Du gaspillage éhonté

Voiture de luxe1Six hauts fonctionnaires de la Ville de Laval reçoivent 1 000$ par mois, pour l’utilisation de leur automobile. Un gaspillage éhonté qui n’a pas sa place chez des individus qui gagnent déjà de faramineux salaires et avantages. Des fonctionnaires qui gagnent annuellement entre 137 000$ et 208 000$. C’est indécent !

Pourquoi, avec un tel salaire, vient un besoin d’être payé pour ses déplacements ? Je n’appelle pas ça de la saine gestion, c’est carrément de l’abus de pouvoir. Imaginez que demain matin, votre employeur vous donne 1 000$ par mois pour votre bagnole… Vous pourrez vous balader dans une voiture de luxe et écœurer vos subalternes en affichant votre « classe sociale ».

Et l’administration municipale de Laval, qui sort d’une période de corruption, elle ne se soucie aucunement des CONtribuables qui paient de telles absurdités avec leurs taxes qu’on leur impose sans discernement. Et ça se dit des gestionnaires responsables… Foutaise ! Ça va tellement bien avec l’argent des autres. C’est facile ! Si on a besoin d’argent pour se payer le luxe semblable, on a qu’à surtaxer… Ce doit être leur modus operandi.

Monsieur tout le monde, qui tente de joindre les deux bouts, ne penserait jamais demander un tel privilège. Il s’achète une bagnole selon ses moyens et paie toutes les dépenses et le financement qui s’y rattachent. Le haut fonctionnaire lui, qui encaisse déjà entre 2 600 et 4 000$ par semaine en salaire, reçoit en plus 1 000 par mois, des CONtribuables, pour transporter ses fesses entre son château à trois salles de bain sur un vaste domaine verdoyant et son travail. Il faut avoir du culot pour endosser pareil gaspillage.

Le jour où les administrations municipales géreront le budget de leur ville comme ils administrent leur propre pactole personnel, les augmentations de taxes seront reléguées aux oubliettes. Mais voilà… Ce n’est pas leur pognon, alors ils prennent les finances publiques comme un gros plat de bonbons sans fond et sans s’inquiéter des conséquences. Quand ils plaident le marché de l’emploi pour avoir des candidats de qualité, c’est rattaché une importance démesurée à une voiture. Cette excuse est trop facile et ça frise l’incompétence des chasseurs de têtes.

Les allocations d’automobiles ne devraient pas exister chez les hauts fonctionnaires, sous aucun prétexte. Heureusement, certaines villes comme Sherbrooke n’en versent pas. Un exemple à suivre. Mais bon, autant chercher une aiguille dans une botte de foin, au pays du Québec… Au pays de l’inertie !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s