Du gaspillage inutile

Directeur_général_des_élections_du_QuébecSaviez-vous que la dette du Québec a presqu’atteint les 270 milliard de dollars et qu’elle ne cesse de gonfler à la vitesse grand V ? En effet, et ça représente un montant de 68 000 $ per capita. Chaque citoyen est redevable de ce montant. Votre bébé nait endetté jusqu’au cou ! Ce n’est pas rien ! Alors que fait notre bon gouvernement pour l’atténuer, voire l’éradiquer à moyen terme ? Rien ! Au contraire, le trou béant continu de se creuser et le gaspillage, si minime soit-il, est toujours omniprésent.

Petit exemple pour illustrer mon propos; Le Directeur général des élections du Québec. Cette semaine, ma conjointe et moi avons reçu un Avis de retrait au vote hors Québec. Un tout petit bout de papier pour nous informer que notre inscription comme électeur hors Québec était échue depuis le 16 avril 2014 et qu’on se retrouvait maintenant sur la liste électorale permanente, il y a près de 4 mois de cela. Et oui, lors de la dernière élection provinciale, nous étions en Floride et nous avons exercé notre droit de vote par correspondance.

Il ne faut pas être la tête à Papineau pour savoir que cette façon de voter n’est que temporaire. On a qu’à se rappeler les modalités d’un tel vote pour le comprendre. Mais non, le gouvernement nous envoie un avis en ce sens, à chaque électeur qui était dans cette situation, et par la poste. Si nous étions 100 000 citoyens à voter de cette façon, imaginez ce que peut représenter une telle opération. Vous connaissez le coût d’un seul timbre ? Alors faites la multiplication pour découvrir le montant du gaspillage puisque c’en est justement. Et je ne tiens pas compte de l’impression de l’avis et des ressources impliquées à cette tâche.

Certains diront que c’est un coup d’épée dans l’eau et que la somme est ridicule. Mais justement, si la machine gouvernementale décidait d’être drastique, judicieuse et soucieuse dans ses dépenses, on n’en serait pas à trouver des solutions pour enrayer la dette. À six ans, lorsque j’ai ouvert mon premier compte à la Caisse populaire du temps, nos professeurs nous conscientisaient à l’épargne, ne serait-ce que quelques sous à la fois et qu’avec le temps et la régularité à les déposer, on aurait tout un magot.

Alors prenez toutes les manœuvres gouvernementales comme celle que je viens de décrire et faites-en la somme. Je crois qu’on serait étonné du résultat. Avec le gaspillage qui sévit toujours un peu partout, c’est à se demander si le ouernement est vraiment intéressé à rayer cette dette publique. J’en doute, à la lumière de ce que je vois.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s