Et c’est parti!

2014-12-31 003Jadis, du moins dans mon jeune âge, le temps des Fêtes était une belle période qu’on appréciait. La neige était au rendez-vous et la pratique des sports d’hiver était à son maximum. C’était toujours un Noël blanc et comme nous étions en congé scolaire, nous avions une longue pause pour en profiter. Aujourd’hui, et peut être comme les années, il me semble que cette période défile à la vitesse de l’éclair. On se prépare depuis un bon moment et voilà que c’est fini, terminé, et 2015 est déjà vieux de 3 jours.

Ici en Floride, on ne sent pas beaucoup de frénésie en cette fête du Jour de l’An. Ça se résume à la veille avec ses pétards, le champagne et les feux d’artifices. Dès le 2 janvier, les décorations disparaissent chez les amerloques et seules demeurent celles des québécois… peut-être jusqu’aux Rois qui, ma foi, se sont perdus dans la nuit des temps.

Mais notre groupe de 15 convives a débuté les festivités du 31 décembre en se gavant de délicieuses côtes levées, au Rib City du coin (tu vois Linda, j’ai respecté ma promesse). Puis vers 20 heures, tout ce beau monde se donnait rendez-vous à la salle communautaire pour la traditionnelle veillée où on enterre l’année pour mordre dans la nouvelle et se souhaiter mutuellement le meilleur. Exceptionnellement, j’ai eu droit à un petit cadeau du Jour de l’An; l’ami Mario a réparé mon crayon de golf qui s’était brisé la veille en pleine partie. C’était un crayon spécial, comme on n’en trouve plus, et qui me servait depuis des années. Mario, dans sa grande générosité, l’a remis à neuf, à mon grand étonnement.

Deb and Ray, un talentueux duo ontarien, assurait le volet musical de la soirée. Au grand plaisir des invités, ils ont joué et chanté le Quand le soleil dit bonjour aux montagnes en français, s’il-vous-plaît. Ce qui leur a valu un tonnerre d’applaudissements. Bon nombre de leurs concitoyens auraient intérêt à les imiter plutôt que d’user de chauvinisme. À minuit, les ballons suspendus au-dessus du plancher de danse se sont détachés pour se faire piétiner dans une pétarade, accompagnée de l’éclatement des bouchons de mousseux; Nous étions en 2015!

Comme nous n’avons pas encore la faculté de nous diviser, l’enregistreur numérique a bien rempli sa mission d’enregistrer les émissions spéciales de fin d’année à la télé. C’était notre programme en ce premier jour de la nouvelle année. Bien calés dans le grand divan du salon après le petit déjeuner, place à la farniente devant la 50 pouces, à se les taper. Du bonbon pour les yeux et les oreilles et je dois dire que, contrairement à l’année dernière, j’ai apprécié chacune des émissions. Le Bye-Bye était divertissant et j’ai même aimé Les beaux malaises, une série que je ne regarde pas habituellement, la trouvant idiote, sans saveur et pernicieuse.

Finalement, les conversations vidéo et téléphoniques aux parents, à la famille et aux amis ont meublé le reste de la journée avec un souper à la pizza et un bon café avec Lise et Gilles. C’est parti 2015 et il reste encore 361 jours avant de recommencer. Wow les moteurs… Il nous reste à vivre le printemps, l’été québécois et l’automne avant… Ça va déjà assez vite comme ça… Slaque la poulie simonac!

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s