Un orgasme alimentaire

La tentation

Oh je sais, avec un titre aussi évocateur, l’idée de jeter un coup d’œil au texte pique votre curiosité. Même si on associe l’orgasme à une activité sexuelle qui culmine en intensité, on peut aussi culminer de plaisir en goûtant le plus succulent des morceaux de gâteau au fromage, comme il ne s’en fait plus. C’est ce que Jean-Guy a vécu hier, dans sa chambre d’hôpital et la photo à droite en représente le prélude.

Signe qu’il va de mieux en mieux, on l’a transféré dans une chambre en le délestant de tout l’attirail des soins intensifs. Plus de tubes, plus de senseurs, il prend des couleurs. Son langage aussi est plus clair avec un débit normal. Et, un détail qui ne ment pas, il bougonne selon Francine. Il a hâte de rentrer à Pioneer Village. Aujourd’hui, il aura droit à une douche, que dis-je, une maudite bonne douche! On a bon espoir qu’il obtienne son congé demain. La douleur est moins vive, il respire beaucoup mieux et ses pas se normalisent et sont plus sûrs.

L’extase

Mais pour revenir au titre de mon article, lorsqu’on lui a présenté le morceau de gâteau aguichant, il n’a pu résister à son instinct de mâle. Il a demandé d’y goûter, ne serait-ce qu’un tout petit morceau. Francine n’a pu résister avec le résultat que vous voyez sur la photo de gauche. Voilà ce que le petit morceau a provoqué; c’est l’exemple éloquent et parfait d’un orgasme alimentaire, vous ne trouvez pas?

Une réflexion au sujet de « Un orgasme alimentaire »

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s