De la bouffe pour six !

2014-02-14 001La St-Valentin est chose du passé maintenant et je brûle d’envie de vous raconter notre petit souper intime, Louise et moi. Si je veux le partager avec vous, c’est qu’il était vraiment spécial, exceptionnel et loufoque en quelque sorte.

Tout d’abord, offrir des fleurs à ma Loulou c’est un incontournable et j’ai préféré vous montrer le bouquet qui agrémente le présent article à la place du cliché du punch de mon article, pour ne pas provoquer des nausées. Je blague bien sûr, mais à peine.

Toujours est-il qu’en milieu d’après-midi, nous partons faire quelques courses en se disant qu’il ne fallait pas arriver trop tard au restaurant, que je n’avais pas réservé, parce qu’on anticipait un fort achalandage. De toute manière, ils n’en prennent pas dans ces moments. À 16h20, nous prenons la direction de notre premier restaurant sur notre liste; Carrabbas, sur Pine Island à Cape Coral. Il n’est même pas dix-sept heures que le stationnement est saturé. Un coup de chance, quelqu’un quitte et je prends la place. À l’entrée du restaurant, la très jolie hôtesse, nous apprend qu’il y a 90 minutes d’attente. On rebrousse chemin pour ailleurs.

Deuxième destination, le Golden Corral, sur la même rue, plus à l’est. Encore là, le stationnement est bondé, avec une file d’attente à l’entrée du resto. On reprend la route vers North Fort Myers et chemin faisant, le Ruby Tuesday, Olive Garden et le Mel’s Dinner affichent complet avec des files de clients faisant le pied de grue. Les seuls qui sont déserts et je vous le donne en mille, sont les McDonald, Burger King, et restos du genre… Ouach ! Pas un jour de St-Valentin, on mérite plus glamour que ça ! En désespoir de cause, nous nous entendons pour un repas de pâtes qu’on prendra sur le pouce, pour consommer à la maison. C’est à croire que tout le monde est au restaurant un soir de St-Valentin. L’idéal semble être de souper à quatorze heures ou à vingt-et-une heures.

D’un commun accord, on se rend chez Rosie’s Pizza, voisin du Publix, près du camping. On avait parcouru le menu et ils offraient des pâtes, alors pourquoi pas ! Je commande deux plats de veau au parmesan qui consiste en une escalope de veau panée et frite déposée sur un lit de linguini, nappé d’une sauce marinara, puis le tout gratiné au four. Le plat s’accompagne d’un pain à l’ail. Excellent ! Nous arrivons à la maison et c’est là qu’une surprise de taille nous attend. On dresse la table et j’ouvre le sac qui renferme notre lunch. Chacun des plats est déposé dans une boîte en carton ciré. Pas question de bouffer dans cette supposée assiette, on prend notre vaisselle. J’en arrive au punch

J’ouvre la boîte et je vide son contenu dans l’assiette. Une assiette de 10 pouces. Merde ! Ça déborde ! Il me faut prendre une assiette plus grande que je remplie quand même. Même chose pour la deuxième boîte. Je n’en reviens tout simplement pas. C’est monstrueux et je n’ai même pas pensé prendre ma caméra ! On a de la bouffe pour six ! Du jamais vu ! Chacune des boîtes coûte 13$. Une aubaine pour trois personnes. Et après, on se demande pourquoi les américains sont obèses. C’est le pays de la démesure. Il nous faudra deux autres occasions pour terminer les restes. On va s’en rappeler longtemps de ce repas mémorable. L’équivalent d’un buffet pour deux quoi ! Nous avons des amis qui mangent si peu, que seule la vue de l’assiette leur aurait coupé l’appétit net.

Malgré tout, le repas était délicieux, enfin pour notre portion réduite, et je vous le recommande, avec un petit bémol cependant; si vous décidez d’encourager ce restaurateur, soyez avertis qu’avec de telles portions gargantuesques, vous pourrez nourrir pas mal de monde pour quelques minimes dollars. Un petit conseil d’ami !

Une réflexion au sujet de « De la bouffe pour six ! »

  1. Ah! Ces américains, il doivent bien trouver que nous sommes cheap ici! Les restaurants bondés à la St-Valentin, ce n’est pas très agréable. Mieux vaut justement soit se concocter un bon repas ou aller se chercher quelque chose et manger en tête à tête, en amoureux avec une bonne bouteille dans le confort de son cocon!

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s