Brasser de la merde

Plus tu brasses de la merde, plus ça sent la merde! C’est ce qui se produit présentement dans l’opinion publique avec le parti Libéral du Québec. Enfin, le chat sort de plus en plus du sac et les journalistes apportent beaucoup d’éléments pour dévoiler au grand jour toute la magouille dont ce parti est capable.

Le purgatoire des libéraux entre le septembre 2012 et avril 2014 était un accident de parcours que les Québécois ont rapidement oublié en les reportant au pouvoir, eux qui avaient fait la pluie et le beau temps depuis 2003 sous la gouverne du Poodle. La Commission Charbonneau, cette comédie populaire, ne nous a rien appris sur les magouilles de ces abuseurs, en omettant de faire comparaître les Marc Bibeau et Jean Charest de ce monde, et voilà que ça explose.

Il faut voir la face déconfite des ministres et députés libéraux, lorsqu’ils sont mitraillés par les nombreuses caméras des médias. Ils ne se gênent pas pour dire qu’ils sont écœurés de cette situation et ont vraiment hâte que ça se termine. Ils n’ont encore rien vu et des têtes vont tomber avec la déclaration choc du président, Yves Francoeur, de la Fraternité des policiers de Montréal de ce matin. Quelqu’un retarde de déposer des accusations pour protéger qui? Un autre pavé dans la mare.

J’espère que les citoyens qui les ont remis au pouvoir se rendent compte de leur erreur et qu’en 2018, ils devront leur montrer la porte de sortie pour longtemps. Personnellement, toute cette merde ne me surprend pas parce que je n’ai jamais eu confiance envers le Poodle. Ses propos arrogants dans ses discours, ainsi que ses sourires ironiques, m’enrageaient et les déclarations des divers intervenants soulèvent des interrogations. J’espère que les principaux acteurs de cette grosse magouille seront traduits devant les tribunaux et condamnés. Il est temps d’assainir ce parti de profiteurs.

Quand j’entends Couillard dire qu’il n’était pas au courant, et qu’il est blanc comme neige, permettez-moi d’en douter. Croire qu’il ne sait rien, c’est inconcevable à mon humble avis. Alors les journalistes d’enquêtes, fessez dans le tas pour vider la question. Ça pue déjà la merde et après un certain temps, on s’habitue à l’odeur. Il ne faut pas en rester là!

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s