La dépendance

La Une

C’est quand un bien ou un service nous manque qu’on prend un moment pour l’apprécier. Et un service dont on est dépendant, c’est bien l’électricité.

Elle est omniprésente et sans se rendre compte de tout ce que cette ressource naturelle nous rapporte, elle fait partie de nos vies, de notre quotidien, contrairement à l’époque où nos arrière-grands-parents s’éclairaient à la lampe à l’huile.

Tout ce préambule pour vous raconter notre soirée d’hier, ma douce et moi.

Bien calés dans nos fauteuils, on débute la soirée télé. Moi dans le salon sur ma « 65 pouces », c’est le hockey, alors que madame regarde ses émissions sur l’autre télé de la chambre. Un genre d’entente réciproque négociée facilement.

Nos Glorieux mènent déjà 2-0 et la soirée s’annonce captivante.

Soudain, plus rien ! Nous sommes plongés dans le noir. Tout autour c’est la même chose. Plus d’électricité ! Le boulevard est éteint et ressemble à un chemin de campagne.

Bon ! Que s’est-il passé ?

Au loin, on voit des gyrophares… il se passe quelque chose ! Un bris, probablement !

Une voisine, ayant prévenu Hydro-Québec, nous apprend que la panne devrait durer trois heures. Alors on prend notre mal en patience.

On veut s’éclairer… mais on n’a pas de chandelle.

Ouais… Faudrait bien en acheter, pour la prochaine panne.

Je prends un petit fanal à pile pour les soirées chaudes sur le balcon. Il fonctionne toujours.

L’internet ? On oublie ça ! Le climatiseur ? kapout ! On ouvre la porte-patio pleine grandeur, chanceux que la température extérieure soit exceptionnellement douce.

Au moment de la panne, j’étais étendu, jambes en l’air, sur mon Elran, à moteur. Misère ! Je ne peux pas le faire revenir à sa position normale… pas de courant. Alors comme un contorsionniste, je fais fi des courbatures et je réussi à me relever… on le replacera lorsque l’électricité reviendra.

On a pu constater et apprécier le côté sécurisant des aires communes de notre complexe résidentiel. Les corridors et escaliers de secours étaient sécuritaires avec leurs lumières d’urgence.  

Une chance, la radio fonctionne. Alors Martin McGuire et Dany Dubé au 98,5 vont me décrire la partie. Je ne perdrai pas tout. Ils sont tellement bons descripteur et analyste.

Finalement, vers 22h15, ce qui était silencieux et plongé dans le noir, s’anime. On entend le réfrigérateur ronronner, le climatiseur aussi, la télé s’active comme une résurrection. L’appartement s’éclaire et prend vie. On a survécu. Même les yeux sont crispés, comme lorsqu’on sort du lit. Pour un moment, on est comme ébloui.

C’est dans ces moments qu’on apprécie le confort de nos habitations. On a qu’à faire le tour de tout ce qui est branché dans les prises murales pour s’apercevoir que profiter de l’électricité, c’est une magnifique dépendance.

Et comme un toxicomane, on ne peut plus s’en passer.

Bon j’ai du rattrapage télévisuel. Vite, on va regarder District 31 en différé.

Ce qui est merveilleux c’est qu’à cause de cette panne, je me suis trouvé un sujet d’article pour mon blogue d’aujourd’hui. Vous savez, le syndrome de la page blanche ? On prend nos inspirations comme elles viennent.

Voilà !


8 octobre 2021

Pensée et citation du jour

La vitesse de la lumière étant supérieure à la vitesse du son, bien des gens ont l’air brillants jusqu’à ce qu’ils ouvrent la bouche.

Lao-tseu


Ça s’est passé un 8 octobre…

(1918) Arrivée de la grippe espagnole. Son bilan : 100 millions de morts.

(1945) Création de la réserve faunique d’Aiguebelle, en Abitibi, au Québec.

(1958) Implantation du premier stimulateur cardiaque (pacemaker).


Merci de votre assiduité – Passez une excellente journée !

Un commentaire sur “La dépendance

  1. Ça m’a pris une 1/2 heure à lire ton blogue tellement que je riais à te visionner les jambes en l’air et vouloir sortir de cette position …dans le noir… tu as fait ma journée

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :