L’insomnie, causes et remèdes (2 de 3)

Le sommeil, c’est l’état d’une personne qui dort, caractérisé essentiellement pas la suspension de la vigilance et le ralentissement de certaines fonctions. S’il ne présente pas de problèmes chez les enfants et les jeunes adultes, il en va tout autrement à mesure que les années s’accumulent et particulièrement chez les aînés.

Sous forme de causes et remèdes, je vous propose l’article qui suit, du médecin Robert MacMillan, paru dans l’édition été 2017 du magazine Nouvelles CSA, de l‘Association Canadienne des Snowbirds et qui traite du sujet. Il vous sera livré en trois épisodes afin d’en alléger sa lecture. Voici la seconde partie.

CAUSES PHYSIQUES
Plusieurs facteurs physiques peuvent nuire au sommeil. L’interruption la plus fréquente, et de loin : le besoin de soulagement. Une vessie pleine précipite non seulement le réveil, elle nécessite de se lever pour aller à la toilette, ce qui gâche davantage une nuit de repos. Pour certains, cela se produit rarement ou seulement une fois par nuit, mais bien d’autres le vivent trois ou quatre fois par nuit. La cause? Soit un problème de capacité de remplissage de la vessie, d’augmentation du débit urinaire, ou une combinaison des deux.

Chez les femmes, la cause la plus fréquente est une vessie hyperactive. Cette affection est caractérisée par quatre symptômes, soit le besoin urgent d’uriner, une miction fréquente, le besoin d’uriner la nuit (nycturie) et parfois l’incontinence.

Chez les hommes (bien qu’ils puissent eux aussi avoir une vessie hyperactive), la nycturie est plus souvent causée par une hyperplasie prostatique bénigne. Cette affection se traduit par l’augmentation de la taille de la prostate, glande située en aval de la vessie. Cette hypertrophie est accompagnée d’une augmentation de la résistance au débit urinaire, d’une diminution de la capacité de la vessie à emmagasiner l’urine, et dans la plupart des cas, d’un problème croissant de nycturie. Le besoin d’uriner la nuit entraîne une perturbation de la structure du sommeil. En outre, tant chez l’homme que chez la femme, les risques de chute et de fracture de la hanche augmentent, vu les visites nocturnes plus fréquentes à la toilette.

Les personnes qui souffrent de douleurs associées à l’arthrite, à la lombalgie, à la névrite, à la maladie de Parkinson, au zona, au cancer, à la ménopause, à une maladie pulmonaire, à l’indigestion et à d’autres troubles se plaignent souvent d’insomnie. D’autres troubles tels que le ronflement, le syndrome des jambes sans repos et l’apnée du sommeil peuvent affecter le sommeil. Le syndrome des jambes sans repos est un trouble qui pousse souvent les personnes qui en souffrent à bouger les jambes pour chasser l’inconfort ressenti, ce qui nuit à la structure du sommeil et entraîne de la fatigue de jour.

Dans le cas de l’apnée du sommeil, l’interruption de la respiration – habituellement causée par une obstruction partielle des voies respiratoires lors de la relaxation naturelle des muscles de la gorge pendant le sommeil – affecte souvent le partenaire de la personne qui en souffre. Ce constat, de même que les réveils et les ronflements fréquents, peuvent donner lieu à un examen qui confirme le diagnostic. Ces deux derniers troubles nécessitent des tests diagnostiques spécifiques et sont traitables, avec des résultats habituellement bénéfiques pour le sommeil.

Remèdes : Vous devriez consulter votre médecin pour tous ces troubles s’ils affectent votre sommeil. Pour bien des troubles physiques qui touchent le sommeil, en particulier ceux qui s’accompagnent de nycturie, une consultation médicale et des médicaments peuvent être bénéfiques. En plus des médicaments qui sont souvent utiles, ces personnes devraient éviter de boire après le souper. Le passage menant à la toilette ne devrait jamais être obstrué, et des lumières de nuit ou à détection de mouvements devraient y être installées.

À suivre…

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s