Une semaine occupée

2014-02-27 001ALa semaine qui vient de se terminer a probablement été la plus remplie depuis notre arrivée en octobre dernier. La visite est partie hier en matinée, avec la satisfaction d’avoir passé une belle période en notre compagnie. D’autant plus que le soleil était au rendez-vous, alors quoi demander de plus. Leur présence m’aura permis de jouer deux rondes de golf avec l’ami Mario pour fermer le quatuor. Si la première ronde fut la meilleure de cette année, je ne peux en dire autant de la seconde qui fut un désastre… Mais ça arrive dans les meilleures familles.

Mis à part les bons restaurants et le magasinage, c’est aux courses de chiens que notre bande de 18 lurons a misé quelques dollars pour espérer faire fortune en trouvant la bonne combinaison. Seul soirée où la pluie était au rendez-vous, on voit bien sur la photo de cet article que la bonne humeur régnait. Si quelques «malchanceux» à qui la chance a souri, leur rapportait quelques gains, votre humble serviteur en est revenu bredouille. Mais bon… C’est le fruit du hasard et même si toutes les stratégies sont valables pour s’emparer de la cagnotte, on ne peut faire flèche de tout bois à chaque fois. L’important c’est de s’amuser et à ce chapitre, ce fut réussi.

Par les temps qui courent, la semaine de relâche des étudiants se fait sentir et on peut voir toute cette jeunesse venir quérir sa dose de soleil. Pioneer Village profite de cette effervescence et on voit des petits gringos venir visiter les grands-parents pour l’occasion. Ce fut le cas pour nos amis Carole et Marcel qui ont eu l’agréable surprise, avec ma complicité bien sûr, de voir apparaître leur fille Annie, accompagnée du petit Thomas. Il n’en fallait pas plus pour qu’ils profitent abondamment de la plage au point ou Carole a été pressentie pour figurer sur les prochains emballages de mélange à crêpes Aunt Jemima, tant elle est bronzée.

Un scoop ! Depuis les petites heures de la nuit de samedi, Linda, est de retour ici, après une absence de près de deux mois, pour retrouver son beau Benoît. Imaginez deux amoureux qui se sont vus seulement via facetime depuis tout ce temps… Les mauvaises langues chuchotent qu’ils font du rattrapage parce que je ne les ai pas encore aperçu depuis maintenant 36 heures. Ah, l’amour… Fini les larmes. Autre constat qui donne du poids à ce commérage; ils étaient attendus hier soir, à la soirée dansante et on les attend encore… Serait-ce les besoins de la chair ?

Et justement, en parlant d’hier soir, le duo Deb and Ray animait la soirée avec sa musique endiablée des six dernières décennies. Ça faisait deux mois que j’avais espoir de les entendre et croyez-moi, les bons mots que j’avais entendu à leur sujet étaient fondés. Ils sont super et la performance de Deb à la batterie, sur Me and Bobby McGee de Janis Joplin, valait à lui seul le détour. Même voix rauque et mêmes intonations, on n’avait qu’à fermer les yeux pour entendre Joplin revivre en personne. Le 28 mars prochain, ils doivent se produire sur la scène extérieure du Gulf Coast Town Center et j’y serai pour les apprécier de nouveau.

La semaine qui débute sera aussi fertile, avec du baseball de la Ligue des pamplemousses (Twins-Blue Jays) demain, suivi du golf mardi. Mercredi, souper thématique, mais avant, on a monté une chorégraphie sur Pretty Woman, avec Carole, Johanne, Suzanne, Francine, Jean-Guy et moi-même, que nous présenterons, mardi soir, dans le cadre d’une soirée de variétés à la salle communautaire. Je vous en reparlerai.

Et finalement, pour ceux et celles qui suivent le blogue, on entend de plus en plus parler français ici. Comme annoncé précédemment, la littérature est maintenant bilingue et il n’est plus rare que nos rencontres communes entre les deux communautés tiennent compte de ces différentes cultures. Mieux, quelques américains rencontrés au hasard d’une promenade, nous saluent avec le sourire et un Bonjour! bien senti et sincère. Et la cerise sur le sundae; Le duo Deb and Ray, a chanté une version bilingue de Quand Le Soleil Dit Bonjour Aux Montagnes hier, lors de leur prestation. Du jamais vu ! La preuve qu’avec de la bonne volonté et du respect, tout est possible. Nous en sommes aux premiers balbutiements mais l’avenir s’annonce prometteur.

Une réflexion au sujet de « Une semaine occupée »

  1. C’est quasiment essoufflant de lire tout ça en une semaine seulement!
    Ici, on attend que le mercure monte en haut de zéro pour sortir dehors prendre notre café ou l’apéro la face dans le soleil. Les journées rallongent, c’est déjà ça!
    À 10 degrés, on se fait un petit souper romantique dans le VR! (avec une petite chaufferette!)

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s