Les hos*/#@ de tablettes

ipadOn devient vite accro de ces bidules supposés changer le monde et notre travail, mais qui nous font chier quand ce n’est pas le temps. Le pire des scénarios m’est arrivé, hier, alors que mon iPad a décidé de me jouer un vilain tour dont je me serais bien passé.

Le problème avec cette tablette est que toutes les données sont rattachées, contrairement à mon PC, à l’application. Si celle-ci est corrompue ou refuse de démarrer, il y a quatre possibilités pour t’en sortir. La première étant d’éteindre ta tablette et la redémarrer. Cette action règle le problème la majeure partie du temps. La seconde, si la première n’a pas fonctionné, est d’aller voir s’il n’y aurait pas une mise-à-jour de l’application disponible. S’il n’y en a pas, tu appliques la troisième solution et tu te rends sur le site internet du concepteur pour voir si le problème est déjà documenté et, le cas échéant, te propose une solution.

Mais la plupart du temps, ce n’est que toi qui a le pépin et tu es seul au monde pour te débrouiller. Finalement et en désespoir de cause, penaud et résilié, tu prends un calmant et tu supprimes l’application… Avec toutes les données qui s’y rattachent. C’est pas beau ça? Je suis devenu soudainement dépressif, comme en phase terminale!

Depuis trois ans j’accumule mes partitions musicales en format PDF sur mon iPad, m’évitant d’avoir à transporter une tonne de cahiers avec les partitions papiers. Par contre, je prends bien soin de garder une copie sur mon ordinateur, au cas où… un désastre survienne comme hier.

Pour visualiser mes partitions sur iPad, j’utilise l’application Adobe Acrobat Reader, qui fait admirablement bien son travail… Enfin, qui le faisait jusqu’à hier. Dans l’application, j’ai plus de 500 partitions, classées selon leur utilité et avec des notes que j’ajoute à l’application directement sur la partition. C’est efficace et rapide. Par contre, je ne fais pas la même annotation sur le fichier original sur mon ordinateur. Alors mes notes ont foutu le camp!

Même si j’ai les partitions originales, le gros du travail reste à refaire TOUTES les partitions et tenter de me souvenir des notes ou de les réécrire. Un travail de moine que je dois me taper à compter de maintenant.

Tout ça parce que mon iPad me demandait de faire la mise à jour de mon application Adobe Acrobat Reader, comme des dizaines de fois auparavant et que j’ai appliqué immédiatement. Mais voilà que le système d’exploitation iOS devait être aussi mis à jour pour la version 10,0,1. C’en était trop, d’où le bordel que je viens de vous décrire.

Ça m’a donné une bonne leçon. Dorénavant, les notes que j’ajouterai aux partitions sur l’iPad, seront ajoutées également sur mes partitions originales logées dans mon PC. Le monsieur a compris, mais j’aurais pu me passer de cette corvée.

C’est malheureusement ce qui arrive de travailler avec ordinateurs et tablettes. Ils deviennent tellement indispensables que c’est la catastrophe lorsqu’ils plantent. Les ordinateurs étaient censés remplacer le papier mais franchement, le papier est beaucoup moins à risque, même s’il est effectivement encombrant. En tout cas, ça m’a fait du bien de l’écrire.

8 réflexions au sujet de « Les hos*/#@ de tablettes »

  1. Le papier et le crayon ferons toujours le travail….moi jamais je vais me fiez à ordi ou tablette…bonne chance dans le gros travail qui t’attends

  2. Bonjour Normand,
    as-tu pris une copie (back-up) de ta tablette dans iCloud ou dans ton ordinateur avec iTunes? Si oui tu peux récupérer tout le contenu de ta tablette avant le « bug ».

    En passant, si ta tablette n’est pas récente, il faut éviter la mise à jour IOS 10. Elle est très lourde et exigeante sur la pile.

  3. Comme je n’ai pas de Ipad, mais une tablette Android, une Nexus7, je ne saisis pas vraiment comment tu peux copier les fichiers pdf sur ton ordi, mais pas les notes que tu y as mises???
    Et même si l’application Adobe Reader ne fonctionne plus, les fichiers pdf, eux, devraient toujours être sur ta tablette, non? Dans un répertoire séparé de l’application, non?
    Exemple, même si l’application Bluefire ne fonctionnait plus, je pourrais encore lire mes fichiers epub et pdf avec une autre appplication, Aldiko par exemple. Et je peux aller les chercher dans le répertoire des fichiers comme un Explorer.
    Pas comme ça que ça fonctionne sur les Ipad?

    Il faut dire que ma tablette, je peux la brancher sur mon ordi, comme un disque mobile et ainsi avoir accès à tous les répertoires.

    Je suppose qu’il est trop tard? Alors patience alors.

    • Effectivement, c’est différent sur un iPad. Les données sont associées à l’application. Si on supprime celle-ci, les données sont supprimées également.

      Les partitions PDF sont sur mon ordi, au cas ou… Le problème vient du fait que les notes que j’ajoutais sur ma partition PDF sur l’iPad ne se transféraient pas sur l’ordi, à moins que je les inscrive à nouveau sur celui-ci. Ce que je vais faire à l’avenir.

      Une personne m’a aussi suggéré de faire une copie de sauvegarde de mon iPad sur iCloud. N’étant pas familier avec cette procédure, je le rencontrerai en novembre, en Floride, pour qu’il me montre.

      On apprend toujours de nos erreurs…

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s