Un village fantôme

2016-04-03 001En cette première semaine d’avril, Pioneer Village prend peu à peu les allures d’un village fantôme. Les rues sont désertes parce que les snowbirds rentrent chez eux dans les états nordiques américains et au Canada. Les volets fermés, comme sur la photo de cet article, témoigne d’une forme d’abandon. Il ne manque que les rouleaux de mousse qui traversent les rues, portés par le vent, comme dans les westerns. Mais avec la fragilité des ouragans dans le secteur, septembre venu, il faut protéger convenablement nos maisonnettes.

Les sites abandonnés exposent au chaud soleil, les espaces dénudés par les véhicules récréatifs stationnés durant de longs mois. À notre retour automnal, la nature se sera régénérée pour offrir un tapis de verdure éclatant et vif. Rien n’y paraîtra !

À l’exception du premier avril, qui provoque un exode massif, la migration se déroule à petites doses. Les informations météo, en provenance du nord, sont souvent incitatives quand vient le moment de décider de la date propice du départ. Pas question de s’autoflageller par un temps incertain, ou plus repoussant encore, quand l’hiver s’éternise au Québec avec sa neige surprise printanière.

Les activités aussi prennent une pause estivale, de même que le personnel qui est moins sollicité pour servir la clientèle. Ça leur laissera le temps de remodeler les sites ravagés, cet hiver, par des pluies diluviennes à répétitions. La Direction nous a promis un face lift général pour notre retour, et quelques améliorations aux aires communautaires. On verra bien !

Pour nous, mardi prochain à l’aube, marquera le moment de retourner chez-nous, de retrouver famille et amis et de reprendre la routine du Québec. Retrouver candidement notre univers francophone, avec ses magasins, ses taxes et surtout un vrai dollar à sa pleine valeur. Le soleil et les chaudes températures ont un prix mais, comme le dit l’adage, Maudit qu’on est bien chez-nous ! Dès qu’on passe la frontière on a comme un sentiment de joie et d’euphorie, comme si on se disait que plus rien ne peut nous arriver, parce qu’on rentre enfin à la maison.

4 réflexions au sujet de « Un village fantôme »

  1. Bon retour vers le Nord ,n’oublies pas de profiter de ton permis de pêche pour ton retour. On vous souhaite bonne route

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s