Le calme plat

 

J’aimerais bien vous entretenir de nos découvertes et choses intéressantes qu’on découvre par les temps qui courent, mais comme vous le savez probablement déjà, la seule et unique raison qui nous fait apprécier notre séjour, jusqu’à présent, c’est l’absence totale de neige. Le froid n’est même pas un facteur parce que c’est comparable au Québec. Alors mon billet portera sur la météo… pour faire changement !

Ici c’est du jamais vu. Depuis notre départ de la maison, il y a eu seulement deux après-midis où la température permettait de porter des chandails à manches courtes. Le reste du temps, il fait carrément froid. La nuit dernière, le mercure est tombé sous le point de congélation et ce sera la même chose la nuit prochaine. Hier, il a plu toute la journée. Ça faisait drôle de voir le marchand de légumes, à l’entrée du camping, grelotter sous son manteau à capuchon dans l’attente d’éventuels clients. Il ne bougeait même pas, droit et immobile comme une statue. Les ventes ont dû être assez moches.

J’écoute le hockey chez Jean-Guy, dans la cuisinette de toile, bien emmitouflé dans un bon gros chandail chaud, malgré le fait qu’il réchauffe la place avec une puissante chaufferette au propane. En fait, il faut oublier d’acheter des chaufferettes dans le coin, parce que c’est en rupture de stock partout. Comme les mouches à la fin de l’automne, personne ne met le nez dehors. On se renferme dans nos chaumières et on brûle du propane. Heureusement qu’on n’est plus très jeune parce que sinon, ce serait dangereux de grossir la famille.

Une compagne de travail de Louise a amené sa petite famille pour visiter Walt Disney World à Orlando, à trois heures au nord d’ici, au début de janvier. Je ne sais pas si c’était leur première visite en Floride mais si c’est le cas, ils ont dû avoir tout un choc. Il y a deux jours, une mince couche de neige couvrait cette région. C’est assez décourageant, quand on n’a que dix jours à passer ici par un temps pareil. 2010-01-07 002Dorénavant, lorsqu’on vient ici en janvier, il faudra prévoir des vêtements chauds, sinon…

Comme le dit l’adage Après la pluie, le beau temps, la chaleur reprendra forcément ses quartiers dès cette semaine et on aura amplement le temps de se reprendre. On rêve du jour où on devra faire fonctionner le climatiseur. D’ici là, on écoute la télé québécoise, on dort très bien, on bouffe et on fait un peu de magasinage. Pour ces deux derniers on a déjà visité CiCi’s Pizza, 2010-01-07 001un resto-buffet où, pour moins de 7$, plusieurs combinaisons de pizzas, de salades, de soupe et de desserts sont offerts. Quand au magasinage, juste à côté, se trouve Harbor Freight Tools. Un magasin d’outillage qui fait saliver plus d’un mâle en quête de la dernière nouveauté en matière d’outils. La Mecque des mecs quoi !

Comme vous êtes à même de constater, c’est le calme plat mais on survit. Inutile de verser quelques larmes en lisant ce billet. Ça ne prend pas ! On reste ici !