Enfin, un projet d’envergure et rassembleur

Quel beau moment, en cette journée de la terre, que l’annonce de la concrétisation du SLR (Système Léger sur Rail) entièrement électrique et automatisé, qui verra officiellement le jour dans quatre ans, en 2020. Tout ce qui est électrique dans le transport me réjouit. Depuis le temps qu’on en parlait, c’est le plus gros événement d’envergure depuis la venue du métro de Montréal qui, lui aussi innovait avec ses rames sur pneumatique.

SLRJe me souviens encore de cette soirée d’octobre 1966 alors que toute la population était invitée à découvrir gratuitement notre nouveau métro. C’était bondé de monde, tous émerveillés par cette innovation dans le transport en commun. À la veille d’accueillir le monde entier quelques mois plus tard avec Expo67, Terre des Hommes, le Maire Jean Drapeau donnait à la grande région montréalaise un moyen de transport moderne, électrique, rapide et à l’abri des intempéries et des aléas de la circulation à l’heure de pointe.

À l’époque, je travaillais dans le centre-ville et j’adorais cette balade quotidienne, en tout confort, de la rive-sud au quartier des affaires de Montréal. Les lettres défilent rapidement sur le clavier alors que j’écris cet article. Je suis excité par le projet comme un enfant qui attend l’arrivée du père Noël. Imaginez un seul instant, l’envergure de ce projet ; 67 kilomètres de rails, 24 stations, opérationnel 20 heures par jour tous les jours et qui se rendra du Quartier Dix30 à Brossard, jusqu’à l’aéroport Pierre-Elliot Trudeau, Ste-Anne-de-Bellevue, Deux-Montagnes, en passant par le centre-ville de Montréal. Et avec un pont Champlain tout neuf, on va pouvoir en prendre soin et régler une grosse partie de son achalandage excessif.

Avec la participation de 3 milliards de dollars de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), sur le projet évalué à 5,5 milliards, il est permis de le voir se concrétiser plus que jamais. Rien que d’y penser, je fabule à me rendre à l’aéroport PET en seulement 40 minutes, confortablement assis dans un wagon en lisant le journal sur ma tablette, sans stress, détendu même, beau temps mauvais temps, pour prendre un vol. Où tout simplement faire une balade. Imaginez aussi, à moyen et long terme, l’expansion qu’un tel système pourrait prendre dans toute la grande agglomération de Montréal. Et tout ça dans l’environnement silencieux que l’électrification peut offrir. Décidément, on ne pouvait espérer plus beau cadeau, le jour où on célèbre la terre. Vivement la première pelletée de cette belle terre.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s