Oubliez le mauvais temps et rigolez à belles dents

Humour machoC’est un homme de 80 ans qui se présente chez son médecin.

– Docteur, ça marche plus mon affaire, vous comprenez ?

– Ah oui, je comprends. Mais à votre âge c’est normal et je n’ai pas grand-chose à vous prescrire, mais peut-être vous pourriez essayer de manger du pain brun.

– Et vous pensez que ça va marcher ?

– Essayez, vous verrez… On ne sait jamais…

– Merci du conseil, docteur !

Alors le monsieur en sortant du bureau se dirige tout de suite dans une épicerie et s’empare de 25 pains bruns et les dépose sur le comptoir. La caissière lui dit :

– C’est pour vous tous ces pains ?

– Oui Madame !

– Mais Monsieur, vous n’avez pas peur que ça durcisse ?

Il la regarde et dit :

– Comme ça, c’est vrai que ça marche ?

———————————————————————–

Une blonde est au Wal-Mart. Elle voit un objet couleur argent et elle en est fascinée. Elle le choisit, voit une vendeuse et elle lui demande ce que c’est. La commis lui dit :

– Mais, c’est un thermos ! Ça garde les choses chaudes «chaud» et les choses froides «froid».

– Wow!, s’exclame la blonde, c’est impressionnant.

Elle l’achète. Le lendemain, elle emmène son thermos au travail. Son patron le voit sur son bureau et lui demande ce que c’est. La blonde toute fière lui répond :

– Mais, c’est un thermos ! Ça garde les choses chaudes «chaud» et les choses froides «froid».

Le patron lui demande :

– Qu’est-ce que tu as dedans ?

La blonde lui répond :

– Deux popsicles et du café !

———————————————————————-

En rentrant chez lui, un fonctionnaire ne se sent pas bien du tout. Vertiges, palpitations, jambes flageolantes, maux de ventre etc. Sa femme l’envoie au lit et lui dit de prendre 3 aspirines. Le lendemain elle le trouve mort dans son lit. Prestement, elle appelle le médecin et lui explique qu’elle lui a donné 3 aspirines pour le faire transpirer, comme on fait d’habitude pour évacuer toutes les saloperies qu’on a dans l’coco.

– Mais, Madame, vous l’avez tué, répond le docteur.

– Comment dit la dame vous m’accusez ?

– Mais bien sur Madame ! On ne fait pas transpirer un fonctionnaire !

———————————————————————-

Le corps d’un homme récemment décédé arrive chez l’entrepreneur de pompes funèbres. Il est vêtu d’un chic habit noir, bien taillé qui doit valoir une petite fortune. La directrice du salon, une jeune blonde, s’informe auprès de la veuve de la tenue vestimentaire qu’elle voudrait pour le décédé, tout en faisant remarquer que le défunt paraît très bien dans le costume qu’il porte déjà. La veuve lui répond que son mari a toujours été à son meilleur quand il portait du bleu, et qu’elle désirait l’enterrer dans un habit bleu. Elle remet donc à la directrice un chèque en blanc, lui disant :

– Peu importe ce que cela pourra coûter, je veux que mon mari soit exposé dans un habit bleu.

La veuve retourne au salon le lendemain. À sa grande satisfaction, elle trouve son mari dans un chic habit bleu avec de petites rayures. L’habit lui va parfaitement. Elle dit à la directrice :

– Peu importe le coût, je suis très satisfaite. Vous avez fait un bon travail et je vous en remercie. Combien avez-vous dépensé ?

À sa grande surprise, la jolie blonde lui remit le chèque en blanc.

– Il n’y a aucun frais, lui dit la blonde.

– Non, vraiment, je dois vous compenser pour ce qu’a pu coûter cet élégant costume bleu, dit la dame.

– Honnêtement, madame, dit la directrice, il ne m’a rien coûté. Hier, quelques minutes après votre départ, un autre cadavre nous est arrivé, et le défunt était à peu près de la même taille que votre défunt mari et il portait un magnifique costume bleu. J’ai demandé à son épouse si elle voyait une objection à ce que son mari soit porté en terre avec un costume noir. Elle me répondit qu’elle n’y voyait aucun problème s’il paraissait aussi bien. Je n’ai finalement eu qu’à interchanger les têtes et tout était réglé.

————————————————————————-

Un aveugle entre dans un bar de lesbiennes par erreur. Il réussit à se rendre au comptoir où il s’installe et commande une bière. Après un moment, il crie vers la serveuse :

– Hé, tu aimerais entendre une blague sur les blondes ?

Le bar devient soudain silencieux. Puis, d’une grosse voix profonde, la femme assise près de l’aveugle s’adresse à lui :

– Petit Monsieur, avant que tu ne commences, laisse-moi t’apprendre quelque chose… 1. La serveuse est blonde. 2. La videuse est blonde. 3. Je mesure 1m80, je pèse 85 kg, je suis ceinture noire de karaté, et blonde. 4. La femme assise à côté de moi est blonde aussi et c’est une pro de la lutte gréco-romaine. 5. La femme de l’autre côté du bar est championne de poids et haltères, et blonde. Maintenant, réfléchis bien, petit Monsieur, tu veux toujours la raconter ta blague ?

Alors l’aveugle répond :

– Non, ça va ! J’ai pas envie de l’expliquer cinq fois.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s