Une autre aberration d’ivresse au volant

Alcool au volantAllez comprendre notre système de justice. Une femme ivre conduit son véhicule avec les facultés affaiblies, provoque un accident dans lequel deux personnes perdent la vie, dont sa propre mère. Et tenez-vous bien, les policiers appelés sur les lieux, sont responsables de l’acquittement de madame parce qu’ils ont été zélés. Allo !

Ils ne sont pas impliqués dans l’accident mais étaient assignés sur les lieux en répondant à l’appel. Tout ce qu’il y a de régulier, voire routinier dans leur travail. Mais arrivés à l’hôpital, ils ont entendu le personnel médical affirmer que la conductrice était sous l’influence de l’alcool. Sacrilège! Le juge a blâmé les policiers pour leur excès de zèle dans leur travail, en poursuivant la conductrice devant les tribunaux. Conséquemment, Madame Stacey Snider est sortie du tribunal le sourire fendu jusqu’aux oreilles et libre comme l’air, sous les yeux d’une autre victime de l’accident, présente au tribunal e médusée. Elle n’en croyait pas ses yeux. Mieux, son avocat avait l’air tout aussi idiot scandant que justice avait été rendue. Je me serais gardé une petite gêne en pensant aux victimes.

Finalement le juge, dans sa grande sagesse, au lieu d’en venir à la conclusion que Madame, à cause de son fort taux d’alcoolémie, a tué deux personnes malchanceuses de s’être trouvées au mauvais endroit, au mauvais moment et la condamner à la prison a invectivé les policiers qui ne faisaient que leur travail. Ses commentaires étaient dirigés directement sur les deux représentants de l’ordre qui n’ont rien à voir avec les conséquences de ces deux décès violents. Aller expliquer ça à Monsieur tout le monde, un jugement de la sorte et dites-lui que personne n’en sera tenu responsable sauf des policiers qui ont eu le malheur de bien entendre.

Ah j’oubliais… La maudite Charte! Elle a le dos tellement large qu’elle empêche tout jugement, même le plus logique. Des preuves deviennent inadmissibles à cause d’elle. Un peu plus et Monsieur le Juge Thierry Nadon lui donnait un billet de loterie. Ces supposés savants à toges devraient mettre leur deux fesses sur la banquette d’une voiture de patrouille durant deux ou trois quarts de travail afin d’éclairer leur jugement et surtout de voir le vrai monde. À les entendre élaborer leur sentence quelquefois, on se rend bien compte qu’ils sont à des années lumières de la réalité. Nous n’en sommes pas à une aberration près.

Quand une personne conduit en état d’ébriété elle doit être responsable de ses gestes et en subir les conséquences. Quel message pensez-vous que Monsieur le Juge envoi à la population? Et vogue la jurisprudence!

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s