Samedi, de rigoler

Trois Anglo-saxons assistent à une conférence à Londres, Grande-Bretagne. Une des personnes est un Britannique du parti politique « travailliste », l’autre est un Américain du parti « républicain » et le troisième est un Canadien anglais du parti « libéral ». Afin de briser la monotonie, le Britannique s’adresse aux deux autres et dit :

– Dans mon pays, lorsqu’on monte sur la plus haute montagne et qu’on crie « God Save The Queen », l’écho nous répond deux fois « God Save The Queen » !

L’Américain dans son style toujours aussi arrogant dit :

– Dans mon pays, lorsqu’on est devant le Grand Canyon et qu’on crie « God Save America », l’écho nous répond 22 fois « God Save America » !

Le Canadien du parti libéral et nouvellement élu au parlement d’Ottawa dit :

– Vous trouverez peut-être cela difficile à croire, mais lorsqu’on descend à l’arrière du parlement, il y a une petite route le long de la rivière des Outaouais. De l’autre côté de la rivière, vous voyez le Québec et lorsque vous criez « God Save the Queen » l’écho nous répond « Mange d’la marde » !

——————————————————–

Saint Pierre écoute l’homme qui raconte son histoire :

– Cela faisait un certain temps que je soupçonnais ma femme d’avoir une relation extra conjugale. Je suis donc rentré chez moi à l’improviste et je l’ai trouvée complètement nue sur le lit. J’ai immédiatement fouillé tout l’appartement pour trouver le coupable. En vain ! Et puis je me suis souvenu qu’habitant au 15ème étage nous avions un petit balcon. J’ai ouvert la porte-fenêtre et c’est là que j’ai vu cet homme, suspendu dans le vide et s’agrippant à la rambarde du balcon. Je lui ai piétiné les mains pour qu’il tombe mais il tenait bon. Alors je suis parti chercher un marteau. À grands coups sur chaque main, il a fini par lâcher prise. Mais un arbre a amorti sa chute. Voyant qu’il bougeait encore, j’ai attrapé une armoire et je l’ai balancée sur l’individu. L’effort a été si violent que j’ai succombé à une crise cardiaque. Et donc me voilà…

– Ah bon ? répond Saint Pierre, étonné. C’est bon, vous pouvez entrer au Paradis !

Un second homme se présente peu après et commence à raconter l’histoire de sa mort à Saint-Pierre :

– Voyez-vous, j’étais en train de repeindre mon balcon au 17ème étage. Mon tabouret a vacillé et j’ai basculé dans le vide. Mais j’ai eu la chance de pouvoir me rattraper à un balcon deux étages plus bas. Je pensais être sauvé mais le propriétaire du balcon a commencé à me piétiner les mains, puis à me casser les doigts à coups de marteau. Il était fou ce type, furieux que je m’accroche à son balcon. Et pire, lorsque j’ai lâché prise, comme je ne suis pas mort tout de suite, il m’a balancé une armoire sur la tête pour m’achever… un vrai dingue !

– Oui, j’ai entendu parler de cette histoire, vous pouvez entrer au Paradis…

Un troisième homme arrive et déclare à St Pierre :

– Moi, j’ai rien compris, franchement, je ne sais pas comment tout ça est arrivé. J’étais dans une armoire…

– Ça va dit St Pierre, je connais la suite !

————————————————————-

Ça peut être très onéreux des frais hospitaliers !!! À défaut de moyen, le beau-frère est-il légalement dans l’obligation d’aider ?

– Suite à une crise cardiaque, un homme subit une chirurgie à cœur ouvert. Il se réveille après l’opération et se trouve soigné par des religieuses dans un hôpital catholique. Comme il retrouvait ses esprits, une religieuse lui demande comment il allait payer ses soins.

– Avez-vous une assurance maladie ?

Il répond d’une petite voix encore faible :

– pas d’assurance maladie.

Elle lui demande :

– Avez-vous de l’argent à la banque ?

Il répond :

– Pas d’argent à la banque.

Elle poursuit :

– Avez-vous un membre de votre famille qui peut vous aider ?

Il dit :

– je n’ai qu’une sœur, vieille-fille, qui est religieuse dans un couvent.

La sœur se fâche et lui dit :

– Les religieuses ne sont pas des vieilles-filles, elles sont mariées à Dieu !

Et le patient de conclure :

– Alors envoyez la facture à mon beau-frère.

———————————————————————

Une femme, dans une bijouterie, pète en se penchant pour regarder une belle bague en diamant. Elle regarde autour, embarrassée, et voit le vendeur debout derrière elle. Totalement professionnel, il lui dit :

– Bonjour madame, comment puis-je vous aider ?

En espérant que peut-être qu’il n’avait pas entendu son pet, elle lui demande :

– Monsieur, quel est le prix de cette belle bague ?

Il lui répond :

– Madame, si vous avez pété rien qu’en la regardant, vous allez chier quand je vais vous dire le prix.

———————————————————————

Un pharmacien à un client :

– Monsieur, s’il-vous-plaît, il vous faut comprendre que pour acheter une pilule anti-dépression, vous avez besoin d’une prescription appropriée. Il ne suffit pas de montrer votre certificat de mariage et la photo de votre femme.

Question de genre…

On dit un ou une ordinateur ?

Une enseignante francophone expliquait à sa classe que dans la langue française, les noms, contrairement à l’anglais, sont désignés au masculin et au féminin.

Par exemple :

– maison est féminin… une maison.

– crayon, par contre, est masculin… un crayon.

Un élève demanda à l’enseignante de quel genre est donc le nom ordinateur ?

Au lieu de donner la réponse, l’enseignante a séparé la classe en deux groupes, garçons et filles, leur demandant de décider par eux-mêmes si ordinateur est masculin ou féminin. Elle a demandé à chaque groupe de donner 4 bonnes raisons pour appuyer sa recommandation.

Les garçons ont décidé à l’unanimité que ordinateur est définitivement féminin (la ordinateur) parce que :

1. Personne d’autre que son créateur ne comprend sa logique intérieure ;

2. Le langage de base que les ordinateurs utilisent avec d’autres ordinateurs est incompréhensible pour tout le monde ;

3. Même la plus petite erreur est gardée en mémoire vive à long terme pour être ramenée à la surface plus tard ;

4. Aussitôt que vous utilisez régulièrement une ordinateur, vous vous exposez à dépenser la moitié de votre chèque de paie pour acheter des accessoires pour elle.

Le groupe de filles, toutefois, a conclu que l’ordinateur est masculin parce que :

1. Afin d’accomplir quoique ce soit avec lui, tu dois l’allumer ;

2. Il est bourré de matériel de base, mais ne peut penser par lui-même ;

3. Il est sensé régler beaucoup de problèmes, mais la moitié du temps, il est le problème lui-même ;

4. Aussitôt que tu en utilises un régulièrement, tu réalises que si tu avais attendu un peu, tu aurais obtenu un meilleur modèle.

Les filles ont gagné !

Les fruits et légumes en temps de pandémie

Avant d’être réduit en fruits ou en légumes, comme je ne suis pas bête comme un chou avec un pois chiche dans la tête, j’ai décidé de vous raconter des salades et de ramener ma fraise.

Alors pour se fendre la pêche et vous donner la patate, je vais appuyer sur le champignon avant de manger les pissenlits par la racine.

Aujourd’hui un virus nous oblige à faire le poireau chez nous, afin de nous éviter de prendre une châtaigne avec ses effets qui pourraient nous transformer en asperge. Comme je suis une bonne poire, je fais comme tout le monde et pour éviter de prendre une prune, je reste en confinement.

Même si ce n’est pas la fin des haricots, en regardant tous les jours des navets à la télévision, je ne vois pas pourquoi des espèces de cornichons qui ont du blé, vont décider de nous mettre en rang d’oignons.

Avant de ne plus avoir un radis et de retrouver un monde sans oseille, je pense qu’il ne faut pas se prendre le chou et que la Covid-19 n’est pas la fin des haricots, surtout avec tous les gros légumes qui décident pour nous…

Ces politiciens nous disent que pour les anciens, les carottes sont cuites, et que si nous bougeons hors de chez nous, le panier à salade viendra nous récupérer parce qu’on n’applique pas leurs règles à la noix.

Alors avant de nous faire tomber dans les pommes ou de nous réduire en vieilles patates, moi qui n’ai pas un cœur d’artichaut, qui a toujours écrit dans ma feuille de chou, je demande aujourd’hui de couper la poire en deux.

Donc stop à l’isolement, retrouvons la banane en sortant, car il faut bien mettre du beurre dans les épinards, car notre vie ne va bientôt plus valoir une cacahuète… si nous continuons.

Merci Réjean.

Samedi, de rigoler

Un jeune étudiant en droit vient d’échouer à son examen. Il vient donc voir le correcteur, vieux professeur connu pour sa mauvaise humeur et son esprit très alerte :

– Monsieur, je me demande si vous connaissez la réponse à un problème de droit qui me préoccupe.

– En effet jeune homme, sinon je ne serais pas professeur, n’est-ce pas ?

– Très bien. Alors j’aimerais vous poser une question.

– Convenons, si vous le voulez bien, que si vous répondez correctement, j’accepterai le mauvais résultat que vous m’avez mis à mon examen, mais que dans le cas contraire, vous me donnerez un  » A « .

– D’accord … quelle est la question ?

– La question est la suivante: qu’est-ce qui est légal mais pas logique, logique mais pas légal et finalement ni logique ni légal ?

Le professeur réfléchit longuement, tourne et retourne en tous sens ses immenses connaissances juridiques, mais ne trouve pas de réponse satisfaisante. Beau joueur, il accorde un A à l’étudiant, transformant ainsi son échec en réussite à l’examen…

Dans l’après-midi, frustré et encore troublé par la question, le professeur réunit ses assistants et les plus brillants de ses élèves afin de leur soumettre la question et de l’aider à trouver la solution.

– Jeunes gens, sauriez-vous dire ce qui est légal mais pas logique; logique mais pas légal et finalement ni logique ni légal ?

À son immense stupéfaction, tous les étudiants levèrent la main. Le prof demande alors à son plus brillant étudiant :

– Quelle est la réponse ?

– C’est très facile Monsieur, vous avez 75 ans et vous avez épousé une femme âgée de 30 ans, ce qui est légal mais pas logique. Votre épouse, elle, a un amant âgé de 17 ans ce qui est logique mais pas légal. Enfin, l’amant de votre femme a échoué à son examen et vous lui avez quand même donné un  » A « . Ce qui, vous en conviendrez, n’est ni logique ni légal.

—————————————————-

Une femme va à la prison pour rendre visite à son mari qui vient d’être condamné à 40 ans. Dès qu’elle entre dans la salle des visites, elle l’étreint et s’exclame avec des larmes dans les yeux :

– Oh! Roger, 40 ans, Roger.

Et le mari répond :

– Eh bien, mon amour, que vas-tu faire ?

– Oh, Roger…! J’ai parlé au juge qui s’occupe de ton dossier.

– Et qu’a-t-il dit, mon amour?

– Il m’a dit que pour chaque fois que je faisais l’amour avec lui, il réduira d’un an ta peine en prison.

– Quoi? Mais quel misérable ce salaud, cet abuseur… Et qu’as-tu répondu à ce fils de p… ?

– Bah, Roger! Nous en parlerons à la maison, ramasse tes affaires, on s’en va !!!

—————————————————-

Une femme demande à son mari :

– Tu ferais quoi si je t’annonçais que j’ai gagné au loto ?

Son mari lui dit :

– Je prendrai la moitié de tes gains et je te quitterais, ah ah ah aaah !

La femme lui dit :

– Bah j’ai gagné 10 $, tiens voilà 5 $, dégage !

—————————————————–

Une femme regarde les résultats du loto et s’aperçoit qu’elle a les 6 bons numéros. Bingo !!!!!

Folle de joie, elle crie par la fenêtre à son mari qui est de l’autre côté de la route :

– Chéri grouille-toi on a gagné au loto.

L’homme saute de joie, traverse la route, un camion passe et l’écrase.

La femme:

– Oh putain ! Quand la journée est bonne, elle est bonne !!!!

—————————————————

Un fils à sa mère :

– Maman…

– Oui chéri ?

– Qui a acheté les fauteuils ?

C’est ton oncle.

– Et la télé ?

– C’est mon ami de Paris.

– Et le tapis ?

– Un cousin.

– La voiture, quand même, c’est papa ?

– Non mon chéri c’est mon parrain.

– Donc mon père n’a rien acheté dans cette maison ?

– Mon fils si je devais compter sur ton père, toi-même tu ne serais pas encore né. Dis merci au voisin !

Ah, les Québécois…

Les Québécois se battent pour garder leur langue mais n’en prennent pas soin. Ils la déforment et la parlent mal… La culture dépasse souvent la raison…

Le Québécois ne se trompe pas: Y se fourre.

Le Québécois n’est pas infidèle: Y saute la clôture.

Le Québécois n’est pas menteur: C’t’un bullshitter.

Le Québécois n’est pas un expert: C’t’une bolle.

Le Québécois ne s’enivre pas: Y prend une brosse.

Le Québécois ne s’étend pas: Y s’évache.

Le Québécois ne se sert pas d’un ordinateur: Y pitonne.

Le Québécois n’essaie pas de convaincre: Y vend sa salade.

Le Québécois n’embrasse pas: Y frenche.

Le Québécois ne mange pas: Y se bourre la face.

Le Québécois ne se fâche pas: Y se met en crissss.

Le Québécois ne te bat pas: Y t’en câlissss une.

Le Québécois ne manque pas son coup : Y se casse la yeule.

Le Québécois ne congédie pas: Y crisssss dewors.

Le Québécois n’a pas oublié son déodorant: Y sent le swing.

Le Québécois ne se repose pas: Y s’effoire.

… MAIS ON L’AIME BIEN MALGRÉ TOUT !

Boucar

Définitions particulières

SANS MÉCHANCETÉ AUCUNE…

Aide internationale : Aides payées par les pauvres des pays riches pour aider les riches des pays pauvres.

Autobus : Véhicule qui roule deux fois plus vite quand on court après que quand on est assis dedans.

Blonde : Concept pour faire croire que les autres femmes sont intelligentes.

Cellulite : Couche graisseuse qui enveloppe souvent les femmes mais emballe rarement les hommes.

Cravate : Accessoire servant à indiquer la direction du cerveau de l’homme.

Égalité des sexes : Nouveau concept créé par les hommes pour ne plus payer le restaurant.

État : Système mafieux le mieux organisé de tous les temps.

Être au bout du rouleau : Situation très peu confortable, surtout quand on est aux toilettes.

Femme : C’est comme le café, au début ça excite mais rapidement ça énerve.

Femme facile : Femme ayant les mêmes besoins sexuels qu’un homme.

GPS : Seule femme que les hommes écoutent pour trouver leur chemin.

Grand amour : Expression datant du 15ème siècle, lorsque l’espérance de vie était de 35 ans.

Homme riche : Celui qui gagne plus d’argent que ce que sa femme n’en dépense.

La beauté intérieure : Concept inventé par les moches pour pouvoir se reproduire.

Le coiffeur : Seul endroit où les Canadiens de Montréal peuvent espérer une coupe.

Les ex : C’est comme la prison, si tu y retournes c’est que tu n’as pas compris la leçon.

Masochisme : Concept proche de la politesse : frapper avant d’entrer.

Monter un meuble Ikea : Expression moderne signifiant « passer un week-end de merde ».

Orteil : Appendice servant à détecter les coins de portes.

Pharmacie : Confiserie pour vieux.

Porte-clefs : Invention très pratique qui permet de perdre toutes ses clefs d’un coup au lieu de les perdre une par une.

Pruneau : Synonyme de personne âgée. Qui est ridé et qui fait chier.

Suppositoire : Invention qui restera dans les annales.

Taser : Instrument utilisé afin de mieux faire passer le courant entre la police et la jeunesse.

Voiture : Invention ingénieuse, permettant de contenir 110 chevaux dans le moteur et un âne au volant.

Samedi, de rigoler…

Ça se passe dans une prison sud-américaine où sont emprisonnées trois détenues, deux brunes et une blonde. Elles sont condamnées à mort donc elles vont être fusillées dans la cour de la prison, une par une. Évidemment elles sont mortes de trouille et elles éviteraient bien le peloton d’exécution.

Le curé qui vient les confesser prend pitié d’elles et leur confie :

– Les gens ont très peur des catastrophes naturelles par ici, ils pensent que ce sont des punitions de Dieu, alors servez-vous-en au moment crucial.

Le lendemain, la première brune est amenée dans la cour, attachée au poteau et lorsque le capitaine crie « en joue ! », elle se souvient des paroles du curé et hurle « OURAGAN !!! ».

Là, les soldats s’enfuient affolés !

La deuxième brune et la blonde ont vu ça depuis la fenêtre de leur cellule et sont très impressionnées ! Le curé avait raison ! Ça marche !

Le lendemain, la seconde brune est amenée dans la cour, attachée au poteau et lorsque le capitaine crie « en joue ! », elle se remémore la scène de la veille et hurle « CYCLONE !!! ».

Idem, les soldats courent dans tous les sens pour aller s’abriter et elle en réchappe.

La blonde a assisté à tout cela de sa fenêtre et a eu la confirmation que ça marchait ! Elle a bien compris le truc et réfléchit à ce qu’elle pourra faire.

Le lendemain, donc, elle est amenée dans la cour, attachée au poteau et lorsque le capitaine crie « en joue! », elle hurle … « FEU !!! »

——————————————————

Je suis allé me promener avec ma nouvelle copine et nous avons vu des chiens s’accoupler. Elle a dit :

– Comment le mâle sait quand la femelle est prête pour le sexe ?

J’ai répondu :

– Il peut sentir qu’elle est prête. C’est comme ça que la nature fonctionne.

Nous sommes ensuite passés devant un champ où il y avait des moutons et le bélier était en train de s »accoupler avec la brebis. Ma petite amie m’a demandé à nouveau :

– Comment le bélier savait que la brebis était prête pour le sexe ?

J’ai répondu :

– C’est la nature. Il peut sentir qu’elle est prête.

Nous sommes ensuite passés devant un pré où il y avait des vaches et le taureau s’accouplait avec une vache. Ma copine m’a dit :

– C’est bizarre. Ils en sont tous là. Le taureau ne peut sûrement pas sentir quand elle est prête.

Je lui ai dit :

– Écoute, c’est la nature. Tous les animaux peuvent sentir quand la femelle est prête pour le sexe.

Après la promenade, je l’ai déposée chez elle et je lui ai dit au revoir. Elle m’a dit :

– Prends soin de toi et fais-toi faire le test de la Covid-19.

Surpris, je lui ai demandé :

– Pourquoi t’exprimes-tu comme ça ?

Elle a répondu :

– Je crois que tu as perdu ton odorat…

—————————————————————-

Une fille Corse va voir son père et lui demande :

– Papa, je n’ai pas compris. Mon copain m’a dit que j’avais un joli châssis, deux beaux amortisseurs et un magnifique pare-chocs. Qu’est-ce que ça veut dire ?

– C’est rien, ce sont des termes de mécanique, souvent employés par les hommes… Tu diras à ton copain de ma part, que s’il ouvre le capot pour mettre de l’huile dans le moteur, je lui arrache son levier de vitesse.

—————————————————————–

Le curé d’un tout petit village apprend que la jeune Marie est enceinte de lui. Aussitôt il va lui parler, pour lui expliquer que ce n’est pas possible dans ce petit village. Il faut qu’elle déménage dans un village voisin, mais il veillera à verser chaque mois sur un compte une belle somme d’argent pour l’entretien du petit, jusqu’à ses 18 ans.

Le mois avant les 18 ans du « petit », le curé dit au… sacristain :

– Va voir Marie, et dis-lui bien que c’est le dernier versement. Observe bien son visage lorsque tu lui diras cela.

– Observer son visage ? mais pourquoi faire ?

– Mais pour savoir si elle est contente ou triste.

Une fois arrivé sur place, le sacristain remplit sa mission, et reste à observer Marie.

– Mais pourquoi me regardez-vous ainsi ? demande Marie

– C’est un ordre de Monsieur le Curé. C’est pour voir si la nouvelle vous rend contente ou triste.

– Eh bien, dites à Monsieur le Curé que j’ai avorté au bout de 2 mois, mais que j’étais quand même bien contente de recevoir l’argent chaque mois pendant 18 ans. Et là, observez bien le visage que fera Monsieur le Curé !

——————————————————————-

Un gérant de banque gare sa Porsche flambant neuve devant sa banque, histoire d’épater ses collègues. Au moment où il commence à sortir de sa voiture, un camion arrive à toute allure et passe si près qu’il arrache la portière de la Porsche puis disparaît aussi vite. Le gérant commence à hurler, à vociférer en pleine crise d’hystérie ce qui pousse un passant à appeler d’urgence la police.

Cinq minutes après les flics sont là.

Avant même qu’un des policiers n’ait pu poser la moindre question, le trader continue de hurler :

– Ma superbe Porsche turbo est foutue. Quoi que fassent les carrossiers, ce ne sera plus jamais la même ! Elle est foutue, elle est foutue !

Quand il semble avoir enfin fini sa crise, le policier hoche la tête avec dégoût et dit :

– C’est absolument incroyable à quel point, vous autres banquiers, vous êtes matérialistes ! Vous êtes si concentré sur vos biens que vous ne pensez à rien d’autre dans la vie.

– Comment pouvez-vous dire une chose pareille à un moment pareil ??? Sanglote alors le propriétaire de la Porsche.

Le policier répond :

– Vous n’avez même pas conscience que votre avant-bras gauche a été arraché quand le camion vous a heurté.

Le banquier regarde son bras avec horreur et hurle :

– Putain, ma Rolex !!!

Annonces classées…

RENCONTRES

• Astronaute recherche femme lunatique.

• Artificier cherche femme canon.

• Sourd rencontrerait sourde pour trouver terrain d’entente.

• Jeune homme désintéressé épouserait jeune fille laide même fortunée.

• Abeille épouserait frelon. Lune de miel assurée.

EMPLOI

• Metteur en scène cherche nain pour rôle dans court métrage.

• On recherche deux hommes de paille (1 grand, 1 petit) pour tirage au sort.

• Cannibale mélomane cherche travail dans opéra-bouffe.

• Offre bonne place de gardien de vaches. Paiement par traites.

• Inventeur produit amaigrissant cherche grossiste.

ACHAT – VENTE

• Cause fausse alerte, vends cercueil en ébène, jamais servi.

• Chien à vendre : mange n’importe quoi. Adore les enfants.

• À vendre robe de mariée portée une seule fois par erreur.

SERVICES

• Analphabète ? Écrivez-nous dès aujourd’hui pour obtenir une brochure gratuite sur nos formations accélérées.

DIVERS

• Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain.

• Souffrant d’insomnies, échangerais matelas de plumes contre sommeil de plomb

• Échangerais voiture de sport endommagée contre chaise roulante en bon état.

• Perdu partie haute d’un dentier. Merfi de le reftituer à fon propriétaire auffitôt que poffible.

Écho-confinement

C’est pas drôle le confinement… et en plus un couvre-feu. Décidément, ça laisse des traces…

Ma femme de ménage vient de m’appeler pour me dire qu’elle fera du télétravail. Elle va me joindre de chez elle et me dire ce qu’il y a à faire.

Je viens de cacher une bière dans chacune des pièces de la maison. Ce soir, je fais la tournée des bars !

Si vous n’avez pas trop le moral, dites-vous que quelque part sur cette Terre quelqu’un est confiné avec votre ex.

Un beau matin de septembre 2050, Jean ouvre le dernier emballage de papier de toilette que ses parents avaient acheté en 2020.

Alerte info : si vous recevez un courriel avec comme objet « ding dong », ne l’ouvrez pas, ce sont les Témoins de Jéhovah qui font du télétravail.

Ils ont dit qu’un masque et des gants suffisaient pour aller à l’épicerie. Ils ont menti, tout le monde avait des vêtements.

Je suis monté sur la balance et elle a indiqué: « Les rassemblements sont interdits. »

Mon chat est plutôt fâché de voir qu’on reste chez lui pendant si longtemps.

Si on veut que les enfants respectent la règle des deux mètres, on devrait mettre un lave-vaisselle entre chaque pupitre dans les classes. Si je me fie à mes enfants, ils ne s’en approchent jamais.

Vous croyez que ça va mal maintenant? Imaginez dans 20 ans quand nous serons dirigés par des gens qui auront fait l’école à la maison.

À 17 ans, on se faisait faire des fausses cartes pour pouvoir entrer dans les bars et maintenant à 70 ans, on va se faire faire des fausses cartes pour entrer dans les épiceries.

Après le confinement, mon groupe sanguin sera devenu A-péritif.

Mon voisin commence à disjoncter avec le confinement, je l’ai vu parler à son chien… J’ai raconté ça à mon aspirateur, on était morts de rire !

97 % des gens qui ont un abonnement à un gym ne savent pas que leur gym est fermé !

Pas évident la vie de couple en confinement. Paraît qu’un des symptômes de la COVID est la perte de l’odorat. Je soupçonne ma blonde de l’avoir, car hier, elle m’a dit qu’elle ne pouvait plus me sentir.

L’erreur avec ce virus, c’est de l’avoir appelé Corona. Si on l’avait appelé Canadien de Montréal, il aurait vite été éliminé en mars.

Je regardais une série sur Netflix et il y avait des gens qui se faisaient des bises et des accolades. C’est toujours un peu émouvant de regarder des documentaires historiques sur des civilisations anciennes.

Ce qui est paradoxal, c’est que le jour où on pourra tous sortir, on sera tous bons à être enfermés.

Je viens de renouveler ma garde-robe de printemps. Je me suis acheté cinq pyjamas.

Je suis allé magasiner en jaquette d’hôpital; croyez-moi, le monde respectait les deux mètres et pas juste un peu

Le raton laveur est l’animal officiel de la pandémie. Il porte un masque et se lave les mains.

Le pot est légal et les coupes de cheveux interdites. Ça aura pris 50 ans, mais les hippies ont gagné !

La fin du confinement ne veut pas dire que la pandémie est terminée, mais qu’il y a de la place pour vous en réanimation.

Constat: les cheveux sont longs, mais les mèches sont courtes.

Cherche vélo d’entraînement pour me rendre à mon télétravail.

Un animal est difficile à dresser ? Regardez le nombre d’humains qui ont de la misère à comprendre « assis », « reste » et « maison ».

T’as envie de sortir te changer les idées ? Ouvre la porte, change d’idée, pis rentre chez vous.

Le Mexique vient de demander à Trump de se dépêcher avec le mur.

On ne s’ennuie pas trop à la maison avec le confinement, mais il est étrange que dans un paquet de riz d’un kilogramme, il y ait 7759 grains, et dans un autre de même poids et de la même marque, il y en ait 7789.

On ne lâche pas… Ça va bien aller !

Cela a déjà été une vérité quotidienne

On le voit surtout dans les séries télévisées qui reproduisent des époques d’avant la révolution tranquille ou, si vous préférez, les années 60.

Les femmes à l’époque étaient considérées comme des domestiques de leur famille et c’était le père ou le mari qui était l’autorité suprême. Elles se devaient d’être soumises. Les temps ont bien changé tout comme la société. Aujourd’hui, les femmes sont l’égal des hommes. Et occupent la place qui leur revient.

Mais, pour bien illustrer cette époque, voici ce que le Manuel scolaire catholique d’économie domestique pour les femmes, publié en 1960, inculquait à ces dames; leurs devoirs d’épouse et de femme au foyer. Vous pourrez constater l’immense progrès des couples dans notre société.

Ce texte est pour vous faire sourire évidemment, tout en ayant une pensée pour nos mères et grands-mères. Un vrai portrait de Donalda… vous vous souvenez ?

————————————————————–

POUR RENDRE VOTRE MARI HEUREUX

FAIRE EN SORTE QUE LE SOUPER SOIT PRÊT

Préparez les choses à l’avance, le soir précédent s’il le faut, afin qu’un délicieux repas l’attende à son retour du travail. C’est une façon de lui faire savoir que vous avez pensé à lui et vous souciez de ses besoins. La plupart des hommes ont faim lorsqu’ils rentrent à la maison et la perspective d’un bon repas (particulièrement leur plat favori) fait partie de la nécessaire chaleur d’un accueil.

SOYEZ PRÊTE

Prenez quinze minutes pour vous reposer afin d’être détendue lorsqu’il rentre. Retouchez votre maquillage, mettez un ruban dans vos cheveux et soyez fraîche et avenante. Il a passé la journée en compagnie de gens surchargés de soucis et de travail. Soyez enjouée et un peu plus intéressante que ces derniers. Sa dure journée a besoin d’être égayée et c’est un de vos devoirs de faire en sorte qu’elle le soit.

RANGEZ LE DÉSORDRE

Faites un dernier tour des principales pièces de la maison juste avant que votre mari ne rentre. Rassemblez les livres scolaires, les jouets, les papiers, etc. et passez ensuite un coup de chiffons à poussière sur les tables.

PENDANT LES MOIS LES PLUS FROIDS DE L’ANNÉE

Il vous faudra préparer et allumer le feu dans la cheminée, auprès duquel il puisse se détendre. Votre mari aura le sentiment d’avoir atteint un havre de repos et d’ordre et cela vous rendra également heureuse. En définitive veiller à son confort vous procurera une immense satisfaction personnelle.

RÉDUISEZ LES BRUITS AU MINIMUM

Au moment de son arrivée, éliminez tout bruit de machine à laver, séchoir à linge ou aspirateur. Essayez d’encourager les enfants à être calmes. Soyez heureuse de le voir. Accueillez-le avec un chaleureux sourire et montrez de la sincérité dans votre désir de lui plaire.

ÉCOUTEZ-LE

Il se peut que vous ayez une douzaine de choses importantes à lui dire, mais son arrivée à la maison n’est pas le moment opportun. Laissez-le parler d’abord, souvenez-vous que ses sujets de conversation sont plus importants que les vôtres. Faîtes en sorte que la soirée lui appartienne.

NE VOUS PLAIGNEZ JAMAIS S’IL RENTRE TARD À LA MAISON

On sort pour dîner ou pour aller dans d’autres lieux de divertissement sans vous. Au contraire, essayez de faire en sorte que votre foyer soit un havre de paix, d’ordre et de tranquillité où votre mari puisse détendre son corps et son esprit.

NE L’ACCUEILLEZ PAS AVEC VOS PLAINTES ET VOS PROBLÈMES

Ne vous plaignez pas s’il est en retard à la maison pour le souper ou même s’il reste dehors toute la nuit. Considérez cela comme mineur, comparé à ce qu’il a pu endurer pendant la journée. Installez-le confortablement. Proposez-lui de se détendre dans une chaise confortable ou d’aller s’étendre dans la chambre à coucher. Préparez-lui une boisson fraîche ou chaude. Arrangez l’oreiller et proposez-lui d’enlever ses souliers. Parlez d’une voix douce, apaisante et plaisante. Ne lui posez pas de questions sur ce qu’il a fait et ne remettez jamais en cause son jugement ou son intégrité. Souvenez-vous qu’il est le maître du foyer et qu’en tant que tel, il exercera toujours sa volonté avec justice et honnêteté.

LORSQU’IL A FINI DE SOUPER, DÉBARRASSEZ RAPIDEMENT LA TABLE ET FAITES RAPIDEMENT LA VAISSELLE

Si votre mari se propose de vous aider, déclinez son offre car il risquerait de se sentir obligé de la répéter par la suite et après une longue journée de labeur, il n’a nul besoin de travail supplémentaire. Encourager votre mari à se livrer à ses passe-temps favoris et à se consacrer à ses centres d’intérêt et montrez-vous intéressée sans toutefois donner l’impression d’empiéter sur son domaine. Si vous avez des petits passetemps vous-même, faites en sorte de ne pas l’ennuyer en lui parlant, car les centres d’intérêts des femmes sont souvent assez insignifiants comparés à ceux des hommes.

À LA FIN DE LA SOIRÉE

Rangez la maison afin qu’elle soit prête pour le lendemain matin et pensez à préparer son petit déjeuner à l’avance. Le petit déjeuner de votre mari est essentiel s’il doit faire face au monde extérieur de manière positive. Une fois que vous êtes tous les deux retirés dans la chambre à coucher, préparez-vous à vous mettre au lit aussi promptement que possible.

HYGIÈNE FÉMININE

Bien que l’hygiène féminine soit d’une grande importance, votre mari fatigué, ne saurait faire la queue devant la salle de bain, comme il aurait à le faire pour prendre son train. Cependant, assurez-vous d’être à votre meilleur avantage en allant vous coucher. Essayez d’avoir une apparence qui soit avenante sans être aguicheuse. Si vous devez vous appliquer de la crème pour le visage ou mettre des bigoudis, attendez son sommeil, car cela pourrait le choquer de s’endormir sur un tel spectacle.

EN CE QUI CONCERNE LES RELATIONS INTIMES AVEC VOTRE MARI

Il est important de vous rappeler vos vœux de mariage et en particulier votre obligation de lui obéir. S’il estime qu’il a besoin de dormir immédiatement, qu’il en soit ainsi. En toute chose, soyez guidée par les désirs de votre mari en ne faites en aucune façon pression sur lui pour provoquer ou stimuler une relation intime.

SI VOTRE MARI DÉSIRE L’ACCOUPLEMENT

Acceptez alors avec humilité tout en gardant à l’esprit que le plaisir d’un homme est plus important que celui d’une femme, lorsqu’il atteint l’orgasme. Un petit gémissement de votre part l’encouragera et sera tout à fait suffisant pour indiquer toute forme de plaisir que vous ayez pu avoir.

SI VOTRE MARI SUGGÈRE UNE QUELCONQUE DES PRATIQUES MOINS COURANTES

Montrez-vous obéissante et résignée, mais indiquez votre éventuel manque d’enthousiasme en gardant le silence. Il est probable que votre mari s’endormira alors rapidement ; ajustez vos vêtements, rafraîchissez-vous et appliquez votre crème de nuit et vos produits de soin pour les cheveux.

VOUS POUVEZ ALORS REMONTER LE RÉVEIL

Afin d’être debout peu de temps avant lui le matin. Cela vous permettra de tenir sa tasse de thé du matin à sa disposition lorsqu’il se réveillera.

Conversations…

– Docteur, je suis inquiet, quand je fais l’amour, j’entends comme des sifflements…

– À votre âge vous espériez quoi ??? Des applaudissements ?

———————————————–

– Docteur, j’aimerais commencer par enlever mes poignées d’amour ?

– Et si on commençait par enlever les poignées de votre frigo ?

——————————————————-

– Hier, ma femme est partie avec mon meilleur ami Roger…

– Depuis quand. Roger est ton meilleur ami ?

– Hier !

——————————————————-

– Éric, ma femme m’a quitté…

– Tu sais Marc, il y a bien pire. La mienne est revenue !

——————————————————-

– Maman, je suis enceinte !

– Mais ma fille, où avais-tu la tête ?

– Dans le pare-brise.

——————————————————

– Monsieur le policier, faudrait savoir. Un jour vous m’enlevez le permis, et le lendemain vous me demandez de vous le montrer.

—————————————————–

Un enfant précoce de 5 ans, regarde déambuler une jolie femme aux courbes merveilleuses.

Il se dit; « Je l’aurai un jour… je l’aurai ! »

—————————————————–

Un homme regarde les fesses d’une femme qui porte une robe avec les imprimés d’un journal…

Il se dit; « Enfin des bonnes nouvelles… »

—————————————————-

– Papy, tu as fait la guerre ?

– Oui.

– Et qui a gagné ?

– Mamy !

—————————————————

– J’ai mal à la jambe gauche.

– À 87 ans, mamie, c’est dû à l’âge.

– C’est n’importe quoi ! La droite a le même âge, et elle me fait pas mal.

————————————————–

Un homme téléphone à la police :

– Je vous ai appelé hier au sujet de la disparition de ma femme. Je souhaite que vous interrompiez les recherches.

– Vous l’avez retrouvé ?

– Non, j’ai réfléchi !

—————————————————-

Un homme se fait arrêter au volant par un policier :

– Monsieur, vous sentez l’alcool à plein nez !

– Monsieur l’agent, ouvrez le bouchon de mon réservoir, ça sent l’essence à plein nez mais on ne peut pas dire qu’il est plein.

—————————————————

Dans l’immeuble, une maman et son petit garçon croisent leur jolie voisine :

– Dis bonjour à la dame et fais-lui un bizou.

– Non !

– Allons, pourquoi ne veux tu pas embrasser la dame ?

– Papa a essayé hier et il a reçu une paire de gifles.

—————————————————

– Chérie, le voisin a l’air très amoureux de sa femme : il l’embrasse, la prend dans ses bras. Pourquoi ne fais-tu pas la même chose ?

– Parce que je ne la connais pas la voisine !

—————————————————

Une dame se présente dans une station-service avec sa voiture en accordéon :

– Pouvez-vous faire quelque chose ?

– Désolé, ici on lave, mais on ne repasse pas !

—————————————————-

Le condamné s’exclame :

– Cinq ans de prison ? Mais, Monsieur le Juge, j’ai quatre-vingt huit ans !

– Le tribunal ne vous demande pas l’impossible. Vous ferez ce que vous pourrez.

————————————————–

L’évêque interroge les futurs communiants :

Il s’adresse à un premier enfant :

– Qu’a dit le Seigneur en instituant le baptême ?

– Il a dit : « Je te baptise au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. »

– Très bien.

Il s’adresse au deuxième enfant :

– Qu’a-t-il dit pour l’eucharistie ?

– « Prenez, mangez et buvez, ceci est mon corps et mon sang. »

– C’est bien.

S’adressant à un autre enfant, il demande :

Et toi : qu’a-t-il dit pour le mariage ?

– Heu… heu,,, ah, oui, il a dit : « Mon Père, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. »

—————————————————-

La catéchiste demande :

– Combien y a-t-il de sacrements ?

Une fillette se lève et répond :

– Il n’y en a plus.

– Et pourquoi donc ?

– Ma grand-mère a reçu les derniers…

Bonne journée !

Samedi, de rigoler…

Un monsieur est assis dans un café. Soudain, il voit entrer une jolie femme. « Comment puis-je l’aborder, se demande-t-il ? » Et il décide de commander la meilleure bouteille de champagne.

Il y accroche un petit mot sur lequel il demande si elle veut partager la bouteille avec lui, et demande au serveur de la lui porter Elle lit le mot, lui sourit et écrit sa réponse sur le même petit billet.

Sur le billet il est écrit :

« Cher monsieur, si je dois boire cette bouteille avec vous, il faut que :

– dans votre garage, se trouve au moins une Mercédès.

– sur votre compte bancaire, au moins un million de dollars.

– dans votre pantalon, 18 cm.

– et une maison de vacances dans les îles Canaries serait également très apprécié. »

Le monsieur lit la réponse et, en ricanant un peu, répond à son tour :

« Chère madame,

– Dans mon garage se trouvent une Porsche, une Ferrari et une Mercédès, entre autres.

– Sur chacun de mes huit comptes de banque se trouvent bien plus qu’un million de dollars.

– Je possède des résidences de vacances à Ténérife, à Bali, à Rome et à Las Vegas.

– Mais jamais, au grand jamais, même pour la plus belle femme du monde je ne me ferai amputer de 4 cm.

Rendez-moi tout simplement ma bouteille…! »

——————————————————-

La compagnie Pfizer, qui vient juste d’annoncer le vaccin contre la COVID-19, est la même compagnie qui a créé le Viagra.

Nous pouvons donc avoir totalement confiance en ce vaccin, parce que si Pfizer est capable de réveiller les morts, elle est d’autant plus capable de guérir les vivants.

Cependant, Trump est totalement furieux parce qu’il croit que Pfizer a délibérément retardé cette annonce jusqu’après les élections.

Pfizer a répondu à Trump que leur compagnie s’occupe des érections et non des élections.

——————————————————-

Dans un compartiment de train, il y a un prêtre et deux soldats qui viennent d’être libérés du service militaire.

– Moi dit le premier, en arrivant chez moi, je vais fêter mon retour avec mes potes. Crois-moi, pendant un sacré bout de temps, je serai bourré tous les soirs ! Je vais me prendre des cuites d’enfer !

– Moi, fait l’autre, je vais me taper des filles ! Plein de gonzesses, une par jour, peut-être même plusieurs ! Je vais faire que ça toute la journée !

Une demi-heure passe, et un des deux bidasses, qui s’est mis à lire le journal, demande à son copain :

– C’est quoi un lumbago ?

– Je ne sais pas…

– Et vous Monsieur le curé, vous savez ce que c’est ?

Le prêtre, qui avait entendu, outré par la conversation précédente, répond d’un ton sec :

– C’est une affection extrêmement douloureuse qui frappe les alcooliques invétérés et obsédés qui se livrent à des orgies sexuelles !

Quelques secondes s’écoulent, puis le prêtre demande :

– Au fait, pourquoi vous me demandez ça ?

– Oh, pour rien… C’est parce que dans le journal, ils disent que le pape souffre d’un lumbago…!

———————————————————–

Un éleveur de poulet se rend au café local. Il s’assied à côté d’une femme et commande un verre de Champagne. La femme dit :

– Comme c’est bizarre! Je viens aussi de commander un verre de Champagne !

– Quelle coïncidence ! dit l’éleveur qui ajoute :

– C’est un jour spécial pour moi. Je le célèbre.

– C’est un jour spécial pour moi aussi, je le célèbre aussi ! dit la femme.

– Quelle coïncidence! dit l’éleveur !

Pendant qu’ils trinquent l’homme demande :

– Que célébrez-vous donc?

– Mon mari et moi essayons d’avoir un enfant depuis des années, et aujourd’hui mon gynécologue m’a annoncé que j’étais enceinte !

– Quelle coïncidence ! dit l’homme. Je suis éleveur de volailles et pendant des années toutes mes poules ont été infertiles, mais aujourd’hui, elles se sont toutes mises à pondre des œufs fécondés.

– C’est génial ! dit la femme. Comment avez-vous fait pour que vos poules deviennent fertiles ?

– J’ai utilisé un autre coq, répond-il.

La femme sourit et dit :

– Quelle coïncidence !

——————————————————–

Il semblerait que l’on ait le droit d’être 10 personnes pour le souper de Noël, mais on peut être à 30 à des funérailles…

En conséquence, j’ai donc la triste nouvelle de vous dire que ma dinde n’a pas survécu à cette pandémie. Alors, vous êtes invités à ses obsèques.

L’exposition du corps se fera le 24 décembre et durera jusque tard dans la soirée pour nous laisser le plus de temps possible avec la défunte afin d’apprécier les bons souvenirs qu’elle nous laisse.

Nous organiserons une semaine de veille et de repos, puis ferons ses funérailles le 31 décembre en soirée.

Ensuite, nous nous rejoindrons pour nous rappeler les bons moments avec elle…

Merci pour elle.

P.S. : Apportez votre vin !!!