Des surprises pas toujours agréables

La Une

Nous sommes arrivés sur le coup de midi lundi, comme prévu, et sous un soleil radieux.

Rendus au site, on constate rapidement les dégâts collatéraux laissés a cause de la pandémie. Notre caravane à sellette est sale comme jamais. Quand on connaît les chaleurs extrêmes en Floride pendant notre été québécois on a toujours une pensée pour notre équipement laissé à l’abandon volontaire.

Nous avons une routine pour s’installer : ouvrir la caravane, aérer l’intérieur et sortir ce qui avait été laissé à l’intérieur au moment du remisage puis, finalement, vider la voiture de nos bagages.

On n’était pas au bout de nos peines.

PROBLÈMES DE RALLONGES ET MISE À NIVEAU

En ouvrant les rallonges escamotables, les caoutchoucs d’étanchéité se désintègrent. Restés collés trop longtemps, le climat floridien a fait son œuvre. Il faudra les remplacer.

Lorsque la caravane a été retirée de l’entrepôt et déplacée sur notre site elle a été mise à niveau sommairement. La conséquence étant que les portes ne ferment bas trop bien, entre autres. Le transporteur s’amène pour refaire les niveaux de façon définitive.

J’ajoute quelques épaisseurs de bois, pour la niveler et au moment de redescendre les pieds niveleurs électriques, voilà que le mécanisme d’engrenage sur un des deux leviers le mécanisme tombe soudainement de quelques pouces. Le niveau est débalancé complètement, les portes ne se ferment plus du tout et, au moment d’écrire ces lignes, j’attends le réparateur qui doit passer aujourd’hui.

LE CLIMATISEUR

Les surprises n’étaient pas terminées. Il fait chaud et quoi de mieux de faire fonctionner le climatiseur. J’actionne l’interrupteur… rien ! Un petit bruit d’agonie et voilà qu’il s’arrête. Un snowbird m’explique qu’il a déjà connu ce problème, causé par les abeilles qui ont décidé d’élire domicile sur les pales du ventilateur à l’intérieur du climatiseur ou quelque chose du genre. Là encore, la vérification du système est prévue pour aujourd’hui. Il faisait 32°C à l’intérieur de la caravane hier. Oufff !

Ces incidents ont pour effet de retarder le lavage de la caravane, qui aura sûrement besoin de deux ou trois répétitions, de monter la remise en toile, d’installer la laveuse à linge, bref, installer nos pénates et profiter du climat tropical autour d’une bonne « frette » !

On a l’impression de tourner en rond. L’internet… je profite de la connexion des proches avant la venue du technicien, mardi prochain.

LA FAUTE À LA PANDÉMIE

On dit que quand on se compare on se console mais je dois dire que cette expérience est vraiment décevante, d’autant plus que c’est notre première expérience du genre avec la caravane. Je sais qu’on n’est pas à l’abri des défectuosités mais bon, on s’en serait passé volontiers.

On voit maintenant les dommages qui en découlent d’une longue période d’inactivité. On a mis de côté la Floride au temps de la pandémie l’hiver dernier, mais on se doutait bien qu’il y aurait un prix à payer.

Le voilà le prix à payer. Mais ça fait du bien d’en parler !


321e jour de l’année

17 novembre 2021

Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Vincent PaquelleRoxame Ippersiel

Bon anniversaire !


Pensée et citation du jour

L’optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et qui mène au succès.

Baden-Powell


Ça s’est passé un 17 novembre…

(1987) Leur convention étant échue depuis un an et demi, 1 400 médecins résidents et internes déclenchent un arrêt de travail pour protester contre la charge de travail que l’on exige d’eux. Les grévistes reprendront l’ouvrage dès le 18 novembre pour se soumettre à l’ordonnance du Conseil des services essentiels émise la journée du déclenchement de l’arrêt de travail.

(2004) Guy Cloutier plaide coupable, suite à des accusations de crimes sexuels sur Nathalie Simard.

(2009) La chanteuse Chloé Sainte-Marie inaugure la Maison Gilles Carle, qui accueillera cinq personnes âgées en perte d’autonomie à Saint-Paul-d’Abbotsford en Montérégie ; cette annonce s’est effectuée au moment où l’état de santé de M. Carle était plus précaire que jamais.


Merci de votre assiduité – Passez une excellente journée !

Un commentaire sur “Des surprises pas toujours agréables

  1. Bonjour Normand, on connaît tous, un jour ou l’autre, ce genre de « misères « , c’est la loi de Murphy, celle de l’emmerdement maximum….
    Belle journée et optimisme forcené…. On vous souhaite.
    Salomé

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :