La poudre magique de Noël

Pendant sa tournée, le père Noël a toujours dans sa poche un peu de poudre de Noël.

Il en saupoudre sa hotte, pour qu’elle puisse contenir tous les jouets des enfants. Il en saupoudre les cheminées, pour qu’elles s’élargissent et le laissent passer. Il en saupoudre même le sapin, qui l’accueille alors avec joie et l’aide à disposer des cadeaux.

C’est une poudre magique qui lui rend de grands services. Pourtant, une fois, elle lui joua un drôle de tour !

Le père Noël avait déposé les cadeaux dans le salon de la dernière maison et il lui restait un peu de poudre dans le creux de la main à souffler sur la cheminée.

Comme il était bien enrhumé, il avait hâte de rentrer chez lui pour se mettre au lit et se reposer. Mais…

– Atchoum !

Il éternua et la poudre se dispersa sur les cadeaux.

– Par les bois de mes rennes ! S’écria le père Noël catastrophé, car déjà tous les jouets s’éveillaient.

Ils sortaient des paquets-cadeaux et se mettaient à jouer.

Les poupées défaisaient les rubans pour se les emmêler dans les cheveux et les petits soldats montaient à l’assaut de la commode.

L’avion de bois faisait tourner ses hélices, prêt à décoller, et le cheval à bascule trottait sur le tapis.

Le père Noël était débordé : dès qu’il rangeait un jouet, un autre passait derrière son dos pour le libérer de sa boîte.

Des gares s’étaient installées dans toute la maison et le train électrique ronronnait sur ses rails.

Les jouets riaient et s’amusaient comme des petits fous.

– Cela suffit ! s’écria le père Noël. Retournez dans vos boîtes. Les enfants vont bientôt se réveiller. Soyez sages maintenant.

Le père Noël avait beau tempêter, les jouets ne l’écoutaient pas et, aussitôt, ils recommençaient à se disperser et à jouer.

Le père Noël poursuivit les jouets pour les empêcher de faire des bêtises jusqu’au petit matin.

L’effet de poudre se dissipa enfin et, au premier rayon du jour, les jouets retombèrent, inanimés

Le père Noël se dépêcha de refaire les paquets-cadeaux. Il finissait le nœud du dernier ruban lorsqu’il entendit les enfants arriver.

Il s’engouffra dans la cheminée, mais eut bien du mal à grimper. Sans poudre, elle était très étroite.

Heureusement, les enfants étaient tellement pressés d’ouvrir leurs cadeaux qu’aucun ne fit attention aux nœuds pas très bien faits et aux petits nuages de suie qui tombaient de la cheminée.

Vraiment, Noël n’est pas une période de tout repos pour le père Noël !

Histoire de Cédric Glaux
Illustration de Carine Sanson
Source : 24 histoires magiques pour attendre Noël, Éditions Fleurus 2008

Une réflexion au sujet de « La poudre magique de Noël »

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s