Le diabète dans l’intimité

Spécial St-Valentin

La St-Valentin étant la fête de l’amour et des rapprochements, les personnes vivant avec le diabète peuvent être craintives d’en parler avec une nouvelle conjointe. De là l’idée de partager avec vous deux articles tirés de l’Infolettre de février 2017 d’ACCU-CHEK, hier et aujourd’hui. Des approches qu’il est bon de connaître, principalement pour les rapprochements intimes. Voici la dernière partie.

Le sexe reste un sujet tabou dans la gestion du diabète. En effet, on parle beaucoup des risques pour les yeux, les nerfs, les reins et le cœur, mais bien plus rarement des problèmes pouvant survenir dans la chambre à coucher – qu’il s’agisse d’une barrière psychologique ou d’une dysfonction.

Les désagréments potentiels sont réels, mais ils ne signifient pas que vous devez mettre une croix sur votre vie sexuelle. Voyons tout cela de plus près en cinq points.

1- Le dialogue. Votre diabète ne regarde que vous, c’est vrai, mais la communication est essentielle pour aider votre partenaire à mieux comprendre vos besoins. Dans le lit comme ailleurs, les critiques ne servent à rien et ne font qu’augmenter le stress, alors veillez à créer un climat positif. Exprimez-vous honnêtement et n’hésitez pas à établir vos limites, car rien n’éteint le désir comme le sentiment d’être incompris.

2- La prévoyance. Voyez le sexe au même titre qu’une activité physique : il peut jouer sur votre glycémie, et vous ne voulez certainement pas connaître une baisse dans le feu de l’action. Comprenez comment votre corps réagit en mesurant votre glycémie avant et après l’acte, et au besoin, buvez une boisson sucrée ou prenez une petite collation pour vous maintenir aux bons niveaux.

3- La prévention. Le diabète peut engendrer divers problèmes chez les hommes (impuissance, dysfonction érectile) comme chez les femmes (absence de lubrification, infections vaginales ou urinaires). Sachez que plusieurs éléments déclencheurs, par exemple le tabac, l’alcool et l’hyperglycémie, ne font pas bon ménage avec le sexe : en adoptant de bonnes habitudes de vie et en régularisant votre glycémie, vous mettrez toutes les chances de votre côté.

le-diabete-dans-lintimite4- Le traitement. Ne souffrez pas de troubles sexuels en silence. Ils n’ont rien d’embarrassant et ils sont tout à fait traitables. Chez les hommes, l’impuissance et la baisse de libido dues à un manque de testostérone, une mauvaise circulation ou une neuropathie – des effets secondaires du diabète –, disparaissent généralement avec la prise de médicaments. Les femmes ont aussi accès à plusieurs solutions, qu’elles passent par la médication ou non. Dans tous les cas, il importe de parler avec un professionnel.

5- La pompe à insuline. La décision de l’enlever ou non pendant une relation sexuelle dépend de vous et de votre santé. Plusieurs préfèrent la déconnecter pendant leurs ébats par peur d’accrocher le fil ou de gêner leur partenaire, tandis que d’autres la gardent sur eux en tout temps. Allez-y comme vous le sentez. Toutefois, attention : si vous retirez votre pompe, vous risquez de voir votre glycémie monter, et si vous ne la retirez pas, vous devez considérer l’acte comme une forme d’exercice et vous méfier d’une potentielle hypo. En gros, la vigilance est de mise! Tester sa glycémie avant et après l’acte sexuel vous permettra de voir si votre glycémie augmente ou non lorsque votre pompe est déconnectée.

Pour terminer, gardez en tête que le diabète ne mène pas votre vie sexuelle. Écoutez-vous, surveillez les signes et surtout, prenez soin de vous. Le reste ira de soi.

Source : ACCU-CHEK

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s