Du tac au tac

Voici quelques répliques savoureuses qui ont marqué l’histoire européenne…

Cette phrase de Robert Surcouf, célèbre corsaire Malouin, répondant à un amiral britannique qui prétendait ceci :

– Vous les Français vous vous battez pour l’argent, nous Anglais, nous nous battons pour l’honneur!

Et Robert Surcouf de répondre :

– Monsieur, chacun se bat pour ce qu’il n’a pas!

—————————————————————-

Lors d’un échange entre les deux rivaux politiques du 18ème siècle, John Montagu, Comte de Sandwich, et le réformiste John Wilkes. Montagu dit à Wilkes :

– Monsieur, je ne sais pas si vous mourrez sur l’échafaud ou de la syphilis.

Réplique de Wilkes :

Cela dépend, monsieur si j’embrasse vos principes ou votre maitresse.

—————————————————————

Lady Astor apostropha un jour Winston Churchill :

– Monsieur Churchill, vous êtes ivre!

Réplique de Churchill :

Et vous, Madame, vous êtes laide… Mais moi, demain, je serai sobre!

—————————————————————

Cindy Crawford à Amanda Lear lors d’un cocktail :

– Merci de m’avoir envoyé votre livre, je l’ai adoré. Mais dites-moi, qui vous l’a écrit?

Réplique d’Amanda :

Je suis ravie que vous ayez apprécié mon livre. Mais dites-moi, qui vous l’a lu?

————————————————————–

Le Prince de Conti était fort laid. Aussi sa femme le trompait sans vergogne. Un jour, en partant, il lui dit :

– Madame, je vous recommande de ne pas me tromper pendant mon absence.

Réplique de sa femme :

– Monsieur, vous pouvez partir tranquille : je n’ai envie de vous tromper que lorsque je vous vois.

————————————————————–

Churchill fit un jour la remarque suivante à Bernard Shaw (alors très maigre contrairement à ce premier de forte corpulence) :

– À vous voir, tout le monde pourrait penser que la famine règne en Angleterre.

Réplique de Shaw :

– À vous voir, tout le monde pourrait penser que c’est vous qui en êtes la cause.

————————————————————–

Lors d’une visite du palais de Blenheim (maison ancestrale de la famille Churchill), Lady Astor, l’icône féministe, se retrouva à discuter des droits des femmes avec Winston Churchill, qui n’était pas réputé pour son affection pour le sujet. Au sommet de leur désaccord, Lady Astor s’écria :

– Winston, Si j’étais votre épouse, je mettrais du poison dans votre verre!

Réplique du tac au tac de Churchill :

– Eh bien moi, Nancy, si j’étais votre mari, je le boirais!

————————————————————–

Sacha Guitry et Yvonne Printemps, son épouse du moment, se promènent dans un cimetière :

– Lorsque vous serez là, on pourra écrire sur la pierre : Enfin froide, déclare galamment le spirituel Sacha.

– Et quand vous y serez, sur la vôtre on pourra écrire : Enfin raide.

————————————————————–

Au Conservatoire national d’art dramatique, Louis Jouvet, professeur, à François Périer, jeune élève :

– Si Molière voit comment tu interprètes ton Don Juan, il doit se retourner dans sa tombe.

Et Périer de répliquer du même ton :

– Comme vous l’avez joué avant moi, ça le remettra en place.

————————————————————-

Anna Tyskiewicz, future comtesse Potocka, cachait avec soin un strabisme divergent. Mais Talleyrand, le plus célèbre pied-bot de l’Histoire, connaissait cette infirmité. Un jour, elle s’avisa de lui demander :

– Comment allez-vous, Prince?

– Comme vous voyez, madame, répondit Talleyrand.

————————————————————

– Le maréchal va beaucoup vous manquer. dit-on à l’épouse du Maréchal de Boufflers après qu’il fut décédé.

– Peut-être. Mais au moins, je saurai où il passe ses nuits, réplique-t-elle.

————————————————————

– Monsieur de Rivarol, combien d’années me donnez-vous? demandait une vieille coquette à l ‘homme célèbre.

Réponse :

– Pourquoi vous en donnerais-je Madame ? N’en avez-vous donc pas assez?

————————————————————

À la fin d’un dîner organisé par Winston Churchill, le maître d’hôtel du héros de la guerre présente la cave à cigares aux invités. L’un d’entre eux, sans le moindre scrupule, en prend cinq, les met dans sa poche et déclare :

– C’est pour la route!

Réponse de Churchill :

– Merci d’être venu d’aussi loin!

Samedi de rigoler

Je ne me sentais pas bien, alors j’ai rendu visite à mon médecin ce matin. Il m’a appris alors que je vivrais jusqu’à l’âge de 120 ans.

Surprise, je lui ai demandé comment il pouvait être si précis. Il m’a répondu :

– Madame, vous êtes à moitié morte et vous avez 60 ans!

———————————————————

Marcel se présente à une animalerie. Le commerçant l’aborde ;

– Que puis-je pour vous, monsieur?

– Je désirerais une douzaine de souris, quelques rats, une boîte de blattes et des araignées.

– Excusez ma surprise, dit le commerçant, mais que comptez-vous en faire?

– C’est simple, rétorque Marcel, mon propriétaire m’a demandé de remettre le logement dans le même état qu’il était, lorsque je suis arrivé.

———————————————————————

Dans une petite ville de province, un représentant de commerce avait décidé de faire un arrêt pour la nuit. Malheureusement pour lui, il n’y avait qu’un seul hôtel et toutes les chambres étaient réservées. Le représentant insiste alors auprès de l’hôtelier :

– Vous devez me trouver une place pour dormir, même un lit n’importe où car je suis complètement vidé.

L’hôtelier lui répond :

– Oui, j’ai bien une chambre avec deux lits qui n’est occupée que par une personne. Et je suis sûr que cette personne serait ravie de partager sa chambre, ainsi que le prix de sa chambre avec vous. Mais pour tout vous dire, cet homme est un ronfleur de la pire espèce, à tel point, que ses voisins des chambres à côté viennent se plaindre ici tous les matins. Bref… C’est vous qui décidez.

– Pas de problème, je prends la chambre. Je suis trop crevé.

L’hôtelier fait donc faire connaissance aux deux locataires de la chambre et les laisse prendre leur repas du soir. Le lendemain matin, le représentant descend prendre le petit déjeuner, et, contrairement à ce que pensait l’hôtelier, il a l’œil vif et semble en pleine forme et bien reposé. L’hôtelier lui demande alors :

– Vous avez réussi à dormir?

– Oui, sans problème!

– Les ronflements ne vous ont donc pas gêné?

– Pas du tout car il n’a pas ronflé de la nuit!

– Comment cela?

– Eh bien, l’homme était déjà au lit quand je suis entré dans la chambre. Alors je me suis approché de son lit et j’ai déposé un baiser sur ses fesses en disant: « Bonne nuit ma beauté! »

– Et alors ?

– Ben… Il a passé le reste de la nuit, assis sur son lit à me surveiller!

————————————————————–

Deux gamins se retrouvent le lundi matin à l’école.

– Merde! dit le premier. Tu t’es acheté un vélo?

– Si tu savais ce qui m’est arrivé, fait l’autre.

– Figure-toi que j’étais à la campagne, et que je me promenais sur un chemin… Arrive une jeune fille à vélo. Elle engage la conversation, et puis, tout à coup, en arrivant devant une meule de foin, elle pose sa bicyclette, elle retire sa culotte et elle dit :

– Prends ce que tu veux.

– Alors, j’ai pris son vélo!

L’autre répond :

– Tu as eu raison… Qu’est-ce que tu aurais foutu avec sa culotte?

————————————————————-

Un homme gentil, calme et respectable entre dans une pharmacie et se rend au comptoir de la pharmacienne. Il la regarde droit dans les yeux et lui dit :

– Je veux acheter du cyanure.

La pharmacienne lui demande :

– Mais pourquoi vous faut-il du cyanure?

L’homme répond :

– J’en ai besoin pour empoisonner mon épouse.

La pharmacienne abasourdie s’exclame :

– Que Dieu nous protège! Je ne peux pas vous donner du cyanure pour tuer votre épouse, c’est contre la loi! Je pourrais perdre ma licence! On se ferait mettre tous les deux en prison! Toutes sortes de mauvaises choses pourraient arriver! Absolument pas! Je ne peux pas vous vende du cyanure.

L’homme cherche dans son manteau et sort une photo de son épouse au lit avec le mari de la pharmacienne. Elle regarde la photo et lui dit :

– Je ne savais pas que vous aviez une ordonnance…

Au rayon des conneries

1- Buvons à nos défauts, puisque nos qualités personne ne les reconnait.

2- Il ne faut jamais jouer avec le cœur d’une fille… Elle n’en a qu’un! Mieux vaut jouer avec ses seins… Elle en a deux!

3- Le point G chez une femme se trouve à la fin du mot : shoppinG.

4- Quand j’étais petit, j’avais peur du noir. Aujourd’hui, quand je vois ma facture d’électricité, j’ai plutôt peur de la lumière.

5- Un couple est en salle d’accouchement. Le bébé nait et le médecin dit :

– Il y a un problème, il a le corps d’un Européen, la tête d’un Africain et les membres inférieurs et supérieurs d’un Chinois.

Les parents se regardent et la mère dit :

– Ça c’est la partouze chez Mireille. Pourvu que le petit n’aboie pas!

6- J’ai dit à mon mari « entreprenant » hier :

– Ça te tente-tu de jouer au docteur?

Il a répondu, tout excité :

– Ben Oui!

Je l’ai fait attendre 9 heures dans le salon. Puis ensuite, je lui ai donné un rendez-vous dans 6 mois. La fois suivante, quand je lui ai demandé de jouer au docteur, mon mari a répondu :

– Laisse faire, je suis allé au privé!

7- À l’école, la maîtresse joue aux devinettes.

Elle : Qu’est-ce qui chante bien et qui a une belle gorge rouge (elle a un chemisier rouge) ?

Toto : Vous maîtresse!

Elle : Non Toto, c’est le rouge-gorge, mais c’est gentil d’y avoir pensé. À toi maintenant une devinette.

Toto : Qu’est-ce qui qui est long, dur, a le bout rouge et que je sens dans ma poche?

Elle : Oh! Toto! Comment ose-tu?

Toto : Non, non, maîtresse, c’est une allumette… mais c’est gentil d’y avoir pensé!

8- Un homme a une très jolie concierge et lui demande :

– Est-ce que je peux vous faire la cour?

– Oui, bien sûr… je vais vous chercher le balai.

9- Toto est à l’école. La maîtresse lui demande de conjuguer le verbe marcher à tous les temps. Il répond :

– Je marche sous la pluie. Je marche sous la grêle. Je marche au soleil. Je marche dans la neige.

10- Le patient ouvre les paupières, reprenant tout doucement conscience après son opération, et voyant une tête penchée au-dessus de lui, il bredouille :

– Alors docteur, l’opération s’est bien passée?

– Ah… Je suis désolé mon fils. Je ne suis pas ton médecin, mais Saint-Pierre.

11- Un Arabe se promène avec un petit chimpanzé. Voulant entrer dans une boulangerie où tous les animaux sont interdits, il demande à une jeune femme de passage si elle ne voudrait pas lui garder son petit singe pendant quelques minutes. La jeune femme accepte volontiers et joue avec la petite bête. Passe une vieille dame qui demande :

– D’où c’est que vous avez eu ça?

La jeune femme répond :

– D’un Arabe!

Et la femme de rétorquer :

– Et ils n’ont rien remarqué à l’échographie?

12- Les deux époux âgés se sont équipés chacun, depuis peu, d’un téléphone portable et viennent tout juste d’apprendre l’usage des textos. Madame est plutôt du genre romantique alors que Monsieur est plutôt terre à terre…

Un après-midi, alors qu’elle est partie prendre le thé chez une amie, elle décide d’expérimenter les fameux messages textes. Elle envoie à son mari un message tout à fait dans son style, c’est-à-dire plutôt romantique :

– Si tu dors, envoie-moi des songes. Si tu ries, envoie-moi ton sourire. Si tu grignotes, envoie-moi un petit bout. Si tu es en train de boire, envoie-moi une gorgée. Si tu pleures, envoie-moi tes larmes. Bisou!

Le mari lui répond :

– Suis aux chiottes, j’fais quoi?

13- Ce soir, tous devant la télé… Bien pourquoi? Parce que derrière on ne voit rien.

14- Je me suis mise au régime et en quatorze jours j’ai perdu deux semaines.

15- Quand on est mort, on ne sait pas qu’on est mort c’est pour les autres que c’est difficile… Quand on est con, c’est pareil!

16- C’est en voyant un moustique se poser sur ses testicules qu’on réalise qu’on ne peut pas régler tous les problèmes par la violence.

Drôles d’histoires

C’est une religieuse qui rentre dans un magasin d’alimentation. Elle achète une énorme bouteille de porto et dit à la caissière :

– J’achète cette bouteille pour soigner la constipation de la Mère Supérieure.

Une heure plus tard, alors que la caissière vient de sortir du magasin, elle croise la religieuse dans la rue, assise sur un banc, avec la bouteille vide à côté d’elle. La religieuse a l’air aussi bourrée que le métro aux heures de pointe.

– Mais enfin ma Sœur! Vous m’aviez dit que cette bouteille était pour soigner la constipation de la mère supérieure!

– Mais c’est la vérité! Vous verrez, ça va vraiment la faire chier de me voir dans cet état!

—————————————————————-

Arrivée au paradis, une vieille femme passe devant St-Pierre. Une fois tous les tests passés et réussis, St-Pierre lui souhaite la bienvenue au Paradis et lui fait visiter les lieux. Durant la visite, un cri strident se fait entendre.

– Mais qu’entendons-nous là? demande la vieille dame.

– Oh, ce n’est rien, répond St-Pierre, on est juste en train de percer le dos d’une personne pour lui planter des ailes d’ange.

– Ah bon! Et bien… dit, un peu perturbée, la vieille dame.

Un peu plus tard, un cri effroyable se fait entendre.

– Ah!!! Mais qu’est-ce que c’est que ce bruit terrifiant? crie la vieille dame, horrifiée.

– Mais rien, on perce juste la tête d’une personne pour lui fixer son auréole, lui dit calmement St Pierre.

– Mais c’est trop horrible, ici! Je préfère aller en enfer, moi! dit la vieille dame.

– Mais vous n’y pensez pas, lui dit St-Pierre, là-bas, vous allez vous faire violer et sodomiser!

Et la vieille dame lui répond :

– Peut-être, mais au moins, les trous sont déjà faits!

—————————————————————

Une dame âgée était appuyée sur la rampe d’un bateau de croisière tenant fermement son chapeau pour qu’il ne s’envole pas dans le vent. Un jeune homme l’approcha et lui dit :

– Pardonnez-moi Madame, je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas mais saviez-vous que votre robe se soulève avec ce grand vent?

– Oui, je sais; répondit la dame, mais j’ai besoin de mes deux mains pour tenir mon chapeau.

– Mais Madame, saviez-vous que vous ne portez pas de culotte et vos parties intimes sont exposées à la vue de tous!

La femme regarda son interlocuteur de haut en bas et répondit :

– Cher jeune homme, ce que vous voyez, plus bas, date de 75 ans… et ce chapeau est neuf d’hier!

————————————————————–

Un Marocain se présente au garage et demande au mécanicien :

– Peux-tu équilibrer mon chameau? Il court un peu de travers.

– Oui, dit le mécanicien, qu’il monte sur le lift.

Le Marocain fait monter le chameau sur le lift. Et là le mécanicien avec sa grosse clé à molette écrase avec force les couilles du chameau. Le chameau, plein de douleur, saute du lift et fonce tout droit dans le désert et très vite disparaît de la vue.

– Voilà, dit le mécanicien, il court droit maintenant.

– Ah oui, dit le Marocain, et comment je vais le récupérer maintenant?

– Pas de problème, répond le mécanicien. Monte sur le lift!

————————————————————

Pour ceux et celles que ça intéresse, il y a maintenant une toute nouvelle position pour faire l’amour. Il s’agit de « la corde à linge ». C’est très simple; la femme s’étend sur son lit, l’homme est étendu juste à côté, pis… y sèche!

————————————————————

Un petit acadien dit à sa mère :

– Maman, maman, j’ai vu un airplane! j’ai vu un airplane!

La maman répond :

– Mon fils, on dit « avion ». OK maman, j’avion vu un airplane!

———————————————————–

Gardez le sourire… et bonne journée!

Les avantages d’avoir 70 ans et plus

Qu’importe l’âge qu’on a et si on a la chance d’atteindre les 70 ans et même plus, un tas d’avantages s’offre à nous. Je vous en propose une quinzaine qui vous feront sourire assurément, mais qui sont assez près de la vérité. Pensez-y sérieusement et imaginez la chance que vous avez… beaucoup ne l’ont pas. Sans plus tarder voilà ce bonheur qui s’offrira à nous. (J’ai déjà quelques amis qui en profitent)

À 70 ans…

1- Tu n’intéresses plus les ravisseurs.

2- Lors d’une prise d’otages tu seras probablement relâché un des premiers.

3- Les gens te téléphonent à 21h00 et ils te demandent s’ils t’ont réveillé.

4- On te considère plus comme un hypocondriaque (courez voir le dictionnaire).

5- Il ne te reste plus rien à apprendre à la sueur de ton front.

6- Les choses que tu achètes maintenant n’auront pas le temps de s’user.

7- Tu peux souper à 16h00.

8- Tu peux vivre sans sexe mais pas sans tes lunettes.

9- Tu ne considères plus les limites de vitesse sur la route comme des défis.

10- Tu n’as plus à rentrer ton estomac pour qui que ce soit.

11- Ta vue ne baissera pas beaucoup plus.

12- L’argent que tu as investi pour ton assurance maladie commence enfin à rapporter.

13- Tes articulations sont de meilleures prédictions pour la température à venir que ce qui se dit à la télévision.

14- Tes secrets sont en sécurité avec tes amis parce qu’ils ne s’en souviennent probablement pas.

15- Un conseil bien important en terminant : Ne jamais, au grand jamais, prendre une pilule pour dormir en même temps qu’un laxatif…!

Brèves de nuit

Une dame belge, de très forte corpulence. Demande à son médecin :

– Docteur, je voudrais perdre 30 kilos. Que faut-il faire?

– Ce n’est pas compliqué, madame. À partir de demain vous prenez 2 biscottes avec une tasse de thé sans sucre quand vous vous levez, 3 biscottes avec une tasse de thé sans sucre à midi, et 2 biscottes avec une tasse de tisane sans sucre le soir. Vous faites ça pendant deux mois et vous aurez perdu vos 30 kilos!

– Oui, mais, docteur, je prends ça avant ou après les repas?

———————————————–

Si vous pensez au sexe 3 fois par jour vous êtes une coquine. 30 fois par jour vous êtes une nympho. Tout le temps… vous êtes un mec…!

———————————————–

Avant de faire l’amour chacun aide l’autre à se déshabiller. Curieusement, après l’amour chacun se rhabille seul de son côté… Moralité : Personne ne t’aide dans la vie une fois que tu t’es fait baiser.

———————————————–

Une blonde s’ennuie et décide un jour d’aller pêcher sur un lac gelé. Une fois installée, elle sort son matériel et se fait un trou dans la glace et pêche… Une voix lui dit :

– Il n’y a pas de poissons sous la glace!

Elle se déplace et fait un autre trou. Trois minutes plus tard, à nouveau, la voix dit :

– Il n’y a pas de poissons ici!

Elle lève la tête et dit :

– Dieu, c’est vous? Êtes-vous là?

Et la voix répond :

Non connasse, c’est le directeur de la patinoire!

———————————————

Deux amis discutent :

– Alors, avec Huguette, côté sexe ça va?

– Ah ben tu sais, chez-nous, c’est les jeux olympiques.

– Ah bon! Vous battez des records?

– Non, c’est plutôt tous les 4 ans.

———————————————

Un couple est en salle d’accouchement. Le bébé nait et le médecin dit :

– Il y a un problème… Il a le corps d’un Européen, la tête d’un Africain et les membres inférieurs et supérieurs d’un Chinois.

Les parents se regardent et la mère dit :

– Ça, c’est la partouze chez Mireille. Pourvu que le petit n’aboie pas!

——————————————–

Un petit vieux se présente à la pharmacie :

– Bonjour madame. Je voudrais du Viagra.

– Oui monsieur. Vous en voulez combien?

– Oh très peu, 5 ou 6 comprimés suffiront parce que je vais les couper en quatre.

– Heu, si je peux me permettre monsieur, j’ai bien peur qu’une si petite dose ne soit pas suffisante pour maintenir une raideur acceptable assez longtemps…

– Oh là! Je vous arrête. Ça n’a rien à voir avec le sexe… j’ai plus de 80 ans et tout ce que je veux, c’est arriver à pisser suffisamment loin pour ne pas mouiller mes pantoufles.

Cinq occasions de sourire

Une dame avait beaucoup de peine d’avoir perdu son époux. Un jour elle rencontre un beau monsieur et ils se plaisaient mutuellement. Après 3 soupers au restaurant, elle l’invite chez elle. Au lit, elle portait une petite culotte noire. Elle lui dit :

– Vous pouvez me toucher partout mais pas là, car je suis en deuil.

La fois suivante, il ressort de la toilette portant un condom noir. Elle lui demande :

– Qu’est-ce qui arrive?

Il lui répond :

– J’aimerais vous offrir mes condoléances.

——————————————————————–

Deux enfants sont en conversation dans la chambre. Le petit garçon demande à la petite fille :

– Que vas-tu demander pour Noël?

– Je vais demander une Barbie, et toi?

– Moi, je vais demander un Tampax, répond le garçon.

– C’est quoi un Tampax?

– Je n’en sais rien… mais à la télé, ils disent qu’avec un Tampax, on peut aller à la plage tous les jours, faire du vélo, faire du cheval, danser, aller en boîte, courir, faire un tas de choses sympathiques, et le meilleur… sans que personne ne s’en aperçoive!!!

——————————————————————

Une jeune nonne fait du stop et monte dans un camion. Le chauffeur tente sa chance auprès de la nonne qui parait intéressée par la chose. Le camion est alors garé sur un parking, et le couple fait son affaire sur la couchette. Les galipettes terminées, ils reprennent la route, et arrivant dans un village, la nonne demande au routier de s’arrêter car elle veut se confesser.

Revenant au camion au bout d’un quart d’heure, le chauffeur lui demande :

– Qu’est-ce que vous avez dit au bon Dieu?

– Que nous avions fait l’amour deux fois.

– Mais on ne l’a fait qu’une seule fois!

Et la nonne lui répond alors :

– On ne va pas se quitter comme ça…

—————————————————————–

La bonne dit à son Curé :

– M. le Curé, notre vin de messe est arrivé!

Le Curé répond :

– Marie, ce n’est pas NOTRE vin de messe puisque tu n’as pas le droit d’en boire, tu dois donc dire VOTRE vin de messe. Compris?

Le lendemain Marie dit à son Curé :

– M. le Curé votre bois de chauffage est arrivé!

Le Curé dit :

– Marie, tu dois dire NOTRE bois de chauffage puisque nous nous en servons tous les deux! As-tu compris cette fois?

Oui, dit Marie.

– Est-ce tout pour aujourd’hui Marie?

– Non! répond la bonne.

– M. le Curé, VOTRE braguette est ouverte, et NOTRE pénis est sorti!

————————————————————-

Trois jeunes filles meurent et se retrouvent aux Portes du Paradis. Saint-Pierre les accueille comme il se doit, et demande aux filles :

– Avant que je ne vous laisse entrer, vous devez répondre à une petite question concernant votre moralité sur terre.

Et s’adressant à la première, il demande :

– Avez-vous mené une vie de bonne moralité?

– Oh oui : J’étais vierge avant de me marier, et je n’ai jamais trompé mon mari, c’est vous dire!

– Très bien. Gabriel, tu donneras à cette jeune fille la clé en or!

Puis s’adressant à la deuxième jeune fille :

– Et vous, avez-vous mené une vie de bonne moralité?

– Oui Saint-Pierre, moi aussi j’étais encore vierge avant de me marier, mais j’ai trompé mon mari une fois depuis.

– Très bien. Gabriel, tu donneras à cette jeune fille la clé d’argent!

Enfin s’adressant à la troisième jeune fille :

– Et vous ?

– Oh moi, franchement Saint-Pierre, on ne peut pas dire que j’ai été très « morale ». J’ai couché avec les garçons alors que je n’étais encore qu’une gamine. Souvent même, on était plus de deux, et il y avait parfois des filles aussi. Et puis ça a continué une fois que je me suis mariée. Mais le pire, c’est que je n’ai aucun remords…

– Très bien. Gabriel, tu donneras à cette jeune fille la clé… de ma chambre!

Vous êtes seul ou seule???

C’est difficile de nos jours de trouver un compagnon ou une compagne de vie, lorsque la vie de célibataire pèse lourd. À New York, comme on trouve de tout… ou presque, deux nouveaux magasins viennent d’ouvrir leurs portes afin de vous permettre, Monsieur ou Madame, de vous magasiner un mari ou une épouse. Et oui, ça existe. Pour vous donner un avant-goût, voici comment ça fonctionne…

Le magasin des maris

C’est un endroit où les femmes peuvent se rendre pour choisir un mari. À l’entrée du magasin, on y découvre une brève description de la manière qu’il fonctionne :

1- Vous n’avez droit qu’à une seule visite.

2- Il y a six étages.

3- À chaque fois que vous montez d’un étage, les qualités des hommes exposés augmentent.

4- Mais attention : vous pouvez choisir un homme sur l’étage où vous vous trouvez, ou vous pouvez monter d’un étage, mais en aucun cas, vous ne pouvez redescendre d’un étage sauf pour quitter le magasin.

Une femme entre donc dans ce magasin pour se trouver un mari. Au premier étage, il y a un panneau sur la porte qui dit : « Ces hommes ont un travail ».

Au second étage un autre panneau dit : « Ces hommes ont un travail et aiment les enfants ».

Au troisième, un panneau semblable affirme : « Ces hommes ont un travail, aiment les enfants, et ont particulièrement belle allure ».

La femme se dit « Wow! », mais elle sent instinctivement qu’elle doit continuer. Elle arrive au quatrième étage et aperçoit une affiche qui dit : « Ces hommes ont un travail, aiment les enfants, ont particulièrement belle allure et aident aux travaux ménagers ».

« Oh mon Dieu, s’exclame-t-elle. Je peux à peine y croire ».

Malgré tout, elle continue jusqu’au cinquième étage, où le panneau dit : « Ces hommes ont un travail, aiment les enfants, ont particulièrement belle allure, aident aux travaux ménagers et sont très romantiques ».

Elle hésite à rester… mais monte quand même jusqu’au sixième étage. Le panneau dit : Vous êtes la 31 456 012e visiteuse de cet étage. Il n’y a pas d’hommes à cet étage. Cet étage n’existe que pour vous prouver que les femmes sont impossibles à contenter. Merci de votre passage au magasin des maris ».

Le magasin des femmes

Juste en face, sur la même rue, vient d’ouvrir le magasin des femmes, avec le même nombre d’étages.

Le premier étage propose des femmes qui aiment le sexe.

Le second étage propose des femmes qui aiment le sexe et font la cuisine.

Les étages trois à six n’ont jamais été visités.

Paroles d’enfants…

Ces petits bouts d’choux ont ce don de nous faire rire devant leur spontanéité. Souvent dit comme ça, à brûle-pourpoint, il nous livrent une réponse qui quelquefois nous laisse sans voix. À vous d’en juger avec les perles qui suivent…

– Avec quelle main tu dessines à l’école?

– Avec ma mienne. (Clara 3 ans)

 

– Dis, papa, quel travail il faisait Joseph?

– Il était charpentier.

– Et Marie, elle travaillait?

– Non, elle s’occupait du petit Jésus.

– Alors, pourquoi le petit Jésus, il était à la crèche? (Cédric 6 ans)

 

Maman: – Manon, si tu n’écoutes pas, je vais demander au Père Noël de t’apporter de nouvelles oreilles à la place des jouets.

Manon: – Demande-lui alors des oreilles avec des boucles d’oreilles. (Manon 4 ans)

 

La grand-mère vient de mourir et tout le monde est triste. Claire va voir son grand-père avec un grand sourire et lui dit :

– T’as de la chance toi! T’es si vieux que tu vas mourir bientôt et tu seras le premier à la revoir. (Claire 5 ans)

 

– Où j’étais quand j’étais pas né? demande Paul à sa maman.

– Tu étais dans mon ventre.

– Et où j’étais avant d’être dans ton ventre?

– Eh bien tu étais dans ma tête.

– Et tu pouvais réfléchir quand même? (Paul 4 ans)

 

– S’il te plaît, maman, je voudrais une petite sœur.

– Mais, chérie, papa ne veut pas maintenant.

– On n’a qu’à lui faire la surprise… (Doriane 6 ans)

 

Guillaume dit à son Papa :

– Papa, quand je vais être grand, je veux te ressembler, mais avec des muscles. (Guillaume 3 ans)

 

Maman : – Va te laver les dents, elles sont sales.

Jérémy : – Mais je ne mange que des choses propres! (Jérémy 4 ans)