Tristesse et joie

Tristesse et joieC’est un peu comme ça qu’on pourrait qualifier la fin de semaine qui se termine. La tristesse parce que c’est dans cet esprit que Linda, la conjointe de Benoît, a dû reprendre la route du Québec pour rentrer à la maison, boulot oblige. On peut la comprendre, quitter soleil et chaleur pour affronter les rigueurs de l’hiver, ce n’est sûrement de gaieté de cœur mais par obligation qu’on prend cette décision. Heureusement, elle nous reviendra avec les derniers jours de février, pour terminer l’hiver avec son Ti-Ben ! Ce n’est que partie remise Linda ! Mais au moins, on a pris le temps de bien faire les choses en l’invitant au restaurant pour qu’elle ne nous oublie pas.

Quant à la joie, c’est avec un grand sourire que Johanne, la sœur de Mario et Benoît, communément appelée Tite-Jo pour les intimes, s’amenait d’Iqaluit, pays des esquimauds dans le grand nord canadien où l’été dure à peu près trois jours… J’exagère, mais à peine. Toujours est-il qu’elle sera parmi nous pour deux mois. Cette volubile tornade renouera avec tout ce qui s’appelle activité et mettez-en, ce n’est pas de l’onguent ! Tout comme avec Linda, c’est au restaurant (encore) que ce sont fait les retrouvailles. Et qui parlait le plus ??? Tite-Jo ! Un vrai moulin à paroles !

Pour le reste, on a connu notre première journée complète de pluie hier. Un temps maussade auquel nous ne sommes pas habitués. Le temps gris mêlé à de la pluie forte à l’occasion ont tôt fait de remplir les chaumières. Les rues désertes et les stationnements vides témoignaient du désir des résidents d’en profiter pour faire l’épicerie et quelques emplettes. Les prochains jours nous amèneront du froid en provenance du nord-est des États-Unis, poussé par des vents de 25 à 50 km/h. Inutile de vous avouer que les vêtements longs et chauds seront de mise pour notre partie de golf de mardi matin où le mercure devrait osciller entre 13 et 17°C. Que voulez-vous, c’est janvier en Floride, avec son instabilité et ses températures qui valsent comme une mer très agitée. Ce n’est rien si on se compare à nos compatriotes restés au pays, à combattre la neige, le verglas et la gadoue. Mais c’est bon d’en parler.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s