Examen de français obligatoire au CEGEP

Bolduc2Ouf! On a eu chaud! L’énigmatique Ministre Bolduc est revenu sur sa décision d’abolir le test de français pour que les étudiants puissent obtenir leur diplôme au collégial. Il était moins cinq!

La langue française étant déjà amplement galvaudée ici et là, cela aurait été un recul, un nivellement par le bas. Il y a déjà deux générations d’illettrés au Québec, à cause de l’enseignement déficient de cette belle langue sur une large période (rappelez-vous qu’on prônait la phonétique) qu’il aurait été imprudent voire irresponsable, de distribuer les diplômes comme on sort des papiers-mouchoirs d’une boîte.

Vous trouvez que le français écrit s’améliore au Québec? Je suis plutôt de l’avis contraire. On n’a qu’à fureter à travers des réseaux sociaux pour se rendre compte de la piètre qualité du français. Des fautes d’orthographes simples, quand ce n’est pas les innombrables abréviations incompréhensibles qui pullulent la Toile. On met l’excuse sur la rapidité à écrire ou à répondre; foutaise!

Aujourd’hui, tout traitement de textes ou application d’écriture qui se respecte, inclus un correcteur suggestif, qui informe l’auteur par un surlignage de couleur d’un problème d’orthographe ou de conjugaison. Il suffit simplement de regarder ce qu’on écrit. Même constat pour les caractères accentués; on a l’impression que tout le monde utilise un clavier anglophone. Les dictionnaires existent également pour aider à produire des textes de qualité et plus besoin de la brique de 400 pages. Ils sont disponible gratuitement sur l’Internet tout comme les grammaires. Moi, le sang me fait deux tours quand je vois cela.

Et là, je ne vous parle que de la rédaction de textes simples mais écrits correctement. Il ne suffit que de s’y appliquer. Une communication bien écrite est perçue par le lecteur comme une certaine compétence de l’auteur en matière de langue alors que le contraire nous fait souvent penser que les études n’ont pas dépassé le primaire. Et quoi penser des secrétaires qui souvent font passer leurs patrons pour des génies alors qu’elles doivent corriger leurs textes. Elles sont magnifiques et ont toute mon admiration.

Toronto la pure
Pour rester sur le même sujet, les torontois ont probablement avalé de travers lorsque leur nouveau maire John Tory, fraîchement élu lundi dernier, a débuté son allocution victorieuse en f-r-a-n-ç-a-i-s, s’il-vous-plaît! «C’est un grand soir pour notre ville», a-t-il lancé d’emblée à ses partisans. «Les gens ont fait leur choix ce soir. Nous allons commencer à construire notre ville, un Toronto prospère, juste et respecté.» On n’a pas vu cela souvent chez nos voisins ontariens. Il y en a sûrement qui se sont ébouillantés avec leur café chaud. Parlez-moi de ça, terminer un article sur une note humoristique…

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s