Un autre fleuron québécois, sous la gouverne d’un unilingue anglophone

La Une

Sans aucune gêne Brian Hannasch fait comme Michael Rousseau, Il se fout de la langue française comme PDG de Couche-Tard. Un homme sans parole qui ne tient pas ses promesses. Un PDG étranger, chez-nous, qui nous considère comme des minables. Le gouvernement aussi est à blâmer en n’exigeant pas le français comme promesse d’ivrogne.

Voici l’article parue dans le Journal de Montréal d’hier.

Québec solidaire et le Parti Québécois dénoncent le PDG de Couche-Tard qui ne parle toujours pas français et blâment au passage l’inaction de la CAQ.

« François Legault veut convaincre les PDG d’entreprises d’apprendre le français comme il veut convaincre le fédéral d’accéder aux demandes du Québec, a déclaré le chef du PQ Paul St-Pierre Plamondon. Un moment donné, les demandes sympathiques, de toute évidence, ne donnent aucun résultat.

GRAND PATRON DEPUIS 2014

Il réagissait à un article du Journal publié hier sur le PDG d’Alimentation Couche-Tard, Brian Hannasch, qui s’était engagé en 2014 à déménager à Montréal et à apprendre le français. Or, il habite toujours aux États-Unis et ne parle pas la langue de Molière.

« ARROGANDE DES BIG BOSS »

Gabriel Nadeau-Dubois de QS s’est dit, pour sa part, « tanné de l’arrogance des ces big boss ».

« QS avait proposé d’inclure à la loi 96 des mesures pour que les grands patrons des entreprises au Québec parlent français. Ces propositions-là ont été refusées », dit-il au sujet de la récente réforme de la loi 101.

La cheffe libérale Dominique Anglade estime que le dirigeant de Couche-Tard aurait dû apprendre le français, car il s’agit d’une « question de respect » pour le Québec.

« Ce n’est pas normal. Non, ce n’est pas normal. Il avait pris cet engagement-là n’a pas été respecté », a-t-elle affirmé.

Le chef caquiste François Legault a minimisé la portée de cette affaire, en rappelant que Brian Hannasch ne vit pas au Québec.


TROIS IRRITANTS LIÉS À LA LOI 96 POURLES PAUVRES MILIEUX D’AFFAIRES

– Le fait que, en vertu de la loi 96, la période pendant laquelle un immigrant peut communiquer avec le gouvernement du Québec dans une langue autre que le français est de seulement six mois.

« Apprendre la langue française, pour bien se débrouiller, ça prend plus de six mois. Je crois que cette exigence ne tient pas la route », croit Pierre-Philippe Lortie, directeur de la section Québec du Conseil canadien des innovateurs (CCD) qui a publié la lettre des entrepreneurs.

– Le service Francisation Québec qui offrira des outils au secteur privé n’est pas encore disponible.

On n’a rien vu encore, quelles sont les ressources, quel sera le financement, le budget ? J’ose croire que le gouvernement va parler avec nos universités. Ils ont des programmes d’éducation en continu, ils pourraient collaborer avec le gouvernement pour offrir du tutorat en français », explique M. Lortie.

– Les exigences légales qui obligent les entreprises à opérer principalement en français impose un fardeau supplémentaire.

La grande majorité des entreprises technologiques québécoises sont présentes sur les marchés internationaux et travaillent avec des équipes très souvent non francophones, avec des clients et partenaires partout dans le monde, souligne la lettre.


246e jour de l’année

Samedi, 3 septembre 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA FÊTE NATIONALE DU QATAR


À la douce mémoire de…

STÉPHANE LIZOTTE 1968-2001, famille.

PAULINE GEOFFRION 1951-2001, famille.

PIERRE NADEAU 1936-2019, animateur de télévision et journaliste québécois.


Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Jean-Marc Malenfant

Bon anniversaire !


On jase là…

Quand on prend connaissance de toutes ces embûches pour parler français, on se rend bien compte que ceux qui nous font le plus de torts, ce sont des Canadiens-français pure laine. Et si, demain matin, le mandarin était imposé partout sur la planète, qu’en diraient les anglophones ?


Pensée et citation du jour

L’optimiste est l’homme qui regarde vos yeux. Le pessimiste est l’homme qui regarde vos pieds.

Gilbert K. Chesterton


Ça s’est passé un 3 septembre…

(1928) La pénicilline est découverte par hasard par le savant écossais, Alexander Fleming (1881-1955). Le professeur la découvre dans une culture de champignons oubliée plusieurs jours dans son laboratoire. La pénicilline est produite par une moisissure, le « Penicillium notatum », et est une substance antibactérienne d’une grande activité, efficace dans le traitement de certaines infections dangereuses. En effet, Fleming remarque qu’autour des champignons, les bactéries du genre « Staphylococcus » ont disparu. Ainsi la pénicilline a la faculté de tuer des bactéries tout aussi dangereuses que les « Staphylococcus », responsables de certains abcès et de la pneumonie chez l’homme.

(1959) Après avoir visité des mines de fer de la Côte-Nord, Maurice Duplessis, qui avait été premier ministre durant plus de 15 années consécutives, subi une hémorragie cérébrale et il mourut dans la première heure du 7 septembre, jour de la fête du Travail.

(1975) La Quebec Association of Protestant School Boards (QAPSB) entreprend des démarches devant les tribunaux pour faire invalider certaines dispositions de la Loi 22 qui fait du français la seule langue officielle du Québec. En juillet, la QAPSB avait d’abord demandé au premier ministre du Canada, Pierre Elliott Trudeau, un désaveu de la part du gouvernement fédéral à l’endroit de la Loi 22. Devant le refus du premier ministre, le groupe porte alors la cause devant les tribunaux en demandant à la Cour supérieure d’émettre des brefs dans sept districts judiciaires à la fois.

Dans un communiqué de l’association, on lit « tout le Canada est conscient de la gravité des implications de l’application de la Loi 22 et du tort irréparable que cela pourrait causer non seulement au bien-être de 1 200 000 personnes de langue anglaise au Québec, mais aussi au progrès croissant d’un bilinguisme de fait dans les autres provinces du Canada ». Le 10 septembre, le premier ministre du Québec, Robert Bourassa, affirmera lors d’une conférence de presse qu’il n’est pas question d’amender la Loi 22. Selon ses dires, elle aurait toute la flexibilité nécessaire pour faire face à des problèmes temporaires.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

Ostéoporose : Comment prévenir et avoir des os en santé

La Une

Heureusement, en adoptant de saines habitudes de vie, il est possible de prévenir l’ostéoporose. « Avec de bonnes habitudes, on peut ralentir la perte naturelle de notre densité osseuse pour la faire passer de 1 % à 0,5 % par an », signale la Dre Laëtitia Michou, rhumatologue. Voici ce que recommandent les deux spécialistes interrogés.

CONSOMMER SUFFISAMMENT DE CALCIUM

Avant 50 ans, on devrait aller chercher 1000 mg/jour de calcium et 1200 mg/jour, après 50 ans. Les produits laitiers, les boissons végétales enrichies et certains tofus font partie des bonnes sources de calcium.

« Après 50 ans, il faut souvent ajouter un supplément pour atteindre 1200 mg par jour, dit la Dre Claudia Gagnon. Si l’on ne mange pas suffisamment de calcium, le corps va aller le chercher d’abord dans nos muscles et ensuite dans nos os. Quand il y a une grosse déficience d’apport en calcium, l’os se vide de façon prématurée.

FAIRE LE PLEIN DE VITAMINE D

« C’est cette vitamine qui dirige le calcium vers les os », nous apprend la Dre Michou. Elle est toutefois moins présente dans les aliments. Sa source la plus importante, c’est le soleil. Il est donc recommandé de prendre, au moins d’octobre à avril, de 800 à 1000 UI par jour de vitamine D en supplément, et ce, à tout âge.

MANGER SUFFISAMMENT DE PROTÉINES

Les protéines font partie intégrante des os. Elles facilitent aussi l’absorption du calcium dans l’intestin. Il est recommandé de manger des sources variées de protéines à chaque repas, comme le bœuf, le poulet, le poisson, les noix, les légumineuses et le tofu.

FAIRE DE L’ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈREMENT

Nos os ont besoin de mise en charge pour rester en santé. Marcher 30 minutes par jour, c’est bon pour nos os. Les activités avec de petits sauts sont aussi très bénéfiques (badmington, volleyball, randonnée pédestre, etc.). Il est également recommandé de faire des exercices de musculation et d’équilibre au moins deux fois par semaine.

Car cela peut se faire facilement à la maison, avec de petits poids ou des élastiques, par exemple. Des professionnels, comme les kinésiologues, peuvent nous suggérer un programme d’exercices.

Source : Revue Coup de pouce, Septembre 2022, p43


245e jour de l’année

Vendredi, 2 septembre 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA FÊTE NATIONALE DU VIETNAM


On jase la…

Je ne sais pas ce qu’il y a dans l’air, mais de mémoire, c’est la première fois que je vois tant d’agressivité durant une campagne électorale qui vient juste de se mettre en branle. La société a vraiment besoin d’un examen de conscience pour revenir à la normale. Quand on songe à équiper les candidats et ministres de veste pare-balle, ça demeure du jamais vu. Trump y est sûrement pour quelque chose, c’est mon petit doigt qui me le dit.


Pensée et citation du jour

Le courage croît en osant et la peur en hésitant.

Syrus


Ça s’est passé un 2 septembre…

(1972) Premier match de la « Série du siècle », au hockey. Cette série de matchs entre les joueurs canadiens et les joueurs russes apparaissaient au départ inégale. Pour le Canada, une équipe formée des meilleurs joueurs de toutes les équipes avec le grand Ken Dryden devant le but. Pour la Russie, des jeunes joueurs qui ne connaissent pas ce qu’est le vrai hockey et qui, selon leur traducteur, viennent pour apprendre.

De plus, le gardien de but Vladislav Tretiak est considéré comme un manchot par les observateurs canadiens. Dès les premières minutes de jeu le Canada mène 2 à 0 mais un certain Valeri Kharlamov brouille les cartes au début de deuxième période en enfilant deux buts consécutifs. Vladislav Tretiak bloque les tirs ennemis avec une facilité étonnante. Après la troisième période le score est Canada 3, Russie 7.

(1981) À sa première année d’existence, le Manic de Montréal de la Ligue nord-américaine de soccer (LNAS) attire 58 542 spectateurs au stade Olympique pour un match éliminatoire contre le Sting de Chicago. Les objectifs initiaux des dirigeants du Manic sont vite dépassés au cours de cette première saison. Une partie importante contre Washington, le 18 août, attire 50 755 fans. Puis, le 2 septembre, soir de la première rencontre de la série contre le Sting de Chicago, l’impensable survient : 58 542 amateurs font vibrer le stade Olympique. Les locaux l’emportent à cette occasion par la marque de 3-2.

(2003) Le Québécois Éric Gagné établit une nouvelle marque du baseball majeur en réussissant un 55e sauvetage consécutif. Il abat le record établi par Tom Gordon des Red Sox de Boston pendant les saisons 1998 et 1999.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

Ygreck, et ses perles d’août

La Une

Nul besoin de beaucoup de mots pour résumer ce qui émerge de l’actualité. Le caricaturiste Ygreck en a fait son art… Voici ses perles d’août, parues dans le Journal de Montréal.


244e jour de l’année

Jeudi, 1er septembre 2022

À la douce mémoire de…

MICHEL BEAUDOIN 1951-2018, employé cadre à la Ville de Longueuil et chanteur.


Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Julie Sénéchal

Bon anniversaire !


On jase là…

Dans son édition du 28 août, Le Reflet nous apprenait l’intention de la Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales d’étudier la possibilité de modifier le nom de la circonscription de La Prairie pour y ajouter le mot ATATEKEN, parce que le territoire de la réserve Mohawk de Kahnawake se trouve sur le territoire de cette circonscription.

Je suis totalement en désaccord ! Pourquoi on ajouterait un nom autochtone alors que cette réserve, depuis toujours, se fout royalement des lois en y exploitant des casions, la vente de cigarettes illégales, ne reconnaissent à peu près pas la légitimité de nos gouvernements et ne sont même pas capable de s’exprimer en français à des journalistes.

Encore une autre taloche du fédéral envers le Québec.


Pensée et citation du jour

L’amitié est un filtre qui nous fait voir la vie sous un jour plus clair et plus coloré, même si celui-ci est triste et gris.

Hervé Desbois


Ça s’est passé un 1er septembre…

(1972) Situé sur la rue Union, à l’angle de la rue Cathcart, à Montréal, le Blue Bird Café appartenait à Léopold Paré. À l’étage supérieur se trouvait le Wagon Wheel, un populaire bar de musique western. Le soir du drame, trois hommes éméchés, refoulés à l’entrée par le portier, décident par vengeance de mettre le feu dans l’escalier menant au bar. En peu de temps, l’établissement est la proie des flammes et la panique s’empare des clients qui cherchent à fuir les lieux.

Le bar comportait trois issues, soit l’entrée principale, qui était envahie par les flammes le soir du 1er septembre 1972, une sortie d’urgence dans la cuisine, ainsi qu’une porte située dans l’escalier nord du bâtiment. Mais les soirs d’affluence, cette porte était verrouillée pour empêcher les clients de se faufiler au deuxième étage à l’insu du portier. Le règlement municipal du service des incendies n’exigeait que deux issues de secours pour les établissements pouvant accueillir de 200 à 500 clients, comme le Wagon Wheel.

(1985) Soixante-treize ans après le naufrage du Titanic, l’épave est finalement localisée le 1er septembre 1985 par une expédition franco-américaine dirigée par Jean-Louis Michel et le Dr Robert D. Ballard de la Woods Hole Oceanographic Institution. Elle fut trouvée à une profondeur de 3 800 mètres, à 41° 43′ 55″ N, 49° 56′ 45″ W, près de Terre-Neuve. Le navire était brisé en deux énormes morceaux qui reposaient sur le fond à quelques centaines de mètres l’un de l’autre, séparés par un champ de débris.

(2006) Un autre volet de la loi sur le tabac, votée par l’Assemblée nationale en juin 2005, entre en vigueur; le tabac est interdit dans les écoles et sur les terrains des établissements d’enseignement. La loi renforce également l’interdiction de fournir du tabac aux mineurs.

Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

Un bel exemple du raisonnement politique des Québécois

La Une

Richard Martineau a écrit un papier intéressant lundi dernier sur le raisonnement des Québécois en matière d’élection. C’est ce que je vous propose aujourd’hui. L’ambivalence qu’ils ont à se faire une opinion sur la joute politique. Jugez-en par vous-même…

WHAT DOES QUÉBEC WANT ?

En lisant les résultats du sondage Léger sur les intentions de vote des Québécois que Le Journal a publiés avant-hier, et les résultats de l’enquête de l’Institut de recherches sur l’autodétermination des peuples et les indépendances nationales aussi dévoilés samedi, j’ai imaginé la discussion suivante entre un sondeur et l’électeur québécois moyen.

Je ne sais pas si on doit rire ou pleurer…

UNE CHOSE ET SON CONTRAIRE

« Quel est l’enjeu qui vous semble le plus important dans cette élection ? »

– La santé.

« Êtes-vous satisfait de la façon dont la CAQ a géré le système de santé ? »

– Non, je suis très, très, déçu.

« Pour qui allez-vous voter ? »

– la CAQ.

« Êtes-vous pour la loi 21 ? »

– Oui, je trouve cette loi très importante.

« Appuyez-vous l’idéologie woke ? »

– Absolument pas, je trouve cette idéologie dangereuse.

« Quel parti est contre la loi 21 et pour l’idéologie woke ? »

– Québec solidaire.

« Quel parti aimeriez-vous comme opposition officielle ? »

– Québec solidaire.

« Allez-vous voter pour le parti d’Éric Duhaime ? »

– Non.

« Le parti d’Éric Duhaime serait-il votre deuxième choix ? »

– Non.

« Aimeriez-vous que le parti d’Éric Duhaime forme l’opposition officielle ? »

– Non.

« À part François Legault, qui selon vous ferait un bon premier ministre ? »

– Éric Duhaime.

« Aimeriez-vous que le Québec dispose de tous les leviers pour décider de ses propres politiques dans les domaines de la langue, de l’immigration, de la culture, de la laïcité et des politiques fiscales ? »

– Oh oui, j’adorerais.

« Quel parti est le seul à proposer exactement ça ? »

– Le PQ.

« Allez-vous voter PQ ? »

– Non.

« Quel chef de parti est le seul à proposer de rapatrier au Québec tous les pouvoirs dans ces matières ? »

– Paul St-Pierre Plamondon.

« Trouvez-vous que monsieur Plamondon ferait un bon premier ministre ? »

– Non, c’est le dernier que je verrais à ce poste.

« Voudriez-vous que le Québec assume toutes les responsabilités d’un État ? Qu’il soit 100 % autonome ? »

– Oh oui ! Ne plus avoir à demander la permission au Canada lorsque vient le temps de prendre des décisions fondamentales pour notre avenir, enfin !

« Appuyez-vous l’indépendance du Québec ? »

– Non.

« Aimez-vous les pâtes ? »

– Non.

« Aimes-vous la sauce tomate ? »

– Non.

« Aimez-vous le spaghetti ? »

– C’est mon plat préféré.

« Voulez-vous qu’on aille souper dans un resto italien ? »

– Non, je n’aime pas les restos italiens,

« Mais vous adorez le spaghetti ? »

– Hmmmm, miam miam, oui !

DE KESSÉ ?

J’ai une question, une seule, qui paraîtra peut-être méprisante, mais je m’en fous, je la pose…

Se pourrait-il que le Québec moyen manque de culture politique ?

Que Wilfrid Laurier n’avait peut-être pas tout à fait tort quand il disait que les Canadiens français n’avaient pas d’opinions, que des émotions ?

Parce que je lisais les résultats du sondage Léger, avant-hier, et je ne comprenais rien.

Absolument rien.

Suis-je le seul ?


243e jour de l’année

Mercredi, 31 août 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA JOURNÉE MONDIALE DU BLOGUE


On jase là…

Les « experts » et « spécialistes » nous prédisaient l’essence à 2,35 $ le litre pour cet été. On peut dire qu’ils se sont royalement trompés, alors que sur la Rive-Sud de Montréal, l’essence régulière se vend présentement aussi bas que 1,65 $ le litre. Ça prouve une chose; il ne faut pas toujours se fier aux « pseudos ».


Pensée et citation du jour

Bien des hommes pourraient voir s’ils enlevaient leurs lunettes.

Friedrich Hebbel


Ça s’est passé un 31 août…

(2001) La première statue de René Lévesque érigée sur la colline parlementaire à Québec, qui respectait fidèlement la stature de l’ancien premier ministre, soit cinq pieds et quatre pouces prend place au parc municipal de New Carlisle, un village de la Gaspésie où il a vécu les premières années de sa vie; une nouvelle statue a été placée sur la colline parlementaire depuis le 28 août, qui mesure cette fois huit pieds et un pouce.

(2003) Chantal Petitclerc complète un triplé aux championnats de Suisse en remportant la médaille d’or du 300 mètres en fauteuil roulant. La veille, l’athlète avait aussi récolté l’or au 400 mètres en établissant un nouveau record, avant de remporter l’épreuve du 800 mètres.

(2011) Fermeture du restaurant Le Madrid. Depuis 1967, Le Madrid occupe une place spéciale dans l’imaginaire des voyageurs de la 20. L’endroit est décoré de façon extravagante, tape-à-l’œil. On y retrouve notamment de gigantesques véhicules de type « monster trucks » et de faux dinosaures géants, visibles de l’autoroute. Après plusieurs années de rumeurs sur la vente ou la fermeture du restaurant, Le Madrid est vendu en 2011 au groupe immobilier Immostar de Québec. Ce dernier annonce en juillet de la même année que le restaurant sera démoli en septembre pour faire place à une nouvelle halte routière, qui a été inaugurée en juin 2012 et qui porte maintenant le nom de Madrid 2.0.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

La foire électorale

La Une

Le festival des conneries est à l’affiche jusqu’au 2 octobre.

Tous les coups sont permis; mensonges, promesses d’ivrogne, poudre aux yeux, mirages, opportunisme, idioties, arnaques, inventions, supercheries, fanfaronnades, fables, fiction, hypocrisie, coups bas.

C’est comme dans une arène de boxe. On se tape sur la gueule, on désavoue ses adversaires, on s’en moque jusqu’au jour où le vainqueur, en pleine euphorie, félicite ses opposants, par politesse parce que dans son for intérieur, il s’en balance… Mais bon, c’est dans le protocole de la rectitude politique.

Par les temps qui courent, ces élections sont une manne inespérée pour les médias, Imaginez, un dimanche matin qui officialise ce qu’on sait depuis des semaines; la campagne électorale est officiellement lancée. Le gros spectacle civilisé durant des heures pour nous expliquer ce qui s’en vient. Et les prédictions vont bon train. Nous sommes prisonniers de ces études analyses, prévisions, batailles pendant 35 longs jours.

Dès qu’un chef ou un candidat ouvre la bouche, on goûte ses paroles pour trouver le lapsus qui sera largement débattu par les pseudos experts, vous savez, ceux et celles qui connaissent tout, qui tentent d’influencer le vote et qui, souvent, n’ont même pas vu juste. Le soir de l’élection, ils tentent de justifier les raisons des résultats.

Un lapsus du genre « La madame » dont tout le monde trouve odieux de la part du premier ministre, fut le premier prétexte pour en découdre. Soyons sérieux…Il y a des choses beaucoup plus offensantes que ça dans la vie, d’autant plus que Dominique Anglade est une femme. Aussi, si je la rencontrais, je l’appellerais madame. Un coup d’épée dans l’eau, dont tout le monde parle… Une remarque d’écolier.

Une grande foire où on doit les regarder aller avec un sourire et se dire que peu importe le parti que prendra le pouvoir, ils vont inventer des histoires pour ne pas réaliser leurs promesses démesurées. Mais c’est un mal nécessaire parce que les Québécois raffolent de deux choses; le hockey et les élections.

Moi j’adore. Je les regarde raconter leur mensonges et promesses irréalisables et je me dis que bon… Il faut ce qu’il faut et le plus beau dans tout ça, c’est que dans notre beau Québec démocratique, on peut dire ce que l’on veut de nos politiciens, sans conséquences, contrairement à certains pays totalitaires.

Je ne me cache pas que je suis indépendantiste depuis que René Lévesque s’était donné comme mission que le Québec soit maître de sa destinée. Qu’il ne dépende pas d’un Canada qui nous écrase. C’est pour cela que je voterai Parti Québécois parce que c’est le seul parti que remet son ambition et sa raison d’être en proue, dans cette élection.

Je lève mon chapeau devant le gouvernement sortant qui s’est très bien débrouillé dans le mandat qui s’achève. Je crois aussi que la pandémie n’aurait pas été mieux géré par l’opposition, dans cette épreuve dont on n’avait aucune idée de son ampleur. Christian Dubé, qui se présente dans mon conté a fait un travail remarquable. J’ai toujours dit que la Santé devait être gérée par un administrateur-né, et non un médecin.

Mais, malgré tout ça, je voterai Parti québécois par conviction et pour qu’il ne disparaisse pas comme feu l’Union nationale d’une certaine époque. Il doit demeurer notre espoir de poursuivre et au mieux compléter le travail des Lévesque, Landry, Marois, Parizeau et Bouchard, qui sont venus à un tout petit cheveu de réaliser l’ultime défi; faire du Québec un pays souverain.

En terminant, avez-vous remarqué ce que j’appelle une subtilité politique ?

Si vous jetez un coup d’œil aux pancartes électorales, vous remarquerez que majoritairement, le candidat s’affiche avec son prénom en petites lettres et une typographie plus imposante et grasse pour le nom de famille. Mais pas dans Rimouski pour la candidate Solidaire (photo). Son prénom CAROL-ANN est imposant, alors que son nom de famille KACK est tout petit, menu… Subtil ! Parce que son nom de famille rime avec CAQ et pourrait semer la confusion.

« Je vais voter pour la KACK… ». Pas bon ça. Oupppsss ! Il y en a qui ont l’esprit vif.

Bien pensé, Québec solidaire.


242e jour de l’année

Mardi, 30 août 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES VICTIMES DE DISPARITION FORCÉE


Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Jean Duval

Bon anniversaire !


On jase là…

Est-ce que vous êtes un adepte des Rénos d’Hugo, sur les ondes de CASA ? Le charpentier-menuisier Kevin, qui travaille avec Hugo, se mérite des honneurs pour l’usage du français durant cette émission. Il prend la peine de parler de sa construction en utilisant les termes français reliés à son travail. Il se fait même un honneur de reprendre certains égards de conduite d’Hugo. Les anglicismes ne sont pas tolérés dans cette émission et c’est tout au mérite de cette équipe. Félicitations monsieur Kevin, vous avez toute mon admiration.


Pensée et citation du jour

Nous créons notre propre réalité par la manière dont nous choisissons de percevoir le monde extérieur.

Elliot Perlman


Ça s’est passé un 30 août…

(1944) À la suite des élections du 8 août, Maurice Duplessis est assermenté comme Premier ministre et procureur général. Il conserva le pouvoir sans opposition sérieuse pour les 15 prochaines années, jusqu’à sa mort. On l’appelait simplement « le Chef ». Il fut élu pour cinq mandats au total, les quatre derniers étant consécutifs.

(1962) Les libéraux du Québec adoptent le principe de la nationalisation de l’électricité proposé par René Lévesque. Ce sera l’enjeu des élections du 14 novembre.

(1977) Les journalistes et les employés de soutien du Soleil déclarent une grève immédiatement après que la direction du quotidien québécois décrète un lock-out et cesse toute production; quelque 700 employés sont touchés par l’arrêt de travail des 111 membres de la rédaction. Cet arrêt durera 10 mois. Cette grève fera très mal au journal : perte de 30 % de sa clientèle pour un manque à gagner de 20 millions de dollars canadiens en publicité et un endettement de 6 millions de dollars pour Unimédia. Les grands gagnants seront les autres médias de Québec qui serviront d’alternative publicitaire : télévision, radio et, surtout, Le Journal de Québec de Péladeau.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

Il ne faut jamais se fier aux apparences

La Une

Il y a quelques temps, à l’entrée d’un gymnase, on pouvait voir un panneau avec la photo d’une fille au physique spectaculaire où il était écrit « Cet été, tu veux être une sirène ou une baleine ? »

On raconte qu’une femme, dont on ignore l’aspect physique, répondit à la question de la façon suivante :

Chers messieurs, les baleines sont toujours entourées d’amis (dauphins, phoques, humains curieux), elles ont une vie sexuelle très active et élèvent leurs enfants avec beaucoup de tendresse.

Elles s ‘amusent comme des folles avec les dauphins et mangent des gambas jusqu’à plus soif.

Elles nagent toute la journée et voyagent dans des lieux fantastiques comme la Patagonie, la mer de Barens ou les barrières de corail de Polynésie.

Elles chantent incroyablement bien et quelque fois on va même jusqu’à en faire des CD.

Ce sont des animaux impressionnants et très aimés, que tout le monde défend et admire.

Les sirènes n’existent pas.

Mais si elles existaient, elles feraient la queue pour consulter un psychologue à cause d’un problème de dédoublement de personnalité, femme ou poisson ?

Elles n’auraient pas de vie sexuelle et ne pourraient pas avoir d’enfants.

Elles seraient ravissantes, certes, mais solitaires et tristes.

De plus, qui voudrait à ses côtés d’une fille qui sent le poisson ?

Sans aucun doute, je préfère être une baleine.

À une époque où les médias nous mettent en tête que seules les minces sont belles, je préfère manger une glace avec mes enfants, dîner avec mon mari, manger et boire et m’amuser avec mes amies.

Nous, les femmes, nous prenons du poids parce que nous accumulons tellement de sagesse et de savoir qu’ils ne tiennent dans la tête et débordent dans tout notre corps.

Nous ne sommes pas grosses, nous sommes énormément cultivées.

A chaque fois que je vois mes formes dans le miroir, je me dis :

« Qu’est-ce que je suis intelligente ! »


241e jour de l’année

Lundi, 29 août 2022

Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Richard Héroux

Bon anniversaire !


On jase là...

Vous cherchez un fromage à tartiner exceptionnel ? Je vous recommande fortement Le Petit Crémeux, de la fromagerie Boivin, de La Baie au Québec. Vendu en pot, il est de beaucoup supérieur au réputé Cheese Whiz, un produit américain de Kraft. Il faut encourager les produits locaux.


Pensée et citation du jour

Se venger, c’est se mettre au niveau de l’ennemi; Pardonner, c’est se dépasser.

Francis Bacon


Ça s’est passé un 29 août…

(1907) La structure sud du pont de Québec en construction s’effondre, entraînant la mort de 76 ouvriers.

(1966) Les Beatles donnaient leur dernier concert en public au Candlestick Park de San Francisco, en Californie au terme d’une tournée nord-américaine à guichet fermé.

(2021) Seize ans jour pour jour après le passage destructeur de l’ouragan Katrina, la Louisiane a vu déferler dimanche sur ses côtes l’ouragan Ida, un des plus puissants des dernières décennies. Tard dimanche soir, près de 1 million de foyers étaient privés d’électricité, tandis que les vents extrêmes et les inondations soudaines se poursuivaient dans le sud-est de l’État. L’ouragan Ida, de catégorie 4 sur un maximum de 5, a touché terre près de Port Fourchon, en Louisiane, vers 11 h 55, heure locale. Les vents ont atteint les 240 km/h. En matière météorologique, Ida a un plus grand potentiel de destruction que l’ouragan Katrina, soutient le météorologue Félix Biron.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

Évangéline… ou l’amour inconditionnel et éternel

La Une

Évangéline est un poème épique de Henry W. Longfellow qui raconte la Déportation des Acadiens et que je vous offre aujourd’hui. Chanteurs et chanteuses l’on mit en musique et les paroles elles-mêmes sont empreintes d’émotions. On peut dire que le texte pourrait être un portrait fidèle de l’amour inconditionnel et éternel.

Voici leur histoire…

Deux amants acadiens, Évangéline Bellefontaine et Gabriel Lajeunesse, sont forcés de se séparer pendant le Grand Dérangement Acadien (Déportation des Acadiens de 1755). L’héroïne parcourt alors l’Amérique à la recherche de son amant, pour finalement s’établir à Philadelphie où elle travaille parmi les pauvres, en tant que Sœur de la Miséricorde. Parmi les malades, elle retrouve Gabriel qui meurt dans ses bras.


Les étoiles étaient dans le ciel

Toi dans les bras de Gabriel

Il faisait beau, c’était dimanche

Les cloches allaient bientôt sonner

Et tu allais te marier

Dans ta première robe blanche

L’automne était bien commencé

Les troupeaux étaient tous rentrés

Et parties toutes les sarcelles

Et le soir au son du violon

Les filles et surtout les garçons

T’auraient dit que tu étais belle

Évangéline, Évangéline

Mais les Anglais sont arrivés

Et dans l’église ils ont enfermé

Tous les hommes de ton village

Et les femmes ont dû passer

Avec les enfants qui pleuraient

Toute la nuit sur le rivage

Au matin ils ont embarqué

Gabriel sur un grand voilier

Sans un adieu, sans un sourire

Et toute seule sur le quai

Tu as essayé de prier

Mais tu n’avais plus rien à dire

Évangéline, Évangéline

Alors pendant plus de 20 ans

Tu as recherché ton amant

À travers toute l’Amérique

Dans les plaines et les vallons

Chaque vent murmurait son nom

Comme la plus jolie musique

Même si ton cœur était mort

Ton amour grandissait plus fort

Dans le souvenir et l’absence

Il était toutes tes pensées

Et chaque jour il fleurissait

Dans le grand jardin du silence

Évangéline, Évangéline

Tu vécus dans le seul désir

De soulager et de guérir

Ceux qui souffraient plus que toi-même

Tu appris qu’au bout des chagrins

On trouve toujours un chemin

Qui mène à celui qui nous aime

Ainsi un dimanche matin

Tu entendis dans le lointain

Les carillons de ton village

Et soudain alors tu compris

Que tes épreuves étaient finies

Ainsi que le très long voyage

Évangéline, Évangéline

Devant toi était étendu

Sur un grabat un inconnu

Un vieillard mourant de faiblesse

Dans la lumière du matin

Son visage sembla soudain

Prendre les traits de sa jeunesse

Gabriel mourut dans tes bras

Sur sa bouche tu déposas

Un baiser long comme ta vie

Il faut avoir beaucoup aimé

Pour pouvoir encore trouver

La force de dire merci

Évangéline, Évangéline

Il existe encore aujourd’hui

Des gens qui vivent dans ton pays

Et qui de ton nom se souviennent

Car l’océan parle de toi

Les vents du sud portent ta voix

De la forêt jusqu’à la plaine

Ton nom c’est plus que l’Acadie

Plus que l’espoir d’une patrie

Ton nom dépasse les frontières

Ton nom c’est le nom de tous ceux

Qui malgré qu’ils soient malheureux

Croient en l’amour et qui espèrent

Évangéline, Évangéline

Et si vous voulez l’entendre, interprétée par Annie Blanchard, voici le lien.


240e jour de l’année

Dimanche, 28 août 2022

On jase la…

Le journal nous apprend qu’on se dirige vers une extrême pénurie de glace… Il paraît que ça fond à vue œil !


Pensée et citation du jour

On ne va jamais si loin que lorsque l’on ne sait pas où l’on va.

Rivarol


Ça s’est passé un 28 août…

(1963) Une gigantesque marche (200 000 personnes) pour la défense des droits civils ayant commencé dans le Sud s’achève à Washington, dans le District de Columbia. Martin Luther King y livre son célèbre discours sur son rêve de paix.

(2005) Le maire de La Nouvelle-Orléans ordonne l’évacuation de toute la ville à l’approche de l’ouragan Katrina. Il touchera la ville dans la soirée et fera des dégâts humains considérables.

(2013) Cinquante ans après le discours « I have a dream » du pasteur d’Atlanta, et exactement au même endroit à Washington, le premier président noir des Etats-Unis, Barack Obama, a affirmé que « ses mots sont éternels, possèdent un pouvoir et un caractère prophétique sans équivalent à notre époque »


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

Samedi, de rigoler

La Une

Son infirmière, son épouse, sa fille et ses deux fils sont avec lui. Doug Pender a vécu à Miami pendant des années. Il demande que deux témoins soient présents et qu’un caméscope soit en place pour enregistrer ses dernières volontés. Quand tout est prêt, il commence à parler.

– Mon fils, Bernie, tu prends les maisons près de la plage. Ma fille, Sybil, toi tu prends les appartements sur Main Street jusqu’au rond-point. Mon fils, Jamie, pour toi ce sont les bureaux au Marathon Government Center. Sarah, ma chère épouse, tu t’occupes de tous les immeubles résidentiels situés du côté de la baie de Blackwater Sound. »

L’infirmière et les témoins sont émerveillés car ils ne s’étaient jamais rendu compte du patrimoine de Doug… Alors que Doug commence à sombrer dans son sommeil éternel, l’infirmière dit :

– Madame Pender, votre mari a dû être un travailleur infatigable pour avoir accumulé toutes ces propriétés !

Madame Pender répond :

– Mais non ! C’est le circuit habituel de distribution du journal par mon crétin de mari !


Un homme de l’Alberta se réveille un matin pour trouver un ours sur son toit. Alors il regarde dans les pages jaunes et bien sûr… il y a une publicité pour Alberta Bear Removers. Il appelle le numéro et l’homme dit qu’il sera là dans 30 minutes.

L’exterminateur arrive et sort de sa camionnette. Il a une échelle, un bâton de baseball, un fusil de chasse de calibre 12 et un vieux pit-bull.

– Qu’est-ce que tu vas faire ? Demande le propriétaire.

– Je vais mettre cette échelle contre le toit, puis je vais y monter et je vais faire tomber l’ours du toit avec le bâton de baseball. Lorsque l’ours tombe du toit, le pit-bull est entraîné à saisir ses testicules et à ne pas le lâcher. L’ours sera alors suffisamment maîtrisé pour que je le mette dans la cage à l’arrière du van. Il remet ensuite le fusil de chasse au propriétaire.

– À quoi sert le fusil de chasse ? Demande le propriétaire.

– Si l’ours me fait tomber du toit, tire sur le chien.


Deux petits vieux décident de prendre du bon temps. Ils décident donc de prendre quelques verres et de finir au bordel local.

L’hôtesse, en voyant arriver ces deux petits vieux, dit immédiatement à son gérant :

– Va dans les deux premières chambres et met une poupée gonflable dans chaque lit. Ces deux-là sont si vieux et si saouls que je ne vais pas perdre mon temps avec deux de mes filles. Ils ne verront jamais la différence.

Le gérant fit ce qu’il devait faire et les deux vieux montèrent à leur chambre. Sur le chemin du retour, le premier vieux dit :

– Je pense que la fille était morte, dis le premier.

– Pourquoi tu dis ça ?

– Ben, elle ne réagissait pas et elle n’a fait aucune remarque tout le temps que je lui ai fait l’amour.

Son ami dit alors :

– Moi, c’est pire ! Je pense que la mienne était une sorcière !

– Une sorcière, comment peux-tu dire ça ?

– Ben, je lui faisais l’amour, je l’embrassais partout et je lui ai même fait une petite morsure dans le cou. Alors, elle a pété et elle a disparu par la fenêtre en emportant mon dentier !


C’est une jeune fille, en mini-jupe trop serrée qui fait la queue pour monter dans l’autobus. Voyant qu’elle n’y arrive pas car la jupe est vraiment très serrée elle passe ses mains derrière pour ouvrir un peu la fermeture éclair.

Elle essaye de nouveau mais, rien à faire, la jupe est encore trop serrée. Elle recommence à passer ses mains derrière pour ouvrir plus la fermeture éclair et retente de monter dans le bus.

Alors qu’elle n’y arrive toujours pas, un mec, derrière elle, la prend soudainement par les fesses d’une façon très explicite et la fait monter dans le bus. La fille, outrée insulte copieusement le mec, le prenant pour un obsédé sexuel.

Il lui répond :

– Cela fait deux fois que vous me descendez ma braguette ! Alors, je pense que l’on se connait suffisamment.


– Chérie, on m’a invité pour un voyage de pêche avec mon patron et quelques-uns de ses amis. Nous serons partis pour une semaine. Cela représente une bonne opportunité pour moi d’obtenir cette promotion que j’attends depuis si longtemps; alors peux-tu s’il te plaît me faire une valise avec assez de vêtements pour une semaine entière et préparer ma ligne et mon coffre de pêche. Nous partirons directement du bureau et je passerai par la maison rapidement pour prendre mes affaires. Oh, s’il te plaît, peux-tu mettre dans mes bagages mon nouveau pyjama en soie bleu.

La semaine passe, et le mari revient à la maison un peu fatiguée, mais somme toute, content de son voyage. Sa femme l’accueille à la maison et lui demande s’il a pris du poisson et combien il en a pris ?

Il lui répond :

– Oh oui, beaucoup de saumons, des truites et quelques brochets… Mais au fait, pourquoi n’as-tu pas mis dans mes bagages mon nouveau pyjama en soie bleu comme je te l’avais demandé ?

Et sa femme de lui répondre :

– Mais bien sûr que si je l’ai mis… Il est dans ton coffre de pêche !


239e jour de l’année

Samedi, 27 août 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA FÊTE NATIONALE DE LA MOLDAVIE


À la douce mémoire de…

STEVIE RAY VAUGHN 1954-1990, auteur-compositeur-interprète et guitariste de blues américain.


On jase la…

J’ai enfin trouvé où se trouve la main d’oeuvre manquante au Québec. Elle est au cimetière de La Prairie. Il s’y creuse huit fosses par semaine. Elle s’y terre. Sarcastique !


Pensée et citation du jour

Penser sans cesse à se mettre au travail ne labourera pas le champ.

Proverbe irlandais


Ça s’est passé un 27 août…

(1983) Tim Raines, des Expos de Montréal, frappe trois coups de circuit contre St-Louis et devient le premier joueur de l’histoire de la ligue majeure à avoir cogné au moins 70 coups de circuits et à avoir volé 70 buts en une saison.

(2002) Après 37 ans d’opérations, GM produit son dernier véhicule à Boisbriand. L’usine fermera officiellement ses portes deux jours plus tard. Environ 1 200 ouvriers de General Motors sont forcés au chômage par la fermeture de l’usine d’assemblage automobile de Boisbriand, dans les Basses-Laurentides.

(2009) Jacques Demers est nommé au Sénat par le premier ministre Stephen Harper. L’ex-entraîneur québécois a piloté au cours de sa carrière sept équipes dans l’AMH et la Ligue nationale, dont les Nordiques de Québec et le Canadien de Montréal, qu’il a mené à la conquête de la coupe Stanley en 1993. Il occupera le siège laissé vacant par la démissionnaire Lise Bacon.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

Les « urgences » aux bons endroits

La Une

Tout le monde a lu partout et a pris connaissance des problèmes de surpopulation à l’urgence de l’hôpital Anna-Laberge récemment, et les ambulances obligées d’attendre en ligne avec leurs patients pour simplement rentrer en salle d’urgence.

Une des conséquences est que les ambulanciers ne sont pas disponibles pour répondre aux autres appels urgents; crise cardiaque, blessés graves, accidents mortels, etc.

Pourquoi, les urgences des hôpitaux débordent de 100 % et même plus ? Je veux bien croire que la Santé au Québec c’est un gros monstre mais il me semble que certaines solutions semblent logiques.

Par définition, les salles urgences sont là pour répondre aux cas urgents; blessés graves, mortalité, malaise subit et potentiellement mortel, bref, des soins extrêmement urgents.

Pourquoi, alors, tout le monde s’y rend pour le moindre petit bobo ? Simple ! Les hôpitaux sont les SEULS à fonctionner tout le temps. C’est le moyen qui s’impose, incontournable, avec les conséquences qu’on connaît.

Pourtant, il existe, partout, des cliniques médicales, qu’elles soient privées ou publiques. Hélas, elles fonctionnent sur rendez-vous et sont ouvertes quelques heures par jour, voire quelques journées par semaine.

Selon moi, la solution se trouve là ! TOUTES les cliniques devraient être la première ligne avant de se présenter dans un hôpital – le triage en quelque sorte (quel terme disgracieux, ça fait bétail), sauf pour les cas d’extrême urgence bien sûr. Le personnel médical de ces cliniques, déciderait de la suite après évaluation du patient qui requiert des soins; lui donner une ordonnance, traiter son mal et le renvoyer chez lui, ou finalement l’envoyer à l’hôpital pour des soins particuliers et immédiats.

Évidemment ces cliniques, publiques et privées, seraient ouvertes tous les jours, 24 heures sur 24, comme les hôpitaux actuels. Parce qu’il faut reconnaître qu’il y a beaucoup plus de cliniques que d’hôpitaux sur le territoire du Québec. Par conséquent, le nombre de patients est répartie de meilleure façon.

Si je me souviens, jadis, les cliniques devaient remplir cette mission. Pourquoi ça n’a pas été fait ? Fouillez-moi !

Mon idée me semble logique et évidente, si on veut corriger la présente situation qui perdure depuis fort longtemps et qui est de plus en plus perçue comme un fait divers.

Et si mon idée est farfelue, j’aimerais bien qu’on m’explique. Qu’on me donne une réponse sensée et qu’on n’accuse pas encore la pandémie. Le problème de surpopulation des urgences existait bien avant 2020.

Peu importe le gouvernement en place, la Santé c’est un monstre à plusieurs têtes qu’il faut guérir avec une médecine de cheval.


238e jour de l’année

Vendredi, 26 août 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA JOURNÉE DE L’ÉGALITÉ DES FEMMES AUX ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE


Une journée de plus sur le chemin de la vie pour…

Claudette Matte

Bon anniversaire !


Pensée et citation du jour

Quand tout est fichu, il y a encore le courage.

Daniel Pennac


Ça s’est passé un 26 août…

(1977) Le gouvernement du Parti québécois dirigé par René Lévesque fait adopter la Loi 101 de Camille Laurin. Cette loi, aussi appelée Charte de la langue française, vise à assurer la primauté du français au Québec, à la fois dans l’affichage, l’enseignement et en milieu de travail.

(2009) Claude Robinson sort vainqueur d’une longue bataille juridique de 14 ans pour la reconnaissance de ses droits d’auteur concernant son œuvre Robinson Curiosité. Cinar et Ronald Weinberg sont condamnés à verser à l’auteur de bandes dessinées 5,2 millions de dollars, plus les intérêts et les frais d’expertise, après avoir été trouvés coupables de plagiat. Dans un jugement de 240 pages, le juge Claude Auclair ordonne aux défendeurs de cesser la production de Robinson Sucroë et déclare Claude Robinson propriétaire de tous les exemplaires de leur création : originaux, dessins et bandes magnétiques.

(2014) La chaîne américaine de hamburgers Burger King va avaler les cafés canadiens Tim Hortons pour créer un nouveau géant de la restauration rapide, une transaction censée accélérer sa croissance, mais dont les implications fiscales font polémique aux États-Unis. Burger King va payer environ 11,4 milliards de dollars en numéraire et en actions pour Tim Hortons, sur la base des cours de clôture de lundi soir, ont annoncé mardi les deux groupes.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

Quand la réalité rejoint ou dépasse la fiction

La Une

Il ne faudrait pas prendre mon propos pour du racisme, mais comme une sombre réalité. Avec la flambée de violence qui frappe Montréal, ça fait longtemps que je rumine ma pensée et mes doutes envers l’immigration canadienne.

Quand je parle de fiction, je veux parler de beaucoup de films de violence qu’on nous offre et présente sur nos écrans. On voit dans ces « méchants » des personnes étrangères aux Québécois, principalement par leurs noms.

Des noms étrangers pour la plupart, sans désigner une nationalité en particulier mais souvent des latinos. Associés aux gangs de rue, ils ne travaillent pas pour la plupart, jouent les durs armés jusqu’aux dents et très malhabiles avec une arme à feu au point de tirer partout, et font la grosse vie sale en intimidant tout le monde sans aucun respect pour la vie humaine.

Heureusement qu’ils ne représentent qu’une minorité d’immigrants violents.

C’est sur cet aspect que le Montréal ressemble à cette réalité.

C’est le même modèle qui s’installe dans nos communautés. Curieusement, en prenant connaissance des acteurs qui finissent par être épinglés et accusés, ce sont aussi des noms étrangers, souvent basé sur les modèles qu’Hollywood nous expose en plein visage et qui font courir les foules.

Des exemples où ils se tue des humains facilement, sans aucune distinction, comme s’ils étaient dans un jeu vidéo, où les morts ressuscitent juste pour débuter une nouvelle partie. Depuis quelques temps, on entend le mot scoring pour que les jeunes criminels associent ce défi idiot et insensé et puissent augmenter leur « pointage » de victimes et monter en grade dans leur gang.

Mais que fait l’immigration canadienne dans ce dossier ? Quels sont les enquêtes qu’ils font avant d’approuver qu’un étranger puisse entrer chez nous ? Est-ce que les contrôles sont serrés ? Le chemin Roxham, on en fait quoi ? On les accueille avec le sourire, sans distinction aucune ?

Autant de questions qu’on peut se poser parce que depuis quelques années, les problèmes de violence coïncident avec l’entrée massive d’étrangers au Canada. Si ma mémoire est bonne, on apprenait, il y a quelques années, que le Canada avait totalement perdu la trace de 200 personnes ayant demandé refuge ici.

200 ! Dispersée, envolés, disparus ! Était-ce des « bandits » ? Ça ne fait qu’alimenter le racisme.

Et on fait quoi de la réserve Mohawks d’Akwasasne, où on peut acheter des armes illégales, comme on achetait des bonbons « à la cenne » du temps de notre enfance. Les autorités le savent mais personne ne fait rien. On laisse aller. Pourtant, cette réserve est sur un territoire légitime, même trois; le Québec, l’Ontario et l’État de New York aux États-Unis.

Des actions coordonnées et musclés ne peuvent pas être portées pour enrayer le problème à sa source ? Chaque jour, ce sont des innocents qui payent de leur vie ce laxisme des autorités.

Il faut que ça s’arrête ! Il faut augmenter la présence policière à Montréal et finalement engager plus d’agent comme l’annonçait madame la Mairesse il n’y a pas si longtemps. Encore une promesse de politicienne.

Le dernier point concerne les tribunaux. Quand on parle de crimes violents avec arme à feu, il faut que les sentences soient exemplaires. Les remises en liberté en attendant son procès devraient être l’exception, avec de longues peines dissuasives. Ces criminels, pour la plupart, sont irrécupérables et patauge dans le crime pour se payer une vie facile.

La société doit se remettre en question et faire en sorte que la quiétude revienne dans des quartiers montréalais, jadis sans histoires.

Il y va de la vie de centaines d’innocents !


237e jour de l’année

Jeudi, 25 août 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA FÊTE NATIONALE DE L’URUGUAY

LES NOCES DE BASANE DE DIANE NANTEL ET GASTON LARAMÉE (31 ANS DE MARIAGE)


Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Kimberly LapointeEdouard Mailloux

Bon anniversaire !


Comportement de la langue française au Québec…

Anglicisme : CHECK LIST (liste de vérification)


On jase là…

Le Québec célèbre le centenaire de la naissance de René Lévesque depuis hier. Partout, on l’honore. Il fait l’unanimité, Les qualités de cet homme dans l’opinion publique font consensus; c’était le plus grand de tous les politiciens, tant par sa simplicité, son attachement aux Québécois, son humilité et son altruisme. Nous n’avions pas les moyens de le perdre. Il a investi sa vie pour faire de ce peuple comme un grand peuple. Après toutes ces années, on attend encore notre Messie.


Pensée et citation du jour

Éliminez quelque chose de superflu dans votre vie. Brisez une habitude. Faites quelque chose d’insécurisant.

Piero Ferrucci


Ça s’est passé un 25 août…

(1944) En dépit des ordres d’Adolf Hitler pour que l’infrastructure de Paris soit détruite, le général Dietrich von Choltitz se rendit le 25 août à Leclerc, commandant de la 2e division blindée. Le même jour, Charles de Gaulle, chef des Forces françaises libres, se rendit au ministère de la guerre rue Saint-Dominique, puis fit à l’Hôtel de ville un discours à la population. Le 26 août, un défilé de la victoire sur les Champs-Élysées fut organisé, malgré la présence de tireurs isolés encore actifs.

(1979) Environ 9 000 coureurs participent à la première édition du Marathon international de Montréal (MIM). Le départ de la course se fait sur le pont Jacques-Cartier alors que l’arrivée a lieu sur l’Île Sainte-Hélène.

(2005) Dévoilement du scandale Norbourg. Des irrégularités commises par la firme de placements Norbourg incitent l’Autorité des marchés financiers (AMF) à demander l’arrêt de ses activités. Un trou évalué à 70 millions de dollars aurait été constaté entre les états financiers de cette jeune entreprise et ses actifs sous gestion. L’attention des médias se tourne rapidement vers le président de la firme, Vincent Lacroix, un ancien analyste de la Caisse de dépôt et de placement du Québec qui est au centre de la controverse.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

Déboulonner les mythes sur le conditionnement physique

La Une

L’Internet est saturé de « professionnels » qui partagent leur expertise et leurs opinions contradictoires sur tout et n’importe quoi, comment fait-on pour distinguer la réalité de la fiction ? À un certain moment, on vous encourage à soulever des haltères légers pour un million de répétitions, et l’instant d’après, on vous entraîne comme un athlète olympique qui tente d’établir un record personnel de poids lourd. Vous êtes probablement submergé par des conseils contradictoires sur quand et comment vous entraîner.

La bonne nouvelle est que si les tendances en matière de santé et de conditionnement physique changent constamment, la vérité reste la même. Soyez prêt à démystifier certaines croyances couramment répandues.

AUGMENTER LE CARDIO EST LA SOLUTION POUR PERDRE DU POIDS PLUS RAPIDEMENT

De tous les mythes sur le conditionnement physique, celui-ci occupe la première place. L’activité cardiovasculaire est excellente, mais ce n’est pas le meilleur moyen de perdre des kilos superflus. Si L’excès de cardio permet de brûler les graisses, il entraîne également la perte de muscles.

Si vous souhaitez obtenir des résultats à long terme, vous devez développer votre masse musculaire maigre, qui fait augmenter le métabolisme et brûle davantage de graisse corporelle, même lorsque vous ne faites pas d’exercices !

Il est temps de troquer le tapis roulant contre des poids et haltères. L’entraînement par intervalles de haute intensité en circuit, également appelé HIIT, peut incorporer le poids corporel, les haltères et les machines lors de courtes périodes d’exercice intense pour améliorer la résistance, la force musculaire et l’endurance.

Autrement dit, les longues séances régulières de cardio peuvent être pratiquées pour le plaisir, mais pas dans le but de perdre du poids.

LES REDRESSEMENTS ASSIS VOUS DONNERONT UN VENTRE PLAT

Malgré la croyance populaire, la solution pour avoir un ventre plat ne réside pas dans le fameux redressement assis. Ce mouvement abdominal peut contribuer à renforcer la section médiane, mais il ne parvient pas à brûler la graisse du ventre sur les muscles sous-jacents. Tout comme les squats qui ne suffisent pas pour obtenir des fesses tonifiées, pour obtenir un ventre plat.

Il faut combiner une bonne alimentation, perdre la graisse corporelle superflue et tonifier l’ensemble du torse plutôt que d’essayer de réduire la graisse par un seul exercice. Il n’y a pas de raccourcis, vous devez travailler pour obtenir des abdominaux en planche à laver.

LE MUSCLE PÈSE PLUS QUE LA GRAISSE

Il est temps de mettre fin à ce mythe ! Un kilo de muscle et un kilo de graisse ont exactement le même poids sur la balance. La différence, cependant, réside dans l’apparence. Les muscles sont solides, denses et collés les uns aux autres, tandis que la graisse est aérée et étalée.

Si vous commencez en musculation et que le chiffre sur la balance ne bouge pas, ne soyez pas consterné. Prendre de la masse musculaire maigre permet de brûler les graisses corporelles. Au lieu d’être obsédé par les chiffres, remarquez plutôt vos vêtements moins ajustés et votre corps plus ferme et tonifié.

IL FAUT S’ENTRAÎNER LE MATIN POUR OBTENIR DE MEILLEURS RÉSULTATS

Ce mythe empêche les gens de saisir les occasions de faire de l’exercice tout au long de la journée s’ils manquent la « fenêtre du matin ». La vérité, c’est que toute occasion de faire de l’exercice est idéale. Une calorie brûlée le matin équivaut à une calorie brûlée l’après-midi.

La question n’est pas de savoir à quel moment il faut s’entraîner, mais à quel moment on est le plus énergique et le plus disposé à s’entraîner. Si vous n’êtes pas matinal, ne laissez pas cette excuse vous empêcher de retrouver la santé et la forme. Profitez de n’importe quel bloc de temps dans une journée de 24 heures, et tirez le meilleur parti de ce que vous avez.

Source : Tina « Toner » Kissavos, professionnelle de l’exercice, revue Montréal en santé, printemps 2022, p130


236e jour de l’année

Mercredi, 24 août 2022

À la douce mémoire de…

CHARLIE WATTS 1941-2021, batteur métronome des Rolling Stones durant près de 60 ans.


On jase là…

C’est officiel, la campagne électorale se mettra en branle ce dimanche 28 août. L’ère des cadeaux empoisonnés commence, quoiqu’elle soit déjà débutée. J’avais pensé faire un genre de tableau pour qu’on les retienne en cours de campagne et celle-ci une fois terminée et le vainqueur connu. Mais j’ai changé d’idée. Ce n’est pas une grosse brique de mots que je veux vous partager quotidiennement, mais quelques textes qui se lisent rapidement. La seule vérité est que très peu de ces promesses seront réalisées. La raison ? Il faudrait au moins une bonne dizaine d’années pour seulement en débattre. Ne soyez pas dupes.


Pensée et citation du jour

Le paradis n’est pas sur la terre, mais il y en a des morceaux.

Jules Renard


Ça s’est passé un 24 août…

(1853) L’invention des chips est attribuée à George Crum, un chef cuisinier au Moon Lake Lodge à Saratoga Springs, New York. La légende veut que Crum se soit amusé à découper en très fines rondelles les pommes de terre qu’un client (que l’on pense être Cornelius Vanderbilt) renvoyait continuellement en cuisine sous prétexte qu’elles étaient trop grosses. Impossible à saisir avec une fourchette, les pommes de terre de Crum rencontrèrent un vrai succès et il les maintint sur sa carte. Elles devinrent une spécialité nommée selon le nom du village, Saratoga Chips.

(1949) L’OTAN est une organisation politico-militaire créée à la suite de négociations entre les signataires du traité de Bruxelles (France, pays du Benelux et Royaume-Uni), les États-Unis et le Canada ainsi que cinq autres pays d’Europe occidentale invités à participer (Danemark, Italie, Islande, Norvège et Portugal), pour organiser l’Europe face à l’Union soviétique après la Seconde Guerre mondiale.

(2001) Le commandant Robert Piché fait planer son Airbus A-330, sans essence et réussi son atterrissage d’urgence aux Acores, sauvant la vie de tous les passagers et membres de l’équipage. Un vol de routine qui s’est transformé en urgence encore jamais vue dans le monde de l’aviation. À la suite d’une panne de moteur, l’avion a plané pendant 160 kilomètres, sans carburant, avant de se poser.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

Autoroute 30… 6 ans de travaux

La Une

Le réaménagement de l’autoroute 30, qui inclut une réfection complète de ses fondations et qui concrétisera l’ajout de la troisième voie réservée pour le transport collectif, le covoiturage et le taxi, débutera cette année.

En complément à la nouvelle voie, le ministère des Transports a également prévu la construction d’un accès vers la station Brossard du Réseau express métropolitain (REM), l’élargissement de certains échangeurs et la reconfiguration de certaines sorties et entrées.

Les fondations de ce tronçon de 17 kilomètres seront refaites en béton; des travaux qui étaient « plus que dus », a affirmé le ministre des Transports François Bonnardel, à Longueuil le 18 février dernier.

« L’autoroute 30, comme on la connaît aujourd’hui, est en fin de vie. »

-François Bonnardel

« Le plan de décongestion que nous annonçons pour l’autoroute 30 est attendu depuis des années par la population, a déclaré le ministre. Cela représente des bonifications majeures et il était temps d’aller de l’avant avec ce projet. »

Les travaux préparatoires s’amorceront à l’été 2022 jusqu’en 2024. Des travaux majeurs sont ensuite à prévoir entre 2024 et 2028. L’échéancier précis et les coûts reliés au projet seront confirmés ultérieurement.

Voies réservées au centre de l’autoroute

Alors que les voies réservées sont normalement situées à l’extérieur des tronçons, celles aménagées pour l’autoroute seront plutôt au centre.

Ce choix s’explique alors que l’accès vers le REM se fera par la voie de droite. De plus, l’une des entrées sur l’autoroute 30 par l’autoroute 20 débouchera également sur la voie réservée.

M. Bonnardel souligne que seule la portion vers l’échangeur pour aller à Sainte-Julie sur l’autoroute 20 nécessitera de traverser les deux voies adjacentes.

Travaux majeurs

Les usagers de la route devraient voir des voies de déviation d’ici la fin de l’été 2022 afin de préparer les travaux majeurs des années subséquentes. Ceux-ci risquent de poser des entraves significatives jusqu’en 2028.

« Il est vrai que ce sera assez compliqué dans les prochaines années, mais c’est indéniable qu’on se doit de livrer ce projet, a affirmé le ministre. Des solutions, il n’y en a pas 36. Autant vers l’ouest que vers l’est, la pression va être forte. »

Seul constat exceptionnel; il y aura toujours deux voies de circulation vers l’est et l’ouest comment présentement. L’ajout d’une troisième voie aurait été plus que bienvenue, avec les gratte-ciels qui poussent comme des champignons à l’intersection des autoroutes 10 et 30 et le débit journalier actuel de 81 000 véhicules.

C’est à suivre…

Source : Journal Le Reflet, 17 août 2022


235e jour de l’année

Mardi, 23 août 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA JOURNÉE INTERNATIONALE DU SOUVENIR DE LA TRAITE NÉGRIÈRE


Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Alain Viscogliosi

Bon anniversaire !


On jase là…

Il faut être assez dérangé pour faire crisser ses pneus et arrêter la circulation en pleine nuit pour faire ses dérapages pour épater la galerie. Pendant ce temps, les spectateurs, téléphones cellulaires à la main, se plaisent à immortaliser des agissements de débiles. J’espère que ces têtes à Papineau, vont se voir imposer des amendes salées et qui sait, une condamnation au criminel. L’idiotie n’a pas de prix !


Pensée et citation du jour

Celui qui sait écouter deviendra celui qu’on écoute.

Ptahhotep


Ça s’est passé un 23 août…

(1988) Catastrophe écologique à l’usine de BPC de Saint-Basile-Le-Grand. Un incendie se déclare à l’entrepôt de BPC de Marc Levy; bilan: évacuation d’environ 3 000 personnes qui sont tenues à l’écart de leurs logements de Saint-Basile-le-Grand, de Saint-Bruno-de-Montarville et de Sainte-Julie pendant 17 jours. Le 24 août, Marc Levy se réfugie à Miami en Floride. Le 31 août, Alain Chapleau, un employé d’entretien de l’entrepôt de Marc Levy, déclare au commissaire enquêteur Cyrille Delage qu’il y a mis le feu ; Chapleau, 27 ans, est accusé incendiât.

(1989) Les Expos de Montréal perdent le plus long match de leur histoire 1-0 en 22 manches face aux Dodgers de Los Angeles. La rencontre a duré six heures et 14 minutes.

(2013) Une émeute éclate à Palmasola, prison de haute sécurité du département de Santa Cruz, en Bolivie. Elle commence avec l’attaque par les occupants d’un bloc de cellules d’une bande rivale implantée dans un autre bloc, au moyen de bouteilles de propane utilisées comme lance-flammes. 31 personnes sont tuées, dont un enfant de 18 mois qui vivait dans la prison. 37 autres personnes sont grièvement blessées. L’évènement suscite des appels à la réforme du système carcéral bolivien, marqué par la surpopulation et les lenteurs de la justice.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

%d blogueurs aiment cette page :