Un bel après-midi de printemps

Quelle belle journée de printemps on a eu hier. Un soleil resplendissant et un mercure frisant de justesse les 20°C, il n’en fallait pas plus pour faire sortir la population de son hivernement. Arrivé en sol québécois depuis jeudi dernier sous la froidure et les vents froids, la matinée était idéale pour vider le gazébo de son contenu et commencer à meubler notre site au camping. On en a également profité pour faire un brin de jasette avec quelques voisins qu’il était bon de retrouver.

Puis, quoi de mieux qu’une belle balade en automobile en se rendant chez notre fils à Varennes. Partout sur notre parcours, les cyclistes dans leurs beaux petits kits moulants à souhait, respiraient à plein poumons, cet air printanier qui ajoutait la joie d’une première randonnée. C’est la mode maintenant… On n’enfourche plus sa bécane sans son p’tit kit. C’était comme si tous les vélos de la région prenaient d’assaut les pistes cyclables et bordures de chemins en même temps.

À quelques endroits, des petits monticules de neige noircis, tentaient de résister à une mort annoncée et inévitable. Les pelouses, encore jaunies et parsemées de feuilles laissées par l’automne, attendaient les premiers coups de râteaux qui ne tarderont certainement pas. Preuve que le soleil fait rapidement son oeuvre, on pouvait apercevoir quelques taches de verdure sur le point de ressusciter. Lentement, la nature renaît.

En passant devant l’immense chantier du futur pont Champlain, côté sud, à Brossard, on est resté surpris de l’avancement des travaux. Les grues géantes s’activent et les nouveaux piliers émergent du St-Laurent pour qu’on puisse mieux visualiser mentalement l’oeuvre. Lors de notre dernière visite en octobre, rien de cela n’était apparent. En arrivant à Varennes, un joli spectacle de cerfs-volants s’offrait à nous, dans le parc de la Commune. On s’est arrêté pour observer les manoeuvres audacieuses des pilotes de ces bidules qui virevoltent au vent. Ça semble facile mais ça ne l’est surement pas, surtout lorsqu’ils les faisaient atterrir de la bonne façon sur l’immense espace vert mit à leur disposition.

Sur ce beau grand parc sur la rive du Saint-Laurent, la population des environs s’était donnée rendez-vous. Il y avait beaucoup de monde; des cyclistes, coureurs, marcheurs, et poussettes d’enfants, qui savouraient cette journée magnifique. Et tout ce beau monde respirait la bonne humeur et affichaient un sourire d’appréciation, de satisfaction. Un beau dimanche après-midi de printemps comme on les aime.

En quittant, nous nous sommes arrêtés pour un moment de recueillement au cimetière de Varennes, à proximité, où sont inhumés les parents de Louise, une soeur et un frère. Après quoi, notre balade du dimanche s’est terminée, comme prévue, chez notre fils Pascal et sa conjointe Valérie, Varennois, pour les retrouvailles après un hiver passé au soleil. Une visite qu’on ne voulait manquer pour tout l’or du monde. C’est bien joli Facetime, mais en chair et en os c’est exceptionnel. Oui, un bel après-midi de printemps qui a mis de la joie dans nos coeurs.

Une réflexion au sujet de « Un bel après-midi de printemps »

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s