Comment choisir son vélo électrique

La Une

La mode est aux vélos électriques. On en voit de plus en plus et la clientèle séduite par ce genre de loisir l’adore. La force physique pour pédaler s’en trouve réduite, donc plus agréable. Mais comment faire le bon achat ?

L’achat d’un vélo électrique n’est pas beaucoup plus compliqué que pour un vélo standard. Quelques points supplémentaires sont tout de même à considérer.

LE TYPE DE MOTEUR

Il en existe deux : le moteur intégré à la roue offre en général plus de puissance et est habituellement moins couteux. Le moteur installé au niveau du pédalier, quant à lui, répond mieux à l’effort du cycliste; l’assistance est plus fluide, ce qui permet d’optimiser l’autonomie. Cette configuration assure aussi un meilleur équilibre au vélo,

L’AUTONOMIE DE LA BATTERIE

La distance qu’on peut parcourir avec assistance varie beaucoup selon notre poids, le trajet (s’il comporte ou non des côtes), la vitesse et le niveau d’assistance. Elle peut atteindre jusqu’à 200 kilomètres, ce qui est parfait si on veut faire de longues randonnées ou recharger notre vélo moins souvent.

Pour se rendre au travail ou faire des courses à proximité, un vélo peu coûteux avec une autonomie moins grande peut néanmoins convenir. Et il est toujours possible de pédaler normalement si la pile est morte.

Les vélos électriques utilisent maintenant des batteries au lithium qu’on recharge au besoin sans que leur durée de vie diminue. Pour s’assurer qu’une batterie est fiable et offre les performances annoncées, mieux vaut choisir parmi celles de manufacturiers établis.

Certains modèles ont une batterie qui se détache pour la recharge. Une option bien pratique si on reste à l’étage ! Mais comme les vélos électriques sont très convoités per les voleurs, il est tout de même préférable de ranger le sien à l’intérieur.

L’AFFICHAGE

Comme les voitures, les vélos électriques ont un tableau de bord, qui indique entre autres le niveau d’assistance, la vitesse, la distance parcourue et le niveau de la charge. Au moment de magasiner son modèle, on s’assure qu’il est doté d’un cadran bien lisible. Sur certains vélos, on peut ajuster les paramètres avec une application de son téléphone intelligent.

LA QUALITÉ DES COMPOSANTES

Un autre facteur qui influence le prix : la qualité de chaque pièce. Par exemple, un vélo avec un dérailleur scellé dans le moyeu, qui demande moins d’entretien et permet des changements de vitesse sans pédaler, coûtera plus cher qu’un modèle muni d’un dérailleur classique à vitesses. De plus, compte tenu de la puissance du moteur, il ne faut pas négliger l’importance des freins, qui sont généralement à disque.

LA SÉCURITÉ

Avec l’assistance électrique, on peut rouler très vite rapidement ! Au Québec, la vitesse des vélos à assistance électrique est limitée à 32 km. Contrôler sa vitesse, en plus de porter un casque en tout temps, c’est gagnant. Et c’est la loi.

AU MOMENT DE CHOISIR

Pour un vélo durable et un usage quotidien, il faut prévoir au moins 2000 $. Discuter avec le vendeur d’une boutique spécialisée et faire l’essai de quelques modèles est la meilleure façon de trouver celui qui vous conviendra le mieux.

Comme ce type de vélo est encore rare en magasin, mieux vaut commander le sien le plus tôt possible pour en profiter dès les premiers beaux jours d’été. Bonne route !

Source : Pascal Forget, revue Le Bel Âge, hiver 2022, p58


63e jour de l’année

4 mars 2022

Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Sonia Michaud

Bon anniversaire !


Pensée et citation du jour

Nous tissons notre destin, nous le tirons de nous comme l’araignée sa toile.

François Mauriac


Ça s’est passé un 4 mars…

(1971) Le Québec est paralysé par la tempête de neige du siècle, qui fait 17 morts. Il est tombé près de 50 cm de neige en 24 heures.

(1981) Le 4 mars 1981, Guy Lafleur continue son ascension vers le statut de légende. Dans un gain de 9 à 3 contre les Jets de Winnipeg, Lafleur inscrit deux buts et une passe pour franchir le cap des 1 000 points dans LNH à son 720e match en carrière. Lafleur suit ainsi les traces de Jean Béliveau et Henri Richard qui ont tous deux récolté 1 000 points dans l’uniforme des Canadiens.

(1999) Les quelques 3 000 « orphelins de Duplessis » reçoivent les excuses officielles du gouvernement du Québec ainsi que l’annonce de la création d’un fond d’aide de trois millions de dollars. Devant le refus des représentants de l’Église de s’excuser à leur tour, plusieurs membres du groupe manifestent pour sensibiliser la population et dénoncer l’indifférence de certains organismes à leur cause.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :