Une belle visite au casino

2016-09-13-001aHier, c’était la sortie de groupe à notre camping. Une sortie toute spéciale, organisée par Nathalie Bilodeau qui a eu cette idée géniale et qui a fait les choses de façon impeccable ; petit autobus nolisé pour l’aller comme le retour, 10$ d’argent-casino pour jouer, dîner-buffet et pour clôturer le tout, un spectacle Hommage à Joe Dassin, au Cabaret du casino.

Dès 9h30, notre groupe de 13 personnes prenait place dans l’autobus pour s’engouffrer dans la circulation dense du matin. En roulant à vitesse réduite sur le pont Champlain, on pouvait observer l’immense chantier avec ses nombreuses grues et ses îlots flottants, d’où émergent progressivement les futurs piliers qui soutiendront le futur pont Champlain. Construit parallèlement à la structure actuelle, on est fasciné par tout ce chantier qui s’active et qui s’étale d’une rive à l’autre de la voie maritime du Saint-Laurent.

Arrivé au casino, le bruit des machines à sous est omniprésent et il y en a tellement, qu’avec ses 5 étages, il faut être très observateur pour ne pas s’égarer. Le mot d’ordre a été lancé ; libre à tous d’aller où bon leur semble mais à 16h15 on se donne rendez-vous au même endroit pour ne pas rater l’autobus du retour. On s’inscrit au service à la clientèle après avoir fait la file, pour ne pas dire le pied de grue, et nous voilà déployé dans la jungle du jeu, dans l’endroit où le rêve demeure illusoire. S’il y a un endroit où il faut s’arrêter, c’est bien dans un casino, si on ne veut pas y laisser sa peau. Enfin, comme nous sommes des gens intelligents et prévoyants, personne n’est revenu riche comme Crésus, ou tout nu comme un ver et lessivé.

L’heure du dîner arrivée, nous prenions place Au Pavillon 67, le restaurant buffet et mets à la carte de l’endroit, histoire de reprendre des forces. L’abondante nourriture nous donnait l’embarras du choix et la table des desserts très invitante et bien garnie, ont rapidement satisfaits les estomacs affamés. Un beau restaurant avec des prix tout de même abordables.

Vers 13h30, place au spectacle au Cabaret du casino alors que Raphael Torr nous conviait à un hommage au regrette Joe Dassin. Accompagné de trois musicien, le chanteur y allait des plus belles chansons de son idole. Des airs tellement populaires et accrocheurs, que la salle enfumée de vapeur, pour donner l’aspect des vieux cabarets de l’époque des fumeurs, fredonnait allègrement les paroles qu’elle connaissait par cœur. L’artiste enchaînait ses chansons en nous racontant son histoire et quelques anecdotes de la carrière de Dassin. Parti d’une suggestion d’une spectatrice à ses récitals qui lui proposait de faire revivre Joe Dassin, il en était à sa 664e prestation de ce spectacle.

Son accent français et sa voix lui ressemblaient beaucoup, au point de s’y méprendre. En se fermant les yeux, on pouvait croire qu’on entendait Joe lui-même. Avec une majorité de spectateurs du troisième âge, la salle était gagnée d’avance et les 90 minutes du spectacle, sont passées en coup de vent.

Il nous restait alors un gros 75 minutes avant de retourner à la maison. 75 minutes c’est pas beaucoup pour faire fortune et devinez qui a eu le dessus…? Le casino, vous l’avez bien deviné. Mais bon, l’important c’est d’avoir profité d’une visite agréable, où la vie ne dort jamais. Encore merci Nathalie d’avoir eu cette brillante idée.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s