À la belle étoile

A la belle etoileDemain matin, c’est Noël. Gaspard est allongé sous sa couette qui, elle, somnole déjà. Dehors, il devrait faire nuit noire, mais des flots de lumière passent au travers des rideaux de la chambre. Des milliers d’étoiles brillantes éclairent le ciel et empêchent Gaspard de s’endormir. Or, sa maman l’a prévenu, le Père Noël ne passe pas pour les enfants réveillés. Il faut absolument que le petit garçon trouve un moyen de faire disparaître toutes ces lumières du ciel…

Il attend que ses parents soient couchés et sort de la maison à pas de loup, bien décidé à éteindre les étoiles. Dehors, il s’assoit sur un petit tronc d’arbre frileux et cherche une idée. Il regarde la lune, ce gros bouton doré posé très haut dans le ciel. C’est forcément le moyen d’éteindre toutes les étoiles d’un seul coup !

Mai debout sur la pointe des pieds, Gaspard est loin de pouvoir l’atteindre. Et même s’il réussissait à grimper sur le plus grand des peupliers, il serait encore trop petit…

Derrière deux maisons assoupies l’une contre l’autre, il aperçoit soudain le Père Noël qui lance des poignées d’étoiles ! Surpris de le voir, Gaspard lui demande :

– Pourquoi est-ce que tu jettes toutes ces étoiles qui m’empêchent de dormir ?

Le Père Noël lui répond doucement :

– Je vais te dire un secret : mes rennes ont peur du noir ! Et puis je dois leur éclairer la route pour qu’ils n’oublient personne !

Et tandis qu’il enfourche son traîneau, le Père Noël ajoute dans un clin d’œil :

– Tu sais, chaque enfant a sa bonne étoile. Tu devrais en adopter une. Elle veillerait sur toi pour que tu t’endormes vite !

De retour dans sa chambre, Gaspard ob serve les étoiles. Il en choisit une toute petite, très discrète, en espérant qu’elle acceptera de l’aider à dormir.

Cette étoile est si minuscule qu’elle pensait ne jamais être choisie. Émue, elle s’approche de la fenêtre, et grossit, grossit, jusqu’à emplir la chambre de sa lumière.

Gaspard sent alors un tout petit bizou sur son nez. C’est sa maman qui le réveille : il fait grand jour. Vite , il se précipite dans le salon pour voir si le Père Noël ne l’a pas oublié. Et près de la cheminée, il découvre des cadeaux recouverts d’étoiles scintillantes. Alors Gaspard leur sourit car il sait maintenant d’où elle viennent : De la poche du Père Noël !

Histoire de Marie Petitcuénot
Illustration de Quentin Gréban
Source :24 histoires merveilleuses pour attendre Noël, Éditions Fleurus 2008