Le mariage, en quatre scénarios

SCÉNARIO 1

Un macho typique épouse une très belle femme et, après le mariage, il lui donne ses règlements :

– Je serai à la maison quand je le voudrai bien. Je veux un bon dîner sur la table à moins que je ne téléphone pour dire que je ne serai pas là pour dîner. J’irai à la chasse, à la pêche, je me saoulerai, je jouerai aux cartes avec mes potes et ne veux pas de disputes à ce sujet… As-tu des commentaires ?

Sa nouvelle épouse dit :

– Non, ça me convient. Je veux seulement que tu saches qu’il y aura sexe tous les soirs à 19 heures, que tu sois là ou pas.

SCÉNARIO 2

Le mari et sa femme ont une querelle acide le jour de leur 40ème anniversaire de mariage.

– Quand tu mourras, je mettrai sur ta pierre tombale :

« Ici repose ma femme – Enfin froide !!!! ».

– Ah oui ? dit-elle, quand tu mourras, je mettrai sur la tienne :

« Ici repose mon mari – Enfin raide !!!! ».

SCÉNARIO 3

Un mari et son épouse ont une grosse discussion qui tourne au vinaigre au déjeuner. Le mari se lève, en colère, et dit :

– T’es même pas bonne au lit…

Et il sort de la maison en coup de vent. Après quelque temps, il réalise qu’il y est allé trop fort et l’appelle pour s’excuser… Elle finit par répondre après plusieurs sonneries et l’homme irrité lui dit :

– Pourquoi as-tu tant tardé à répondre ?

Elle dit :

– J’étais au lit.

– Que fais-tu au lit si tard ?

– Je voulais une deuxième opinion !

SCÉNARIO 4

Un homme a 6 enfants et est très fier de cet exploit. Il est si fier de lui, qu’il appelle sa femme Mère de six, malgré les objections de cette dernière. Un soir alors qu’ils sont à un dîner-dansant, l’homme décide qu’il est temps de quitter la soirée. Sa femme se trémoussant sur la piste de danse en compagnie d’une amie, il l’interpelle à distance et crie à tue-tête :

– Il est temps de rentrer à la maison, Mère de six !

Irritée par son manque de discrétion, elle lui lance :

– J’arrive dans 3 minutes, Père de quatre !

Définitions humoristiques

Pour une amélioration certaine de vos connaissances, puisqu’on ne peut tous savoir, voici quelques extraits humoristiques populaires. Pour rigoler, bien sûr !

Être au bout du rouleau : Situation très peu confortable, surtout quand on est aux toilettes.

Facebook : Le seul endroit où tu parles à un mur sans être ridicule.

GPS : Seule femme que les hommes écoutent pour trouver leur chemin.

Autobus : Véhicule qui roule deux fois plus vite quand on court après que quand on est assis dedans.

Taser : Instrument utilisé afin de mieux faire passer le courant entre la police et la jeunesse.

Mozart : Célèbre compositeur que l’on écoute le plus souvent dans les pizzerias car on sent bien que c’est du mozzarella.

Sudoku : Qui a le nord en face.

Porte-clefs : Invention très pratique qui permet de perdre toutes ses clefs d’un coup au lieu de les perdre une par une.

État : Système mafieux le mieux organisé de tous les temps.

Cravate : Accessoire servant à indiquer la direction du cerveau de l’homme.

Voiture : Invention ingénieuse, permettant de contenir 110 chevaux dans le moteur et un bœuf au volant.

Titeuf : Ce qui sort de la TitePoule.

Orteil : Appendice servant à détecter les coins de portes.

Égalité des sexes : Nouveau concept créé par les hommes pour ne plus payer au restaurant.

Monter un meuble Ikea : Expression moderne signifiant « passer un week-end de merde ».

Suppositoire : Invention qui restera dans les annales.

Soutien-gorge : Synonyme de « flopee ». Tu tires la languette et tout tombe.

Les ex : C’est comme la prison, si tu y retournes c’est que tu n’as pas compris la leçon.

La beauté intérieure : Concept inventé par les moches pour pouvoir se reproduire.

Pruneau : Synonyme de personne âgée. Qui est ridé et qui fait chier.

Aides internationales : Aides payées par les pauvres des pays riches pour aider les riches des pays pauvres.

68km/h : Limite de vitesse pour faire l’amour. Eh oui, à 69 on part en tête à queue.

Pharmacie : Confiserie pour vieux.

Blonde : Concept pour faire croire que les autres femmes sont intelligentes.

Un meurtre de sang froid : Un « ice crime ».

Sentiments partagés : Quand votre belle-mère est en train de reculer dans le ravin avec votre voiture toute neuve.

Archipel : Outil pour creuser des archi trous.

Cellulite : Couche graisseuse qui enveloppe souvent les femmes mais emballe rarement les hommes.

Les ciseaux à bois : Les chiens aussi.

Femme : C’est comme le café, au début ça excite mais rapidement ça énerve.

Carte bleue : Viagra féminin.

Masochisme : Concept proche de la politesse : frapper avant d’entrer.

L’amour : C’est comme un jeu de cartes, si tu n’as pas un bon partenaire, il vaut mieux avoir une bonne main.

Femme facile : Femme ayant les mêmes besoins sexuels qu’un homme.

Homme riche : Celui qui gagne plus d’argent que ce que sa femme n’en dépense.

Grand amour : Expression datant du 15ème siècle, lorsque l’espérance de vie était de 35 ans.

Et pour ceux et celles qui ont dépassé la soixantaine, rajoutons la meilleure réponse à une question que nous nous posons à chaque rencontre entre vieux amis :

– Quelle est la capitale du Tamalou ?

– Jébobola !

Une histoire indienne

Vous raffolez des histoires et particulièrement celles des indiens ? En voici une, courte, intéressante, et surtout très particulière et loin d’une légende…

Un petit indien demande à son père, le grand Sachem-Toutem :

– Dis Papa, pourquoi nous, les Indiens, portons-nous des noms très longs, alors que les cow-boys, eux, ont des noms plus courts comme Bill, Tex, Sam ?

– Eh bien, répond le père, c’est parce que nous sommes des gens près de la nature et que de ce fait nous avons gardé une certaine poésie. Pas comme ces blancs qui vivent en ville et ont tout perdu !

Vois, ta sœur s’appelle : Petite-lune-argentée-se-reflétant-dans-le-lac-scintillant. C’est parce qu’elle est née par une nuit claire, un soir de printemps et que de ce fait, la lune se reflétait dans un grand lac sombre et profond, bordé de grands arbres… Le paysage était magnifique. Nous étions heureux ta mère et moi. Et nous avons voulu nous rappeler pour toujours cet instant. D’où le nom de ta sœur.

Pour ton frère, c’est pareil, lui s’appelle : Aigle-majestueux-survolant-la-montagne parce qu’il est né par un bel été, dans une grande prairie, entourée de hautes montagnes enneigées et qu’un grand aigle survolait à ce moment-là, toutes ailes déployées, à la recherche sans doute de sa future proie.

C’était grandiose et majestueux. Nous avons voulu conserver ce souvenir. D’où le nom de ton frère… Voilà, c’est tout simple.

As-tu d’autres questions, Petite-Capote-Trouée ?

Les répliques de Toto

COURS D’EDUCATION SEXUELLE

La maîtresse donne un cours d’éducation sexuelle. Elle dessine un sein sur le tableau et demande à la classe ce que c’est. Toto lève la main et dit :

– Ça, c’est un sein et ma mère en a 2 !

– Bien Toto !

Et elle dessine un pénis. Toto lève à nouveau la main et dit :

– Ça, c’est un zizi … et mon papa, il en a 2 aussi… Un de 5 cm pour faire pipi et un autre de 20 cm pour brosser les dents de maman !

——————————————————————-

POURTANT…

La maîtresse demande à ses élèves de faire une phrase avec « et pourtant ».

– Vas-y, Pierre…

– Hier, j’ai été à la pêche avec mon papa, et pourtant il pleuvait !

– Oui, pas mal. À toi, Isabelle…

– Le chat a attrapé une souris, et pourtant elle courait vite !

– Très bien ! À toi, Toto…

Toto réfléchit un instant:

– Les filles mouillent entre les jambes, et pourtant elles ne rouillent pas !

– Tu me copieras 100 fois « Je ne raconterai pas de grossièretés en classe » pour demain ! Et tu prépareras une phrase correcte avec « Et pourtant » !

Le lendemain, Toto remet sa copie à la maîtresse :

– J’espère que tu as compris. Vas-y, dis-nous ta nouvelle phrase.

– La Terre est ronde… et pourtant… ça baise dans tous les coins !

——————————————————————–

EN FAMILLE

Une fille dit à Toto :

– Dis, on se mariera quand on sera grands Toto ?

– Avec toi ? Tu rigoles, c’est impossible !

La fille répond :

– Tu me trouves moche ?

– Non, c’est pas ça, mais chez nous, on se marie qu’en famille : mon père avec ma mère, mon oncle avec ma tante, mamie avec papy…

——————————————————————

SORTIE D’ECOLE

C’est la sortie de l’école mais le jeune Toto sort tout seul. Sa mère lui dit :

– Où sont les autres ?

– Ils sont tous punis !

– Mais pas toi, c’est bien !

– Non, moi je suis renvoyé !

—————————————————————–

COMPRÉHENSION

C’est l’institutrice qui après avoir parlé des animaux vérifie si Toto a bien compris.

– À quoi sert le mouton ?

– À nous donner la laine mademoiselle.

– À quoi sert la poule?

– À nous donner des œufs.

– À quoi sert la vache ?

– À nous donner des devoirs !

————————————————————-

EN BUS

Toto dit à sa mère en rentrant chez lui :

– Aujourd’hui, j’ai pris le bus avec papa. Il m’a dit de laisser ma place à une dame…

La maman lui répond :

– C’est très bien Toto, tu as fait une bonne action.

– Mais Maman, j’étais assis sur les genoux de Papa !

———————————————————–

TRAIN ELECTRIQUE

Le petit Toto joue au train électrique sur le tapis du salon pendant que sa maman vaque à son repassage… La maman entend :

– « Gare de Lille… Gare des imbéciles… 2 minutes d’arrêt… »

La maman :

– Toto s’il te plaît surveille ton langage, sinon je t’envoie dans ta chambre… Le petit Toto continue à jouer…

– « Gare d’Angers… gare des pédés… 2 minutes d’arrêt… »

La maman :

– Toto cesse d’être grossier sinon tu vas dans ta chambre… »

Quelques minutes passent et le petit Toto :

– « Gare d’Avignon … gare des cons… 3 minutes d’arrêt… »

Le petit Toto n’a pas le temps de finir sa phrase, il prend une paire de gifles, sa maman l’envoie dans sa chambre. Le petit Toto pleure, hurle, trépigne… rien n’y fait. Le temps passe, la maman termine son repassage, tout en pensant qu’elle a peut-être été un peu sévère avec Toto. Elle finit par aller le rechercher, et le petit Toto peut reprendre son jeu…

Le petit Toto recommence à jouer et après quelques minutes la maman entend :

– « Gare Montparnasse … deux heures de retard à cause d’une connasse… »

L’art de créer des sourires

La tribu de cannibales était en fête, elle venait de capturer un missionnaire blanc. En attendant d’être mis dans le chaudron, il priait. Le sorcier arrive et commence à l’examiner de tous les côtés et de tous les angles.

– Pourquoi, m’examinez-vous comme ça ? demanda le missionnaire.

– En plus d’être sorcier, je suis inspecteur des aliments et des viandes !

Le sorcier partit, et il se remit à prier.

Voilà le chef cuisinier qui arrive.

– Quel est ton nom demanda-t-il ?

– Voulez-vous me laisser prier tranquille, et pourquoi voulez-vous savoir mon nom ? demanda le missionnaire.

– C’est pour l’inscrire au menu du jour, répondit le chef !

—————————————————————–

Le mari se met au lit et murmure doucement et avec passion à l’oreille de sa femme :

– Je n’ai pas de bobette…

Et sa femme lui répond :

– Là j’dors, j’t’en laverai demain matin…

—————————————————————-

Albert et Julie viennent de se marier. Ils arrivent enfin à l’hôtel après une longue journée de célébrations. Ils passent une nuit torride! Julie était encore vierge mais elle a vite compris! Une nuit d’extase !!! Lorsqu’elle ouvre les yeux, Albert est sous la douche. Il chante comme un grand ténor. En sortant de la douche, il constate qu’il n’a pas de serviette. Il va dans la chambre. Julie est assise sur le bord du lit. Albert est nu. Julie le regarde, lentement, attentivement, de haut en bas pour enfin, fixer son regard sur sa zigounette.

– Mais, mais… Albert, c’est quoi ça ?

– C’est la chose avec laquelle tu as eu tellement de plaisir cette nuit lui, dit-il en rougissant.

Elle lui répond :

– Mon Dieu, ça s’use si vite; et c’est tout ce qui reste?

————————————————————–

Un africain rencontre un médecin blanc et demande :

– C’est quoi exactement le Viagra ?

Le médecin :

– Ce sont des pilules qui vous font faire l’amour 10 fois par jour…

L’africain :

– Aaah ! C’est un calmant… !

————————————————————–

Une femme va accoucher et elle est dans les douleurs.

– Mon amour, dit son mari, je suis désolé, c’est un peu de ma faute si tu souffres.

– Mais non, rassure-toi, tu n’y es pour rien…

————————————————————-

2 secrétaires discutent :

– Il est plutôt beau gosse, le nouveau patron, dit la première. En plus il s’habille bien…

– Et vite… fait l’autre.

Rien qui balance

Bon ! Ce matin, très loin de moi l’idée de déclarer une guerre des sexes parce qu’aujourd’hui, certaines révélations qui suivent pourraient s’appliquer inversement.

Quoi qu’il en soit, je voulais mettre un joli sourire sur votre visage et bien débuter cette journée en humour… avec cette douce chaleur qui tarde à se montrer le bout du nez. Après tout, nous ne sommes qu’à la mi-mai.

Avez-vous remarqué comment Dieu s’est arrangé pour que tout balance ?

Il a d’abord créé le ciel et lui a donné la terre.

Au jour… il a donné la nuit.

Au feu… il a donné l’eau.

Et finalement… il a créé l’homme et lui a donné la femme. Comme ça tout balançait… jusqu’au jour où l’homme a fait ses propres découvertes…

L’homme a découvert les ARMES…et il a inventé la CHASSE.

La femme a découvert la CHASSE…et elle a inventé les FOURRURES.

L’homme a découvert les COULEURS… et il a inventé la PEINTURE.

La femme a découvert la PEINTURE… et elle a inventé le MAQUILLAGE.

L’homme a découvert les MOTS… et il a inventé la CONVERSATION.

La femme a découvert la CONVERSATION… et elle a inventé le BAVARDAGE.

L’homme a découvert l’AMITIÉ… et il a inventé l’AMOUR.

La femme a découvert l’AMOUR… et elle a inventé le MARIAGE.

L’homme a découvert les femmes… et il a inventé le SEXE.

La femme a découvert le SEXE… et elle a inventé les MAUX DE TÊTES.

L’homme a découvert LE PAPIER… et il a inventé l’ARGENT.

La femme a découvert l’ARGENT… et c’est depuis ce temps-là, qu’il n’y a plus rien qui balance !

Savoir se sortir de la merde

Comme quoi ça ne sert à rien de faire de grandes études. Voici un test d’embauche qui sort de l’ordinaire…

1er CANDIDAT FORMÉ À l’ENA

Recruteur : – Quelle est la chose la plus rapide du monde ?

Candidat : – La pensée !

Recruteur : – Pourquoi ?

Candidat : – Parce qu’une pensée arrive presque instantanément.

Recruteur : – Très bien, excellente réponse.

2e CANDIDAT FORMÉ À POLYTECHNIQUE

Recruteur : – Quelle est la chose la plus rapide du monde ?

Candidat : – Un clin d’œil !

Recruteur : – Pourquoi ?

Candidat : – Parce que c’est si rapide que parfois on ne s’en aperçoit même pas.

Recruteur : – Parfait.

3e CANDIDAT FORMÉ À L’UT

Recruteur : – Quelle est la chose la plus rapide du monde ?

Candidat : – L’électricité !

Recruteur : – Et pourquoi ?

Candidat : – Voyons, quand on actionne un interrupteur on allume une lampe à 5 Km de distance instantanément.

Recruteur : – Excellent.

4E CANDIDAT FORMÉ DANS UNE ÉCOLE SECONDAIRE EN RÉGION

Recruteur : – Quelle est la chose la plus rapide du monde ?

Candidat : – Une diarrhée !

Recruteur : – Comment ça ? Vous plaisantez ? Expliquez-vous…

Candidat : – Je confirme. Hier soir j’ai eu une diarrhée si forte, qu’avant d’avoir la moindre pensée, en un clin d’œil et avant de réussir à allumer la lumière, j’avais chié dans mon pantalon…

Recruteur : – La place est à vous !!!

MORALITÉ :

Fondement technique et calcul ne sont pas tout… Savoir gérer et comprendre quand la merde arrive, c’est ce dont les entreprises ont besoin en ce moment !