Les couleurs de l’automne s’installent

 

clip_image002Pour terminer notre escapade de la dernière fin de semaine, nous sommes retournés en Estrie pour ramener La Belle Vie à la maison. On a pris l’auto et on l’a attellé à l’autocaravane dimanche pour rentrer. Malheureusement pour nous, la fin de semaine s’annonçait pluvieuse, pour ne pas dire diluvienne. Une quelconque dépression avait décidé de venir nous rendre la vie dure. Contre mauvaise fortune bon cœur, aussi bien en profiter pour se reposer. Ça fait partie de notre climat et on n’y peut rien.

Seulement cinq jours s’étaient écoulés depuis notre départ et déjà les couleurs de l’automne s’étaient installées. Dès qu’on a atteint Granby, sur l’autoroute 10, le paysage nous offrait ses teintes flamboyantes qui passaient de l’ocre au rouge vif. André s’affairait à tondre la pelouse à notre arrivée vers midi trente. On a débouché deux clip_image004bonnes « frettes » pour se raconter notre dernière semaine. Le temps était nuageux mais doux. Le mercure indiquait 19 degrés. C’était tout de même très confortable. On a laissé l’ami André faire sa sieste quotidienne… Pas facile de rester éveillé à cet âge.

En milieu d’après-midi, c’est autour du feu qu’on a pris place dans le jardin. Toujours pas de pluie. Marcel, le voisin d’André s’est joint à nous pour l’apéro et le souper qu’on a consommé après qu’une légère pluie soit apparue. En fin de soirée, la pluie s’est mise à tomber. Il pleuvait averse et c’est au son de cette mélodie qu’on s’est endormi dans les bras de Morphée.

Samedi matin, la pluie avait cessé et le soleil faisait même clip_image002[5]quelques apparitions. Il faisait 20°C et nous avons décidé d’explorer les environs et découvrir de nouveaux campings qu’on avait sélectionné au préalable. Nous avons emprunté l’autoroute 10 vers l’est. Les paysages sont colorés et j’ai pris quelques clichés. À côté de Magog, se trouve Omerville et son camping cinq étoiles Domaine Parc-Estrie. Il offre plus de 450 sites, dont 50% voués à la clientèle itinérante. En activité jusqu’au 25 octobre, plusieurs campeurs s’y trouvaient encore. Les gens hospitaliers au poste d’accueil, nous ont fourni un plan pour faire le tour et apprécier les facilités. Le coup d’œil est excellent et ce sera une destination qu’il nous faudra explorer peut être l’an prochain.

clip_image008nous avons poursuivi notre route en traversant notamment Massawipi, North Hatley et ses collines encore verdoyantes, Ayers Cliff, puis Compton. Des routes sinueuses et agréables, qui me rappelaient mes belles randonnées à moto des années 90. On s’est arrêté quelques minutes à la fromagerie du coin, pour y acheter une pointe de fromage au lait cru, qu’on a dévoré en criant lapin. On se rend visiter le camping De Compton, encore très fréquenté. Avec son mini golf et ses emplacements voyageurs équipés de dalles de béton en guise de patio, le décor est enchanteur, surtout avec ces belles couleurs automnales. Avant de rentrer à l’autocaravane, on a cassé la croûte Chez pépère, sur la rue principale. Les frites sont particulièrement savoureuses ainsi que les hot-dogs rôtis, tout ça à des prix très abordables.

clip_image010Finalement, on est rentré vers dix-sept heures, très heureux de notre ballade sans que la pluie ne se soit manifestée. Après le souper, on s’est écrasé dans les confortables fauteuils de l’ami André pour regarder un bon film, jusqu’au dodo vers vingt-trois heures.

Comme je le disais, il ne faut pas toujours se fier à la météo. Au lever, ce dimanche, toujours rien, si ce n’est qu’une toute petite averse d’à peine quelques minutes. On était loin du déluge annoncé. Notre séjour en Estrie tirait à sa fin et nous avons ramassé nos affaires pour rentrer.

clip_image012

Auparavant, André est venu déjeuner avec nous dans l’autocaravane. Nous avons fait une visite éclair Aux Avelines, une excellente pâtisserie-boulangerie du village, afin de cueillir le pain au chocolat et zestes d’oranges pour maman, tel que promis. On n’a pu résister pas à la tentation d’ajouter un pain baguette 9 grains et un sac de pastilles de chocolat noir.

Nous avons quitté notre hôte avec la promesse de renouveler l’expérience, l’an prochain. On a attellé le you-you et nous voilà sur le chemin du retour. On s’émerveillait à nouveau devant les paysages hauts en couleurs. La nature nous offre vraiment de beaux spectacles et on ne prend pas assez le temps de s’arrêter et de profiter de sa générosité. En tout cas, on s’en est rassasié toute la fin de semaine, les yeux grands ouverts. Voyez par vous-même en appréciant ces quelques clichés.

 

Mots clés Technorati : ,,

 

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s