Les frontières… à chacun ses lois !

Le Canada, cette belle terre d’accueil est probablement la seule place sur terre où les immigrants, illégaux ou pas, sont reçus et traités comme des rois. Malheureusement, c’est loin d’être comme ça ailleurs, comme en témoigne le texte qui suit.

Traverser la frontière nord-coréenne illégalement vous mérite 12 ans de travaux forcés.

Traverser la frontière iranienne illégalement vous mérite une détention perpétuelle.

Traverser la frontière afghane illégalement vous mérite une exécution.

Traverser la frontière saoudienne illégalement vous garantit qu’on n’entendra plus jamais parler de vous.

Traverser la frontière vénézuélienne illégalement vous mérite une condamnation comme espion et votre avenir est scellé.

Traverser la frontière cubaine illégalement vous mérite de moisir indéfiniment dans une prison politique.

Traverser la frontière canadienne illégalement vous mérite :

Un emploi;

Un permis de conduire;

Une carte d’assurance sociale;

Le bien-être social;

Des cartes de crédit;

Un logement subventionné;

L’éducation gratuite;

Des soins de santé gratuits;

Des médicaments gratuits;

Et le droit d’imposer votre culture au détriment de celle du pays, au nom des accommodements raisonnables et vertu de la fameuse charte des droits et liberté (pondue par certains hurluberlus qui ont oublié certains petits détails) !

Trois gouttes de lumière…

SIGNIFICATIONS PROFONDES

La prière n’est pas une roue de secours dont tu fais usage, quand tu as un souci… mais elle est le volant qui donne la bonne direction, tout au long de la vie !

Pourquoi est-ce que le pare-brise d’une voiture est-il si large et les rétroviseurs sont si petits ? Parce que notre passé n’est pas aussi important que notre futur ! Alors, regarde vers l’avant et avance !

L’amitié c’est comme un livre. Ça ne prend que quelques secondes pour brûler, mais ça prend des années à s’écrire !

Toute chose est temporaire dans la vie. Si elles sont bonnes, profites-en, elles ne dureront pas pour toujours ! En revanche, si elles sont mauvaises, ne t’en fais pas, elles ne dureront pas non plus.

Les vieux amis sont de l’or ! Les nouveaux amis, sont du diamant ! Si tu trouves un diamant, n’oublie pas l’or ! Car pour que le diamant tienne, tu as besoin d’une base en or !

Souvent quand nous perdons espoir et pensons que c’est la fin… Dieu sourit depuis là-haut et dit « Du calme, bien aimé(e); c’est juste un virage, pas la fin !

Quand Dieu règle tes problèmes, tu as alors foi dans ses capacités; quand IL ne règle pas tes problèmes, c’est qu’IL a foi dans tes capacités.

Une personne aveugle demanda à Dieu : « Y a-t-il quelque chose qui soit pire que de perdre la vue » ? Dieu a répondu: « Oui, perdre ta vision » !

Quand tu pries pour les autres, Dieu t’écoute et les bénit, et parfois, quand tu es en sécurité et dans la joie, rappelle-toi, que quelqu’un a prié pour toi.

Se soucier, n’enlève pas les soucis de demain; ça ne fait qu’enlever la paix d’aujourd’hui !

Trois gouttes de lumière…

PAROLES DE SAGE

Notre but principal dans la vie est d’aider les autres. Et si vous ne pouvez pas les aider, essayez au moins de ne pas les blesser.

Nous sommes la seule espèce ayant la capacité de pouvoir détruire la planète mais aussi de la préserver.

Lorsque tu parles, tu ne fais que répéter ce que tu sais déjà. Si tu écoutes, tu peux apprendre quelque chose de nouveau.

Qu’est-ce que l’amour ? l’amour est l’absence de jugement.

Nul besoin de temples, nul besoin de philosophies compliquées. Notre cerveau et notre cœur sont nos temples.

Le vrai changement se fait de l’intérieur et non de l’extérieur.

L’ultime source du bonheur est la compassion en contribuant au bonheur des autres.

Votre rôle n’est pas de juger les autres. Votre rôle n’est pas de chercher à savoir si une personne mérite quelque chose. Votre rôle est d’aider les autres à se relever.

Ma routine quotidienne est de pouvoir aider, et créer une atmosphère positive pour les autres.

Utiliser la force est un signe de faiblesse.

Le bonheur n’est pas une chose toute faite. Il découle de nos propres actions.

La générosité est l’expression la plus naturelle de la compassion et de la bonté.

La planète n’a pas besoin de gens qui réussissent. La planète a désespérément besoin de plus de faiseurs de paix.

Il n’y a que deux jours dans une année où l’on ne peut rien faire. Ils s’appellent hier et demain. Pour le moment, aujourd’hui est le jour idéal pour aimer, croire, faire et principalement vivre.

Une fois par an, part dans un endroit, où tu n’y es jamais allé auparavant.

Dalai-Lama

Paroles philosophiques

JE ME SENS BIEN VIVANT…

L’âge est important seulement si vous êtes un vin ou un fromage.

J’ai atteint la vieillesse en croyant à ma destruction. J’ai changé d’idée et j’ai décidé de me battre : le passé s’est en allé, sans possibilité de retour… mais je refuse de croire qu’il a emporté ma jeunesse, m’abandonnant malade, laid, vieux et obèse.

Moi, je crois que je vais bien : je ne suis pas malade même si j’ai des varices et une cheville enflée. Même si je me couche parce que j’ai mal aux reins, que le cœur e bat trop fort ou que les os me font mal. Mais malgré tout : je me sens vivant !

Chacun a ses problèmes, même si on ne l’imagine pas. Les cors et les oignons me font mal aux pieds. Quand j’ai un souci, je sens une forte douleur qui commence dans la poitrine en s’étendant jusqu’aux os. Mais malgré tout : je me sens vivant !

Je crois que je suis en forme et je vais le démontrer, même si après avoir marché, j’ai mal aux hanches. Et pour m’aider à marcher, j’ai besoin d’une canne pour éviter de glisser ou de tomber sur le trottoir. Mais malgré tout : je me sens vivant !

J’ai une bursite à un bras, une douleur à une côte. J’ai le genou mou à cause de mon arthrose. J’ai une phlébite à une jambe et le corps qui me pique partout. J’ai un tendon rétréci qui me raidit le cou. Et malgré tout : je me sens vivant !

Je ne veux rien savoir de mon vieux visage. Si je passe devant un miroir, j’évite de me regarder. Même si je ne veux pas l’admettre : ma face est un accordéon et mon corps est en ruine. Mais je me bats et je répète : je me sens vivant !

Et pour terminer, vous pouvez transmettre ces belles paroles philosophiques à vos jeunes et aux nouveaux adultes pour qu’ils réalisent ce qui les attend… afin qu’ils apprécient et en profitent pleinement dès maintenant.

La vie dans un bocal

Vous avez probablement déjà vu cette vidéo qui circule sur Facebook depuis longtemps. Si je vous la propose aujourd’hui, c’est qu’elle représente le meilleur et le plus juste exposé sur la vie et les priorités qu’on devrait lui donner. Arrêtez-vous, un seul instant, pour y réfléchir.

Bon visionnement !

Simple, mais combien vrai !

Le jour où je me suis aimé pour de vrai

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Et alors, j’ai pu me relaxer. Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions. Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle. Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… la Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment. Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… le Respect.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire, personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie. Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme. Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… l’Amour propre.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans, j’ai abandonné les mégaprojets du futur. Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime quand cela me plait et à mon rythme. Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… la Simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de chercher à avoir toujours raison, et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé. Aujourd’hui, j’ai découvert… l’Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe. Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois. Et cela s’appelle… la Plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir. Mais si je la mets au service de mon cœur, elle devient une alliée très précieuse ! Tout ceci, c’est… le Savoir vivre.

Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter. Du chaos naissent les étoiles.

Texte de Charlie Chaplin