Sur le chemin du retour

Sur le coup de 7h30, un dernier tour de clé était donné et, avec le coffre de l’auto rempli à rebord, nous quittions notre havre floridien pour débuter notre migration nordique. C’était venteux et les nuages laissaient présager une matinée pluvieuse. Je ne sais pas pour Fort Myers mais en traversant Daytona Beach en fin de matinée, le ciel nous est tombé sur la tête, avec une pluie torrentielle où la visibilité se résumait à 500 pieds tout au plus.

VFMLID=33264724Mis à part cet épisode éphémère, le soleil a été notre compagnon de route jusqu’à la tombée de la nuit. Après 1 200 kilomètres d’une circulation fluide, c’est au Holiday Inn de Lumberton en Caroline du Nord, que nous passons la nuit. Tôt demain matin, nous continuons notre périple en espérant passer la prochaine nuit au Lake George, état de New York.

Petites note au carnet de voyage, on a vu quelques VR en panne sur le côté de la route. Pannes mineures ou majeures, je ne saurais dire, si ce n’est qu’à chaque fois, le souvenir de nos pannes du passé refait surface. Il faut dire aussi que beaucoup sont téméraires et n’hésitent pas rouler à plus de 115 km/h sur de longues distances et on l’a constaté à maintes reprises. Ça n’arrange rien. Autre constatation, les stationnements des Walmart et FlyingJ sont toujours bondés de snowbirds dès… 15 heures, alors que les chevreuils appellent à la prudence le long des routes de la Caroline du sud, vers le nord. On en a croisé. Finalement, côté nourriture, on vous refile d’éviter le restaurant Olive Garden de Florence (Sortie 160A) en Caroline du Sud. À déconseiller, très ordinaire et même décevant pour le prix ! Mais ça demeure une question de goûts et de choix.

Un dernier mot sur mon papa. D’abord, je tiens à remercier tous ceux et celles qui sont allés de leurs encouragements et support, par les commentaires sur le blogue, facebook et en personne. Vous n’avez pas idée comme c’est réconfortant. Lorsque je verrai mon père, je lui en glisserai un mot. Présentement, sa condition est stable et il est toujours sous surveillance à l’hôpital. Il doit se ménager. Son moral est bon et il est conscient. Il fait la conversation, même s’il est confus à l’occasion. On prend ça un jour à la fois. Aujourd’hui, son jour d’anniversaire il a eu droit à un gâteau de circonstance et il était très heureux de cette délicate attention.

2 réflexions au sujet de « Sur le chemin du retour »

  1. Soyez prudents sur la route… Et Normand, toutes mes pensées sont avec toi et ta famille en ce qui concerne ton papa et je suis contente de savoir que tu vas au moins partager de bons moments avec lui à ton retour. Un jour à la fois d’où l’importance de vivre le moment présent car ils ne reviennent pas… Comme j’ai décidé de prendre un peu de recul par rapport à Facebook, je me suis permis de t’écrire directement sur ton blogue. Prend soin de toi et profite bien de tous tes moments avec ton papa. Bisous xx Date: Wed, 9 Apr 2014 03:15:49 +0000 To: michelinedevost@hotmail.com

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s