Une chance que le ridicule ne tue pas…

CamouflageSinon, on aurait eu trois victimes sur la conscience ; le contrevenant, son père et Madame la Juge. Ce sont probablement les trois seules personnes au Québec, qui ne sont pas au courant que les policiers portent des pantalons de camouflage, dont plusieurs de couleur rose, plus facile à repérer. Et vous chers lecteurs et lectrices, le saviez-vous ? Je fais bien sûr référence à cette histoire d’une contravention de 1 293$ qu’un contrevenant s’est vu imposer pour avoir mis en danger la vie d’une policière qui voulait l’arrêter, et qu’une magistrate, dans sa grande sagesse et avec une profonde analyse, a acquitté.

Bien voyons donc ! Cette histoire rocambolesque est cousue de fil blanc. Madame la Juge l’a avalé comme on suce un bout de spaghetti. Et hop ! C’en était fait, et ça va faire jurisprudence. Depuis deux ans, les policiers portent ces vêtements, qu’ils sont les seuls à porter et partout, aux bulletins de nouvelles télévisées comme dans les journaux, on peut les voir dans ce drôle d’accoutrement.

D’abord, rouler 71 km/h dans une zone de 50 c’est inconscient et il a reçu une contravention de 115$. Sa défense vis-à-vis de la policière est qu’il l’a confondue avec un brigadier scolaire… C’est n’importe quoi ! Si on suit son raisonnement, un brigadier scolaire peut être défié, contourné et même frappé à la limite, et c’est sans importance. Un brigadier, c’est pas une police. Ça n’a aucun pouvoir et surtout celui de nous arrêter.

Ce monsieur devrait peut-être passer par l’école de l’humour… Il a des aptitudes. Tant mieux pour lui s’il a réussi à endormir le tribunal. S’est-il acheté un billet de 6/49 ? Avec ce qu’il a économisé, il peut en acheter beaucoup. Mais un fait demeure ; c’est juste au Québec, qu’on voit des niaiseries de la sorte. C’est tellement ridicule comme événement que le gars s’est dit bof ! je vais essayer de ne pas payer cette somme en inventant une histoire à dormir debout. J’ai quoi à perdre ? Et on voit le résultat ! Inespéré !

Plus besoin de SOS-Tickets… Si vous avez l’imagination fertile, inventez-vous une histoire farfelue et racontez-la à la Cour. Si en plus, votre aventure se passe au Québec, alors là, vous doublez vos chances d’être acquitté parce qu’ici, on peut se faire passer n’importe quoi. Les sapins, les poignées dans le dos, le dos large, le mensonge… Tout ça a été inventé ici ! N’en doutez jamais.

Une réflexion au sujet de « Une chance que le ridicule ne tue pas… »

  1. La police tout comme les soins hospitaliers sont des soins essentiel !
    Je me verrait pas être soigné par des médecins habillé en clown
    La job de police viens avec l’uniforme tout comme les juges dans la salle d’audience
    Ont le costume approprié , c’est tout simplement une disgrâce de voir la police au Québec
    Habillé en Clown, je dit au policier :tu veut pas mettre ton habit de policier : change de job

    Envoyé de mon iPad

    >

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s