La popularité autochtone

La Une

La commémoration de la mort de Joyce Echaquan ramène les Autochtones sur la sellette.

Joseph Facal a écrit un article intéressant sur les Premières Nations, dans le Journal de Montréal de mardi dernier ; la presse qu’on leur donne et tous les médias qui nous les présentent comme des opprimés. Soudain, ils sont devenus populaires.

Carte des communautés autochtones au Québec

C’est vrai que ces communautés ne l’ont pas eu facile depuis le tout début de la colonisation et même avant, mais eux aussi ont des problèmes internes profonds ; sous-éducation, toxicomanie, désespoir, violence conjugale, milliards passés on ne sait où, et trafics illégaux de toutes sortes.

Ils sont devenus le sujet de toutes les tribunes et chacun y va de ses prétentions. Des événements comme la mort de Joyce Echaquan et plus spécialement à l’odieuse hécatombe des pensionnats, sont horribles à découvrir. Heureusement, leurs auteurs relèvent d’une minorité et ne sont pas systémique comme on voudrait le laisser croire.

Sans mettre tous les œufs dans le même panier, il y a de bons Autochtones et de mauvais Autochtones, comme dans toutes les communautés culturelles. Et aussi des illégaux !

Ceux qui ne veulent rien savoir des Québécois et ils le démontrent par leurs agissements à contre-courant et au grand jour.

Vous vous rappelez la crise d’Oka de 1990 qui dura 77 jours, avec des Autochtones armés jusqu’aux dents, défiant les gouvernements ? C’était hier !

Des Autochtones qui privilégient l’anglais au français. Qui refusent les lois du Québec.

Des communautés qui font des affaires d’or avec la contrebande de cigarettes depuis des lunes, sans oublier la prolifération des armes qui passe par la réserve indienne aux frontières des États-Unis et de l’Ontario. Les casinos illégaux. Ceux-là s’isolent dans l’illégalité.

Hors des réserves, ces délits seraient traduits devant une cour de justice.

La police n’est pas la bienvenue dans ces réserves autochtones qui opèrent impunément. Elle a les deux mains liées par un conflit politique. Quel message envoie-t-on au reste de l’État ?

Positivement, il y a eu de beaux accords avec les Québécois. On a qu’à se rappeler la paix des braves menée par le premier ministre Bernard Landry et le gouvernement du Québec. Avec cette entente historique, cet ancien premier ministre et Ted Moses, grand chef du Grand Conseil des Cris, ont ouvert la voie à une nouvelle relation avec les Autochtones du Québec.

Plusieurs communautés vivent dans l’harmonie au Québec. Chacune de celles-ci avec leurs richesses propres, leurs us et coutumes, créent un ensemble hétéroclite où tout le monde devrait y trouver son compte au lieu de vouloir se déchirer.


6 octobre 2021

À la douce mémoire de…

Eddie Van Halen 1955-2020, guitariste du groupe de hard rock Van Halen.

Micheline Héroux 1944-2020, famille.


Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Lise LeblondPierre Rheault

Bon anniversaire !


On jase là…

La coroner Géhane Camel, dans son rapport sur la mort de Joyce Echaquan, recommande, entre autres, que le gouvernement Legault reconnaisse l’existence du racisme systémique au sein de nos institutions et prenne l’engagement de contribuer à son élimination. C’est loin d’être le cas au Québec. Du racisme oui, et parmi toutes les races confondues. Systémique ? NON ! Et la négation du gouvernement Legault est juste. À la lecture de son rapport, l’impartialité de la coroner est évident.


Pensée et citation du jour

Puisqu’on ne peut changer la direction du vent, Il faut apprendre à orienter les voiles.

James Dean


Ça s’est passé un 6 octobre…

(1825) Ouverture officielle du canal Lachine.

(1992) Création de la carte d’assurance maladie du Québec, avec photo.

(2003) Couche-Tard acquiert 1 600 dépanneurs Circle K aux États-Unis pour un milliard de dollars canadiens.


Merci de votre assiduité – Passez une excellente journée !

2 commentaires sur “La popularité autochtone

  1. La communauté anglophone aime bien cassé du sucre sur notre dos. Ciaccia et cie (Libéraux) ont tellement protégé les vaches sacrés à Oka et Kanawake en les faisant passer pour des victimes. Il y a une maudite différence entre les peuples autochtones. Les Mohawk est un peuple anti-francophone et l’on toujours été. Je ne sais pourquoi on est si complaisant envers cette bande de criminelles de Warriors. Cette nation est belliqueuse envers le Québec français. Abolissons les réserves au plus vite. Dommage pour les autres nations autochtones. Elle devraient se dissocier de cette bande de criminelles!

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :