La mascarade a assez duré!

Policiers bouffonsÀ l’unanimité, l’opinion publique a blâmé l’accoutrement des policiers de Montréal, lors des funérailles d’état de Jacques Parizeau hier à Outremont. Les pantalons de camouflage n’avaient pas leur place dans ce décorum où la sobriété était de mise. L’uniforme conventionnel aurait dû être imposé sans équivoque sans que les autorités n’aient eu à le demander.

Depuis le dépôt du projet de loi sur les régimes de retraite il y a un an, les policiers arborent leurs costumes que certains qualifient de clown. Ce qualificatif ne s’applique même pas puisque les clowns ont au moins la décence de porter tout le costume, qui représente le personnage loufoque. Hier, les reportages télévisés montrant les policiers étaient gênants. Imaginez l’opinion mondiale,

Comme il fallait s’y attendre, la MAFIA syndicale des policiers n’a fait aucun commentaire pendant que le Chef Parent, qui quittera ses fonctions bientôt, se fondait en excuses de ne pas avoir exigé ou même demandé à ses hommes de porter l’uniforme conventionnel pour l’occasion. Allo! Y a quelqu’un qui mène ici? Un chef sans autorité n’est pas un vrai chef. Il devait l’imposer sous peine d’insubordination. Lors des funérailles de Jean Béliveau, les policiers avaient observé une trêve dans leurs moyens de pressions. Quelqu’un a dormi au gaz pour Monsieur Parizeau.

Quand j’étais petit, l’uniforme du policier avec son képi sur la tête imposait le respect. Avec le temps, ils se sont transformés en joueurs de baseball avec leur casquette idiote. Quant à leurs pantalons de fantassins, va pour une section tactique mais pour un patrouilleur, ça fait désordonné. Avec un tel costume, comment voulez-vous imposer le respect? Leur prochain uniforme devrait être semblable aux soldats canadiens avec un béret et complètement fuchsia. Je pense qu’ils ne la trouveraient pas drôle.

Voyez-vous, les traditions se perdent au Québec, le respect suit la même courbe descendante. Grosse différence avec nos voisins du sud, chez qui l’uniforme est sacré et inaltérable. Ces policiers sont ultra respectueux de leur uniforme avec les plis soignés et impeccables. Aux États-Unis c’est comme ça chez toutes les personnes qui portent un uniforme. On sent leur fierté, leur sentiment d’appartenance et le respect de ce qu’il représente. Leur allure impose totalement le respect. Pas mal différent de ce qui se passe chez-nous.

Le camouflage est à la mode et c’est au tour des infirmières de se promener en pyjama au travail. Ce qui est bon pour pitou et bon pour minou, dit l’adage. Mais pour en revenir aux policiers, s’ils veulent un tant soit peu retrouver une certaine crédibilité et une bonne dose de respect dans l’opinion publique, ils devraient s’habiller en policier et
se concentrer sur un boycott des contraventions. Cela aurait un meilleur impact sur leurs revendications parce qu’après une année de bouffonneries, leur consume est rempli de poussière et ne fait plus rire personne.

2 réflexions au sujet de « La mascarade a assez duré! »

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s