La Floride, amoureuse des armes

On a tous vu l’horreur de la tuerie dans une école secondaire de Parkland, en Floride, le 14 février dernier, via la télévision. Posséder une arme à feu pour les Américains, c’est une nécessité et un droit acquis. Malheureusement, ces armes tombent souvent aux mains de personnes dérangées mentalement qui s’en servent pour semer la destruction. Et les victimes sont majoritairement des personnes mineures. Cette fusillade était la 291e de l’année sur le territoire américain à survenir en milieu scolaire et la 18e en Floride, toujours pour la même période.

Hier, Marie Poupart qui demeure en Floride, dressait le portrait de cette culture des armes, principalement en Floride, dans les pages du Journal de Montréal. Ça vaut la peine de prendre connaissance de ce qui suit.

LES ARMES DE MES AMIS FLORIDIENS

Collaboratrice du Journal et auteure du livre Floride : 700 bonnes adresses et les coups de cœur de 40 vedettes, Marie Poupart a constaté à quel point la culture des armes à feu est ancrée profondément dans le « Sunshine State » depuis qu’elle y a élu domicile. Dans la foulée de la tuerie survenue dans une école secondaire de Parkland, elle livre ici ses observations.

« Depuis que je réside en Floride, je dois avouer que je vis constamment avec cette idée en tête, qu’un jour, peut-être, je pourrais moi aussi être victime d’un tireur fou. Plusieurs de mes amis, des gens très comme il faut – comme on dirait au Québec – sont armés. Ils sont enseignants, ingénieurs, biologistes.

Pas plus tard que le week-end dernier, par pure coïncidence, j’ai visité un Gun Show à West Palm Beach, parce que je suis curieuse et parce que j’accompagnais des amis qui pratiquent le tir sportif. Les Américains adorent ce genre d’événements. On peut s’y procurer des armes à feu de toutes sortes, et surtout on peut regarder, toucher… « admirer ».

Ces grands salons populaires ont lieu dans la plupart des villes de Floride, et parfois plusieurs fois par mois. On les annonce très régulièrement à la radio, dans les journaux et sur d’immenses panneaux publicitaires en bordure de l’autoroute 95. Gun Show, Gun Show, Gun Show!

UN CADEAU DE LA NRA

Lors de mon passage, le stationnement était rempli à craquer, des centaines de visiteurs s’y pressaient et le prix d’entrée était plus qu’abordable : 10$. C’est vraiment pas cher pour admirer des armes à feu dernier cri. Et oh! Surprise, des membres de la NRA, la National Rifle Association, le puissant lobby des armes à feu étaient présents. En devenant membre, on pouvait accéder au Gun Show gratuitement, sans sortir un sou de sa poche. Un petit cadeau de l’association…

En entrant dans l’immense hall d’exposition, quel ne fut pas mon étonnement de constater la grande quantité d’armes offertes. Des centaines d’armes à feu de toutes sortes pour séduire le plus grand nombre de personnes possible. De la jeune femme, au col blanc, en passant par les jeunes gens et les familles.

COMME DES JOUETS

On y retrouve de tout, pour tous les goûts : des carabines, des révolvers, des fusils de chasse, des fusils mitrailleurs. Des munitions à profusion, mises de l’avant par des vendeurs complètement entichés de leurs joujoux, des passionnés qui peuvent vous en parler pendant des heures.

J’ai vu des armes colorées au design séduisant pour attirer les jeunes. Des armes qui ressemblaient à de vrais LÉGO. Des armes roses, blanches, vertes pour coordonner l’arme avec le vernis à ongles ou les vêtements de Madame. En Floride, on banalise l’arme en lui donnant des couleurs et des styles attrayants, peut-être bien pour camoufler sa fonction première, et tout ça à un prix très modique. On peut, en effet, se procurer une arme pour environ 150$ dans un Gun Show.

Et que dire du public! J’ai aperçu dans cette faune des bébés et de jeunes enfants. Des petites filles ou des petits garçons hauts comme trois pommes qui déambulaient avec leur papa parmi cet arsenal, Je me suis franchement demandé ce que des enfants pouvaient bien faire là…

CHEZ WALMART AUSSI

Plusieurs des visiteurs achetaient. Dans bien des cas, j’aurais personnellement eu des hésitations à vendre des armes à certains d’entre eux qui arboraient des tronches de durs à cuire ou de gens à qui je n’aurais pas fait confiance. Mais il y a bien plus que ces immenses expositions d’armes à feu.

Quelques heures après la tragédie de Parkland, je me suis rendue par curiosité dans un Walmart près de chez moi pour constater qu’on y vendait effectivement des dizaines d’armes à feu à des prix abordables. Même chose pour les magasins d’articles de sports Dick’s Sporting Good (un genre de Sports Experts).

Autre exemple, au Publix, cette grande chaîne d’alimentation comparable à IGA ou Métro, s’affiche toute une panoplie de magazines consacrés aux armes. Ces publications côtoient tout bonnement des revues de cuisine ou de mode, à la portée des enfants et des adolescents.

UN SUJET TABOU

La plupart de mes amis floridiens possèdent des armes. Et ne leur parlez pas de restreindre leur droit… je perdrais ces amis. Le droit de détenir une arme à feu est considéré comme « inviolable » pour eux et pour la plupart de leurs concitoyens. Même si, selon des chiffres récents, il y a aux États-Unis plus de 90 décès par arme chaque jour au pays de l’oncle Sam.

Les choses vont-elles changer un jour? De plus en plus de voix se font entendre à cet effet, mais sauront-elles contrer les puissants lobbys et convaincre les Américains de changer leur constitution? Rien n’est moins sûr. Alors, malheureusement, on risque de retrouver les mêmes manchettes mois après mois… »

2 réflexions au sujet de « La Floride, amoureuse des armes »

  1. Si dans leur mentalité ils doivent posséder une arme pour se défendre, pourrait-on me dire dans combien de cas il y avait des victimes qui lors de l’évènement dans lequel ils ont été impliqués avait ou ont pu utiliser leur arme.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s