«Matthew» a laissé des traces

2016-10-24-003-2Après avoir englouti le copieux petit déjeuner offert par l’hôtel, on a laissé le manteau de côté puisque la température, à peine fraîche en ce lundi matin en Virginie, a su se faire apprécier. Louise a pris cette photo du soleil levant, donnant le ton à cette belle journée ensoleillée, notre seconde sur la route, où aucun nuage n’a daigné faire acte de présence. Rien qu’un bleu azur à l’horizon. Le mercure est monté jusqu’à 27°C en début d’après-midi et pas besoin de vous dire que demain matin, les jambes à l’air s’installeront dans la bagnole pour ne pas dévoiler nos origines nordiques.

2016-10-24-002Seul triste constat; l’ouragan Matthew a laissé des traces dans les deux Carolines, du moins sur l’étendue totale de l’Interstate 95 qui traverse ces deux états. Désolant de découvrir ce que la nature peut faire comme dégât lorsqu’elle se déchaîne. En Caroline du Nord, des tronçons complets ont été refait à neuf d’une frontière à l’autre. Il reste encore des vestiges d’arbres déracinés et tombés au combat. Des kilomètres de garde-fous demandent réparations ou carrément leurs remplacements. Sur 16 kilomètres au nord de sa frontière sud, des centaines de sites doivent être dégagés des restes de l’ouragan.

2016-10-24-004Par contre, en Caroline du Sud, le pavé n’a pas trop souffert mais les arbres, par milliers, jonchent encore les bordures de chaque côté de l’I-95, sur les 320 kilomètres de sa longueur. D’ailleurs, j’ai pris ce cliché d’arbres tombés et imaginez cette séquence des centaines de fois. Ils en ont pour des mois à tout dégager. À ces arbres il faut ajouter également d’autres garde-fous, des panneaux routiers complètement tordus et même des affiches publicitaires en toiles qui se sont amalgamées à travers des branches d’arbres encore debout. Mince consolation pour les habitués de South of the Border, la tour de Pedro surmontée d’un sombrero, a résisté à Matthew.

Pour les américains, le réseau routier étant indispensable au point d’en être une priorité, c’est dans un temps record qu’ils ont mis l’épaule à la roue pour que cette autoroute soit de nouveau opérationnelle. Et ça roule… sur trois à cinq voies dans chaque direction. Que les snowbirds soient rassurés.

Finalement, pour le dodo, notre choix s’est porté sur l’hôtel Microtel de Kingsland en Georgie, que nous avons atteint à 19h30. La belle-sœur Francine a usé de son influence pour nous le proposer suite à son séjour de la fin de semaine dernière. Et là, au moment de terminer la rédaction de cet article, mon téléphone m’annonce la victoire du Canadien sur les Flyers par le pointage de 3-1. La vie est belle. Demain, nous rentrons dans nos quartiers d’hiver… en après-midi et en plein été floridien. On s’en reparle!

2 réflexions au sujet de « «Matthew» a laissé des traces »

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s