peine à changer les canaux. Et l’homme et la femme se mirent à rire et pleurer devant le scintillement de la lumière bleue et ils ont gagné des livres.

Puis, Dieu a fait naître la pomme de terre, naturellement faible en gras et débordante de nutrition. Et Satan décolla la peau saine et découpa le centre en copeaux et il les frit. Et l’homme engraissa une fois de plus.

Dieu a ensuite donné le bœuf maigre afin que l’homme puisse consommer moins de calories et toujours satisfaire son appétit. Et Satan créa McDonald et son cheeseburger double de 99 cents. Puis il dit :

– Voulez-vous des frites avec ça?

Et l’homme répondit :

– Oui! Et un burger super gros!

Et Satan dit :

– C’est bon.

Et l’homme fit un arrêt cardiaque.

Dieu soupira et créa le quadruple pontage coronarien.

Puis, Satan créa des coupures dans le système de soins de santé.

Amen.

Le poème de ma nuit

Couchée dans mon lit, pensant à toi;

J’ai senti ce besoin urgent;

De t’attraper et de te serrer très fort;

Parce que je ne peux oublier la nuit dernière.

Tu es venu pendant cette nuit calme;

Et ce qui est arrivé dans mon lit;

Me laisse encore des sensations de picotements.

Tu es apparu de nulle part et;

Sans aucune gêne, ni retenue;

Tu t’es couché sur mon corps.

Tu as senti mon indifférence;

Alors tu as commencé à me mordre sans remords;

Et ça m’a rendue folle.

Ce matin, lorsque je me suis réveillée;

Tu étais parti.

Je t’ai cherché partout!

Sans succès.

Seuls les draps sont les témoins;

De ce qui s’est passé la nuit passée.

Mon corps porte encore les marques de ta visite;

Ce qui rend encore plus dur ton oubli;

Ce soir, je vais rester réveillée à t’attendre;

Mon câl… de maringouin!

Une question de vérités

Durant toute une vie et peu importe notre âge, certaines vérités nous sont révélées. Durant notre enfance on parle d’apprentissage, arrivés à notre vie d’adulte, plusieurs situations nous en apprennent davantage. Un peu plus tard, avec la sagesse, on peut résumer sa vie en quatre étapes et finalement, lorsqu’on fait le bilan de sa vie à 90 ans, on se rend compte que nous récoltons le succès de nos ambitions…

ENFANT, ON DÉCOUVRE QUELQUES VÉRITÉS :

1) Même en essayant très fort, tu ne réussiras pas à donner un bain à un chat.

2) Quand ta mère est fâchée contre ton père, ne la laisse pas te brosser les cheveux.

3) Ne demande jamais à ton petit frère de 3 ans de tenir une tomate.

4) Ne fais jamais confiance à un chien pour surveiller ta nourriture.

5) Ce n’est pas une bonne idée d’éternuer quand on te coupe les cheveux.

6) Ne tiens pas un chat d’une main quand tu mets l’aspirateur en marche.

7) Tu ne peux pas cacher un morceau de brocoli dans un verre de lait.

8) Ne porte pas tes sous-vêtements à petits pois quand tu portes tes shorts blancs.

9) La meilleure place au monde où te trouver quand tu es triste est sur les genoux de grand-maman.

PUIS, ADULTE, ON EN DÉCOUVRE D’AUTRES :

1) Élever un adolescent est comme essayer d’attacher du Jell-O à un arbre.

2) Les rides ne font pas mal.

3) Les familles sont comme du fudge… surtout agréables, mais avec quelques noix.

4) Le chêne puissant d’aujourd’hui n’est que la noix d’hier qui a su tenir bon.

5) Le rire est un bon exercice. C’est comme faire du jogging intérieurement.

6) Tu es devenu adulte quand tu choisis tes céréales pour les fibres qu’elles contiennent, et non pas le jouet qu’il y a dans la boîte.

7) Devenir vieux est obligatoire; devenir adulte est optionnel…

8) Tu es devenu vieux quand ta chaise berçante te donne les mêmes sensations que tu avais quand tu allais autrefois dans les montagnes russes.

9) C’est frustrant quand tu connais toutes les réponses mais que personne ne te pose les questions…

10) Le temps est peut-être un grand guérisseur, mais c’est un esthéticien minable.

11) La sagesse vient avec l’âge, mais parfois l’âge vient tout seul.

LES QUATRE ÉTAPES DE LA VIE :

1) Tu crois au Père Noël.

2) Tu ne crois pas au Père Noël.

3) Tu es le Père Noël.

4) T’as l’air du Père Noël.

LA DÉFINITION DU SUCCÈS AU FIL DES ANS :

À 3 ans, le succès c’est………..Ne pas pisser dans ses culottes.

À 12 ans, le succès c’est………Avoir des amis.

À 16 ans, le succès c’est………Avoir son permis de conduire.

À 35 ans, le succès c’est………Avoir de l’argent.

À 50 ans, le succès c’est………Avoir de l’argent.

À 70 ans, le succès c’est………Avoir son permis de conduire.

À 80 ans, le succès c’est………Avoir des amis.

À 90 ans, le succès c’est………Ne pas pisser dans ses culottes.

Humour suisse

C’est un Suisse qui rentre chez lui le soir. Sa femme lui dit :

– Tu sais, aujourd’hui y a un type qui est venu.

– Ah oui ? Et qu »est-ce qu’il a dit?

– Rien. Il est entré et il m’a attrapée.

– Et qu »est-ce qu »il a dit?

– Rien. Il m’a enlevé tous mes vêtements.

– Ah oui ? Et qu »est-ce qu »il a dit?

– Rien. Il m’a jetée sur le divan et m’a prise par tous les côtés.

– Et qu »est-ce qu »il a dit?

– Rien. Après, il est reparti!

– Et qu »est-ce qu’il a dit?

– Rien du tout!

– Mais alors, on ne saura jamais pourquoi il est venu!

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Un type se présente au guichet du Pôle Emploi :

– Quel est votre nom? demande le fonctionnaire.

– Reggiano, sans  »P ».

– Pardon?

– Reggiano, sans  »P »!

– Euh … excusez-moi, je ne comprends pas très bien.

– REG-GIA-NO, sans  »P »!

– Mais… il n’y a pas de P dans Reggiano.

– C’est ce que je me tue à vous dire!

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Un Suisse demande à sa femme :

– Chérie, ça te dirait de faire l’amour à trois?

– Pourquoi pas, je n’ai jamais essayé!

– Alors on y va. Un, deux, trois!

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Une jeune femme dit à son mari qui vient de rentrer du travail :

– Chéri, j’ai une grande nouvelle pour toi! Très bientôt nous ne serons plus deux dans cette maison, mais trois.

Le mari est fou de joie et embrasse sa femme, qui poursuit :

– Je suis bien contente que tu le prennes comme ça. Maman arrive demain matin!

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Un homme demande à son médecin :

– Et ça va me coûter combien, ce nouveau traitement qui pourrait guérir ma belle-mère?

– Entre 3000 et 4 000 $.

– Laissez tomber, docteur. Les pompes funèbres m’ont fait une offre plus raisonnable!

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

C’est un gars fortuné qui ne sait pas trop quel cadeau choisir pour l’anniversaire de sa belle-mère. Finalement, en désespoir de cause, il opte pour l’achat d’une concession funéraire dans un cimetière huppé de la ville. Mais un an plus tard, il ne lui achète rien.

– Alors, on n’a plus de considération pour sa belle-maman?

– C’est-à-dire… je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que vous ne vous étiez pas servi de mon cadeau de l’année dernière.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Après quelques années de vie commune, un jeune homme décide de se marier avec sa petite amie. Comme il n’est pas du tout au courant des traditions, à la fin de la messe nuptiale il s’approche du curé et lui demande :

– Excusez-moi, mon père, je sais qu’il est d’usage que les jeunes mariés fassent une offrande au prêtre qui a célébré leur mariage, mais je ne sais pas ce que les gens donnent en général. Le prêtre lui répond dans le creux de l’oreille :

– En général, c’est en fonction de la beauté de la mariée. Plus elle est belle, plus la somme est élevée.

À ces mots, le jeune marié se tourne vers sa femme. Il hésite quelques instants, plonge la main dans sa poche et tend une pièce d’un euro au curé. Le prêtre, un peu embarrassé, lui dit :

– Ne bougez pas, je vais vous rendre la monnaie.

Test de qualification pour devenir policière

Un inspecteur de police fait passer un test à trois blondes en vue de devenir policière dans son équipe. Il regarde la première blonde et lui montre une photo.

– C’est un suspect, regarde bien sa photo pendant 30 secondes et dis-moi comment tu le reconnaîtrais dans la rue?

La blonde répond :

– Facile il n’a qu’une oreille…

Le visage de l’inspecteur se défait :

– Normal qu’il n’ait qu’une oreille, la photo est de profil.

Il se tourne maintenant vers la deuxième blonde et lui montre la même photo.

– Facile il n’a qu’un œil.

Le policier commence à s’énerver :

– Normal qu’il n’ait qu’un œil et qu’une oreille il est de profil.

Il se retourne vers la troisième blonde et lui lance :

– Réfléchis bien avant de dire une connerie. Comment reconnaîtrais-tu le suspect?

La blonde un peu paniquée réfléchit avant de lancer un :

– Facile, il porte des lentilles de contact.

Le policier n’était pas au fait de cet indice et se précipite donc pour voir le dossier et vérifier l’information. Le suspect portait en effet des lentilles de contact. Il retourne vers la blonde, très surpris et lui demande

– Comment as-tu su qu’il portait des lentilles?

– Facile… avec un œil et une oreille il ne pouvait pas porter de lunettes!

Un lundi hilarant

Et c’est là que la chicane a pogné…

J’ai sorti ma femme au restaurant. Le serveur, pour quelque raison que ce soit, décide de prendre ma commande en premier.

– Je vais prendre un steak médium-saignant, svp.

Le serveur me répond alors :

– N’avez-vous pas peur de la vache folle?

– Non, elle est capable de commander elle-même!

Et c’est là que la chicane a pogné!

*********************

Ma femme et moi étions assis à une table, lors d’un conventum d’anciens du secondaire. Je regardais sans cesse une femme complètement saoule, buvant coquetel après coquetel, seule à sa table. Ma femme me demande :

– Tu la connais?

– Oui, lui dis-je en soupirant. C’est mon ex-blonde. J’ai su qu’elle a commencé à boire la journée ou nous avons rompu il y a plusieurs années, et qu’elle n’a jamais été sobre depuis…

– Oh mon Dieu, me dit ma femme, qui aurait pu penser que quelqu’un pouvait célébrer si longtemps?

Et c’est là que la chicane a pogné!

*********************

À ma retraite, je me suis présenté au bureau du gouvernement pour mon inscription à la pension de vieillesse. La femme derrière le comptoir me demande alors mon permis de conduire afin de vérifier mon âge.

J’avais beau fouiller toutes mes poches, je ne trouvais pas mon portefeuille. Me rendant à l’évidence de l’avoir oublié chez moi, je dis à la commis :

– Désolé, je vais devoir repasser; j’ai oublié mon portefeuille à la maison.

La femme me dit alors :

– Déboutonnez votre chemise, svp.

Intrigué, je déboutonne, exposant le poil gris sur mon torse. Elle me dit :

– Ces poils gris sont une preuve suffisante pour moi.

Et elle approuva mon application. Quand je suis retourné chez moi, j’ai raconté ça à ma femme. Elle me dit :

– Tu aurais dû baisser tes culottes; tu aurais pu avoir ta passe d’handicapé en plus!

Et c’est là que la chicane a pogné!

**********************

En arrivant à la maison hier soir, ma femme me demande de la sortir dans un endroit cher. Je l’ai amenée à la station-service.

Et c’est là que la chicane a pogné!

*********************

À l’épicerie, j’ai demandé à ma femme si nous pouvions prendre une caisse d’Unibroue à 25$. Elle me dit non, et, sans me demander mon avis, se prit un pot de crème revitalisante pour la peau à 15$. Je lui fis remarquer que la caisse de bière m’aiderait plus à la trouver belle que son pot de crème.

Et c’est là que la chicane a pogné!

***********************

L’autre jour, j’ai demandé à ma femme ou elle désirait aller pour notre anniversaire. Ça m’a fait chaud au cœur de voir son visage s’illuminer d’appréciation. Elle me répond alors :

– Quelque part que ça fait longtemps que je ne suis pas allée.

Donc je lui ai offert d’aller dans la cuisine.

Et c’est là que la chicane a pogné!

********************

Samedi matin, je me suis levé tôt, je me suis habillé sans faire de bruit, me suis fait un lunch, ai pris le chien et suis allé dans le garage. J’ai attaché le bateau à mon pickup, et ai commencé à reculer dans une averse torrentielle. Le vent soufflait à 100km/h, la pluie battait et la température était froide alors j’ai avancé dans le garage et ai ouvert ma radio pour entendre que c’était la température prévue pour toute la journée. Je suis retourné dans la maison, me suis déshabillé sans faire de bruit et me suis recouché. Je me suis collé sur ma femme, avec une autre idée en tête et lui ai soufflé à l’oreille :

– Il ne fait vraiment pas beau dehors.

Ma charmante femme, qui partage ma vie depuis 10 ans me répond :

– Et peux-tu croire que mon stupide de mari est parti pêcher dans cette température?

Et c’est là que la chicane a pogné!

Vieillir, c’est l’enfer!

Définitivement, on ne peut pas s’imaginer par quoi passent les vieux!

Pour compléter le bilan de santé de son patient, le médecin l’informe qu’il faudrait une analyse de son sperme. L’octogénaire reçoit un pot stérilisé de son médecin qui lui dit :

– Apportez ça chez vous et ramenez-moi demain un échantillon de sperme.

Le patient de 80 ans retourne au bureau de son médecin, comme prévu, mais il lui remet le pot aussi vide et propre que la veille. Le médecin le regarde et lui demande ce qui s’est passé. Le vieillard lui répond :

– Bien docteur, c’est arrivé comme ça, j’ai commencé avec ma main gauche et ça n’a pas abouti. J’ai ensuite essayé avec ma main droite, mais je n’étais pas plus avancé. Alors, j’ai demandé à ma femme de m’aider. Elle a essayé avec sa main droite et ça n’a rien donné. Elle a changé de main, mais le résultat était le même. Elle a pensé que ça marcherait avec la bouche, mais non. Elle a essayé de nouveau sans son dentier mais ça n’a pas marché non plus. En dernier recours, j’ai demandé à Marlène, la voisine, si elle voulait m’aider… Elle y est allée à deux mains, puis dans le creux de son bras et puis elle a essayé encore en le serrant entre ses cuisses, mais il n’y avait rien à faire. J’ai finalement abandonné.

Le docteur n’en revenait pas!

– Vous avez même demandé à une voisine?

– Ouais! s’exclame le vieil-homme, et personne n’a été capable d’ouvrir ce maudit pot!!!

QUAND JE VOUS DIS QUE VIEILLIR, C’EST L’ENFER!