La politique sale !

Normandeau1Le gouvernement du Poodle demeure, à mon avis, le pire gouvernement de magouilleurs qu’il m’ait été donné de connaître. On avait des doutes, mais à la lumière des accusations portées contre Nathalie Normandeau et sa bande de sbires sans scrupules, par l’UPAC, la cochonnerie est révélée au grand jour. Et on ne parle pas de vol à l’étalage… Complot, fraude, corruption, traffic d’influence et pots-de-vin… Toutes de sérieuses infractions criminelles. Si la Commission Charbonneau fut un gros pétard mouillé, ces procès dévoileront les manigances des artisans de cette maudite politique sale. Si c’est un mal nécessaire ceux et celles qui abusent de leurs pouvoir, doivent en payer chèrement le prix et assumer la disgrâce collective.

Et maintenant, je vois la face-au-rire-jaune de Couillard, faire son Ponce-Pilate de ce gouvernement dont il a jadis fait partie. Il rejette du revers de la main son passé pour s’en laver les mains et faire voir son gouvernement actuel comme un redresseur de tort. Comme médiocrité, c’est dur à battre. Malheureusement, le peuple est en grande partie responsable d’avoir ramené ces magouilleurs au pouvoir en l’élisant MAJORITAIREMENT et après un purgatoire de seulement 18 mois. On récolte ce qu’on sème et on en subit les conséquences.

André Pratte, ex-chroniqueur de La Presse et devenu un nouveau sénateur indépendant nommé par Selfie-Justin, n’a-t’il pas déjà dit qu’un politicien est foncièrement un menteur ? Il avait raison. J’ajouterai, même si ce n’est pas généralisé, qu’un politicien n’a pas non plus de pudeur, et de conscience publique. En québécois, il est là pour sa propre poche, pour l’influence créé par sa fonction. Et ça ne date pas d’hier…

Je fais un parallèle avec la série télévisée Les Pays d’en Haut, qui a débuté cette saison et qui nous plonge en pleine colonisation. Certes, c’est une fiction, mais je pense qu’elle est un reflet de cette société à en devenir. Ceux de ma génération qui ont vu la version originale de Claude-Henri Grignon datant des débuts de la télévision, se souviendront de cette belle histoire cousue de fil blanc. On nous peignait Séraphin Poudrier comme un homme avaricieux, sans scrupules et maire en plus. Dans la nouvelle série, c’est un maire Shylock qui abuse des colons analphabètes et sans instructions. Des défricheurs qu’il aidait d’une main, pour les obliger par le chantage et l’abus de pouvoir à le rembourser dans l’autre. Je regarde ces émissions et je fulmine. La tradition ancestrale se poursuit. Cela a toujours exister et existe toujours. Au plus fort la poche.

Ce n’est pas demain qu’on verra Nathalie dans une cellule voisine de notre Lise Thibault nationale, parce que ce procès sera très très long et elle est présumée innocente. Mais l’important est que l’Unité PERMANENTE Anti Corruption soit aux aguets, et amène ces abuseurs de système derrière les barreaux pour faire en sorte de décrasser l’appareil politique une bonne fois pour toute et de coffrer sans réserve ceux et celles qui oseraient en profiter impunément. Derrière des barreaux, ça réfléchit mieux !

2 réflexions au sujet de « La politique sale ! »

  1. Moi c’est le Poodle qui devrait être la car c’est lui qui exige toujours plus d’argent .Puis la police qui s’occupe de ses dossiers vont être coupés bientôt ,

  2. Nous aussi nous faisons le parallèle avec Les pays d’en Hauts et effectivement, le dicton » Plus ça change, plus c’est pareil… »s’applique tellement.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s