Les parcs à vieux

Vieillard CHSLDDepuis quelque temps, les mauvaises nouvelles de nos aînés, ceux qui ont contribué largement à créer notre monde, ne cessent de meubler l’actualité. Est-ce que c’est cette vie qu’on veut terminer de cette façon ? Souvent on entend dire que les personnes âgées préfèrent mourir que de subir pareille décadence. Mes parents à moi sont décédés alors qu’ils étaient octogénaires. Ils n’ont pas connu les CHSLD parce qu’on s’en est occupé jusqu’à la fin, ma sœur cadette et moi, en les hébergeant et en leur donnant une fin de vie de qualité et entouré d’amour et de partage. Hélas il n’en n’est pas toujours ainsi et c’est malheureux, triste à mourir.

Mathieu Bock-Côté, chroniqueur et sociologue au Journal de Montréal, a écrit un papier aujourd’hui qui porte à réfléchir sur le traitement qu’on sert à nos aînés dans les CHSLD, qu’il qualifie de pré-morgue. J’endosse sa réflexion et je la partage avec vous sur ce blogue. Elle mérite qu’on s’arrête un instant et se demander pourquoi nous en sommes rendus là. La voici…

Les CHSLD reviennent régulièrement dans l’actualité.

Une journée, on apprend que les vieux qui s’y trouvent ne sont pas toujours bien traités. Une autre, mais c’est quand même un peu la même chose, on apprend qu’on les laisse pourrir dans leur crasse en ne leur offrant qu’un bain hebdomadaire. C’est sans oublier, évidemment, l’écrasante solitude d’un trop grand nombre qui ne reçoivent de visite qu’une ou deux fois l’an, quand il faut bien aller saluer pépère et mémère à Noël, avant de vite s’en sauver.

REBUTS

On aime dire que les vieux sont des personnes âgées. Formule mensongère. Nous ne les traitons pas comme des personnes mais comme des rebuts. Les CHSLD sont des parcs à vieux. C’est là qu’au terme de leur existence, on les enferme entre eux pour qu’ils ne nous dérangent plus. Notre époque ne considère plus la vieillesse comme un âge de l’existence mais comme un problème social qu’on doit résoudre ou dont on doit se débarrasser.

Les vieux ne sont pas assez productifs, ils ne sont pas assez à la mode, ils écoutent de vieilles chansons qui nous énervent et ne savent pas trop comment se servir d’un ordinateur. On ne veut plus qu’ils nous exaspèrent avec leurs histoires et leurs souvenirs trop souvent répétés. Évidemment, nous ne sommes pas des monstres. Quand nous apprenons qu’ils sont maltraités ou négligés, on s’indigne. On se demande comment une société globalement riche peut laisser une partie importante de la population dans cet état.

Nous ne demandons pas pourquoi le commun des mortels endosse le suicide assisté, au-delà des bonnes ou moins bonnes raisons qui font sa popularité : chacun veut avoir une police d’assurance contre l’extrême misère morale, physique et affective
de ses dernières années. On entend souvent dire : quand je serai vieux, je ne veux pas être un fardeau. Reprenons l’exemple des bains, tellement il est révélateur d’une faillite morale de notre société. Apparemment, si nos vieux ne sont pas lavés plus souvent, c’est que les ressources manquent. Les moyens sont insuffisants. Peut-être bien.

DIGNITÉ

Probablement que le personnel des CHSLD est exténué. Mais la réponse est insuffisante. Une manifestation de bons sens et de solidarité de tous ceux qui sont engagés dans cette aventure ne devrait-elle pas être de s’assurer que les soins élémentaires voués aux êtres humains dont on est responsable soient assurés, d’une manière ou d’une autre. La réponse naturelle du social-démocrate officielle, ce sera qu’il faut une nouvelle politique de la vieillesse. C’est peut-être un changement culturel majeur dans notre rapport à la vieillesse qu’il faut souhaiter.

Autrefois, on gardait ses parents chez soi dans leurs vieux jours. Apparemment, ce n’est plus vraiment possible. La famille contemporaine est tellement éclatée qu’on se demande si c’est encore une famille. Mais entre cela et l’entassement des vieillards dans une pré-morgue, il devrait vraiment y avoir une solution civilisée. Un jour, ce sera peut-être notre tour…

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s