Tour d’horizon

2013-11-23 007La semaine qui vient de se terminer n’aura laissé que très peu de pluie, si ce n’est des quelques averses éparses ici et là. Mais à compter d’aujourd’hui, un front froid s’installe, avec ses vents du nord et du nord-est, pour quelques jours. Ma peinture avance et il ne reste que la cuisine à rafraîchir avant de s’attaquer à la salle de bain, qui demande un peu plus de travail et l’habileté de l’ami Mario. L’objectif est que tout soit terminé avant la période des Fêtes… Et ça le sera !

Mon golf aussi s’améliore. Ma dernière ronde s’est terminée à 101 et avec un peu de chance, une bonne demi-douzaine de coups auraient pu être retranchés. Ce n’est que partie remise dès ce mardi, à moins que Dame Nature ne vienne s’en mêler avec ses 60% de chances d’averses annoncées. Quelques amis aussi sont en route. Notre Jean Rafa national Charles, et Hélène devraient quitter le froid Québec aujourd’hui ou demain et les Quimper ont promis de se montrer le bout du nez à l’aube de décembre, en provenance de Bradenton, un tantinet au nord d’ici.

2013-11-23 004Hier, Louise et moi avons partagé un souper au restaurant italien Carrabba’s du Gulf Coast Town Center de Fort Myers. Le délicieux trio de poulet est toujours au menu, à mon grand plaisir et celui de mes papilles gustatives. Accompagnés de Carole et Mario, Francine et Jean-Guy, Claude et Jacques ainsi qu’Estelle et Gervais, ce repas servait de prélude à la prestation en plein air que donnait l’orchestre de blues The Trouble Starters, entre 19h et 21h. Ils étaient excellents et leur trompettiste tout simplement électrisant avec ses solos énergiques. Sa prestation valait amplement le détour et j’aurais aimé que mes amis Hélène et Clément, de notre trio musical, soient sur place pour apprécier cette performance. Ils auraient eu des fourmis dans les jambes.

La soirée s’est cependant terminée sur une triste note. Lorsque nous sommes rentrés à la maison, un texto de nos amis Benoît et Linda, nous annonçait le décès du père de celle-ci, des suites d’une longue maladie. Même si cet épiliogue était inévitable et annoncé, ça demeure toujours une épreuve à traverser. On s’est empressé de leur offrir nos plus sincères condoléances et on a bien hâte de les câliner en fin de semaine prochaine, lors des retrouvailles.

Petite note pour l’essence; le gallon d’essence régulière est grimpé à 3,77$ alors que l’essence super frise les 4$. Une augmentation de plus de 60 cents en un mois. Je vous lance ça comme ça parce qu’avec ma bagnole électrique, dans laquelle je n’ai pas mis une seule goutte d’essence depuis le 17 octobre et qui indique toujours les trois-quarts, je m’en fout un peu… et j’ai un toujours ce petit sourire en coin, au moment de passer droit devant la station ! Comme le dit l’adage «La revanche est douce au cœur de l’indien » !