L’étiquette du golf se perd

2015-07-31 001Je joue au golf depuis l’adolescence, c’est pas mal plus loin qu’hier. L’étiquette de cette activité est une chose que j’ai toujours pris grand soin d’appliquer, histoire de laisser aux joueurs suivants, une surface de jeu optimale. Ça veut dire; replacer les éclats ou galettes de gazon après un coup de fer, passer le râteau dans les fosses de sable et réparer les marques de balles sur les verts. Ça demande un minimum de temps, à peine quelques secondes, tout en conservant le terrain en excellent état.

Près de chez-moi, se trouve un centre d’entraînement et de pratique du golf, L’Express de La Prairie pour mieux vous situer. Le complexe est aussi doté d’un parcours de 11 trous, dont les neuf premiers à normale 3 et les deux derniers à normale 4. Le terrain est en excellent état et avec ses allées bien dessinées, ponctuées de quelques difficultés, mais qui permettent d’exercer ses coups d’approches et de roulés.

Ce dernier vendredi, j’y suis allé disputer une ronde à mon frère. Dès le premier trou, le vert laissait apparaître des marques de balles profondes à plusieurs endroits. Comme on se sert de fers courts qui obligent des coups en hauteur, c’est compréhensible que la balle laisse un tel trou au moment de toucher le vert (photo). Qu’a fait le golfeur qui a joué cette balle? De toute évidence, il ne s’en est nullement occupé. Probablement un primate! Sorte de bipède qui se croit seul au monde. Le fait que ce soit un centre de pratique n’autorise pas un golfeur à ne pas réparer les marques que sa balle provoque. Il faut réparer immédiatement la crevasse pour que rapidement le vert reprenne son aspect de tapis tout neuf. Le même scénario s’est produit sur tous les autres verts. J’ai joué du tee abondamment pour réparer les marques qui étaient encore toutes fraîches.

Cependant, mon étonnement ne s’est pas arrêté là. Plusieurs tertres de départ affichaient de gros éclats de gazon, des pièces de la grosseur d’une carte à jouer parties, projetées plus loin et déjà jaunies. Si on prend la galette immédiatement et qu’on la replace dans l’éclat, le gazon repousse très rapidement. Encore là, l’opération ne prend que quelques secondes. Encore moins que de laisser la nature faire repousser la surface. Finalement, les fosses de sable que les golfeurs ne nivellent pas après avoir joué leur coup. Un obstacle de plus et très désagréable pour les golfeurs suivants.

Et après tout ça, on se demande pourquoi les droits de jouer sont si onéreux au Québec. Si chacun respectait l’étiquette du golf, qui n’a pas été inventé la semaine dernière, tout le monde y gagnerait au change. Les terrains solliciteraient moins d’entretien, donc des dépenses plus importantes. Avec un peu de bonne volonté et de reconnaissance envers un sport de détente, le respect de l’étiquette rendrait la pratique de cette activité encore plus agréable, d’autant plus qu’il se pratique en pleine nature et dans un environnement enchanteur. Pensez-y lors de votre prochaine ronde… Réparez!

2 réflexions au sujet de « L’étiquette du golf se perd »

  1. Et que dire de ceux qui prennent une bière et jette la cannette dans les bois/$$%?&**((()

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s