Le Complexe retrouve sa quiétude

On veut bien arriver mais irrémédiablement il faudra repartir. C’est ce qu’avril apporte ici dans nos quartiers d’hiver en Floride. Lentement et sûrement, la quiétude reprend ses droits dans cet univers où les snowbirds, fuyant la neige des régions nordiques et froides, avaient élu domicile et poursuivre, en quelque sorte, un été passé trop vite.

Depuis une semaine, les sites se libèrent peu à peu. Les véhicules récréatifs qui trônaient dans le paysage, ont laissé une empreinte sur le gazon qui ne laissent aucun doute de leur hivernement. Avec les pluies estivales, la nature aura tôt fait d’effacer toutes traces et de lui rendre sa vivacité. La caravane de Monsieur Untel se découvre soudainement, cachée précédemment par d’autres véhicules récréatifs, voilà qu’on peut l’apercevoir de loin.

Chez ceux qui possèdent des maisons de parc, les volets et auvents sont rabattus comme pour fermer les yeux avant de s’endormir. Les arbustes et fleurs ont été élagués et nettoyés pour faire bonne impression et se laisser moins de désherbage l’automne prochain.

Passer son hiver au sud permet de faire d’agréables rencontres, de nouveaux amis. Tout est prétexte à se regrouper pour un 4 à 6 arrosé de bon vin et de quelques amuse-gueules. Les gens sont plus portés vers l’activité physique; le vélo, la marche, la moto, le tennis et le pickleball sont autant de passe-temps rassembleurs. Ce qui m’a toujours fasciné, c’est que les gens se croisent en se saluant et en se souhaitant une bonne journée. Qu’ils soient anglophones ou francophones, la barrière des langues est facilement franchissable. Dans notre Complexe, la répartition d’anglophones et de francophones se rapproche du 50-50.

Quand on ajoute à cela les réseaux sociaux d’aujourd’hui, il n’y a plus de frontières. On peut parler abondamment en vidéo avec les applications Facetime et Hangout et croyez-moi, c’est très populaire. Qui a dit que les «vieux» maîtrisaient mal les technologies? Vous seriez surpris de leur capacité à manipuler et se servir de téléphones intelligents, d’ordinateurs et de tablettes.

Au moment de se quitter on se souhaite toujours une bonne route sans problèmes avec l’espoir de se retrouver l’automne prochain. On se souhaite également une bonne santé, celle qui se fragilise avec l’âge, pour pourvoir reprendre où on a laissé et profiter encore de l’été à l’année.

Alors aux snowbirds assidus de ce blogue, c’est ce que je vous souhaite; de rentrer à la maison en conduisant prudemment, de savourer chaque moment et de retrouver vos familles pour leur raconter votre hiver au chaud. Ils vous trouveront inspirant. Mais surtout, la santé pour revenir l’automne prochain. Je demeure convaincu que le mode de vie des snowbirds permet de rajouter des années à la vie. Pas vous?

Une réflexion au sujet de « Le Complexe retrouve sa quiétude »

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s